08/07/2017

Un C-17 de plus pour l’Inde !

1478242901_c-17-globemaster.JPG

L'Inde prévoit d’acquérir un exemplaire supplémentaire de l’avion de transport lourd Boeing C-17 « Globemaster III ». Cet achat augmenterait la flotte indienne de C-17à 11 exemplaires. Le contrat est estimé à 366 millions de dollars.

L'Agence américaine de défense et de sécurité a déclaré que l'ajout renforcerait la capacité de New Delhi à «répondre aux exigences actuelles et futures en matière de transport aérien stratégique» et à soutenir l'assistance humanitaire et les efforts de secours en cas de catastrophe.

A noter, que cette commande relancera  d emanière très limitée la production du C-17 qui s’est stoppée en novembre 2015. Actuellement l’avionneur Boeing produit essentiellement des pièces de rechange pour les appareils en service.

Le C-17 Globemaster III :

Conçu pour le transport multi missions de matériel militaire (troupes, logistique et évacuation sanitaire) le Boeing C-17 «Globemaster III»  a effectué son premier vol en 1991 pour ensuite commencer sa carrière en 1993. L’avion à l’origine dessiné par McDonnell-Douglas (avant son rachat par Boeing) dispose d’un train d’atterrissage composé de quatorze roues, son fuselage fait appel à bon nombre de matériaux composite et pour permettre une utilisation facilitée et ceci malgré sa taille, le pilote dispose d’une assistance numérique qui facilite tant le pilotage que son déplacement au sol.

L’avion est optimisé pour des missions à la fois tactiques et stratégiques. Sa soute est d’une longueur de 26.52 m et large de 5,49 m. La hauteur est de 4,11 m. Dotée de rails au sol la manutention en est grandement facilitée. En matière de transport de véhicule, le C-17 peut emporter par exemple un char d’assaut de 55 tonnes ou quatre hélicoptères UH-60 Black-Hawk.

 

Photo : C-17 de l’IAF @ Boeing

06/04/2017

La Kawasaki C-2 prêt pour le service !

8976.jpg

Le nouvel avion de transport lourd japonais Kawasaki C-2 a atteint son dernier objectif de qualification en vue de son entrée en service. Le ministère de la Défense et Kawasaki Heavy Industries (KHI) prépare l’entré en service du nouvel avion.

Le 30 mars dernier, les trois premiers avions de série ont été réceptionné par la 3e Escadre de transport aérien tactique basé sur l’aéroport de Miho-Yonago. Au total se sont 60 appareils qui vinedront progressivement remplacer les Kawasaki C-1 et Hercules C-130 utilisé par les forces japonaises.

Le Kawasaki C-2 :

Le Kawasaki C-2 est un avion de transport bi-moteur à longue portée, qui peut transporter des charges utiles lourdes telles que des hélicotpères Mitsubishi H-600, des blindés lourds et des batterries de missiles Patriot. Selon l’avionneur japonais, le C-2 peut transport des charges de 126 tonnes métriques. L’avion peut aisément voler des routes aériennes internationales. Le C-2 est alimenté par une paire de moteurs de turboréacteur General-Electric CF6-80C2K. Il dispose d'un système automatisé de chargement et déchargement pour réduire les charges de travail. Les pilotes dispsoent d’une avionique dotée d’un système tactique de gestion de vol, d'un système de navigation de haute précision et de système de d’autoprotection.

5643.jpg

Photos : 1 Kawasaki C-2 @ KS SJST 2 Au sol @ Katsunori Kimura

 

28/12/2016

Le Mali a reçu son C295W !

1692724_0-_main.jpg

Le Mali a réceptionné son avion de transport militaire Airbus C295W. L’avion a été officiellement remis à l'usine d'Airbus Défense à Séville, en Espagne. Le contrat pour l'acquisition de cet unique C295W avait été annoncé par Airbus DS le 16 février dernier.

Le C295W a ensuite a quitté Séville et est arrivé à Bamako après une escale à Gando Air Base dans les îles Canaries. L'avion immatriculé TZ-11T sera basé à Bamako et fournira un soutien logistique, d'évacuation sanitaire (EVASAN) ainsi que les capacités de transport de troupes aux forces terrestres maliennes. Ce C295W pourra notamment voler de Bamako et rejoindre la piste d'atterrissage à Thessalit ou Kidal dans le nord du pays et effectuer ainsi un aller-retour de plus de 2500 km dans le cas de Thessalit sans ravitaillement.

La robustesse de l'avion et sa capacité à atterrir sur des pistes non revêtues, comme celui de Thessalit avec seulement une visibilité limitée a également été d'un grand intérêt pour le choix des Maliens.

Le C295W :

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1’000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

Photo : le C295W malien @ Airbus DS

 

 

 

21/11/2016

Certificat de type provisoire pour le KC-390 !

342.jpg

L'armée brésilienne a décerné à Embraer un certificat de type provisoire pour la configuration de base de la version ravitailleur en vol du KC-390. Une étape de plus, sur la voie de la capacité opérationnelle initiale de l'armée de l'air au second semestre de 2017 avec le KC-390.

«La réalisation de cette étape témoigne de la maturité de la conception qui permet à la campagne d'essais de progresser comme prévu et avec une efficacité élevée», déclare Jackson Schneider, président et chef de la direction d'Embraer Defence & Security.

L'approbation provisoire de l'Institut de promotion et de coordination industrielle (IFI) affirme que le véhicule de base du KC-390 «est conforme aux exigences de la base de certification», précise Embraer. IFI est une organisation de l'armée de l'air brésilienne qui dirige le processus de certification militaire pour les nouveaux avions. Embraer prévoit de compléter la certification du KC-390 l'année prochaine, permettant aux livraisons de commencer en 2018.

L'armée de l'air brésilienne a commandé 28 KC-390 pour remplacer une flotte vieillissante de Lockheed-Martin C-130 « Hercules ». Cinq autres pays, dont l'Argentine, le Chili, la Colombie, la République tchèque et le Portugal, ont signé le programme de développement avec l'engagement d'acheter 32 avions supplémentaires.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également être aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

 

4356.png

Photos : 1 KC-390 @ A.J. Best 2 KC-390 @ Embraer

30/10/2016

Le KC-390 sera certifié l’année prochaine !

KC-390-in-AERO-Vodochody-arrival.jpg

Le programme KC-390 d'Embraer a repris ses essais en vol en novembre 2015, après une interruption causée par la crise financière que traverse le Brésil. Le programme se dirige en direction de la certification qui devrait obtenue durant la seconde moitié de l’année prochaine.

Des essais qui se déroulent bien :

Hormis la crise financière du pays qui a retardé le programme durant quelques mois et dans un secteur ou les dépassements de coûts et les imprévus sont légions, lors des programmes d'essais, l’avion de transport brésilien semble plutôt bien s’en sortir. A l’interview cette semaine, Paulo Gastão Silva, vice-président du programme d'Embraer, pour les vols d'essai à confirmé que la planification et le programme sont sur la bonne voie, les premiers avions de production seront livrés à l'armée de l'air brésilienne dans la première moitié de l’année 2018.

À la fin du mois de septembre, les deux prototypes avaient enregistré plus de 500 heures de vol sur un total de 2500 heures prévues. Les horaires prospectifs ont été atteints avec notamment les apparitions publiques de plus en plus fréquentes du KC-390.

Les essais en vol avec deux Northrop F-5 « Tiger II » en vue de tester la configuration de ravitaillement air-air se sont également parfaitement déroulés.

Le calendrier des tests 2017 comprendra les essais de givrage, tant pour la plate-forme et les systèmes de mission. Il est prévu que le KC-390 puisse obtenir une double certification « glaces ». La finalisation des tests comprendra les différents essais de transport de charges et le largage de palettes et de parachutistes. Puis le KC-390 sera doté du système modulaire de ravitaillement en vol.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également être aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

 

55c45bae25038747224c15c40a0e868289f49dfb.JPG

Photos : KC-390 @ Embraer