01/07/2018

Le Portugal sur le point de signer pour le KC-390 !

1361423495.jpg

Embraer est sur le point de conclure un accord avec le Portugal confirmant le pays comme premier client à l'exportation pour l’avion de transport et de ravitaillement KC-390. 

"Nous discutons avec le gouvernement du contrat final", a déclaré le directeur général de l'avionneur brésilien, Paulo Cesar Silva, lors d'une conférence de presse organisée à Lisbonne le 26 juin dernier.

Les négociations entre l’avionneur brésilien Embraer et le Portugal ont débuté, il y a un an sur un total à l’époque de cinq KC-390, avec une option pour un sixième, avec des livraisons à partir de 2021.

Au-delà des États-Unis, Embraer a sa plus grande présence industrielle à l'étranger au Portugal, avec plusieurs partie du KC-390 construites dans sa filiale Ogma,  un fabricant de pièces d'avion et un spécialiste militaire de maintenance, de réparation et de révision à Lisbonne. Embraer a également établi une usine d'aérostructures, principalement pour ses jets d'affaires, à Evora.

Au Brésil :

Embraer est sur le point de livrer le premier avion de série, soit le troisième KC-390 à être construit à la 11e escadre de l'armée de l'air brésilienne à Rio de Janeiro d'ici la fin de l'année. Le Brésil s'est engagé à mettre en place une flotte de 28 appareils.

Accident sans trop de conséquences :

Le 5 mai dernier un KC-390 a effectué une sortie de piste sur l’aéroport de Gavião Peixoto (situé à 300 km au Nord Ouest de São Paulo). L’avion de transport militaire brésilien était en train d’effectuer un essai au sol. L’avion d’essai ne s’est pas arrêté et a terminé sa course dans l’herbe à plus de 250m du bitume. Il n’y a aucun blessé à déplorer mais le KC-390 a subi d’importants dommages notamment au niveau de ses trains d’atterrissage et sur une partie du fuselage.  Les essais ont repris depuis et il ne devrait pas y avoir de grosse contrainte sur le programme. On attend cependant, les résultats finaux de l’enquête.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

3428484671.jpg

 

Photos : 1KC-390 @ Alain Chelsi  2Le cockpit @ Embraer

29/06/2018

Airbus dévoile le Beluga XL !

BelugaXL-roll-out.jpg

Le premier BelugaXL est sorti de l'atelier de peinture en dévoilant une livrée spéciale qui lui donne l'apparence d'un « béluga ». La livrée était l'un des six choix soumis aux employés d'Airbus à travers un sondage auquel participaient 20’000 personnes. Avec 40% de votes en faveur, la livrée smiley a gagné.Le BelugaXL effectuera maintenant des tests de terrain avant le premier vol prévu à l'été 2018.

La décision de construire le BelugaXL a été prise en novembre 2014 pour répondre aux besoins de capacité de transport et de montée en puissance d'Airbus après 2019. Les nouveaux transporteurs aériens surdimensionnés sont basés sur le A330-200 Freighter, avec une large réutilisation des composants existants et équipements. Le premier des cinq BelugaXL partira en été 2018 et entrera en service en 2019.

Le BelugaXL est l'un des avions les plus volumineux, et tout à ce sujet en témoigne. Avec un fuselage avant bombé et une énorme surface de chargement, le BelugaXL est difficilement reconnaissable en tant que version de l'avion de ligne surdimensionné de l'avion de ligne Airbus A330-200 dont il est dérivé. "Nous avons l'A330 comme base", a déclaré Bertrand George, responsable du programme BelugaXL, "mais de nombreux changements ont été conçus avec succès, introduits dans l'avion et testés. Transformer un produit existant en super transporteur n'est pas une tâche simple. "

Ce BelugaXL initial devrait être opérationnel mi-2018. "Toute l'équipe a vraiment hâte de voir son premier vol et, bien sûr, sa livrée souriante", a déclaré George, se référant au sourire surdimensionné qui sera peint sur le «visage» du transporteur, le design gagnant de six options présenté aux salariés d'Airbus pour un vote début 2017.

Le programme BelugaXL a été lancé en novembre 2014 pour répondre aux besoins de transport croissants d'Airbus. Avec six mètres de plus, un mètre de plus et une capacité de levage de charge utile supérieure de six tonnes à la version BelugaST, le BelugaXL pourra transporter les deux ailes de l'A350 XWB en même temps, au lieu de l'aile simple actuellement sur le BelugaST. Au total, cinq BelugaXL devraient entrer en service pour les besoins de transport aérien d'Airbus.

 

Photo :le Beluga XL @ Airbus J.Reimondon

20/06/2018

FedEx augmente ancore sa commande de B767 & B777 !

FED 777F 767-300F 2-up R2 PR.JPG

FedEx Express a annoncé aujourd'hui une nouvelle commande portant sur 12 B767 Freighters et 12 B777 Freighters. Le contrat est estimé à  près de 6,6 milliards $ au prix catalogue de l’avionneur.

« Nous franchissons une nouvelle étape positive dans notre programme de modernisation de la flotte », a déclaré David L. Cunningham, président et chef de la direction de FedEx Express.

Cette commande intervient alors que l'industrie du fret aérien continue de se renforcer. Un an après, la demande a augmenté de près de 10%, le fret aérien mondial est en voie d'augmenter encore de 4 à 5% en 2018. 

FedEx Express et Boeing ont un partenariat de longue date. Le transporteur express est un acteur majeur en ce qui concernele  B757 Freighter et le plus grand opérateur du B767 Freighter et  du B777 Freighter. FedEx est également un client de l'activité Global Services de Boeing. 

Les B767 seront des avions d'un type nouveau pour FedEx qui opère des B757. Les trois premiers appareils sont attendus en 2014, les livraisons s'étendant jusqu'en 2018 à raison de 6 appareils par an.

Ces appareils remplaceront des gros-porteurs de capacité intermédiaire moins efficients selon le communiqué de Boeing, soit les  triréacteurs MD-11 actuellement en service chez Fedex.

Le B777 « Freighter » :

Le B777F permet de combler le fossé entre les avions cargo gros-porteurs de la mi-taille et les plus grands cargos comme le B747F.Avec un poids maximum au décollage de 347.810 kg, le B777 « Freighter » a une capacité de charge utile de recettes de 112 tonnes (102 tonnes métriques). Le B777 « Freighter » est capable de voler 4,900 miles nautiques (9,070 km) avec une pleine charge utile. Sonlong  rayon d’action se traduit par des économies importantes pour les opérateurs de fret: moins d'arrêts et donc moins de droits d'atterrissage, moins de congestion dans les grands aéroports, une baisse des coûts de manutention et un plus court délai de livraison du fret. Le B777  « Freighter » caractéristiques des capacités encore jamais vues sur un cargo bimoteur, pouvant accueillir 27 palettes standard (96 po x 125 po, 2,5 mx 3 m) sur le pont principal .Il est alimenté par  le plus puissant réacteur commercial de General Electric, le GE90-110B1. Le B777 « Freighter » est conforme aux normes de bruit QC2 pour l'accessibilité maximale aux aéroports sensibles au bruit.

Photo :B767 & B777 F aux couleurs de FedEx@ Boeing

 

12/03/2018

L’Embraer KC-390 sera livré cette année !

974451.jpg

L'armée de l'air brésilienne recevra ses deux premiers avions multi-missions Embraer KC-390 de série au cours de la seconde moitié de 2018, a indiqué l’avionneur brésilien. L'appareil sera initialement mis en service par le nouveau groupe de l'escadre 2 située à Anápolis, dans l'État de Goiás.

Vingt-huit avions de série ont été commandés pour un montant de 2,23 milliards de dollars en mai 2014. La capacité opérationnelle initiale a été atteinte en décembre 2017 et la capacité opérationnelle finale est prévue pour la fin de 2018, selon les informations transmises par Embraer et la Force aérienne brésilienne (FAB).

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

3197285462.jpg

Photos : 1 KC-390 @ Alan Civali 2 Cockpit @ Embraer

08/07/2017

Un C-17 de plus pour l’Inde !

1478242901_c-17-globemaster.JPG

L'Inde prévoit d’acquérir un exemplaire supplémentaire de l’avion de transport lourd Boeing C-17 « Globemaster III ». Cet achat augmenterait la flotte indienne de C-17à 11 exemplaires. Le contrat est estimé à 366 millions de dollars.

L'Agence américaine de défense et de sécurité a déclaré que l'ajout renforcerait la capacité de New Delhi à «répondre aux exigences actuelles et futures en matière de transport aérien stratégique» et à soutenir l'assistance humanitaire et les efforts de secours en cas de catastrophe.

A noter, que cette commande relancera  d emanière très limitée la production du C-17 qui s’est stoppée en novembre 2015. Actuellement l’avionneur Boeing produit essentiellement des pièces de rechange pour les appareils en service.

Le C-17 Globemaster III :

Conçu pour le transport multi missions de matériel militaire (troupes, logistique et évacuation sanitaire) le Boeing C-17 «Globemaster III»  a effectué son premier vol en 1991 pour ensuite commencer sa carrière en 1993. L’avion à l’origine dessiné par McDonnell-Douglas (avant son rachat par Boeing) dispose d’un train d’atterrissage composé de quatorze roues, son fuselage fait appel à bon nombre de matériaux composite et pour permettre une utilisation facilitée et ceci malgré sa taille, le pilote dispose d’une assistance numérique qui facilite tant le pilotage que son déplacement au sol.

L’avion est optimisé pour des missions à la fois tactiques et stratégiques. Sa soute est d’une longueur de 26.52 m et large de 5,49 m. La hauteur est de 4,11 m. Dotée de rails au sol la manutention en est grandement facilitée. En matière de transport de véhicule, le C-17 peut emporter par exemple un char d’assaut de 55 tonnes ou quatre hélicoptères UH-60 Black-Hawk.

 

Photo : C-17 de l’IAF @ Boeing