13/10/2018

Présentation du L-39NG de série !

rollout3.jpg

L’avionneur tchèque a présenté la dernière variante de son l’Albatros L-39, en service depuis la fin des années 60, lors d’une cérémonie qui s’est tenue le 12 octobre. La nouvelle machine est présentée 15 mois après le début de la production des quatre premiers avions en juillet 2017.

Lancée pour la première fois au salon aéronautique international de Farnborough en 2014, la version L-39NG de l'Albatros est équipée d'un moteur Williams International FJ44-4M plus puissant, d'un cockpit moderne et d'une cellule plus légère que son prédécesseur. Il est équipé de cinq points fixes (contre deux pour le L-39 de référence) pour une variété de missiles air-air et air-sol (AAM), ainsi que d’autres munitions et capteurs. Il introduit également l'option pour le montage d’un canon de bord.


Un démonstrateur  du L-39NG a volé pour la première fois en septembre 2015 avant la phase initiale de test qui avait eu lieu en 2016. La certification est attendue en 2019, les livraisons des clients devant débuter en 2020. Le client pour le lancement de l'avion est l'État tchèque. La société appartenant à LOM Praha, avec l’acquisition du Breitling Jet Team et de l’équipe Black Diamond Jet de Draken International.

Aero cible également les quelque 60 opérateurs du L-39 en tant que futurs clients potentiels du L-39NG. Algérie, Angola, Arménie, Bangladesh, Biélorussie, Bulgarie, Cambodge, Cuba, Égypte, Guinée équatoriale, Estonie, Éthiopie, Kazakhstan, Kirghizistan, Libye (dont on pense que la plupart ont été retirés du marché). , Lituanie, Mozambique, Nigéria, Russie, Slovaquie, Soudan du Sud, Syrie, Thaïlande, Tunisie, Turkménistan, Ouganda, Ukraine et Vietnam.

L'Aero Vodochody L-39NG :

1261893709.jpg

Le L-39NG est alimenté avec un nouveau moteur Williams FJ44-4M. L'avion a effectué son premier vol le 14 Septembre 2015 avec notamment l'essai une nouvelle centrale électrique. Les récents tests avec le protoype ont également permis de vérifier le bon fonctionnement de l’avionique qui équipe le poste de pilotage. Le L-39NG est doté du système Genesys Aerosystems qui comprend un nouvel affichage multifonctions (MFD) et un affichage tête haute (HUD).

Pour l’avionneur tchèque le L-39NG sera un avion école moderne et efficace, conçu comme un système d'entraînement complet et unifié pour les forces aériennes modernes. Le L-39NG est basé sur le concept aérodynamique du célèbre L-39, mais utilise les dernières technologies. La nouvelle avionique de l'avion permettra de venir former les futurs pilotes d'avions de 4ème et de 5ème générations. Le L-39NG est équipé de cinq points de fixation pour des armes. L'avion dispose d'un large éventail de technologies de simulation, y compris l'intégration dans les centres de simulation tactique de haute technologie dans le but d'accroître l'efficacité de l'entraînement.

Pour Aero Vodochody le L-39NG est une solution moderne ayant un faible coût. Ce concept doit répondre aux besoins des Forces aériennes qui doivent régulièrement revoir les dépenses à la baisse.

l-39ng_02.jpg

Photos :Cérémonie de présentation du L-39NG@ Aero Vodochody

05/06/2018

Leonardo prêt à commercialiser le M-345 !

body_Focus_M345_cansec18_2_720.jpg

Leonardo est maintenant prêt à commercialiser son petit jet école l'Aermacchi M-345. Selon l’avionneur italien, le M-345 est avion d'entraînement hautement performant conçu pour être simple, efficace et fiable, en plus d'offrir des coûts d'entretien et de support extrêmement bas.

Pour Leonardo, le petit jet d’école offre aux élèves-pilotes un environnement d'entraînement simulant le comportement de vol, la capacité de manœuvre et l'expérience physique des avions à réaction. Le M-345 assure un niveau élevé, soit la norme de qualité qui doit être atteinte à la fin des activités de formation des élèves-pilotes.

L'avion est équipé de systèmes de bord simples et basiques nécessitant un minimum d'entretien et capables de garantir une sécurité et une fiabilité maximales. Le résultat est un avion d'entraînement très efficace alimenté par un moteur à double flux, mais avec des coûts d'achat et de cycle de vie  un peu supérieur à ceux des entraîneurs à turbopropulseurs. 

La structure du M-345, dans laquelle une large utilisation a été faite de matériaux composites, est construite pour beaucoup voler, avec une durée de vie allant jusqu'à 15’000 heures. Le moteur Williams FJ44-4M-34 sans post-combustion garantit une poussée substantielle, ce qui réduit la consommation de carburant et offre un système de contrôle numérique moderne.

Les étudiants pilotes et les instructeurs sont assis sur des sièges éjectables Martin Baker Mk.IT16D de dernière génération dans un cockpit confortable, entièrement équipé d'instruments sophistiqués comprenant, entre autres, trois grands écrans multifonctions LCD - très similaires au type d'équipement que les futurs pilotes trouveront devant avion de combat.

La division Avions de Leonardo a créé un système d'entraînement intégré capable de déplacer facilement les pilotes des entraîneurs de base vers les chasseurs de dernière génération.

 La présence du système ETTS (Embedded Tactical Training Simulation) embarqué, basé sur celui offert par l'avion M-346 éprouvé, est fondamentale. Ce système est capable de simuler le scénario tactique le plus approprié en fonction des besoins d'entraînement, en faisant apparaître des forces alliées ou ennemies, simulant le fonctionnement des capteurs embarqués qui ne sont pas réellement présents ou des armes. Les pilotes sont immergés dans un environnement connu sous le nom de LVC, qui combine de manière transparente des avions volants (Live), des avions simulés (Virtual) avec d'autres forces virtuelles alliées ou ennemies (Constructive).

A noter que le Canada test actuellement le M-345. Le M-345 équipera prochainement la célèbre patrouille italienne des Frecce Triccolori.

 

M345.jpg

Photos : 1M-345 2 Aux couleurs des Frecce Triccolori @ Leonardo

01/03/2018

Premier contrat pour l’IA-63 « Pampa III » !

3453051124.jpg

 

L’Armée de l’air Argentine a signé un contrat pour l’acquisition d’un premier lot de 3 avions école de nouvelle génération IA-63 « Pampa III ». Le contrat de 30,3 millions de dollars a été payé à moitié et le solde doit être versé au fur et à mesure des livraisons.

En plus des trois avions formateurs, l’avionneur argentin FAdeA fournit également le logiciel Ground Plan Mission Planner Station, deux stations mobiles de planification des missions et du matériel de secours.

457854683.jpg

La Fábrica Argentine de Aviones (FADEA) a réussi le premier vol de la nouvelle version de son avion école IA-63 « Pampa III » en septembre 2015. La nouvelle version du « Pampa » est alimentée par un moteur plus puissant, soit l’Honeywell TFE731-40-2N de 16,5 kN de poussée. La FADEA a travaillé avec l’équipementier israélien Elbit Systems Ltd pour la mise au point de la nouvelle avionique qui comprend quatre écrans (deux pour chaque pilote) multifonctions 12,5 x 17,5 cm,  le navigateur/instructeur, dispose également d'une centrale inertielle d’Honeywell associée à un GPS et d'un altimètre radio et affichage cartographique numérique.  L’avion dispose également d’un nouvel ordinateur de mission. Cette troisième génération du Pampa propose deux types de sièges éjectables, soit : le Zvezda K36-L d’origine russe, ou l’AEROFINA Mk 10AR roumain, qui est en fait un dérivé du Martin-Baker MK10L anglais,  les restants de la guerre des Malouines étant encore bien présent, la FADEA contourne ainsi le problème.

Cette nouvelle version pourra également être utilisée en version d’attaque au sol légère et peut emporter une charge utile maximale de 1.500 kg, soit une nette amélioration, par rapport aux 1160 kg des deux anciennes versions de l’IA- 63.

La Fábrica Argentine de Aviones (FADEA) estime pouvoir vendre entre 100 et 200 Pampa III en Argentine, mais également à l’exportation.

1420339061.jpg

Photos : 1 IA-63 Pampa III 2 Cockpit 3 le prototype @ FADEA

 

17/02/2018

La Pologne demande des pénalités pour le M-346 !

IMG_0672.JPG

 

Varsovie, le ministère polonais de la Défense inflige à l’avionneur Leonardo une pénalité financière pour des vices de livraison des avions d'entraînement M-346 commandés par l'armée de l'air polonaise, selon le vice-ministre de la Défense. Bartosz Kownacki a déclaré que le ministère pourrait demander des sanctions d'environ 100 millions de zlotys (28 millions de dollars américains) à la société italienne.

Rappel :

En février 2014, la Pologne a signé un accord d'un montant de 384 millions de dollars pour l'acquisition de 8 avions écoles M-346 avec un soutien logistique connexe, un programme de formation pour les pilotes et les ingénieurs et un système de formation au sol.

Les reproches :

Les livraisons des 8 avions devaient initialement être achevées en novembre 2017. Les deux premiers formateurs à réaction ont été fournis à l'armée de l'air polonaise en novembre 2016, mais en mars dernier, le ministère a annoncé que les avions livrés étaient incapables de simuler certaines phases de combat.

IMG_0671.JPG

Le M-346 :

L'Aermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile delta construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2'880 kgp sont produits sous licence par Fiat- Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-BakerMk 16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multi-fonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital Fly-by-Wire programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1’800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

IMG_0670.JPG

Photos : M-346 polonais @ Force aérienne polonaise

 

 

 

25/01/2018

Le Portugal salue le départ de ses Alpha jet !

IMG_0500.JPG

La Força Aérea Portuguesa (FAP) a organisé une cérémonie d’adieux à ses 6 derniers avions écoles de type Alpha Jet en présence du Commandant Général des Forces Armées et de l'Armée de l'Air Manuel Teixeira Rolo et du commandant de la FAP, le général de corps d'armée Joaquim Borrego.

Ces 6 Alpha Jet faisiaient partie d’un lot de 50 appareils acquis d’occasion aurpès de l’Allemagne en 1993 pour venir remplacer le Northrop T-38 «Talon » et les derniers Fiat G.91.

Les six derniers Alpha Jet portugais étaient actifs au sein de l'Esquadra 103 «Caracóis». Cette escadrille de formation avancée prépare les jeunes pilotes à la transition sur les avions de combat F-16AM/BM.

Un vide qui doit être comblé :

Avec le retrait de l’Alpha Jet, la Froce aérienne portugaise se retrouve avec un vide au sein de son école de formation. Il semble que dans un premier temps les nouveaux pilotes effectueront une fin de formation au sein d’une école étrangère, qui doit encore être trouvée. De son côté, la Force aérienne réfléchit aux différentes options, telle que l’achat d’un nouvel avion école ou le maintien d’une externalisation de la formation avancée.

IMG_0501.JPG

Photos : cérémonie de départ des derniers Alpha Jet @ FAP