17/05/2020

Vol inaugural du JL-9 « Sword Fisch » pour l’aéronavale !

70007__20200513023123_924617.jpg

La  nouvelle variante de l'avion d'entraînement à réaction avancé AVIC JL-9 « Sword Fisch » destinée à l’aéronavale chinoise a effectué son premier vol.

Le nouveau JL-9 dérivé du modèle « Mountain Eagle » destiné à l’aéronavale chinoise n'a pas de crochet de queue. La spéculation suggère que l'avion ne sera jamais développé pour atterrir sur un porte-avions, mais qu'il sera utilisé uniquement pour la formation au sol des pilotes en vue de simuler les approches sur porte-avions.

Le nouvel appareil doit permettre de former les futurs pilotes de la Marine de l'Armée de libération du peuple (PLAN) qui possède deux porte-avions, le CNS « Liaoning » et le CNS « Shandong » L’avion doit permettre la formation des équipages en vue de la transformation sur les Shenyang J-15 (Su-33).  

Peu de choses qui distinguent l'avion de la ligne de base JL-9, à part des extensions aux extrémités de l'aile et des changements modestes à la base de la queue de l'avion.

Le JL-9 « Sword Fisch » :

La version navale du JL-9 « Sword Fisch » trainer jet est un dérivé du « Mountain Eagle » qui doit  permettre de former les pilotes de l’aéronavale chinoise à un moment où la Chine a un besoin urgent de former davantage de pilotes. Et ceci à plus forte raison que le deuxième porte-avions, le Shandong, vient d'être mis en service en décembre dernier.

L’avionneur AVIC avait indiqué qu'il travaillait sur un projet d'une importance majeure l’année dernière déjà. L’annonce avait été illustrée avec une image générée par ordinateur (CGI) d'un entraîneur JL-9 survolant un des deux porte-avions. 

Guizhou JL-9 « Mountain Eagle » /Sword Fisch »/ FTC-2000 « Shanying »   :

Le Guizhou Jl-9/FTC-2000 est en fait un descendant du J-7, soit un MiG-21 sinisé ! Avion d’entrainement biplace en tandem, développé par AVIC . Le premier prototype vola pour la première fois le 13 décembre 2003.

Afin d'économiser du temps et les coûts de développement, AVIC a conçu l'avion en s'appuyant sur le J-7, issus des MiG-21 biplaces qui ont servi comme avion école dans l’aviation chinoise. 

L'avion est  équipé d'une avionique en partie étrangère qui comprend trois écrans multifonctions XPS-,un radar italien Selex Galileo S-7 Grifo. Les autres équipements de l’avionique comprennent un système d’échange de données de type  1553B MILSTD, un Head-Up Display (HUD) viseur tête haute et dispose d’un affichage multifonctions (MFD). L’avion dispose d’un récepteur d’avertissement radar, des contre-mesures électroniques.

Le JL-9 est propulsé par un turboréacteur WP-13F de conception chinoise, alimenté par un réservoir de carburant interne de 2’660 litres. L'avion dispose d’une capacité de ravitaillement en vol à l'aide d’une sonde fixe. A noter, que l’avion emporte un canon de 23mm avec cinq points durs, quatre sous les ailes et un sous la section de fuselage de la ligne médiane. Il peut transporter jusqu'à 2’000 kg de charge utile, y compris des missiles air-air à courte et moyenne portée, des missiles air-sol, des bombes non guidées et des nacelles pour roquettes. 

La version d’exportation est nommée FTC-2000G « Shanying ».

70008__20200513023132_567278.jpg

Photos : Le JL-9 « Sword Fisch » @ AVIC

 

02/10/2018

Vol inaugural pour le FTC-2000G d’attaque au sol !

345.jpg

L’avionneur chinois AVIC a réalisé le vol inaugural de la nouvelle version « G » du FTC-2000 spécialisée pour l’attaque au sol. L’avion a effectué son vol depuis l'aéroport d'Anshun près de la ville de Guizhou. Le pilote d'essai a déclaré que les systèmes sont normaux "et que le premier vol "s'est bien passé".

L’appareil, basé sur le FTC-2000, et dispose d’une capacité d’attaque au sol et vise le marché international.Il aura fallu sept mois pour construire le FTC-2000G. AVIC a indiqué qu’il apparaîtra au China Air Show à Zhuhai au début du mois de novembre.

Le FTC-2000G :

Le FTC-2000G est le dérivé du FTC-2000 Shanying (Mountain Eagle), soit un avion école connu également sous la désignation chinoise JL-9 est en fait un descendant du J-7, soit un MiG-21 sinisé. Cet avion d’entrainement biplaces en tandem, développé par Guizhou Aviation Industry Group Co (GAIGC) vola pour la première fois le 13 décembre 2003.

La version « G » dispsose de sept points d’emport contre cinq pour la version de base FTC-2000. Sa masse maximale au décollage est donc supérieure à 11’000 kg, contre 9’800 kg pour le FTC-2000. Il a une vitesse maximale de Mach 1,2, soit 1’470 km / heure, une masse maximale au décollage, une autonomie maximale de 2400 km et un plafond de vol opérationnel de 15 km.

Equipé de radars modernes et de systèmes de contrôle de tir, il est capable de rester en vol pendant trois heures en une seule opération et peut transporter trois tonnes de missiles, de roquettes ou de bombes, selon l’avionneur chinois.L'avion est  équipé d'une avionique en partie étrangère, telle que le radar italien Selex Galileo S-7 « Grifo ». Les autres équipements de l’avioniques comprennent un système d’échange de données de type 1553B MILSTD, un head-up display (HUD) viseur tête haute. L’avion dispose d’un affichage multifonctions (MFD).

21.jpg

Photos : Le FTC-2000G @ Zuai Li

 

 

26/12/2017

Chine, le plus gros amphibie du monde s’est envolé !

DR3gQxVW4AAyuXJ.jpg


Zhuhaie en Chine, le plus grand amphibie au monde, l’AVIC (Aviation Industry Corporation of China) AG600 a effectué son vol inaugural le 24 décembre. Ce premier vol a été réalisé près de 17 mois après son « roll-out »

L’AG600 a décollé vers 09h39 heure de Pékin sous le regard de millions de téléspectateurs chinois. En effet, l’événement était très attendu et a été retransmis en direct sur la chaîne nationale CCTV. Ce premier vol d’une durée 64 minutes a permis de tester les éléments de l’avion et d’en vérifer le bon fonctionnement.

2123845439.2.jpg

L’AG600 « Kunlong » :

L'AVIC AG-600 est le plus grand avion-amphibie au monde avec un poids maximum au décollage de 53,5 t (53,500 kg; 118,000 lb) et une portée maximale de plus de 4’500 km. L'avion dispose d’une envergure de 38,8 mètres. Il est doté de quatre moteurs turbopropulseurs chinois WJ-6 d’une puissance de 3805 Kw chacun.

Dans son rôle de lutte contre l'incendie, l'avion peut récupérer 26’400 livres (12 tonnes) d'eau en 20 secondes, avant de la laisser tomber sur une zone de la taille d'un terrain de football. Pour les opérations de recherche et de sauvetage, il est conçu pour résister à des vagues allant jusqu'à 13 pieds (2 mètres). L'avion a une capacité de sièges pour 50 passagers.

L’avionneur chinois espère des ventes à l’exportation, en effet, la Nouvelle-Zélande et la Malaisie ont manifesté leur intérêt pour cet appareil. En Chine l’avion pourrait avoir une forte valeur stratégique dans la mer de Chine du Sud.

DR4q7QLU8AA9FAF.jpg

Photos : 1 & 3 l’AG600 en vol 2 Au sol @CCTV

 

 

 

06/06/2017

Le Soudan premier client export du FTC-2000 !

sudan2-1024x576.jpg

 

L’avionneur chinois AVIC a dévoilé la version d'exportation de son avion école et d’attaque-légère FTC-2000 destiné au Soudan. Ce pays a passé commande pour un total de 6 aéronefs de ce type.

 Premier client à l’exportation :

Le Soudan va ainsi devenir le premier client à l’exportation de l’avion chinois FTC-2000. L'avion, connu en Chine sous la dénomination JL-9 « Shanying » est le dernier d'une série de plateformes qui ont été adaptées par AVIC et ses filiales spécialement pour les marchés internationaux. L’avion sera livré après avoir passé ses essais.

Le second client du FTC-2000 semble être l’Indonésie, le contrat étant arrivé en toute fin de négociation selon le porte-parole d’AVIC.

FTC-2000 Shanying (Mountain Eagle) :

Le FTC-2000 connu également sous la désignation chinoise JL-9 est en fait un descendant du J-7, soit un MiG-21 sinis. Cet avion d’entrainement biplaces en tandem, développé par Guizhou Aviation Industry Group Co (GAIGC) vola pour la première fois le 13 décembre 2003.

Afin d'économiser du temps et les coûts de développement, CAIGC (AVIC) a conçu l'avion en s'appuyant sur le J-7, issus des MiG-21 biplaces qui ont  servi comme avion école dans l’aviation chinoise.

L'avion est  équipé d'une avionique en partie étrangère, tels que le radar italien Selex Galileo S-7 « Grifo ». Les autres équipements de l’avioniques comprennent un système d’échange de données de type  1553B MILSTD, un head-up display (HUD) viseur tête haute. L’avion dispose d’un affichage multifonctions (MFD). 

Le JL-9 est propulsé par un turboréacteur WP-13F de conception chinoise qui est alimenté par un réservoir de carburant interne de 2660 litres. L'avion dispose d’une capacité de ravitaillement en vol à l'aide d’une sonde fixe. Aujourd’hui le JL-9/FTC-2000 a commencé à remplacer le J-7 dans l’école de pilotage des Forces aériennes chinoises (PLAAF).

1538082089.jpg

Photos : 1 Le premier FTC-2000 soudanais 2 Prototype de développement du FTC-2000 @ AVIC

 

03/05/2017

Le chinois AVIC offre une nouvelle variante de son L-15 !

Hongdu_L-15_Falcon.jpg

En 2016, lors de la célébration du 65e anniversaire du groupe Aviation Industries Hongdu (AVIC), une version armée de l’avion école L-15 « Falcon » a été photographiée. Mais rien d’officiel à l’époque. Ce 1er mai, l’avionneur chinois a présenté officiellement cette fois, sa nouvelle variante d'attaque de son L-15.

1356527016.jpg

Désignée L-15B, il s’agit d’une une version améliorée de la variante L-15 LIFT (Lead In Fighter Trainer) utilisée par la Force aérienne de l'Armée de libération populaire et de l'Armée de l'air navale de l'Armée populaire de libération. Le L-15B est également motorisé par deux turboréacteurs ukrainiens Ivchenko-Progress AI-222K-25F, permettant a l’avion d’atteindre la vitesse supersonique de Mach 1,4. Selon les spécifications d'AVIC, le L-15B a un poids maximum au décollage de 11,6 tonnes et d'une distance franchissable d'environ 2'600km. Le L-15B dispose d’un nez plus grand, qui abrite un radar multifonction expérimental une portée d'environ 75 km, selon les données divulguées. Il semble également que le bus de données Arinc 429 a été remplacé par un système chinois HB6096-SZ-01, plus simple.

L’avion semble pouvoir emporter une charge utile maximale de 3,5 tonnes, composée du missile PL-12 à guidage radar de type BVR, des bombes guidées au laser LT-2 et une nacelle canon sous le ventre.

j-15_ss.png

Le Hongdu L-15 :

La PLAAF (People's Liberation Army Air Force) dispose d’un nouvel avion école développé par le constructeur aéronautique chinois, Hongdu, en coopération avec Yakovlev. Issus des planches à dessins de l'ingénieur M. Zhang Hong. Le L-15 « Falcon » reprend les lignes du Yak-130, mais dispose d’une capacité supersonique.

Ce choix permet aux élèves pilotes de poursuivre entièrement leur entrainement au combat sur un seul type d'avion avant leurs affectations en unités de front.

Présenté pour la première fois en 2004, l’avion effectua son premier vol le 26 mars 2006 mais motorisé par deux réacteur ZMKB-Progress DV-2 sans PC (postcombustion) d'une puissance de 21.58 kN. Pour réponde aux besoins de l’entrainement avancé, les ingénieurs ont finalement opté pour une remotorisation de l’avion avec le Ivchenko-Progress AI-222K-25F (construit sous licence en Chine) d'une puissance comprise entre 49 et 86 kN qui lui permet d’accélérer jusqu'à Mach 1,4. Le moteur IA-222-25F a été initialement développé pour équiper les Yak-130 de l’aviation russe. Pour information, le prix d'un exemplaire du Hongdu L-15 avoisine les 10 millions de dollars et pourrait bien trouver sa place à l’exportation à l’avenir.

p1693122.jpg

Photos : 1 Le L-15 LIFT 2 Première photo du L-15B 3 & 4 présentation du L-15B @ CCTC/Chine nouvelle