04/10/2018

Livraison du premier G500 !

1003864128.jpg

Gulfstream Aerospace a livré le premier exemplaire de son nouveau jet d’affaires le G500 à un client nord-américain, marquant ainsi officiellement l'arrivée d'une nouvelle génération d'avions d'affaires à grande cabine dans la société basée à Savannah, en Géorgie. Le client a réceptionné le Twinjet fly-by-wire quatre ans à peine après l'annonce du lancement du G500.

"Nous sommes fiers du travail accompli par nos fournisseurs et nous-mêmes pour fournir un avion à la fine pointe de la technologie qui dépasse les attentes de nos clients et perpétue la longue tradition d'excellence des avions Gulfstream", a déclaré le président de Gulfstream, Mark Burns.

Le G500, qui a reçu à la fois ses certificats de type FAA et de production le 20 juillet dernier, entre en service avec les garanties de performances et de confort de la cabine. Une flotte d'essais en vol de cinq G500 a enregistré plus de 5’000 heures de test de développement, de démonstration et de certification. En outre, le G500 a également établi plus de 20 nouveaux records de vitesse lors d'un tour du monde à grande vitesse plus tôt cette année.

Pendant ce temps, son grand frère le G600 progresse vers la certification d’ici la fin de l’année et les livraisons suivront en 2019.

2478255484.jpg

La nouvelle gamme G500 & G600 :

De conception entièrement nouvelle, ces deux nouveaux jets d’affaires entreront en service respectivement en 2018 et 2019. Le G500 et le G600 remplaceront respectivement dans la gamme de l’avionneur les actuels  G450 et G550. 

Le G500 et G600 représentent l'aube d'une nouvelle ère dans la conception du poste de pilotage, l'intégration, la fonctionnalité, l'ergonomie et même esthétique. Gulfstream intègre un nouveau mini-manches de contrôle actif sur les deux nouveaux avions.  L’avionique sera dotée du système Gufstream Symmetry Flight Deck dérivée du Primus  Epic d’Honeywell.

En matière de cabine, le G500 et G600 offrent un environnement de cabine pressurisée à l'altitude la plus basse de la cabine sur le marché. Alors qu'ils volent à 51’000 pieds ( 15’545 mètres), les passagers se sentiront comme s'ils étaient debout sur ​​la terre ferme  à peine 4’850 pieds (1478 mètres). Quant à l'air frais, les ingénieurs de Gulfstream ont mis au point, un moyen d'introduire 100% d’air frais dans la cabine. Ce système permettra de  renouveler l’air en cabine toutes les deux minutes. 

Le G500 est capable de voler 5,000nm (9260 km) G500 et reliera Doha non-stop avec Londres, Genève et Paris à Mach 0,90. Les G500 et G600 seront dotés de moteurs Pratt & Whitney Canada PW814GA, un changement important, puisque la gamme Gulfstream était fidèle à Rolls-Royce jusqu’ici. Le G600 sera capable de voler 6,200nm (11’482km). Les deux appareils pourront voler avec 19 passagers en configuration maximum. 

4077743099.png

Photos : 1le G500 présneté à EBACE @P.Kümmerling 2Intérieur 3G500 & G600 @ Gulfstream

 

14/04/2018

Le Global 7000 primé pour sa cabine !

Bombardier-Global-7000-à-Las-Vegas-photo-Bombardier.jpeg

L’avion d’affaires Global 7000 de Bombardier a été sélectionné par un jury de 39 personnes parmi une foule d’autres candidatures, alors que plus de 6’300 dossiers de près 60 pays se disputaient les prix dans plusieurs catégories. L’avion de dernière génération a remporté un Red Dot lors de l’édition 2018 des prix Red Dot pour le design de produits dans la catégorie des bateaux, trains et avions. Les rigoureux critères de sélection portaient entre autres sur le niveau d’innovation, la fonctionnalité, la qualité formelle, l’ergonomie et la durabilité.

original-1.jpeg

« L’avion Global 7000 redéfinit les normes au chapitre des avions d’affaires et nous sommes ravis que le jury ait choisi de reconnaître notre vision par un prix Red Dot pour la qualité du design», a affirmé Brad Nolen, vice-président, Marketing et Stratégie de produits, Bombardier Avions d’affaires. « Nous aimons parler de notre avion Global 7000 comme de « l’avion au design sans compromis ». Cet avion réussit non seulement à rehausser l’expérience en vol, mais il relève également le niveau en matière de performance, de vitesse et d’autonomie, ce qui change clairement la donne dans l’industrie de l’aviation privée. »

Bombardier-Global-7000-intérieur-avec-écrans.jpg

Outre son vol en douceur distinctif, l’avion Global 7000 de Bombardier, dont l’entrée en service est prévue pour la seconde moitié de 2018, est une véritable vitrine d’innovation en matière de design. Chef-d’œuvre de conception créative et avisée, le style supérieur de l’avion Global 7000 est une référence en matière d’expérience exceptionnelle en aviation d’affaires. Chaque détail de l’intérieur de la cabine a été réalisé pour créer une expérience riche et satisfaisante, de sa cuisine de premier ordre – la plus spacieuse de l’industrie – et de son éclairage de dernière génération jusqu’à la toute première chambre dotée d’un lit fixe.

Les prix de design Red Dot comptent parmi les honneurs en design les plus prestigieux dans le monde et honorent l’innovation, la conception et la vision. Tous les produits ayant remporté un prix figureront dans le Red Dot Design Yearbook ainsi qu’en ligne.

1520033470.jpg

Le Global 7000 :

Le biréacteur Global 7000 établira la norme d’une nouvelle catégorie de biréacteurs d’affaires à large fuselage grâce à sa spacieuse cabine à quatre zones. Les passagers voyageant à bord de l’avion Global 7000 jouiront de 20% de plus d’espace habitable que dans la cabine déjà impressionnante du meneur de l’industrie, le biréacteur Global 6000. Ce biréacteur offrira une longueur de cabine passagers étonnante, 18,17 m (59 pi 7 po) et avec, en plus, un régime de croisière rapide supérieur de M 0,90, cet appareil portera la gamme Global vers de nouveaux sommets à son entrée en service, en 2016. Avec 10 passagers à bord, cet avion peut s’enorgueillir d’une autonomie incroyable de 7’300 NM (13’520 km) et assurera des liaisons sans escale telles que Londres-Singapour, Beijing-Washington ou Moscou-Perth.

Bombardier-Global-7000-intérieur-avec-tables.jpg

Photos : Global 7000 et sin intérieur primé @ Bombardier

 

31/01/2018

Le cinquième Global 7000 d’essais s’est envolé !

980x.jpg

Bombardier Avions d’affaires a  annoncé que le cinquième et dernier véhicule d’essais du programme d’essais en vol Global 7000 (FTV5), a exécuté un premier vol, ouvrant la voie à l’entrée en service du programme pendant la seconde moitié de l’année.

Le FTV5 validera les essais effectués jusqu’à maintenant, assurant une entrée en service sans heurts pour l’avion Global 7000. L’avion se joint aux quatre autres véhicules d’essais du programme d’essais en vol, qui ont fait la démonstration d’un haut niveau de maturité et de fiabilité, et de leur capacité de voler en douceur dans le cadre d’essais en vol et au sol très étendus.

« Nous sommes fiers que tous les cinq véhicules d’essais Global 7000 soient maintenant intégrés aux essais en vol; cela témoigne de la détermination et de la compétence de l’équipe Bombardier », a affirmé Michel Ouellette, vice-président principal, Programme des avions Global 7000 et Global 8000. « C’est un grand moment pour le programme et l’équipe, alors que nous entrons dans la phase de certification et que nous approchons de l’entrée en service de l’avion à la seconde moitié de l’année. »

Le programme d’essais en vol du Global 7000 progresse comme prévu et a franchi plusieurs étapes importantes au cours des derniers mois, notamment le premier déploiement de l’avion Global 7000 à l’étranger. Les récents essais ont montré de façon concluante les capacités de l’avion dans des vents latéraux, sur des pistes en haute altitude et dans toutes les conditions météorologiques.

Bombardier Avions d’affaires avait présenté publiquement son quatrième véhicule d’essais en vol du programme Global 7000 (FTV4), en octobre 2017 au congrès et salon annuel de la National Business Aviation Association (NBAA) à Las Vegas. Comptant quatre espaces habitables distincts et une zone équipage pleine grandeur, l’avion Global 7000 se démarque des autres biréacteurs d’affaires par son espace, son confort luxueux et la grande polyvalence de son design personnalisable. Sa cuisine moderne et multifonctionnelle est dotée d’un espace de rangement sans précédent, d’une aire de préparation des aliments et de commodités assurant une expérience de restauration en vol exceptionnelle.

Le Global 7000 :

Le biréacteur Global 7000 établira la norme d’une nouvelle catégorie de biréacteurs d’affaires à large fuselage grâce à sa spacieuse cabine à quatre zones. Les passagers voyageant à bord de l’avion Global 7000 jouiront de 20% de plus d’espace habitable que dans la cabine déjà impressionnante du meneur de l’industrie, le biréacteur Global 6000. Ce biréacteur offrira une longueur de cabine passagers étonnante, 18,17 m (59 pi 7 po) et avec, en plus, un régime de croisière rapide supérieur de M 0,90, cet appareil portera la gamme Global vers de nouveaux sommets à son entrée en service, en 2016. Avec 10 passagers à bord, cet avion peut s’enorgueillir d’une autonomie incroyable de 7’300 NM (13’520 km) et assurera des liaisons sans escale telles que Londres-Singapour, Beijing-Washington ou Moscou-Perth.

 

bba-global-7000-interiorforweb.jpg

Photos : Global 7000 @ Bombardier Aviation

08/01/2018

La nouvelle avionique NXi de la gamme M500 et M350 de Piper certifiée !

unnamed-1.jpg

Piper Aircraft a annoncé la certification par la FAA de sa nouvelle avionique Garmin G1000 NXi sur le turbopropulseur monomoteur M500 et le monomoteur pressurisé à pistons M350. L’avionneur offrira une option de retrofit avec le G1000 pour les appareils déjà en service.

Le système Garmin G1000 NXi offre une connectivité sans fil, une meilleure connaissance de la situation et d'autres fonctionnalités. La puissance de traitement supplémentaire prend en charge un rendu de carte amélioré et un panoramique plus fluide sur l'ensemble des affichages. Des fonctionnalités optionnelles telles que le mode « SurfaceWatch », « Flight Stream 510 » et permet de respecter les règles FAA et EASA en ce qui concerne l’ADS-B. Les améliorées sont désormais disponibles dans les produits Piper M350 et M500 de prochaine génération.

La version NXi du G1000 représente un saut technologique important avec la possibilité d’une synchronisation des données. Le système permet notamment d’obtenir des informations en temps réelles visuelles et auditives en ce qui concerne la distance de décollage d’une piste ou une erreur de celle-ci.

Le Piper M500 :

vs-piper-meridian-m500.jpg

Le M500 se caractérise par de multiples améliorations de performances non typiques dans cette classe d'avions turbine. Le Piper M500 est un petit turbopropulseur de six places motorisé par une turbine Pratt & Whitney PT6A-42A de 500shp, il arbore une vitesse de 482 kmh max en vitesse de croisière et offre un rayon d’action 1.852 km. L’avion intègre la dernière génération d’avionique de type Garmin G1000. 

La nouvelle gamme «M-Class » de l’avionneur Piper, offre des performances et une sécurité construite sur une cellule éprouvée. Elle comprend trois dérivés raffinés le M600, M500 et M350. La gamme de prix débute à 1,99 millions de dollars.

Le Piper M350 :

M350Header-1024x413.jpg

Le Piper M350 est le seul avion à moteur à pistons pressurisé actuellement disponible sur le marché. Il conduit le pack piston avec une vitesse de croisière impressionnante de 213 ktas, ainsi que la capacité de croisière jusqu'à 25 000 pieds de confort sous pression. Avec les deux turbocompresseurs standard, les propriétaires peuvent s'attendre à une consommation de carburant constante à n'importe quelle altitude, ce qui réduit les coûts d'exploitation.

 

Photos : 1 Cockpit M500 G1000 NXi 2 Piper M500 3 Piper M350@ Piper Aircraft

12/12/2017

Le PC-24 de série a effectué son vol inaugural !

IMG_0329.JPG

Stans, le premier jet d’affaires PIlatus PC-24 de série a effectué HB-VSB (N124AF) son vol inaugural hier, depuis les installations de l’avionneur suisse à Buochs. Une fois les essais terminés l’avion sera remis à la PlaneSense® société de multipropriété d'avions fractionnelle américain à Stans en décembre. L'avion rejoindra ensuite les États-Unis en janvier 2018, pour la livraison officielle au client.

Simulateur certifié :

Le 8 décembre dernier, Pilatus Aircraft a reçu la double certification de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et de la Federal Aviation américaine administration (FAA) et aujourd’hui le simulateur du PC-24 vient à son tour d’être certifié. Ce simulateur est basé au sein de la prestigieuse école de pilotage FlighSafety Learning Center situé à Dallas. Les premières sessions d’entraînement devraient débuter au printemps 2018. Ce nouveau simulateur va surpasser les simulateurs de génération actuels dans pratiquement tous les aspects. Le dispositif d'entraînement haut de gamme utilise des pilotes logiciels évolués et sophistiqués pour répliquer avec la plus grande fidélité possible toutes les caractéristiques de vol de avion. Le simulateur inclut une gamme complète de conditions de vol et de dysfonctionnements pour assurer le meilleur résultat d'entraînement. La technologie de pointe prolonge l’entraînement bien au-delà du cockpit du simulateur. Les moniteurs PC doubles affichent un modèle 3D de l'expérience d'entraînement complète, montrant exactement ce qui s'est passé à l'intérieur et à l'extérieur du poste de pilotage.

yourfile.jpg

Le PC-24:

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Pilatus vise une certification Single Pilot (un seul pilote) IFR (vol aux instruments).

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

Son généreux compartiment bagages accessible en fond de cabine est desservi par une véritable porte cargo située entre les ailes et le moteur, à l'instar de son petit frère à hélice, le PC-12NG. Le PC 24 peut donc, lui aussi, proposer une palette d'aménagements très diversifiée. Il est alimenté par deux réacteurs Williams FJ-44-4A montés à l'arrière du fuselage.

Avec une distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770 m, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaire, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse d'utilisation dans les régions au ciel encombré.

unnamed.jpg

 

Photos : 1 PC-24 de série a l'atterrissage@ COBUS 2 Simulateur FS1000 PC24@ FlightSafety 3 PC-24 avant son vol inaugural@ Stephan Widmer