14/09/2021

L’Italie confirme l’achat de 90 F-35 !

ita_f-35_twoship-gcolla-419RN1.jpg

C’est un retournement de situation qui vient de se produire en Italie, le Département de défense italienne confirme l’acquisition d’un total de 90 avions de combat Lockheed Martin F-35A/B, soit la dotation initialement souhaitée. Il n’y aura donc pas de réduction du nombre de F-35, comme il était envisagé à une certaine époque.

Actuellement l’Italie dispose de 28 F-35A commandés dans le programme de la phase 1. S’ajoutent les 27 appareils pour la phase 2A et un troisième lot de 35 appareils pour la phase 2B est maintenant officiellement prévu. Une étude travaille sur une éventuelle phase 3 pouvant porter le nombre de F-35 à 131 aéronefs au sein de l’Armée italienne.

Le F-35B en approche

Sur les 90 F-35A/B prévus, 30 F-35B vont venir prochainement remplacer les anciens avions AV-8B+ à décollage court et atterrissage vertical. Des essais de qualifications sur le pont d’envol du Cavour de la Marina Militare ont eu lieu avec des F-35B de l'US Marine Corps rattachés à l'escadron de test et d'évaluation VX-23. Les avions se sont posés verticalement sur le porte-aéronefs italien avant de repartir au moyen de son tremplin situé à la proue. Ces tests ont marqué le début d’une campagne de quatre semaines à la mer visant à certifier le bâtiment amiral de la flotte italienne à l’emploi du F-35B.

Baisses généralisées des coûts

Cette décision a pour origine plusieurs raisons. D’une part les coûts décriés à l’époque sur le programme F-35 fondent comme neige au soleil. On parlait à l’époque d’un prix unitaire de 106 millions d’euros pour le F-35A produit en Italie. Aujourd’hui le prix à fondu à moins de 66 millions d’euros.

A l’achat, l’avion est devenu le moins cher du marché et en ce qui concerne les coûts de maintenance ceux-ci baissent également à plus forte raison d’un achat complet (contrairement au Pentagone). Il faut y ajouter l’intérêt européen dont la Suisse. Les installations de Cameri seront directement liées à l’assemblage des futurs F-35 suisses et la demande européenne va encore faire progresser le développement et l’intérêt de la chaine d’assemblage italienne. De fait l’Italie peut aujourd’hui envisager plus sereinement la relance de son programme F-35.

IMG_7445.jpeg

Intégration réussie

Du côté de l’utilisation du F-35A au sein de l’Aeronautica Militare c’est parfaitement réalisé et les remarques positives ont remplacé les critiques du début. Dans le cadre de son premier déploiement, l’Armée de l’air Italienne a engagé pour la première fois ses F-35A au sein de la Baltic Air Policing depuis la base aérienne d’Amari en Estonie en mai de cette année. Les F-35 italiens ont eu l’occasion de tester la police du ciel avec des décollages (Quick Reaction Alert/QRA) pour aller intercepter de nombreux avions de combat russes. L'intégration des capacités avancées du F-35 montre comment les Alliés apportent leur technologie de pointe et soutiennent la mission défensive durable de l'OTAN dans la région et face aux avions adverses les plus modernes. 

Le programme F-35 en Italie

Leonardo en plus de la responsabilité de l'assemblage de tous les avions pour les forces armées italiennes et néerlandaises, est le deuxième fournisseur source pour l'ensemble des sections d'aile (la partie centrale du fuselage avec les ailes) pour tous les F-35 en production. Leonardo a participé à la conception de la voilure qui représente environ 38 % de l'ensemble des avions et dont les parties de composants sont fabriquées dans les usines de Foggia et Nola (Naples), respectivement pour les structures composites et métalliques. En parallèle, Leonardo a remporté ce printemps un nouveau contrat avec Cubic Mission and Performance Solutions (CMPS), une division de Cubic Corporation, pour fournir une formation au combat P5 supplémentaire Systèmes (P5CTS) pour le F-35 Lightning II. Dans le cadre de ce contrat, Leonardo DRS fournira deux autres lots de production de ses sous-systèmes internes P5CTS pour le système ACMI (Air Combat Maneuvering Instrumentation) de Lockheed Martin. Depuis 2013, Leonardo DRS a livré plus de 779 de ses sous-systèmes internes P5CTS pour le F-35 afin de fournir une formation pour contrer et garder une longueur d'avance sur les menaces contradictoires mondiales croissantes. Le sous-système interne P5CTS est différent des modules d'entraînement externes traditionnels utilisés sur les avions de combat de 4e génération. Le sous-système interne prend en charge les opérations d'entraînement au combat de 5e génération.

IMG_7436.jpeg

Photos : F-35A italiens @ Aeronautica Militare

 

 

 

 

24/02/2019

M-346 pour l’International Flight Training School !

2_M-346-ItaAF-2-800x445.jpg

Le projet italien en vue de la création de l’IFTS (International Flight Training School) a franchi une étape supplémentaire avec la livraison des deux premiers exemplaires d’avion écoles Leonardo M-346. Au total se sont quatre appareils qui seront livrés. Dans le cadre de ce partenariat, Leonardo et l’Aeronautica Militare Italiana (AMI, forces aériennes italiennes) créeront une école de pilotage internationale utilisant un mélange de personnel de l'industrie et de la force aérienne, d'aéronefs et d'actifs.

L’origine :

L’IFTS a été créé en vertu d’un accord signé en juillet 2018 entre Leonardo (avec Babcock et CAE) et les forces aériennes italiennes. Il ouvrira officiellement ses portes en 2021 et dispensera une formation de chasse de phase IV / avancée (LIFT) à un maximum de 80 pilotes par an, utilisant un personnel de 45 instructeurs et une flotte de 22 avions T-346A (le M-346 étant désigné dans le service AMI). Lecce dispose également d’une série de systèmes d’entraînement LVC (simulation virtuelle, en direct et constructif) qui permettent aux stagiaires au sol d’interagir avec les pilotes dans les airs.

T346A_61_Stormo_04.jpg

L’objectif :

L’IFTS se concentre initialement sur l’entraînement de chasseur de phase IV / Lead-In préparant les pilotes à la conversion en avions de combat de dernière génération tels que l’Eurofighter « Typhoon » et le Lockheed Martin F-35. Alors que le 212 ° Gruppo (212ème Escadron) du Stormo sur 61 utilise le T-346A pour l’entraînement en phase IV, les autres escadrons volants de l’escadre (les 214 et 213 ° Gruppi) fournissent un entraînement en Phase II et en Phase III, qui utilise actuellement le T- 339A et T-339C respectivement, et il est prévu de mettre en place un nouveau système de formation intégré basé sur le M-345 HET (aéronef à haute efficacité, appelé T-345 par l’AMI). À compter de 2020, le nouveau formateur remplacera progressivement le T-339A (utilisé pour la phase II et la formation des instructeurs) et le T-339C (utilisé pour la formation de la phase III).

L’IFTS pourrait éventuellement être ultérieurement élargi pour inclure la formation de pilotes d’hélicoptères et de systèmes aériens non habités, avec l’inclusion éventuelle d’une autre base aérienne italienne.

T346A_61_Stormo_01.jpg

Photos : M-346 destiné à l’IFTS @ Leonardo