27/09/2017

Du spatial et du spécial au Musée Clin d’Ailes !

unnamed.jpg

Cette année, Clin d’Ailes allie son week-end spécial avec la journée de l’espace dédiée aux jeunes, hôtes du musée le samedi 7 octobre.

Depuis 18 ans l’assemblée générale de l’ONU a proclamé la Semaine mondiale de l’espace (WSW) au début du mois d’octobre. Les dates rappellent celle du lancement, le 4 octobre 1957, du premier satellite artificiel, Spoutnik I, et de l’entrée en vigueur, le 10 octobre 1967, du traité sur les principes régissant les activités des états en matière d’exploration de l’espace extra- atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes. La Semaine mondiale de l’espace est l’événement spatial annuel le plus important dans le monde. Elle inspire de nombreux étudiants et écoliers qui formeront la main d’œuvre de demain.

A l’invitation des radioamateurs du Musée Clin d’Ailes HB4FR, cette année, ce sont des élèves primaires de Belfaux qui participent à la WSW 2017. Lors du «Payerne Space Day» ils proposeront au public le samedi 7 octobre les travaux qu’ils ont réalisés dans le cadre de cette semaine mondiale de l’espace. Ils aborderont notamment les quatre missions de l’astronaute Claude Nicollier, le télescope de Galilée à Hubble, avec diverses démonstrations et quiz.

Pour les journées spéciales du samedi 7 et du dimanche 8 octobre, les bénévoles du musée de l’aviation militaire de Payerne vous proposent deux après-midi fort animées dans cet écrin qui met en exergue l’histoire aéronautique du pays. L’équipe du Flight Simulator Center (FSC) proposera des initiations dans son installation de simulation que les visiteurs pourront tester. Des démonstrations seront proposées, comme des vols glaciers, sur porte-avions, en Morane, avec aussi une présentation des aérodromes modélisés, des tirs à l’Axalp, entre autres. On reste dans le virtuel, avec la possibilité pour les visiteurs de s’essayer au manche à balai sur la récente nouvelle installation de simulation du Virtual Air School (VAS) du Musée Clin d’Ailes, aux manettes d’un PC- 7, en compagnie de pilotes chevronnés.

Le dimanche après-midi, on retrouvera les fidèles radioamateurs de HB4FR avec une initiation au morse, avec une chasse au renard ludique pour les enfants. Les jeunes pourront aussi se faire photographier assis dans le cockpit d’un simulateur FA/18 en train de faire leurs premières expériences de vol. Ils auront aussi l’occasion d’apprendre à souder un petit avion ou un hélicoptère qu’ils pourront emporter. Une démonstration d’imprimante 3D sera aussi au menu.

Le simulateur du Mirage III sera remis en activité pour ces deux journées exceptionnelles. Une installation unique au monde. A noter que l’entreprise Skyguide, fournisseur des services suisses de la navigation aérienne sera présente au musée ce week-end-là.
Une cafétéria agrandie et la boutique permettront de compléter ces moments divertissants en compagnie de passionnés d’aviation.

Toutes ces animations sont gratuites. L’entrée du musée est payante.

 

17/08/2017

Le programme du Breitling Sion Airshow 2017

unnamed-1.jpg

L'Aéro-Club Valais relance le "Breitling Sion Airshow", du 15 au 17 septembre 2017 prochains sur l’aérodrome de Sion, six ans après la dernière édition.

Ce meeting sera par ailleurs le plus grand organisé cette année dans notre pays avec notamment en vue le remplacement des avions de combat F-5 et F/A-18 avec la venue de plusieurs des futurs aéronefs en concurrence. La manifestation est soutenue par de nombreux acteurs comme la Loterie Romande, l’Etat du Valais, la Ville de Sion, l’Armée Suisses et bien évidemment l’Aéroport de la capitale valaisanne.

Voici un premier condensé du programme qui attend les nombreux visiteurs (sous réserve de modification) :

 

 

Vendredi 15/09/2017

 

Dès 09:00

· Breitling Jet Team L-39 Albatros PC-7 Team

· P-3 Flyer

· Mc Donnel Douglas FA/18 Hornet Dassault Mirage 2000

· De Havilland Vampire DH-100 Hamilton aEro Twister

· P-51D Mustang

· Spitfire MK IX

· Ryan PT-22

· Yak 3

· Laird LC R300

· Comte AC-4

 

Dès 12:00

· Frecce Tricolori MB-339 Patrouille Suisse F-5

· Patrouille Jordanienne Extra 330 Pioneer Team 300

· Yellow Piper Team PA-18 Blanix-Team Blanik L-13 Eurofighter Typhon

· Dassault Rafale

· Saab Gripen

· Lookheed Martin F-16 Falcon Pilatus PC-21

· Pilatus PC-6 Parachutisme Sikorsky CH-53 Stallione Auto-gire

· North America T-6 Texan

· Yak 3

· Antonov 2

· Bucker 131 Jungmann

· Morane Saulnier 317

Samedi 16/09/2017

 

Dès 09:00

· Dewoitine D-26

· De Havilland Moth Major DH-60 Consolidated PBY Catalina

· PC-7 Team       

· Grumman F8F Bearcat

· Yak 11

· Aérospatiale AS-332 Super Puma

· Breitling Jet Team L-39 Albatros Pioneer Team 300

· De Havilland Vampire DH-100 Dassault Mirage III-DS

· Dassault Mirage 2000

· Pilatus PC-6 Parachutisme

· SIAI Marchetti SF-260

· Hawker Sea FuryBreitling Jet Team L-39 Albatros PC-7 Team

 

Dès12:00

· Pilatus PC-21

· Classic Formation DC-3

· North America OV-10 Bronco Franky Zapata

· Frecce Tricolori MB-339

· Hawker Hunter

· MC Donnel Douglas FA/18 Hornet Saab Gripen

· Dassault Rafale

· Patrouille Jordanienne Extra 330 P-3 Flyer

· Eurofighter Typhon

· Patrouille Suisse F-5

· Antonov 2

· Soukoï SU-26

· Grumman TBF3 Avenger

· Spitfire MK IX

· North America T-6 Texan

· Yellow Piper Team PA-18 Blanix-Team Blanik L-13Frecce Tricolori MB-339 Patrouille Suisse F-5

Dimanche 17/09/2017

 

Dès 09.00

· Dewoitine D-26

· Bucker 131 Jungmann

· Antonov 2

· PC-7 Team

· Morane-Saulnier MS-317

· MC Donnel Douglas FA/18 Hornet Breitling Jet Team L-39 Albatros Marcel Dassault 312

· De Havilland Vampire Dh-100 Dassault Mirage III-DS

· Dassault Mirage 2000

· Dassault Rafale

· Pilatus PC-6 Parachutisme

 

Dès 12.00

· Pilatus PC-21

· Auto-gire

· Grumman TBF3 Avenger

· Franky Zapata

· Frecce Tricolori MB-339

· Hawker Hunter

· Lookheed Martin F-16 Falcon Saab Gripen

· P-3 Flyer

· Eurofighter Typhon

· North American OV-10 Bronco Patrouille Jordanienne Extra 330 Patrouille Suisse F-5

· Marcel Dassault 312

· Antonov 2

· Bucker 131 Jungmann Moth-Major

· Dewoitine D-26

 

09/06/2017

Le Portugal négocie l’achat de KC-390 !

55c45bae25038747224c15c40a0e868289f49dfb.JPG

Le gouvernement portugais a entamé des négociations officielles avec l’avionneur brésilien Embraer pour acheter cinq avions de transports tactiques KC-390 avec une option pour un sixième avion.

Les discussions devraient se prolonger durant les trois prochains mois pour définir la configuration détaillée de l'avion en vue de l’intégration au sein de la Force aérienne portugaise, les dates de livraison et les horaires de paiement. Les discussions portent également sur l’entretiens est un simulateur de vol complet, des pièces de rechange et d'autres services de soutien.

Le Portugal est l'un des cinq pays qui s'est engagé à acheter le KC-390 depuis 2010, avec l'Argentine, le Chili, la Colombie et la République tchèque. Mais l'engagement de Lisbonne envers le programme est apparu incertain en 2015 après que la Force aérienne portugaise a lancé un projet de modernisation pour ses six avions Lockheed Martin C-130 Hercules.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également être aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

193530122.jpg

Photos : le KC-390 @ Embraer

04/06/2017

Eurofighter : intégration finale du Brimstone II !

382-eurofighter-typhoon.jpg

BAe Systems se prépare à effectuer une série de tests de tir du missile avec le missile air-sol Brimstone 2 depuis un avion de combat Eurofighter « Typhoon II ». Ce test fait partie de la finalisation en vue l’intégration du missile sur l’avion.

Pour BAe ces travaux font partie du cadre de son programme de développement de phase 3 (P3E), pour ajouter de nouvelles capacités à l’avion européen.

L'intégration du missile Brimstone II est une exigence unique du Royaume-Uni dans le cadre du projet Centurion de la Royal Air Force. Le projet intégrera les trois principales armes terrestres qui équipent le Panavia Tornado GR4, sur le « Typhoon II », soit la bombe guidée « Paveway IV » de Raytheon a été intégrée sur Typhoon à travers la mise à niveau P1E. Puis, ce fut l’adaptation du missile MBDA Storm Shadow qui a été intégré dans le paquet P2E avec le Meteor. Maintenant c’est au tour du « Brimstone II » de venir compléter l’arsenal de l’avion. Les mises à niveau ne s'appliquent qu'aux modèles de la Tranche 2 et 3 de Typhoon.

 Le MBDA Brimstone : 

Le missile Brimstone air-sol britannique fabriqué par MBDA sur commande de la Royal Air Force. Il est équipé d'un guidage laser et d'un radar millimétrique, ceci afin de le rendre plus efficace contre des cibles mobiles. 

 

3003853471.jpg

Photos : 1 Eurofighter doté de 6 Brimstone II, 2 Paveway IV, 4 Meteor et 2 ASRAAM@ BAe

 

 

25/05/2017

Modernisation des E-3A saoudiens !

32345.jpg

Boeing travaille en ce moment à la modernisation des avions de contrôle et d’alerte lointaine E-3A AWACS de l’Arabie Saoudite. Cette mise à jour a été programmée en 2014 pour un montant de 2 milliards de dollars.

Parmi les améliorations, les ingénieurs de Boeing travaillent à la réduction du temps de réparation des systèmes. De l’autre, les capacités de détection du système radar sera augmentée, ainsi que le nombre des cibles pouvant être suivies. Les mises à niveau, comprennent l’amélioration des logiciels radars, l’amélioration du système (RSIP), réduction du temps de maintenance, l’adaptation d’un nouveau système d’identification ami-ennemi (IFF).  De plus, les appareils recevront de nouveaux appareils de communications.

La modernisation concerne 5 aéronefs de type Boeing E-3A «Sentry» de la Royal Saudi Air Force. L'Arabie saoudite prévoit de moderniser ses AWACS au standard blocs 40/45.

L’E-3A  «Sentry» : 

Le E-3A, la version initiale, fut testée à partir d'octobre 1975 par l'USAF. 34 exemplaires furent commandés par l'USAF, dont 24 en tant qu'E-3A, 9 en tant qu'E-3C, le dernier à la disposition de Boeing. Il entra en service en mars 1977, au sein du 552 Airborne Warning and Control Wing, basé à Tinker AFB, Oklahoma. Il fut dérivé en sous-variante KE-3A, qui sert au ravitaillement en vol et de transport. Il est destiné à l'Arabie Saoudite, qui en a commandé 8 exemplaires. Il est dépourvu de radar de veille aérienne. L'antenne du radar, installée dans un radôme non pressurisé de 30 feet (9,14 m), tourne à 6 tours-minutes en fonctionnement. L'APY-1 dispose de 7 modes : PDNES (Pulse Doppler Non-Elevating Scan), le mode de base sur 2 dimensions, PDES (Pulse Doppler Elevating Scan), qui fonctionne en 3 dimensions mais sur une portée réduite, BTH (Beyond The Horizon), qui sans utiliser l'effet Doppler, permet de répérer les avions à très haute altitude ou à la limite de la portée maximale, "Maritime" pour les navires, des combinaisons PDES+BTH et PDNES+MARITIME, et enfin un mode passif. L'appareil peut détecter des avions dans un rayon de 200 miles, sur 360°. Les opérateurs, au nombre de 13, disposent de 9 consoles de contrôle et d'un système de traitement des données radar IBM 4PICC-1. Il géra aussi la fonction dite C2, pour commandement-et-contrôle, et maintenant la fonction C3 (command, control and communications). Il dispose, outre d’une antenne radar IFF AN/APX-103 et d'une antenne TADIL0C (Data-link fighter-control). 

 L'Arabie Saoudite a acheté cinq E-3A en 1983, qui servent au sein du 18e squadron.

1830113037.jpg

 

Photos : E-3A saoudiens @ RSAF