30/12/2017

Inde, fin de carrière pour le MiG-27ML !

32.jpg

L’Indian Air Force (IAF) vient de se séparer de sa flotte d’avions de combat MiG-27ML « Bahadur » (Vaillant). L’avion a effectué sa dernière mission le 28 décembre 2017, depuis la base aérienne de Hasimara au Bengale.

Le MiG-27ML au sein de l’IAF :

Le MiG-27 ML, nom de code « Bahadur » en Inde, a connu un parcours de plus de trois décennies de service à la nation, a déclaré le porte-parole de l’IAF dans un communiqué. Les pilotes indiens ont particulièrement appréciés la précision de l'armement et la puissance de la motorisation permettant une accélération rapide de l'avion. Avec son avionique sophistiquée pour l’époque et ses ordinateurs d'armes, il était capable de fournir une variété de charges dans différents modes d'attaque avec une immense précision.

Le MiG-27ML est une plateforme d'armes très stable avec une bonne visibilité vers l'avant, elle peut larguer des bombes, des roquettes, des munitions de précision guidées par TV / laser et également tirer des missiles air-air pour une autodéfense qui en fait une arme meurtrière. Le MiG-27 ML avait fait ses preuves dans diverses opérations, y compris à Kargil et a reçu de nombreuses récompenses lors de nombreux exercices internationaux organisés en Inde.

C’est au milieu des années 1980 que l’Inde signa un contrat pour produire sous licence le MiG-27M. Au total, se sont 50 exemplaires qui ont été assemblés localement à partir des pièces fournis par les soviétiques, et les autres entièrement construits en Inde. Le premier avion assemblé par Hindustan Aeronautics (HAL) fit son vol inaugural le 11 janvier 1986 et fut suivi par 164 exemplaires appelés localement « Bahadur » (Vaillant" et désignés MiG-27ML.

Au début des années 2000, les MiG-27ML indiens subirent un programme de remise à niveau pour prolonger leur durée de vie, concernant une première tranche de 40 avions avec une provision pour une centaine de plus. L'avionique fut sérieusement modifiée à cette occasion, en particulier par l'ajout d'un GPS, d'un nouveau viseur tête haute et d'écrans couleurs multifonctions. Le premier MiG-27ML modifié fit son vol inaugural le 25 mars 2004 et les livraisons commencèrent en 2006.

0864716.jpg

Le MiG-27 « Flogger » :

Le Mikoyan-Gourevitch MiG-27 « Flogger » est un avion d’attaque au sol russe dérivé du chasseur MiG-23 « Flogger ».Au début de 1970 Mikoyan-Gourevitch avait réalisé une version du MiG-23 spécialisée dans des missions d'attaque au sol : le MiG-23BN (Flogger H). Une nouvelle version améliorée fut réalisée recevant initialement la désignation MiG-23BM mais finalement renommée MiG-27 (Flogger D).

Les modifications par rapport au MiG-23BN étaient les suivantes : une nouvelles entrées d'air plus simples, réduisant la vitesse maximale à mach 1,7, un train d'atterrissage et pylônes d'armement renforcées pour permettre d'emporter jusqu'à 4 000 kg de charge. Le remplacement du canon de 23 mm par un canon de 30 mm à 6 tubes pouvant tirer à une cadence de 5000 coups par minute et l’amélioration de l'avionique avec en particulier un nouveau système de navigation et d'attaque plus précis. Le premier MiG-27 fit son vol inaugural le 17 novembre 1972  et l'avion fut mis en service dans l’armée d el’air soviétique en 1975.

435.jpg

Photos : 1 MiG-27ML @Bharat Rakshak 2 Cockpit @ Poumir Baradawan 3 MiG-27MK en vol @ Angad Singh

09/11/2016

L’Inde commande 83 Tejas !

1963790762.jpg

New Delhi, continue de nous surprendre avec ses décisions, après la commande de 36 Rafale et l’annonce, il y quelques semaines d’une compétition pour un nouvel avion de combat monomoteur, voici que le pays confirme l’achat de 83 HAL Tejas Mk1A.

L’accord qui porte donc sur 83 exemplaires du Tejas Mk1A de Hindustan (HAL) a été approuvé par le Conseil d'acquisition de la défense de l'Inde (DAC). Le Tejas Mk1A sera exploité uniquement par l'armée de l'air indienne (IAF). L’avionneur HAL prépare maintenant la production en série de l'avion.

La décision du DAC, le nombre total de Tejas en commande atteint les 123 exemplaires. Le premier lot de 20 aéronefs a été commandé en 2006, une autre commande de 20 aéronefs opérationnels a été placée en 2010. Cependant à ce jour seul deux avions ayant la norme COI ont été livrés à l'armée de l'air. Un tiers est attendu avant la fin de l'année. HAL prévoit d’augmenter la production de l’avion. De huit à seize appareils annuellement d'ici 2018.

Selon l’IAF, un escadron de Tejas disposera de 20 aéronefs et les livraisons d'avions standard avec la norme COI seront achevées en 2019. Les livraisons d'avions au standard FOC seront réalisées à partir de 2019.

42565154.jpg

Les intentions indiennes :

Les choix indiens en matière de planification et d’acquisition d’avions de combat sont difficiles à comprendre de notre point de vue. Que faire du Tejas et dans quelques années d’un monomoteur étranger et du Rafale ? Il semble que l’IAF et les politiques indiens se sont mis d’accord sur une nouvelle vision des besoins du pays. Le Tejas viendra remplacer non pas l’ensemble, mais une partie des MiG-21. La seconde partie se fera avec un nouvel avion (Gripen E ou F-16V, si le programme avance assez vite) Les Rafale vont remplacer les MiG-27 et offrir un appui multitrôle au Su-30.

On avance également en Inde que le Rafale pourrait venir remplacer une partie des Mirage 2000 à l’aube de 2025-2028 alors que le Sukhoi T-50 viendrait prendre la place des Su-27. Une nouvelle tranche de Tejas et/ou du monomoteur étrangers pourraient alors venir remplacer les Jaguar. Difficile de savoir, si cette vision sera respectée, l’Inde pourrait bien nous réserver encore pas mal de surprises !!

Le HAL Tejas Mk1A :

La variante actuelle du Tejas MK1A est dotée du radar ELTA Systems ELM-2032. Le radar ELM-2032 fonctionne avec antenne mécanique multimode. Il est adapté pour les modes air-air et air-sol. Il permet une détection et le suivi jusqu'à 150 km en mode air-sol et en mode air-air, il peut traiter des cibles allant jusqu'à 300 km. Le système radar pèse entre 72 et 100 kg. Le Tejas met en œuvre les missiles Derby et Python air-air, le tout avec une liaison de données numérique interconnectée. De plus, un système de guerre-électronique complet, également d’origine israélienne équipe le standard l’avion et complète définitivement le système de défense de l’avion indigène indien.

 

3483670450.2.jpg

Photos : le Tejas MK1A @ HAL

07/09/2016

Inde, l’hélicoptère LUH a effectué son vol inaugural !

1684884_-_main.jpg

Bangalore, la société Hindustan Aeronautics Limited (HAL) a réalisé avec succès le premier vol du prototype de son nouvel hélicoptère Light Utility Helicopter (LUH).

Avec ce premier vol réussi, l'hélicoptère est maintenant entré dans une longue campagne d'essais en vol pour obtenir ses certifications en vue de son entrée en service au sein de Force aérienne indienne (IAF) et de l'armée de terre.

Le HAL LUH :

Le HAL LUH est un hélicoptère répondant à une masse maximum (AUW) de 3150 Kg. Il est équipé d'un moteur Safran HE Ardiden-1U de 750 kW de puissance permettant d’atteindre une vitesse maximale de 350 Km/h. Cet hélicoptère permet d’emporter jusqu’à six passagers et deux pilotes.

L'hélicoptère est conçu pour effectuer divers rôles utilitaires, tels que les opérations de reconnaissance, de transport de charge et de sauvetage. L'hélicoptère peut fonctionner à partir du niveau de la mer et jusqu’à des altitudes élevées de l'Himalaya.

Pour la société indienne HAL, le LUH doit à terme venir remplacer les actuels hélicoptères de type Cheetah et Chetak. Mais l’entreprise ambitionne également le marché international.

hal,hélicoptère lu,aviation indienne,hélicoptère léger,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

 Photos : le LUH @ HAL

 

22/06/2016

Inde, vol inaugural pour le HTT40 !

1466159934-3847730.jpg

En fin de semaine dernière, Hindustan Aeronautics (HAL) a réussi le premier vol de du prototype de l'avion d'entraînement de base HTT40. L'avion a été piloté par Capt. C. Subramaniam et Capt. Venugopal pendant environ 10 à 15 minutes dans un ciel assombri.

Le HTT40 est un aéronef à voilure fixe incorporant une conception de cellule tout en métal. Sa masse maximale au décollage et de 2800 kg et peut être configurée pour porter des armes, en vue d le l’entrainement, mais également pour des missions de contre-insurrection. Le cockpit climatisé peut accueillir deux membres d'équipage, dont un instructeur et le stagiaire dans la configuration des sièges en tandem de type « zéro-zéro ». Il intègre une avionique avec écrans multifonctions et des systèmes de navigation et de communication modernes. La motorisation du HHT40 comprend une turbine Honeywell TPE331-12B dotée d’un FADEC qui développe une puissance maximale de 950ch sur l'arbre (shp). Le HTT40 devrait pouvoir atteindre une vitesse maximale de 450 kilomètres par heure pour un rayon d’action 1000 km. La vitesse de décrochage avec les volets est 135 km/h.

Un concurrent pour la troisième tranche de PC-7MKII :

L’Indian Air Force (IAF) avait prévu une formation en trois phases pour ses élèves pilotes. La formation de base (BTA) s’effectue sur l’avion suisse Pilatus PC-7MKII, puis la phase II, dite intermédiaire devait être faite sur l’avion indigène HAL HTT40. Puis, la phase avancée se termine sur le jet anglais BAe Hawk. Mais les nombreux retards de conception du HAL HTT40 ont obligé l’IAF à revoir le cursus de formation.

A l’origine, l’Inde prévoyait d’acheter une centaine d’avion HTT40. L’arrivée du Pilatus PC-7MKII a permis de combler les deux étapes primaires de formation des élèves pilotes indiens. Le ministère indien de la défense à l'intention, aujourd’hui, d'acheter 68 HTT40 élaborés localement pour satisfaire une partie de ses besoins pour 180 avions écoles. En effet 120 avions PC-7MKII ont été commandés à ce jour.

De fait, la troisième tranche de PC-7MKII sera directement liée au bon fonctionnement ou non du HAL HTT40.

 

htt40-1466159837.jpg

Photos : premier vol du HTT40 @ HAL

04/02/2016

Inde, présentation du HTT 40 !

yourfile-1.jpg

Hindustan Aeronautics (HAL) a présenté le premier prototype de l'avion d'entraînement de base HTT-40. L'avion va effectuer des essais au sol et des tests de roulage avant son premier vol.

Le HTT-40 est un aéronef à voilure fixe incorporant une conception de cellule tout en métal. Sa masse au maximale au décollage et de 2800 kg et peut être configuré pour porter des armes, en vue d le l’entrainement, mais également pour des missions de contre-insurrection. Le cockpit climatisé peut accueillir deux membres d'équipage, dont un instructeur et stagiaire dans la configuration des sièges en tandem de type « zéro-zéro ». Il intègre une avionique avec écrans multifonctions et des systèmes de navigation et de communication modernes. La motorisation du HHT40 comprend une turbine Honeywell TPE331-12B dotée d’un FADEC et qui développe une puissance maximale de 950 ch sur l'arbre (shp). Le HTT40 devrait pouvoir atteindre une vitesse maximale de 450 kilomètres par heure pour un rayon d’action 1000 km. La vitesse de décrochage avec les volets sera 135 km/h.

 

Un concurrent pour la troisième tranche de PC-7MKII :

L’Indian Air Force (IAF) avait prévu une formation en trois phases pour ses élèves pilotes. La formation de base (BTA) s’effectue sur l’avion suisse Pilatus PC-7MKII, puis la phase II, dite intermédiaire devait être faite sur l’avion indigène HAL HTT40. Puis, la phase avancée se termine sur le jet anglais BAE Hawk. Mais les nombreux retards de conception du HAL HTT40 ont obligé l’IAF à revoir le cursus de formation.

A l’origine, l’Inde prévoyait d’acheter une centaine d’avion HTT40. L’arrivée du Pilatus PC-7MKII a permis de combler les deux étapes primaires de formation des élèves pilotes indiens. Le ministère indien de la défense a l'intention, aujourd’hui, d'acheter 68 HTT40 élaborés localement pour satisfaire une partie de ses besoins pour 180 avions écoles. En effet 120 avions PC-7MKII ont été commandés à ce jour.

De fait, la troisième tranche de PC-7MKII sera directement liée au bon fonctionnement ou non du HAL HTT40. Un feuilleton qui n’est pas sans rappeler, celui du contrat Rafale et du Tejas !

647266650.jpg

 

Photos : HAL HTT40 @ HAL