16/10/2017

Canada, des Hornet d’occasions en attendant mieux ?

cf-18-canada150.jpg

Le feuilleton du remplacement de la flotte de Boeing CF-18 « Hornet » de la Royal Canadian Air Force (RCAF) est entré dans une nouvelle phase. On se souvient du choix de remplacement du gouvernement canadien avec une flotte intermédiaire de Boeing « Super Hornet ».

Guerre Boeing vs Bombardier :

Durant l’été, l’avionneur américain a porté plainte contre l’entreprise canadienne Bombardier devant le département du Commerce des Etats-Unis. A l’origine cette plainte est due à la commande par la compagnie Delta Air Lines de 75 avions Cséries auprès de l’avionneur canadien. Cette décision à visiblement vexé Boeing, Alors que celui-ci n’était même pas en concurrence. Mais il semble bien que le succès de la gamme Cséries rende les américains un peu nerveux. De fait, les USA pourraient taxer les avions canadiens de l’ordre de 220% estimant que ceux-ci bénéficient de subventions publiques.

Trudeau se tourne vers l’Australie :

Ne pouvant dès lors, plus opter pour l’instant pour des Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » neufs, le gouvernement Trudeau à esquisser un plan « B ». Pour éviter de retomber dans le piège du F-35, le Canada réfléchit au rachat de chasseurs australiens pour compléter la flotte de CF-18 d’ici à ce qu’on parvienne à une solution définitive. Ottawa a tenu à préciser que les avions australiens qu’il envisage d’acheter sont presque aussi vieux que les CF-18, mais ont beaucoup moins d’heures de vol.

Vers la fin d’août 2017, le Canada a entamé des discussions avec le gouvernement de l’Australie sur la possibilité d’acquérir les chasseurs F/A-18 et les pièces de rechange connexes que l’Australie prévoit de vendre.

Une mauvaise solution :

Cette solution de remplacement en attendant mieux n’est pourtant pas forcément une bonne idée. D’une part, il ne faut pas oublier qu’une possible revente des « Hornet » australiens ne pourra se faire qu’avec l’accord du Département d’Etat américain. De l’autre, il faut rappeler que l’US Navy va progressivement retirer ses « Hornet » à partir de 2023. De fait, Boeing ne livrera plus de mises à jour des logiciels à cette date. Un problème d’obsolescence va venir se poser rapidement pour ces avions en service. Les pays utilisateurs devront avoir trouvé un remplaçant d’ici 2030. Ce problème se pose déjà chez nous en Suisse et le Canada se retrouvera dans la même position inconfortable. Un tel choix ne fera que repousser l’inévitable : trouver un remplaçant aux Hornet !

hornet_stormy.jpg

Photos : 1 CF-18 canadien@ RCAF 2 F/A-18 B australiens @ RAAF

15/07/2017

Air Transat futur opérateur de l’A321LR !

A321LR-Air-Transat-.jpg

Le transporteur aérien canadien Air Transat va recevoir des A321LR. Au total, se sont 10 A321LR d’Airbus qui rejoindront la flotte de la compagnie Air Transat, qui deviendra ainsi le premier opérateur nord-américain du monocouloir offrant le plus long rayon d'action au monde. Air Transat exploitera ces appareils dans le cadre d'un contrat de leasing avec AerCap, et prévoit leur mise en service à compter de 2019.

L'A321LR s'appuie sur le succès de l'A321neo, qui a conquis plus de 80% des parts de marché avec à ce jour plus de 1’400 commandes. La version « LR » bénéficie d'un rayon d'action pouvant atteindre 4’000 nm, et assure en outre une réduction de 30 % des coûts opérationnels par rapport à son concurrent le plus proche.

“L'A321LR est un appareil idéal pour le marché nord-américain, et notamment pour un transporteur tel qu'Air Transat”, a déclaré John Leahy, Chief Operating Officer-Customers d'Airbus. “Pour les opérateurs, l'A321LR constitue une solution moderne hautement performante et rentable sur les vols transatlantiques, et nous espérons que d'autres transporteurs nord-américains suivront l'exemple d'Air Transat.”

L'A321LR permet aux compagnies aériennes d'accéder à de nouveaux marchés long-courriers qui n'étaient pas auparavant accessibles aux monocouloirs existants. Capable de transporter 206 passagers dans un aménagement bi-classe standard, l'A321LR permet à chaque passager d'emporter jusqu'à trois sacs de voyage.

Les appareils de la famille A320neo bénéficient des toutes dernières avancées technologiques, notamment des moteurs de nouvelle génération et des 'Sharklets' (dispositifs aérodynamiques d’extrémités de voilure), qui ensemble assurent une réduction de la consommation de carburant de plus de 15 pour cent dès leur mise en service (de 20 % d'ici à 2020), ainsi qu'une réduction du niveau de bruit de 50 pour cent. Avec plus de 5’100 appareils commandés par plus de 90 clients depuis son lancement en 2010, la famille A320neo a conquis quelque 60 pour cent de parts de marché dans sa catégorie.

Photo : A321 LR aux couleurs d’Air Transat@ Airbus