04/01/2021

Nouvelle commande pour le Challenger 350 !

nbaa,ebace,bombardier aviation,les nouvelles de l'aviation,challneger 350,bizjet,aviation d'affaires

Bombardier Aviation a annoncé une commande ferme de 10 avions d’affaires de type Challenger 350 dans une transaction estimée à 267 millions US, aux prix courants de l’avionneur 2020.

« Cette commande souligne la valeur considérable que les clients accordent aux capacités inégalées de l’avion », a affirmé Éric Martel, président et chef de la direction de Bombardier Inc. « Le portefeuille nouvellement renouvelé de Bombardier et son réseau de service en plein essor positionnent la Société solidement alors que l’intérêt mondial pour l’aviation d’affaires s’accroît avec la sécurité accrue qu’elle procure. »

Le Challenger 350 de Bombardier détient le titre très convoité d’avion d’affaires superintermédiaire le plus vendu depuis son entrée en service il y a six ans, et continue de renforcer sa position par des améliorations des performances et des mises à niveau de la cabine. Les passagers avisés recherchent le biréacteur d’affaires Challenger 350 en raison de son design spacieux et épuré, son environnement productif, sa cabine silencieuse et son vol en douceur.

nbaa,ebace,bombardier aviation,les nouvelles de l'aviation,challneger 350,bizjet,aviation d'affaires

Le Challenger 350 :

Affichant un design élégant, une finition haut de gamme, et une ergonomie améliorée en cabine et dans le poste de pilotage, le Challenger 350 procure aux passagers un degré supérieur de confort et de tranquillité d’esprit en sachant que chaque décollage assurera un vol en douceur jusqu’à l’atterrissage.

Engagée fermement à fournir ce qu’il y a de mieux à ses clients du monde entier, Bombardier a récemment annoncé une série d’améliorations pour le Challenger 350, soulignant encore une fois sa position de chef de file dans le segment des superintermédiaires. Les nouvelles améliorations comprennent un affichage tête haute compact et un système de vision améliorée, la meilleure technologie d’insonorisation en cabine de sa catégorie et une esthétique raffinée du poste de pilotage. Une trousse d’amélioration de la performance permet également à l’avion de voler jusqu’à 1 500 milles marins plus loin au départ de courtes pistes, ce qui vient compléter ses certifications d’approche à angle prononcée octroyées par des organismes de réglementation du monde entier, comme l’EASA, la FAA et TC. Avec cette série d’améliorations, ce qui se fait de mieux continue de s’améliorer alors que l’avion Challenger 350 reste à l’avant-scène du segment des superintermédiaires.

Avec une charge passagers et carburant véritablement complète et un rayon d’action de 3’200 milles marins, l’avion d’affaires Challenger 350 peut relier New York à Los Angeles ou Londres, et Paris à Dubaï sans escale.

nbaa,ebace,bombardier aviation,les nouvelles de l'aviation,challneger 350,bizjet,aviation d'affaires

 

Photos : 1 Challenger 350 à EBACE 19 @ P.Kümmerling 2 Intérieur 3 Cockpit @ Bombardier

08/12/2020

Dassault présente le Falcon 6X !

0-1.jpeg

En fin d’après-midi, l'équipe d'assemblage final de Dassault Aviation à Bordeaux-Mérignac (France) a ouvert les portes du Charles Lindbergh Hall son nouveau fleuron, le plus récent et le plus avancé de la société, le Falcon 6X. La situation actuelle du COVUD a obligé un dévoilement « virtuel », l'événement avait une portée mondiale. Des clients et des exploitants du monde entier se sont connectés pour voir l'avion faire sa première apparition publique. Mais malgré la nouveauté du décor, la première mondiale diffusée en direct a été un franc succès, attirant un nombre record de visiteurs

« Le déploiement d'aujourd'hui est une réalisation importante. Je suis très heureux de présenter l'ajout d'un tout nouveau design d'avion au sein de la famille Falcon, le Falcon 6X à fuselage ultra large », a déclaré Eric Trappier, président-directeur général de Dassault Aviation. « Les défis posés par la pandémie de Covid-19 ont nécessité une persévérance et une coopération exceptionnelles de la part de Dassault et de ses entreprises partenaires.

Cette présentation du Falcon 6X est une étape clé pour le jet d'affaires à cabine ultra large. Actuellement les essais au sol du premier avion de pré-production sont en cours avec un premier vol prévu début 2021. Lancé en février 2018, le Falcon 6X devrait entrer en service en 2022. Il remplace le Falcon 5X qui a été annulé en décembre 2017 en raison de retards persistants sur ses moteurs Safran Silvercrest.

Une cabine déjà primée :

2659604675.jpg

Le Falcon 6X ne vole pas encore, mais son intérieur fait déjà rêver. Dassault Aviation a remporté un prix de la part du prestigieux International Yacht & Aviation Award pour la décoration intérieure du Falcon 6X. Dassault Aviation a travaillé en vue d’offrir une nouvelle référence de confort et d’espace pour son Falcon 6X. La conception sensorielle gère l'air, la lumière et le son de manière innovante pour maximiser la santé et le bien-être. Dans le Falcon 6X, la sélection des matériaux, des textures et des finitions, la disposition des meubles et du mobilier, la définition de l'éclairage intérieur et des couleurs et la conception des contours de la cabine ont été travaillé dans un respect d’harmonie. Les lignes fluides et ininterrompues de la cabine, la conception de mobilier innovante, les surfaces et la technologie encastrée offrent un intérieur confortable et sans encombrement conçu pour améliorer la sensation d'espace et faciliter la productivité et la détente pendant les longs voyages intercontinentaux.

Pour se faire, les équipes de Dassault se sont concentrées sur le bien-être du passager. Avec une hauteur de cabine de 1,98 mètre tandis que ses principaux concurrents ont une hauteur de cabine de 1,88 mètre et 1,91 mètre. En termes de largeur, le 6X arrive encore une fois au sommet avec une largeur de 2,58 mètres contre 2,44 mètres et 2,49 mètres. Les innovations concernent également la pressurisation pour correspondre à l'air à 3 ‘900 pieds lorsque l'avion est en croisière au FL41. Le Falcon Connect, soit la solution de l’avionneur en matière de connectivité permet aux passagers de travailler en vol, et d’accéder à une « suite tout-en-un de services et d’applications ». La cabine peut accueillir 16 passagers dans trois salons distincts, offrant de la place pour de multiples configurations, y compris une grande entrée, une aire de repos pour l'équipage et un spacieux salon arrière. 

L'aile, spécialement conçue pour lisser les éventuelles turbulences, est équipée d'un flaperon (un hybride de volet et d'aileron), une surface de contrôle habituellement utilisée dans les avions commerciaux. Cela donne au 6X un bord de contrôle supplémentaire pendant l'approche.

3643154963.jpg

En ce qui concerne la motorisation, Dassault Aviation a opté pour le moteur « Pure®Power » PW812D de Pratt & Whitney Canada. Le moteur « Pure®Power » PW812D offre une puissance de 13'000 à 14’000 lb. Équipés d'un ventilateur monopièce à faible maintenance et d'une chambre de combustion « Talon » à réduction d'émission, les moteurs « Pure®Power » de la famille PW800 offrent la plus grande efficacité, une fiabilité et facilité de maintenance reconnue et ont accumulé plus de 20’000 heures d'essais à ce jour.

En ce qui concerne l’avionique, l’avion dispose du nouveau poste de pilotage EASy III de troisième génération. Il est livré avec un équipement complet, y compris le pack de vol électronique FalconSphere II de Dassault et le système de vision révolutionnaire FalconEye Combined Vision System, le premier écran tête haute pour combiner des capacités de vision améliorée et synthétique.

Le Falcon 6X a une vitesse de pointe de Mach 0,90 et une portée maximale de 5’500 milles marins (10’186 km), plus longue que tout autre avion de sa catégorie. Il peut voler directement de Los Angeles à Genève, de Pékin à San Francisco ou de Moscou à Singapour à une vitesse de croisière longue distance. Il peut également relier New York à Moscou, Paris à Pékin ou Los Angeles à Londres, lors d'une croisière de Mach 0,85. Selon le calendrier de Dassault, le Falcon 6X commencera ses livraisons en 2022.

0-2.jpeg

Photos : 1 & 4 Falcon 6X 2 & 3 Intérieur @ Dassault Aviation

03/12/2020

Textron lance le King Air 260 !

King-Air-260-in-Flight.jpg

L’avionneur américain Textron vient de présenter un nouvel appareil de la famille des Beechcraft King Air de la série 200 avec l'introduction du King Air 260. Doté des dernières avancées technologiques en matière de cockpit et des améliorations apportées à la cabine, le King Air 260 reflète l'engagement continu de la société à faire des investissements substantiels dans ses produits de pointe actuels. La production d'assemblage du King Air 260 est déjà en cours, et la certification et les livraisons sont attendues début 2021.

L'annonce fait suite au lancement récent du Beechcraft King Air 360, qui présente les dernières améliorations apportées au cockpit et à la cabine. Le King Air 360 a obtenu la certification de type FAA en octobre et les livraisons aux clients sont en cours.

Le King Air 260 combine la riche histoire de la fiabilité et de la polyvalence de la plate-forme avec des mises à niveau de pointe et des capacités de nouvelle génération, offrant une plus grande facilité de la gestion du vol. Les principales améliorations apportées à l'avion sont l'ajout de l'auto-manette ThrustSense Innovative Solutions & Support (IS&S), ainsi qu'un nouveau contrôleur de pressurisation numérique. Le cockpit offre également le système de radar météorologique Collins Aerospace Multi-Scan en standard sur chaque King Air 260. 

Le King Air 260 :

Avec une occupation jusqu'à neuf personnes, une autonomie maximale de 1’720 milles marins et une vitesse de croisière maximale de 310 ktas. Les dernières mises à niveau vont permettre d’offrir plus aux clients et de mieux répondre à la demande. 

Le ThrustSense® Autothrottle aide les pilotes dans leur mission critique de transport de personnes ou de marchandises en gérant automatiquement la puissance du moteur de la course au décollage aux phases de montée, de croisière, de descente, de remise des gaz et d'atterrissage du vol. Cette amélioration réduit la charge de travail du pilote et est conçue pour éviter les conditions de survitesse ou de sous-vitesse, de surchauffe et de couple excessif.

Une autre mise à jour clé dans le cockpit est le nouveau contrôleur de pressurisation numérique, qui programme automatiquement la pressurisation de la cabine pendant la montée et la descente, réduisant la charge de travail du pilote et augmentant le confort général des passagers. Les jauges de pressurisation ont été intégrées au puissant poste de pilotage Collins Aerospace Pro Line Fusion.

Le radar météorologique Collins Multi-Scan RTA-4112 fournit aux pilotes un système entièrement automatique optimisé pour détecter les conditions météorologiques à courte, moyenne et longue portée. Le système est conçu pour présenter une image précise de la météo autour de l'avion. 

La manette automatique IS&S ThrustSense ® est également disponible en tant que mise à niveau du marché secondaire par le biais des installations de Textron Aviation Service sur tous les avions Beechcraft King Air 200 de la série Pro Line Fusion. 

La cabine, quant à elle, est dotée de sièges nouvellement conçus, créés grâce à un processus innovant de cartographie de la pression qui identifie des moyens d'offrir un voyage plus confortable et relaxant aux passagers, en particulier sur les vols plus longs.  

King-Air-260-Cockpit.jpg

Photos : 1 Le King Air 260 2 le cockpit @ Textron

 

 

 

11/11/2020

Le Pilatus PC-24 certifié pour 10 passagers !

pc-24-super-versatile-jet.jpg

L’avionneur suisse Pilatus a obtenu la certification des agences européenne (EASA) et américaine (FAA) pour une configuration avec 10 passagers à bord de son avion d'affaires super-intermédiaire PC-24. Jusqu’ici, les jet PC-24 étaient certifiés pour un maximum de 8 passagers.

De son côté l’avionneur Pilatus, basé en Suisse, a confirmé, que le premier PC-24 ayant une configuration de 10 places sera remis à un client américain non divulgué avant la fin de l’année.

3931522539.jpg

Pilatus PC-24 :

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Pilatus vise actuellement une certification Single Pilot (un seul pilote) IFR (vol aux instruments).

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut désormais emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

Son généreux compartiment bagages accessible en fond de cabine est desservi par une véritable porte cargo située entre les ailes et le moteur, à l'instar de son petit frère à hélice, le PC-12NG. Le PC 24 peut donc, lui aussi, proposer une palette d'aménagements très diversifiée. Il est alimenté par deux réacteurs Williams FJ-44-4A montés à l'arrière du fuselage.

Avec une distance de décollage de 820 mètres et une distance d'atterrissage de 770 mètres, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaire, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse.

2271618418.jpg

Photos : 1 PC-24 au sol 2 Intérieur 3 Cockpit @ Pilatus Aircraft

17/10/2020

Entrée en service du Learjet 75 Liberty !

2628491410.jpeg

Bombardier a annoncé l’entrée en service du biréacteur léger Learjet 75 Liberty. Le premier exemplaire est maintenant en service auprès d’Alex Lyon & Son, une société de vente aux enchères active partout aux États-Unis.

Rappel :

En pleine réorganisation structurelle, l’avionneur canadien Bombardier avait annoncé en juillet 2019, le lancement du Learjet 75 « Liberty », offrant à plus d’exploitants d’avions légers que jamais l’occasion de faire un bond en avant et d’accéder à la plateforme emblématique qui a lancé l’aviation d’affaires en Amérique.  

Le Learjet 75 Liberty :

La configuration à six places du Learjet 75 Liberty offre la seule suite d’affaires du segment, où les passagers peuvent s’étirer librement grâce à un dégagement de près de 89 centimètres pour les jambes. Ce biréacteur léger polyvalent est également proposé dans une populaire configuration de huit places. Une porte coulissante standard derrière le poste de pilotage assure la tranquillité du vol, tandis que le vol en douceur procure l’environnement le plus productif et le plus confortable.

2884592209.jpg

Avec un plancher plat et la cabine la plus longue de sa catégorie, l’avion Learjet 75 Liberty est idéal pour la conversion en avion-ambulance. Il a l’espace pour accueillir jusqu’à trois civières et du matériel médical de pointe, ainsi que des places pour le personnel médical. Le Learjet 75 Liberty assure également le vol le plus en douceur chez les avions légers, ce qui, dans les missions d’urgence médicale, ajoute au confort des patients soignés.

Le Learjet 75 Liberty offre des performances supérieures liées à une proposition de valeur exceptionnelle, et aux mêmes coûts d’exploitation que les avions concurrents. Il est l’avion le plus rapide du segment des avions légers qui présente un plus grand rayon d’action que ses concurrents. Avec son autonomie de 2’080 milles marins, au départ de Varsovie, cet avion peut relier toute l’Europe, y compris l’Islande, et au-delà jusqu’en Afrique du Nord, en Russie et au Moyen-Orient.

L’avion Learjet 75 Liberty  est certifié aux normes de sécurité les plus élevées de la Federal Aviation Administration (FAA), applicables aux avions de ligne commerciaux (chapitre 25), contrairement à la plupart des concurrents de la catégorie des avions légers qui sont certifiés aux normes du chapitre 23. Le Learjet 75 « Liberty » sera doté du poste de pilotage évolué Bombardier Vision, y compris la mise à niveau de l’avionique Garmin G5000.

bombardier aviation,learjet 75 liberty,ebace,nbaa,bizjet,aviation d'affaires,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

Photos : 1 Learjet 75 Liberty 2 Cockpit 3 cabine @ Bombardier