25/02/2018

Protection des GPS aéronautiques contre des cyberattaques !

 

aviation,cyberattaques,gps,armasuisse,aviation commerciale,infos aviation.

Berne, en collaboration avec une équipe internationale de chercheurs, le domaine de compétences Sciences et technologies (W+T) d’armasuisse développe un système d’un type nouveau pour protéger l’espace aérien global contre les cyberattaques visant le système de navigation par satellites GPS.

Ces années passées, les annonces de cyberattaques visant le système de navigation par satellite GPS (Global Positioning System) se sont multipliées. Ces attaques criminelles constituent une menace particulièrement importante pour l’aviation, puisque les avions, hélicoptères et drones utilisent les signaux du GPS pour la navigation. Ainsi, il y a par exemple eu des tentatives de faire dévier de leur cap des avions ou de prendre le contrôle de drones en émettant des signaux destinés à perturber ou à leurrer les systèmes. Fondamentalement, dans les applications civiles, tous les récepteurs de signaux GPS sont vulnérables et ne disposent d’aucune protection face à de telles manipulations.

Le domaine de compétences Sciences et technologies (W+T) d’armasuisse a développé une solution à cet effet en collaboration avec des chercheurs de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, de l’Université technique de Kaiserslautern, de l’Université Ruhr-Bochum et de la New York University Abu Dhabi. Un système d’un type nouveau, appelé Crowd-GPS-Sec, surveille en permanence l’espace aérien à l’aide de signaux numériques relatifs à la navigation aérienne émis par des avions et des drones. Les chercheurs ont pu démontrer à l’aide d’algorithmes d’un nouveau type comment de faux signaux GPS ont pu être détectées en quelques secondes. Il est même possible de localiser l’attaquant à quelques mètres près dans un délai de 15 minutes au maximum. Cette solution a ceci de particulier que les signaux d’un avion relatifs à la navigation aérienne peuvent être surveillés via l’Internet par un groupe de volontaires (Crowdsourcing). Le Crowdsourcing permet aujourd’hui déjà aux organisations concernées de profiter de cette solution sans devoir mettre en place leur propre infrastructure de surveillance, ni devoir modifier les récepteurs GPS des aéronefs.

535.jpg

Le système en est encore à l’état de prototype et sera présenté en mai 2018 à San Francisco (USA), au IEEE Symposium on Security and Privacy (S&P). Institué il y a 39 ans, le S&P Symposium est organisé par l’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE). Ce symposium est considéré au niveau mondial comme la principale conférence consacrée à la cybersécurité. Des experts du monde scientifique, de l’industrie et des autorités s’y rencontrent chaque année pour échanger les résultats de la recherche. Ce travail soutient la Stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques (SNPC). Sources DDPS.

06/01/2018

Airbus présente le premier A321neo ACF !

A321neo-ACF-Roll-Out.jpg

Airbus a terminé l'assemblage du premier A321neo ACF (Airbus Cabin Flex) dans ses installations de Hambourg, en Allemagne. L'avion, alimenté par des moteurs CFM LEAP-1A, subira des essais au sol avant son premier vol prévu dans les prochaines semaines. La première livraison d'un A321neo ACF à un client est prévue pour la mi-2018.

L'ACF A321neo est le dernier ajout à la famille A320. En appliquant des modifications au fuselage, l'ACF permet des configurations de cabine plus flexibles jusqu'à 240 passagers. Par rapport à la variante A321 précédente, les modifications les plus visibles sont une nouvelle section arrière et une configuration de porte passagers modifiée, où la porte située en avant de l'aile est retirée et de nouvelles sorties de secours en surélévation dans la section centrale sont introduites. L'ACF A321neo est une option aujourd'hui et deviendra la norme pour tous les A321neos autour de 2020.

L'A321neo ACF est la base d'une variante à plus longue portée appelée A321LR. L'A321LR a une masse maximale au décollage (MTOW) de 97 tonnes et un troisième réservoir de carburant permettant aux compagnies aériennes d'augmenter leur portée à 4’000 miles nautiques pour les vols intercontinentaux. La première livraison d'un A321LR est prévue pour le quatrième trimestre de 2018.

L'A321 est le plus grand membre de la famille A320, pouvant accueillir jusqu'à 240 passagers, selon la configuration de la cabine. Incorporant les derniers moteurs, les avancées aérodynamiques et les innovations de cabine, l'A321neo offre une réduction de la consommation de carburant d'au moins 15% par siège dès le premier jour et de 20% d'ici 2020.

 

Photo : A321neo ACF @ Airbus

20/06/2017

Salon du Bourget, les commandes du jour !

 

new_static_display.jpg

 

Une nouvelle fois nous assistons à une surenchère des annonces  de commandes de la part des deux grands avionneurs que sont Airbus et Boeing.

Rappelons que les négociations en vue d’une commande ferme se déroulent durant de longs mois. Avionneurs et clients conviennent, lorsque le calendrier le permet, d’annoncer la finalisation de celle-ci, lors d’un évènement important, tel qu’un Salon aéronautique. 

Au final, ce n’est pas tant lequel des avionneurs aura présenté le plus gros carnet de commande, mais bien l’impact communicatif qui est recherché, notamment avec les nouveaux modèles d’aéronefs. Pour la compagnie aériennes s’est également l’occasion de se voir offrir une fenêtre publicitaire de grande ampleur. Mais n’oublions pas non plus l’organisation du Salon qui en tire également une notoriété. Vous l’aurez compris, ces effets d’annonces sont au final bonnes pour l’ensembles des acteurs du secteur du transport aérien.

 

Airbus :

Le loueur d’avion GECAS a annoncé une commande pour 100 avions de la famille A320neo. Tous seront équipés de moteurs CFM International LEAP-1A.

 

Air Lease opte pour 12 A321neo.

 

Viva Air a signé un protocole d’accord portant sur 50 A320neo.

 

Ethiopian Airlines commande 10 A350-900 et 10 A321.

 

Boeing :

 

OKAY Airways annonce une commande portant sur 8  B737MAX-10 et 7 B737MAX-800. Le tout est accompagné d’une lettre d’intention pour 5 B787-900 « Dreamliner ».

 

Avolon commande un total de 75 B737MAX-800 pour un montant estimé à 8,4 milliards de dollars.

 

Blue Air passe commande pour 6 B737-800 « Next Generation ».

 

Ryannair a finalisé une commande portant sur 10 B737MAX-800 supplémentaires.

 

Azerbaijan Airlines passe commande pour 4 B787 -800 « Dreamliner ».

 

CAC  China Aircraft Leasing Group passe commande pour un total de 50 B737MAX-800 et 15 B737MAX-10.

 

Aviation Capital Group (ACG) a annoncé aujourd'hui une commande de 20 B737MAX-10.

 

United Airlines a commandé pas moins de 100 B737MAX-10 et 4 B777-300ER.

 

Ethiopian Airlines commande 10 B737MAX-800 et 2 B777 Freighter.

 

Bombardier :

L’avionneur canadien a confirmé la commande pour 5 Q400 de la part d’Ethiopian Airlines.

 

Photo : Salon du Bourget édition 2017

22/12/2015

IAG converti confirme 15 d’A320NEO !

A320neo_British_Airways.jpg

 

International Airlines Group (IAG) a converti 15 options d’A320neo supplémentaires en commandes fermes.

“IAG et ses compagnies aériennes figurent parmi les clients les plus prestigieux et fidèles d'Airbus, et exploitent ou ont en commande des appareils représentatifs de notre gamme complète de produits”, a déclaré John Leahy, Chief Operating Officer Customers d'Airbus. “IAG est l'un des clients majeurs d'Airbus sur le segment des monocouloirs, et cette nouvelle commande confirme que nos produits constituent les appareils de prédilection des compagnies leaders dans le monde. Nous sommes très heureux de ce nouveau vote de confiance d'IAG envers les produits d'Airbus." 

Equipée d'une nouvelle motorisation et des toutes dernières technologies, la famille A320neo affichera une réduction importante de la consommation de carburant, de plus de 15 pour cent dès la mise en service et de 20 pour cent d'ici 2020, un plus long rayon d'action, des coûts de maintenance réduits, ainsi qu'une réduction significative des émissions de carbone. Depuis son lancement en 2010, la famille A320neo a enregistré 60% de la totalité des nouvelles commandes de monocouloirs de plus de 100 sièges, et a été choisie par plus de 75 compagnies aériennes dans le monde. 

 

Photo: A320NEO @ Airbus

26/04/2011

Japon, printemps arabe : le trafic aérien reprend en douceur !

 

 

1889907.jpg

 

 

Le trafic reprend au Moyen-Orient mais les tensions liées au "printemps arabe" ont accru la facture globale des compagnies aériennes en carburant de 30 milliards de dollars. La demande de trafic aérien avec le Japon ne devrait pas reprendre jusqu'à l'automne, a déclaré jeudi Giovanni Bisignani, directeur général de l'IATA, plus d'un mois après le cataclysme qui a frappé l'archipel.

"L'inquiétude aujourd'hui, c'est le carburant et l'impact du Japon sur les recettes", a-t-il expliqué.

Japon :

Une semaine après le séisme et le tsunami du 11 mars au Japon, l'IATA (Association internationale du transport aérien) avait déjà estimé que la catastrophe allait provoquer un "ralentissement majeur" dont le transport aérien ne se remettrait pas avant le second semestre.

"Il faudra voir les chiffres d'avril parce que mars n'est pas un indicateur important, mais il y aura un effet significatif", a déclaré Giovanni Bisignani, qui devrait prendre sa retraite en juin de la direction de l'IATA.Le marché japonais représente 6,5% du trafic aérien mondial, mais 10% des recettes total du secteur.

Les responsables des compagnies aériennes ont fait état d'une baisse du trafic habituel, tempérée par un afflux de passagers et un volume de fret supplémentaire pour aider le Japon à faire face à sa plus grave crise depuis la Seconde guerre mondiale. Prié de dire combien de temps il faudrait pour que la demande habituelle reprenne avec le Japon, Giovanni Bisignani a répondu : "Il nous faudra attendre jusqu'après l'été".

Selon les analystes, Delta Air Lines est la principale compagnie étrangère à desservir le Japon, dont le marché est dominé par Japan Airlines et All Nippon Airways.

Monde arabe & pétrole :

Le Moyen-Orient évolue un peu plus rapidement, en particulier dans un marché comme l'Egypte qui reprend avec la haute saison et on voit encore des réservations pour la Mer rouge.

Les cours du pétrole ont augmenté de 30% cette année pour atteindre 124 dollars le baril jeudi.

Le problème concerne en particulier le carburant et les coûts de celui-ci, le trafic lui reprend progressivement notamment vers les destinations du maghreb ou de nombreux efforts sont faits pour relancer le tourisme.

 

1813465.jpg

 

 

Photos : 1 B767 ANA @ Rui MIguel 2 A330 Egypt Air @WT