16/09/2017

Un Dash-8 chez Chrono Aviation !

dash8-chrono-aviation.jpg

La socitété Chrono Aviation au Canada vient d’ajouter à sa flotte avion Dash-8*. Cette acquisition marque un tournant majeur dans l’histoire de la compagnie qui a connu une croissance fulgurante de 1000% au cours des quatre dernières années. Forte de cette croissance, l’entreprise a récemment fait l’acquisition et la remise à neuf d’un Dash-8, un investissement total de sept millions de dollars, dont 1,6 million de dollars ont été consacrés à doter l’appareil de la toute dernière technologie en matière de poste de pilotage.

Le Dash 8 de l’entreprise est ainsi le premier appareil du type au Canada à être équipé de la vision synthétique 3D. L’arrivée du Dash 8, qui peut transporter 37 passagers, s’est aussi faite de pair avec l’obtention de la licence 705 de Transports Canada, qui s’applique aux appareils de 19 passagers et plus. Chrono joue donc maintenant dans la cour des grands de l’aviation au Canada et réaffirme sa position de leader en matière de nolisement privé au Québec.

Sur les sept millions de dollars d’investissement, deux millions ont été consacrés à la modification de l’appareil. Peinture extérieure, sièges tout neufs, système de divertissement et prises USB pour chaque passager: rien n’a été oublié pour remettre l’appareil à neuf. Mais ce qui le distingue vraiment, c’est son poste de pilotage, équipé de la plus récente technologie en matière de vision synthétique 3D. La mise à jour du poste est le fruit de la collaboration avec WAAS Avionique et Field Aviation. Rob Baseggio, vice-président au développement des affaires chez Field Aviation, ne cache pas sa fierté d’avoir contribué au projet. « L'avion est muni du plus récent système de navigation de Universal Avionics! Cet équipement procure aux pilotes une vision synthétique des terrains en 3D, ce qui augmente considérablement le niveau de sécurité », mentionne-t-il.

Le nouveau poste de pilotage du Dash 8 remplace les traditionnels instruments mécaniques de la cabine par cinq moniteurs ACL à écran plat EFI-890R d’Universal Avionics. Quatre de ces moniteurs fournissent au pilote des données de navigation, alors que le cinquième lui donne de l’information sur les moteurs. Ce système assure une redondance en favorisant la circulation des données entre les différents moniteurs. Il apporte aussi des avantages opérationnels, dont une conscience accrue de la situation, une charge de travail réduite pour le pilote, des capacités d’approche et de navigation avancées et une meilleure fiabilité de la disponibilité technique dans la cabine.

*     Nommé Dash-8-400 à l’origine, la lettre « Q » dans Q400 est pour quiet (« silencieux »), l'utilisation de 6 pales réduisant l'émission sonore. Le Q400 possède aussi le Noise and Vibration Suppression (NVS), un système réduisant les vibrations et le bruit. Il consomme moins de carburant et émet moins de gaz polluant. Il est aussi l'un des plus rapides avions turbopropulsés avec sa vitesse de croisière moyenne de 670 km/h.

 

Photo : le Dash-8 de Chrono Aviation

 

27/07/2017

Philippine Airlines a réceptionné son premier Q400 !

original.jpeg

 

Bombardier Avions commerciaux a livré le premier avion turbopropulsé de 86 sièges, à deux classes au monde à la société Philippine Airlines. Ce modèle d’avion est assemblé aux installations de Bombardier à Toronto (Canada).

«Nous félicitons Philippine Airlines qui prend possession du premier avion Q400 de 86 sièges à deux classes au monde et nous sommes persuadés que la compagnie aérienne continuera à tirer parti de la performance exceptionnelle des turbopropulseurs de Bombardier, a déclaré Fred Cromer, président, Bombardier Avions commerciaux. Cette livraison démontre que l’avion Q400 est une solution idéale pour les sociétés aériennes qui ont besoin de turbopropulseurs plus gros et plus performants afin de développer davantage de liaisons régionales pour ultimement répondre à la demande croissante des passagers. Bombardier est fier de proposer le seul turbopropulseur commercial d’une capacité maximale de 90 places qui est actuellement offert sur le marché. »

Le nouveau Q400 de Philippine Airlines compte 86 places et deux classes, soit la classe économique, avec un espacement de 29 po, et la classe économique supérieure avec un espacement de 33 po. L’avion livré aujourd’hui doit entrer en service dans deux semaines.

Cet avion historique fait partie de la commande ferme de cinq avions Q400, avec droits d’achat pour sept autres, que Bombardier et Philippine Airlines ont annoncé le 8 décembre 2016. L’exercice des droits d’achats annoncé au Salon international de l’Aéronautique tenu à Paris en 2017 porte à 12 le nombre d’avions Q400 en commande ferme pour la société Philippine Airlines.

À propos de Philippines Airlines :

Philippine Airlines (PAL) est le transporteur national des Philippines. Première société aérienne commerciale en Asie, Philippine Airlines, dont le siège social est situé à Manille, célèbre son 76e anniversaire cette année. Exerçant ses activités à partir de ses centres aux aéroports internationaux de Ninoy Aquino, à Manille, et de Mactan-Cebu, à Cebu, Philippine Airlines possède une flotte de 81 avions et dessert 30 destinations aux Philippines ainsi que plus de 45 destinations ailleurs dans le monde.

Photo : Le Premier Q400 de Philippine Airlines @ Bombardier aviation

 

17/07/2017

Le Global 7000 a atteint les 500 heures !

global7000aerial.jpg

Bombardier Avions d’affaires a annoncé que le programme d’essais en vol de son avion Global 7000 progresse comme prévu et a franchi l’étape des 500 heures. Avec trois véhicules d’essais (FTV) qui effectuent déjà des essais en vol et deux FTV restants qui doivent se joindre à eux sous peu, le programme d’avion Global 7000 est en bonne voie de respecter l’échéance cible d’entrée en service de l’avion à la seconde moitié de 2018.

Bombardier a également confirmé que la production des premiers avions destinés à des clients avance sans encombre, avec quatre biréacteurs d’affaires Global 7000 à l’assemblage final à l’usine de Bombardier à Toronto (Ontario), au Canada.

En novembre 2016, Bombardier a commencé les essais en vol de son biréacteur d’affaires Global 7000  par le vol inaugural du premier véhicule d’essais en vol (FTV1). Celui-ci s’est approché de la vitesse du son, atteignant Mach 0,995 pendant un vol d’essai en mars 2017, devenant le plus gros avion d’affaires à voler aussi près du mur du son. Le deuxième et le troisième véhicule d’essais en vol (FTV2 et FTV3) ont joint le programme en mars et en mai 2017, respectivement.

Les essais complets menés à l’aide des trois FTV au cours des 500 heures de vol ont démontré les capacités des systèmes de propulsion, avioniques, électriques et mécaniques de l’avions. Ces essais correspondent à la majorité des exigences de certification. 

Deux véhicules d’essais restants, le FTV4 et le FTV5, en sont à l’assemblage final et aux essais de validation de vol dans un atelier pré-vol spécial. Ils sont en bonne voie de se joindre aux autres avions du centre d’essais en vol de calibre mondial de Bombardier à Wichita (Kansas).

Le Global 7000 :

f9s4KbKr.jpg

Avec un design visionnaire et des performances supérieures, le jet d’affaires Global 7000 redéfinit l’expérience de l’avion d’affaires. Doté de quatre espaces habitables distincts et d’une aire de repos réservée à l’équipage, il se démarque parmi les biréacteurs d’affaires par son espace, son confort et la grande polyvalence de son design personnalisable. Son système de divertissement en cabine à la fine pointe de la technologie, combiné  à la connexion Internet haute vitesse à bande Ka permet aux passagers de diffuser du contenu haute définition et de profiter d’une expérience de divertissement fiable.

La conception évoluée de l’aile de l’avion Global 7000 a été conçu pour optimiser la vitesse, la distance franchissable et le contrôle afin d’assurer un vol exceptionnellement en douceur. Avec sa capacité ultra long-courrier de 7’400 milles marins (13’705 km) à Mach 0,85, il peut transporter huit passagers sans escale de Londres à Singapour ou de Dubaï à New York avec une vitesse maximale opérationnelle de Mach 0,925.

original.jpeg

Photos : 1 En vol 2 Cockpit 3 Chaîne de mntage du Global 7000@ Bombardier Aviation

15/07/2017

Air Transat futur opérateur de l’A321LR !

A321LR-Air-Transat-.jpg

Le transporteur aérien canadien Air Transat va recevoir des A321LR. Au total, se sont 10 A321LR d’Airbus qui rejoindront la flotte de la compagnie Air Transat, qui deviendra ainsi le premier opérateur nord-américain du monocouloir offrant le plus long rayon d'action au monde. Air Transat exploitera ces appareils dans le cadre d'un contrat de leasing avec AerCap, et prévoit leur mise en service à compter de 2019.

L'A321LR s'appuie sur le succès de l'A321neo, qui a conquis plus de 80% des parts de marché avec à ce jour plus de 1’400 commandes. La version « LR » bénéficie d'un rayon d'action pouvant atteindre 4’000 nm, et assure en outre une réduction de 30 % des coûts opérationnels par rapport à son concurrent le plus proche.

“L'A321LR est un appareil idéal pour le marché nord-américain, et notamment pour un transporteur tel qu'Air Transat”, a déclaré John Leahy, Chief Operating Officer-Customers d'Airbus. “Pour les opérateurs, l'A321LR constitue une solution moderne hautement performante et rentable sur les vols transatlantiques, et nous espérons que d'autres transporteurs nord-américains suivront l'exemple d'Air Transat.”

L'A321LR permet aux compagnies aériennes d'accéder à de nouveaux marchés long-courriers qui n'étaient pas auparavant accessibles aux monocouloirs existants. Capable de transporter 206 passagers dans un aménagement bi-classe standard, l'A321LR permet à chaque passager d'emporter jusqu'à trois sacs de voyage.

Les appareils de la famille A320neo bénéficient des toutes dernières avancées technologiques, notamment des moteurs de nouvelle génération et des 'Sharklets' (dispositifs aérodynamiques d’extrémités de voilure), qui ensemble assurent une réduction de la consommation de carburant de plus de 15 pour cent dès leur mise en service (de 20 % d'ici à 2020), ainsi qu'une réduction du niveau de bruit de 50 pour cent. Avec plus de 5’100 appareils commandés par plus de 90 clients depuis son lancement en 2010, la famille A320neo a conquis quelque 60 pour cent de parts de marché dans sa catégorie.

Photo : A321 LR aux couleurs d’Air Transat@ Airbus

17/06/2017

Limitation des vols pour les CH-148 « Cyclone » canadiens !

299941452.jpg

La flotte d'hélicoptères canadiens Sikorsky CH-148 « Cyclone » se retrouve avec des restrictions de vol, après une mise à la terre de deux mois. Un problème de logiciel a été détecté avec les ordinateurs de contrôle de vol de l'hélicoptère.

C’est un nouveau coup dur avec ce nouveau problème qui vient péjorer le nouvel hélicoptère de sauvetage  l'Aviation Royale du Canada (RCAF. Une enquête menée par le fabricant a révélé que le problème du logiciel affecte tous les appareils de type « Cyclone ». Une mise à jour pour éliminer le problème sera en place avant le début des livraisons du Block II selon Sikorsky. Cependant, le contrat ne garantissait ce type de problème, le Canada pourrait donc devoir supporter les coûts de l’adaptation.

Le problème du logiciel entraînera un délai d'un mois pour la formation des équipage sur l’aéronef, mais la Force aérienne royale du Canada s'attend à ce que la capacité opérationnelle initiale pour le CH-148 demeure prévue pour avril 2018.

La 12ème Escadre de l'ARC basée à Shearwater en Nouvelle-Écosse a utilisé cinq hélicoptères pour la formation et l'évaluation opérationnelle, un des appareils a été retourné au fabricant pour la mise à jour au Block II. Sikorsky va modifier quatre autres CH-148 d’ici la fin de l’été. L'ARC s'attend à ce que Sikorsky rééquipe l’ensemble des « Cyclone » de la 12ème Escadre avec au standard Block II d'ici la fin de l'année 2017.

Le Sikorsky CH-148 «Cyclone» : 

Le Sikorsky CH-148 "Cyclone" (dérivé de la version civile S-92) est un hélicoptère de transport susceptible de remplacer les H-3 Sea King. Principalement utilisé pour le ravitaillement des plates-formes pétrolière et en mode de recherche et sauvetage, il a été commandé par les Forces armées canadiennes au nombre de 28 exemplaires sous la désignation CH-148 «Cyclone».

Le Cyclone peut voler de jour comme de nuit, dans presque toutes les conditions météorologiques et par des températures variant entre - 51 °C et + 49 °C. Grâce à sa vitesse maximale de croisière de 250 km/h, le CH-148 est environ 10 % plus rapide que le «Sea King». Le Cyclone peut aussi parcourir 450 km sans ravitaillement. Actuellement, près de 200 appareils volent dans le monde.

 

2102645281.jpg

Photos : 1 CH-148 « Cyclone » 2 Cockpit @ RCAF