31/12/2013

Envolons-nous en 2014 avec conviction !

Grpn Large1.jpg


 

Nous voici déjà dans le passage vers la nouvelle année, 2014 sera une année charnière pour notre aviation avec des enjeux cruciaux pour nos Forces aériennes, l’avenir de celles-ci, le maintien de notre de souveraineté et la capacité à faire face à l’ensemble des missions seront au menu des douze prochains mois.

 

Le vote sur l’achat des Gripen E : 

 

Le premier enjeu concernera le vote sur l’achat du nouvel avion Gripen E. Sans cet avion nos Forces aériennes se verront vieillir et perdre progressivement de leur capacité à réagir envers les différentes menaces. Il n’y a pas que la police du ciel en jeu, mais la capacité de maintenir en l’air en cas crise une flotte suffisante d’avion, ce qui pourrait devenir difficile avec nos seuls 32 F/A-18. Il est impératif de se doter des 22 Gripen E et de leur technologie pour disposer non seulement des moyens adéquats pour faire face aux nouvelles menaces aériennes, mais également la mise en place (enfin) de la mise en alerte 24/24, soit la capacité QRA (Quick Reaction Alert) au plus tard en 2016.

 

Nouveaux drones (ADS15): 

 

C’est également au printemps que nous connaîtrons le choix du nouveau drone qui équipera les FA. De nouvelle génération, le futur drone permettra de renforcer la capacité de renseignement de l’Armée, mais offrira également de meilleures performances pour le soutien des opérations d’aides et d’appuis aux autorités civils.

 

 

DSA 2020 :

 

2014 marquera également la mise place définitive du cahier des charges concernant les futurs systèmes de DCA qui remplaceront à l’aube de 2020, les actuels systèmes en services, que sont les missiles Rapier et canon 35mm et système radar Skyguard. Le travail qui sera effectué cette année, doit permettre la mise en place des sélections en vue d’une évaluation en 2016.

 

Air14 :


 

1385087801674.jpg


 

Cette année sera aussi placée sous le signe de la Fête, avec le gigantesque meeting aérien qui se tiendra sur l’aérodrome de Payerne, afin de célébrer les 100 ans des FA, les 50 ans de la Patrouille Suisse et les 25 ans du Team PC7.

 

International :

 

Et nous aurons également une actualité aéronautique à nouveau, très fournie, sur le plan international tant civil que militaire. L’arrivée de nouveaux appareils, choix d’avions et signatures de contrats le tout, avec un retour progressif marqué de l’embellie du trafic aérien. 

 

100 ans de vol commercial :


 

First passager.jpg


 

Le 1er janvier 1914 marque le centenaire du premier vol commercial, c'est-à-dire le premier billet d'avion vendu et racheté pour un vol. Soit une première ligne aérienne régulière aux Etats-Unis entre Saint-Pétersbourg et Tampa en Floride. Les deux villes sont distantes de seulement 35 kilomètres. Le vol dura à peine 23 minutes à l'altitude d'un mètre cinquante.

 

 

Très bonne année 2014 à toutes et tous !

Pascal Kümmerling

 

18:35 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : aviation, gripen, bonne année 2014 |  Facebook | |

08/03/2011

Journée de la Femme & aviation !

March%201920x1200.jpg

 

 

Le 8 mars : journée de la femme, alors une deux  choses à dire :  restez-vous même  et

 

"Une femme, une vraie femme, c’est une femme qui avant tout n’est pas féministe ! "

 

Victor Hugo

 

 

 Mes liens sur les articles concernant les femmes & l'aviation :

 

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/10/14/d4a1506e38...

 

 http://psk.blog.24heures.ch/tag/femme+pilote+militaire

 

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/11/13/premiere-f...

 

Photo : Major Catherine Labuschagne first pilote of Gripen, South African Air Force @ Saab Gripen

 

 

14:23 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : femmes, aviation |  Facebook | |

29/09/2010

IFTM TOP RESA, le salon international B2B du marché touristique français

 

Les portes viennent de se refermer sur l'IFTM Top Resa Paris, il convient de dresser un premier bilan des annonces et nouveautés qui préfigurent l'évolution du transport aérien et du tourisme pour la prochaine saison.

Ce salon professionnel qui reste un des baromètres du secteur, nous a agréablement surpris par le nombre croissant d'exposants, ainsi que la présence de sociétés high-tech orientées vers des solutions dédiées au secteur. ; on ne compte plus le nombre d'iPad de chez Apple présents

nouvelles-tech.jpg

 

Toutefois, il est à signaler l'absence majeure de la Star Alliance qui de part son actualité aurait eu toute sa place ici.

 

stand_air_france.jpg

 

 

Air France qui nous a présenté sa nouvelle configuration affaire qui se retrouvera en 2011 sur une vingtaine d'appareils, une quarantaine prévue pour l'horizon 2013.

Cette nouvelle configuration propose d'avantage de confort : un lit de plus de deux mètres, de nouveaux rangements et un système astucieux de repose-pieds intégré dans le siège du passager de devant.

L'ambiance lumineuse du bloc cabine est elle aussi complètement revue, ainsi que la gastronomie.L'application iPhone a elle aussi été annoncée cette semaine, elle prend en compte votre compte Flyingblue.De plus, de nouvelles destinations ont elles aussi été annoncées, Orlando et Lima à partir de juin 2011.

Corsairfly a été sous les feux de l'actualité ces deux dernières semaines suite à la sulfureuse campagne de publicités osées, qui a fait un "buzz" sans précédent sur la toile avec sa campagne publicitaire "A ce prix là, j'emmène..."

L'arrivée de son nouveau Directeur général, tent à annoncer une montée en puissance de la compagnie, des orientations osées pour sa classe affaire ainsi qu'un renouvellement prochain de la flotte par le remplacement d'une partie des 747-400 actuels par des A330.

 

pear_air-Seychelles.jpg

 

 

Air Seychelles, qui attendait depuis longtemps sa nouvelle classe affaire "Pearl" a eu l'immense plaisir de nous la présenter, il convient d'ajouter aux standards des grandes compagnies, un écran LCD qui se pose comme une tablette graphique autonome, ainsi qu'une trousse atypique et exotique pour les passagers. La compagnie attend elle aussi quelques renouveaux de sa flotte, qui accompagnera   l'arrivée de deux grands hôtels de très haut de gamme sur l'archipel.

Finnair a quand à elle fait savoir qu'une nouvelle charte graphique de sa flotte sera présentée, à partir du 4 décembre, sur un Airbus A330.

Nous nous attendions à quelques informations concernant le rapprochement de LAN (Chili) avec TAM (Brésil), hélas rien n'a filtré ! Il faut avouer que le sujet est sensible et risque bien d'être à rebondissements, car nous nous trouvons dans le cas précis où l'une des compagnies est membre de l'alliance One World et l'autre de la Star Alliance. Ce duel risque bien d'être le feuilleton à suspens pour la fin de l'année.

Non présente sur le salon, Jet Airways, compagnie indienne ouvre une nouvelle ligne sur Milan.

 

stand_panama.jpg

 

 

Passons à la partie tourisme, où là chaque pays présent a rivalisé d'ingéniosité dans les décors pour nous apporter chaleur et envie sur leurs stands. Le salon était configuré par zones géographiques, où la présence de petites îles ou pays apportait un réel plaisir : tenues folkloriques, gastronomie locale, et bien entendu musique. À ce jeu-là, l'Amérique du sud est difficile à battre, tellement le rythme est soutenu, entre le Brésil, la Colombie, l'Argentine et quelques îles des Caraïbes.

 

danseuse.jpg

 

 

L'Asie était nettement moins représentée que l'an dernier, avec une Chine discrète.

L'Afrique emmenée par l'Afrique du sud - qui surfe toujours sur l'effet Coupe du Monde -  a fait le plein.

Malgré les situations géopolitiques (tensions, otages) nous ne pouvons que féliciter les initiatives de participation de l'Iran, la Libye et du Niger, qui recèlent réellement de trésors cachés qu'il est encore difficile de découvrir.

La mauvaise note du salon sera attribuée, hélas, à la Nouvelle-Calédonie, qui par un petit stand perdu au fond d'une allée, se retrouve dans l'impossibilité de promouvoir une destination qui reste pour beaucoup comme le plus bel endroit du monde, un paradis merveilleux aux antipodes de l'Europe !

Paul Marais-Hayer


 

08/06/2009

Low cost : lancement de Flydubai !

B7378KevinScott.JPG

Le 01 juin dernier, la toute nouvelle compagnie low cost, et première du genre dans la région à effectué son premier vol entre Dubaï et Beyrouth.

Développement du Low cost au Moyen-Orient :

Défiant la crise actuelle, Flydubai première compagnie à bas coût créée dans l’Emirat de Dubaï en mars 2008 avec un capital de 250 millions de dirhams (67 millions de dollars) par le cheikh Ahmed Ben Sais Al-Maktoum également président d’Emirates Airlines vient compléter l’offre récente des compagnies low cost dans la région tels : Jazeera Airways, Bahrain Air et  Arabia.

Tout comme ses sœurs européennes, Flydubai en reprend les grands principes de fonctionnement afin de réduire les coûts. Pas de billets, réservation en ligne, boissons et nourritures payantes. Flydubai facturera à ses passagers les bagages transportés en soute à hauteur de 40 Dirhams emiratis pour 32 kg maximum, soit un peu plus de 8 €. Mais les passagers qui enregistreraient leur bagage à l’aéroport au lieu de le faire sur Internet ou par le Centre de réservation seront facturés plus de 30 € par bagage. Un bagage de cabine de moins de 10 kg non facturé est autorisé par la compagnie.

Les destinations de Flydubai :

Vol FZ 157 : Dubaï (DXB) - Beyrouth (BEY)

Vol FZ 158 : Beyrouth (BEY) - Dubaï (DXB)

Vol FZ 157 : Dubaï (DXB) - Amman (AMM)

Vol FZ 158 : Amman (AMM) - Dubaï (DXB)

Ces vols entre Dubaï et Beyrouth au Liban et Dubaï et Amman en Jordanie sont opérés tous les jours.

FlyDubai opère l’aéroport de Dubaï pour desservir des villes du Proche et du Moyen-Orient situées à moins de 5 heures des Émirats, mais également des villes de l’Europe de l’Est et du nord-est de l’Afrique.

Une flotte neuve :

Contrairement aux  compagnies Low cost qui débutent habituellement avec des avions d’occasions avant de pouvoir moderniser et prendre commande d’avions neufs, Flydubai  qui est en définitivement  la petite sœur de la grande Emirates Airways est  dotée d’une flotte entièrement neuve de Boeing 737-800.

b7378RickSchlamp.JPG

Photos : 1 B737-800 au décollage, @ Kevin Scott. 2 B737-800 au roulage. @ Rick Schlamp.

 

 

 

 

 

 

06/06/2009

Airbus : 40 ans d’expérience !

media_object_image_highres_300_hongkong_hr[1].jpg

 

 

Du 15 au 21 juin lors du Salon du Bourget, Airbus fêtera le 40ème anniversaire de l’accord franco-allemand officialisant le lancement de son tout premier programme avion, l'A300. Le 29 mai 1969, le ministre français des Transports, Jean Chamant, et le ministre allemand des Affaires Economiques, Karl Schiller, signaient un accord en vue du développement de l’A300, le premier biréacteur court/moyen courrier à deux couloirs européen. Cet événement historique a eu lieu lors du Salon Aéronautique du Bourget.


L’A300, le début d’une longue série :

 

L'A300 a révolutionné le secteur de l'aviation civile. Surnommé “l’avion générateur de profits”, l'A300 était le premier biréacteur court/moyen courrier à deux couloirs, offrant pour la première fois l'ensemble des services et des atouts des long-courriers, notamment le confort d'un large fuselage, de faibles niveaux de bruit, une consommation de carburant et des coûts d'exploitation réduits. Fort de la réussite de ce concept initial, Airbus a développé sa première famille d'avions, la famille A300/A310, et leurs versions cargo dérivées. La famille A300/A310 a défini des standards entièrement nouveaux, qui ont été adoptés par la suite pour tous les appareils civils modernes.

Au total, Airbus a produit 822 appareils de la famille A300/A310, soit un nombre bien supérieur aux prévisions initiales de seulement 300 unités. Cet appareil a été livré à plus de 80 clients. Au fil des ans, ces avions ont totalisé plus de 30 millions d'heures de vol et effectué plus de 15 millions de décollages. Aujourd’hui, plus de 620 de ces appareils sont encore en service.

Le partenariat européen :


Le programme A300 a été en outre le point de départ d'une coopération européenne couronnée de succès. Dès le début, le partage industriel était établi : la voilure était produite au Royaume-Uni, le fuselage en Allemagne, et le poste de pilotage en France où était également implantée la chaîne d'assemblage final. Dix-huit mois plus tard, le 18 décembre 1970, Airbus Industrie était créé sous la forme d'un Groupement d'Intérêt Economique (GIE) régi par la loi française, regroupant les partenaires industriels européens du programme : la SNIAS (Société Nationale Industrielle Aérospatiale), Deutsche Airbus, Hawker-Siddeley et VFW-Fokker. Au cours des années suivantes, de nouveaux avionneurs sont venus rejoindre le GIE : l’espagnol CASA en décembre 1971 et British Aerospace en janvier 1979.

A380SIA003[1].jpg


Airbus et l’innovation :

 

Pour pouvoir contrer ses concurrents américains (Lockheed, McDonnell Douglas et Boeing) au milieu des années quatre-vingt, Airbus se devait d’être innovant, pour ce faire il fallait inventer les avions de demain et les technologies connexes. Deux éléments ont servi de ligne de conduite aux ingénieurs d’Airbus, les commandes électriques et la communauté de pilotage entre avion de la même famille ! La révolution fut sans aucun doute l’A320. Certes, l’appareil connu pas mal de déboire de mise au point notamment du point de vue de l’électronique, et il fallut attendre le milieu des années nonante pour que la famille A320, A321, A318, A319 puis A340 et A330 trouve sont équilibre et ne devienne pleinement concurrentielle, au point non seulement de jouer à armes égales avec Boeing, mais en écrasant les deux autres constructeurs qu’étaient Lockheed et McDonnell Douglas, le premier ne produisant plus que des avions militaires ( F-22 et F35) le second ayant été racheté par Boeing. Airbus aujourd’hui dispose d’une gamme d’avion civil et militaire totalement efficient.

 

media_object_image_highres_pegasus_a350a330200_hr[1].jpg

 

Photos : 1 le premier avion d’Airbus l’A300, @ Airbus press. 2 l’A380, ici le premier assurant le vol Singapour – Paris à CDG le 3 juin dernier. @ Paul Marais-Hayer. 3 A350, A330 et A330Cargo. @ Airbus press.