11/04/2013

Porter Airlines embarque sur le CSeries !

 

BA-porteraircraft.jpg

Bombardier Aéronautique a annoncé que Porter Airlines a signé une entente d’achat conditionnelle visant 12 appareils CS100, avec options sur 18 autres. L’entente comprend également des droits d’achat pour six appareils Q400 NextGen. Les parties à l’entente ont également révélé que Porter Airlines est le client anonyme des Amériques qui avait signé une lettre d’intention en vue de l acquisition d’avions CS100, comme Bombardier l’avait annoncé en décembre 2012.

L’annonce d’aujourd’hui a été faite depuis la base d’attache de Porter Airlines à l’aéroport Billy-Bishop de Toronto où, conjointement avec Bombardier, la société aérienne a dévoilé les maquettes du poste de pilotage et de la cabine des avions CSeries qui feront l’objet d’une exposition privée aux installations de Porter au cours du mois d’avril 2013.

Au prix courant de l’avion CS100, la commande ferme est estimée à quelque 870 millions $ US et pourrait passer à 2,08 milliards $ US si les 18 options étaient converties en commandes fermes. Si Porter exerce également les six droits d’achat pour les avions Q400 NextGen, la valeur du contrat augmenterait à 2,29 milliards $ US.

« Après une analyse approfondie des avions existants et remotorisés, nous avons choisi cet appareil en raison de sa flexibilité et de son adéquation aux vols en zone urbaine, ainsi que de son efficacité énergétique supérieure, de sa performance exceptionnelle sur courte piste et de ses niveaux réduits de décibels et d’émissions », a déclaré Robert Deluce, président et chef de la direction, Porter Airlines.

 

BA-Porter-mockup.jpg

 « Cet avion concorde parfaitement avec nos plans d’affaires et notre stratégie de croissance, et nous sommes fiers également d’être le client de lancement des avions CSeries de Bombardier au Canada.  Nous prévoyons d'étendre notre réseau avec une flotte entièrement constituée de biréacteurs de ligne CS100 et de biturbopropulseurs Q400 de Bombardier – en favorisant ainsi des vols plus écologiques et plus silencieux. »

 « Le choix des biréacteurs de ligne révolutionnaires CS100 par Porter Airlines est un témoignage d’appréciation envers le programme d’avions CSeries, ainsi qu’envers la souplesse de ces avions et les missions qu’ils peuvent effectuer. Porter, transporteur aérien plusieurs fois primé, est largement reconnu pour ses activités uniques et les services raffinés qu’il offre, et nous sommes enchantés qu’il continue de compter sur Bombardier pour répondre à ses besoins de croissance », a indiqué Mike Arcamone, président, Bombardier Avions commerciaux. « La vague d’intérêt mondiale pour le programme d’avions CSeries continue de s’accroître, et nous sommes ravis que les clients, tant sur nos marchés d’aviation traditionnels que sur nos marchés de croissance, explorent des occasions et axent leurs analyses de rentabilité sur l’utilisation des biréacteurs de ligne CSeries, et combinent ceux-ci avec l’exploitation d’avions Q400. Nous sommes impatients de voir les appareils révolutionnaires CS100 s’envoler dans les ciels du Canada et des régions avoisinantes, en compagnie de la flotte actuelle de Porter constituée de 26 avions Q400. »

« Nous sommes enchantés de cette entente entre Porter Airlines et Bombardier, car c’est le premier exploitant canadien à sélectionner la gamme de moteurs PurePowermd et cela étend les solides relations entre Porter, Bombardier et Pratt & Whitney », a affirmé Todd Kallman, président, Moteurs commerciaux, Pratt & Whitney. « En plus de réductions de plus de 10 pour cent dans la consommation de carburant et les coûts d’exploitation du moteur, nos moteurs PurePower génèrent une empreinte acoustique près de quatre fois moindre que celle des avions à réaction d’aujourd’hui, ce dont profitent tant les voyageurs que les agglomérations aux abords des aéroports. »

Programme de développement des avions CSeries :


Le premier véhicule d’essai en vol CSeries (FTV1) en est aux dernières étapes de son programme de développement et approche progressivement de la phase des essais en vol, après la mise sous tension complète du principal circuit de distribution électrique en mars 2013. Les avions CSeries se sont rapprochés de l’obtention de leur licence de sécurité aérienne, après l’exécution concluante d’une série cruciale d’essais des structures et des systèmes. Les essais du système des commandes de vol électriques se poursuivent et les résultats ont été conformes aux attentes jusqu’ici. Pour ce qui est de l’assemblage des autres véhicules d’essai en vol, l’installation des systèmes est en voie d’être complétée pour le FTV2, les ailes sont en cours de raccordement dans le cas du FTV3 et le FTV4 est rendu à l’étape de l’assemblage du fuselage; l’assemblage se déroule selon le calendrier prévu dans chaque cas.

Photos : 1 CSeries aux couleurs de Porter Airlines 2 Maquette CSeries @ Bombardier Aerospace

07/03/2013

Bombardier dévoile le premier CSeries !

867_Swiss-Cseries-LR-HR.jpg


 

Bombardier Aéronautique a annoncé lors d’une présentation aujourd’hui à Mirabel du premier exemplaire de l’avion (FTV1), que le développement des avions CSeries progresse très bien, alors que le programme se prépare à passer à la phase des essais en vol pour franchir la marque du vol inaugural d’ici la fin de juin 2013.


 

PC_130307_b32wx_photo-cseries_6.jpg


 

« Nous sommes très heureux des progrès réalisés par le programme d’avions CSeries et nous sommes enthousiastes à l’idée d’ouvrir les portes de notre usine afin de montrer au monde entier les percées réalisées et les étapes clés franchies, alors que nous nous préparons au vol inaugural », a déclaré Mike Arcamone, président, Bombardier Avions commerciaux.


 

CSeries.jpg


 

« Le programme d’avions CSeries fait de solides progrès, ayant franchi plusieurs étapes clés depuis quelques mois. Nous sommes enchantés que Pratt & Whitney ait récemment obtenu l’homologation de type de Transports Canada pour son premier moteur PurePower Geared Turbofanmc – le moteur PW1500G qui propulsera les avions CSeries. Nous nous concentrons maintenant sur trois secteurs clés qui mèneront à l’obtention de notre licence de sécurité aérienne : essais statiques de cellule, construction des véhicules d’essais en vol et essais au sol », a ajouté M. Arcamone.

 

 

bombardier aéronautique,bombardier cseries,cseries-100,cseries-200,cseries-300,swiss,cseries swiss,avia news cseries

 

 

Version optionnelle à capacité de sièges supplémentaire :


Bombardier a également confirmé aujourd’hui qu’elle présentait une version optionnelle à capacité de sièges supplémentaire qui augmentera le nombre de places de l’avion CS300, lui permettant d’accueillir jusqu’à 160 passagers, procurant aux clients une plus grande charge payante, plus de souplesse en matière de distance franchissable, ainsi qu’une productivité accrue. Elle a également confirmé qu’airBaltic, de Lettonie, est l’un de ces clients, ayant opté pour une version à plus haute densité, de 148 places.


 

CSeries_Cockpit_2_o.jpg


 

La capacité des systèmes de l’avion CS300 a été augmentée pour pouvoir accueillir un plus grand nombre de passagers. La version optionnelle à capacité de sièges supplémentaire, qui requiert l’ajout d’une seconde paire d’issues d’évacuation sur les ailes, sera offerte tant pour les avions de série que comme modification de rattrapage si les clients ont besoin de cette flexibilité dans le futur.

« Nous continuons de viser principalement le développement, l’optimisation et le marketing de la gamme d’avions CSeries sur le segment de marché des avions de 100 à 149 places. L’avion CSeries est un appareil révolutionnaire dans une conjoncture économique mouvante et, en fonction du vif intérêt des clients et des tendances du marché, nous avons encore accru la productivité de l’avion CS300 en offrant la version optionnelle à capacité de sièges supplémentaire », a déclaré Mike Arcamone.

« Spécialement adaptée pour les sociétés aériennes qui cherchent à accroître la productivité de leurs avions, la version optionnelle à capacité de sièges supplémentaire permet à l’avion CS300 d’offrir la capacité assise la plus grande de son segment de marché, avec les meilleurs coûts par siège-mille et le plus grand confort de sa catégorie. Nous nous réjouissons qu’airBaltic ait choisi d’acquérir cette nouvelle option pour ses avions CS300 », a ajouté M. Arcamone.

 

Avions CSeries :


Conçue pour le marché en plein essor des avions de 100 à 149 places, la gamme d’avions CSeries entièrement nouvelle combine des matériaux évolués, une technologie de pointe et des méthodes éprouvées pour répondre aux exigences des sociétés aériennes commerciales en 2013 et au-delà. Propulsée par des moteurs PurePower PW1500G de Pratt & Whitney, la gamme d’avions CSeries offrira un avantage de 15%  sur le plan des décaissements d’exploitation avec une réduction de 20% de la consommation de carburant. Avec la version optionnelle à capacité de sièges supplémentaire, la productivité de l’avion CS300 s’améliore encore, offrant aux sociétés aériennes un avantage supplémentaire moyen de 4% sur le plan des décaissements d’exploitation. La conception entièrement nouvelle des avions CSeries permettra de réduire grandement leurs niveaux de bruit et d’émissions, tout en offrant une souplesse opérationnelle supérieure, des performances exceptionnelles sur piste et une autonomie de 2 950 milles marins (5 463 km). Les avions CSeries, qui seront jusqu’à 5 443 kg (12 000 lb)plus légers que d’autres avions de la même catégorie pour ce qui est du nombre de places, procureront aux passagers le meilleur environnement cabine de leur catégorie, digne d’un gros-porteur, dans un avion monocouloir.

 

Au 31 décembre 2012, Bombardier avait enregistré des commandes et engagements touchant 382 avions de ligne CSeries, dont des commandes fermes de 148 appareils.


 

Web-bombardier15rb3.jpg


 

Photos : 1 CSeries-100 de la compagnie de lancement Swiss 2 Présentation à Mirabel 3 La gamme 4 En présentation  CSeries 5 Le Cockpit 6 L’intérieur @ Bombardier Aéronautique

20/12/2012

airBaltic commande le CSeries !

 

 

BA-CS300_airBaltic.jpg

Bombardier Aéronautique a annoncé aujourd’hui qu’airBaltic a signé une entente d’achat ferme de 10 avions de ligne CS300 entièrement nouveaux de Bombardier. La société aérienne de Riga, en Lettonie, a également acheté des droits sur 10 autres avions CS300. Cette entente correspond à la conversion en commandes fermes de la lettre d’intention d’achat d’avions annoncée au salon aéronautique de Farnborough, le 10 juillet 2012. La lettre d’intention prévoyait également les droits d’achat sur les 10 autres avions CS300. Au prix courant de l’avion CS300, la commande ferme est estimée à quelque 764 millions $ US et pourrait passer à 1,57 milliard $ US si toutes les 10 options d’achat étaient converties en commandes fermes.

Avions CSeries :


Conçue pour le marché en plein essor des avions de 100 à 149 places, la gamme d’avions CSeries entièrement nouvelle combine des matériaux évolués, une technologie de pointe et des méthodes éprouvées pour répondre aux exigences des sociétés aériennes commerciales en 2013 et au-delà. Propulsée par des moteurs PurePower PW1500G de Pratt & Whitney, la gamme d’avions CSeries offrira un avantage de 15% sur le plan des décaissements d’exploitation avec une réduction de 20%  de la consommation de carburant. La conception entièrement nouvelle des avions CSeries permettra de réduire grandement leurs niveaux de bruit et d’émissions, tout en offrant une souplesse opérationnelle supérieure, des performances exceptionnelles sur piste et une autonomie de 2 950 milles marins (5 463 km). Les avions CSeries, qui seront jusqu’à 5 443 kg (12 000 lb) plus légers que d’autres avions de la même catégorie pour ce qui est du nombre de places, procureront aux passagers le meilleur environnement cabine de leur catégorie, digne d’un gros-porteur, dans un avion monocouloir.

En date du 30 septembre 2012, Bombardier avait enregistré des commandes et engagements touchant 352 avions de ligne CSeries, dont des commandes fermes de 138 appareils.

A propos d’airBaltic :

 
airBaltic dessert 60 destinations par vols directs de sa base d’attache à Riga, en Lettonie, et offre des correspondances commodes via Riga sur son réseau qui s’étend en Europe, en Scandinavie, en Russie, dans la CÉI et au Moyen-Orient.