20/05/2018

Fin des essais en vol pour la version export du Z-19 !

47750054-183f-4c6e-acbb-acaa122bb1cd.jpg

Aviation Industry Corporation of China (AVIC) a annoncé la fin des essais en vol de l'hélicoptère armé Z-19E soit la nouvelle version destinée à l’exportation.

"Le Z-19E a démontré sa maniabilité et sa capacité opérationnelle dans la phase de test de tir de tir qui vient de se terminer, ce qui marque une étape majeure pour le modèle d'exportation sur le marché", a annoncé une société.

Au cours de plusieurs essais en vol, des armes aéroportées, telles que des armes à feu, des missiles air-air et des missiles air-sol ont été utilisées, lors des tirs d'armes réelles et des projectiles de roquettes ont été utilisés pour des attaques de précision.

Le standard export du Z-19E a fait son premier vol en mai l'année dernière. Selon l’agence de presse chinoise Sina, le Pakistan et la Malaisie seraient intéressés par le nouvel hélicoptère.

FOREIGN201509091655000265023243212.jpg

Le Harbin Z-19 : 

Le  Harbin Z-19 (WZ-19) est une version améliorée du Z-9W (similaire au développement du Bell AH-1 et qui reprend des éléments de l’AS365 produit en Chine sous licence. Les informations connues à ce jour, démontrent que le cockpit est renforcé pour pouvoir résister lors d'un crash. Il est équipé d'une tourelle abritant un canon. Ce canon dispose d'un télémètre laser. Le pilote est quant à lui équipé d'un viseur tête haute. 

En plus de la capacité de reconnaissance, le Z-19 est capable de fournir un appui-feu, il dispose de quatre points d'emport sous voilure et peut transporter des roquettes et d'autres armes comme le missile air-air TY-90 et le HJ-8 anti-char.  Le Z-19 est motorisé par un WZ-8A, soit une version dérivée du Turboméca Arriel. Avec un poids maximal au décollage de 4’250 kg, le Z-19E est un hélicoptère léger offrant des avantages en vitesse de croisière, vitesse de montée et plafond utilisable, selon sonconcepteur. Le Z-19E est principalement destiné à attaquer des véhicules blindés et d'autres cibles terrestres.

3364942523.jpg

Photos :le Z-19 E destiné à l’exportation @ AVIC

 

 

 



 

16/05/2018

Le Soudan a reçu ses FTC-2000 !

p1726005_main.jpg

L'armée de l'air soudanaise a pris livraison de ses nouveaux avions de combat chinois FTC-2000, a annoncé le ministère soudanais de la Défense le 16 mai.

Le ministère de la Défense a indiqué qu'un nouvel escadron de la FTC-2000 avait été officiellement inauguré lors d'une cérémonie à laquelle assistaient le général de division Awad Khalafallah Marawi, chef d'état-major adjoint, et l'attaché militaire chinois dans le pays. Les six avions commandés numérotés de 1201 à 1206, ont été livré.

Rappel :

La commande avait été confirmée par Wang Wenfei, directeur général de la société GAIC (Guizhou Aircraft Industries Corporation), dans une interview publiée par China Aviation News le 3 novembre 2016. Commercialisé par AVIC (Aviation Industries Corporation of China), le FTC-2000 est la variante d'exportation de l'entraîneur JL-9 de GAIC.

Premier client à l’exportation :

Le Soudan est devenu le premier client à l’exportation de l’avion chinois FTC-2000. L'avion, connu en Chine sous la dénomination JL-9 « Shanying » est le dernier d'une série de plateformes qui ont été adaptées par AVIC et ses filiales spécialement pour les marchés internationaux. L’avion sera livré après avoir passé ses essais.

Le second client du FTC-2000 semble être l’Indonésie, le contrat étant arrivé en toute fin de négociation selon le porte-parole d’AVIC.

FTC-2000 Shanying (Mountain Eagle) :

Le FTC-2000 connu également sous la désignation chinoise JL-9 est en fait un descendant du J-7, soit un MiG-21 chinois. Cet avion d’entrainement biplaces en tandem, développé par Guizhou Aviation Industry Group Co (GAIGC) vola pour la première fois le 13 décembre 2003.

Afin d'économiser du temps et les coûts de développement, CAIGC (AVIC) a conçu l'avion en s'appuyant sur le J-7, issus des MiG-21 biplaces qui ont  servi comme avion école dans l’aviation chinoise.

L'avion est  équipé d'une avionique en partie étrangère, tels que le radar italien Selex Galileo S-7 « Grifo ». Les autres équipements de l’avioniques comprennent un système d’échange de données de type  1553B MILSTD, un head-up display (HUD) viseur tête haute. L’avion dispose d’un affichage multifonctions (MFD). 

Le JL-9 est propulsé par un turboréacteur WP-13F de conception chinoise qui est alimenté par un réservoir de carburant interne de 2660 litres. L'avion dispose d’une capacité de ravitaillement en vol à l'aide d’une sonde fixe. Aujourd’hui le JL-9/FTC-2000 a commencé à remplacer le J-7 dans l’école de pilotage des Forces aériennes chinoises (PLAAF).

1508381237.jpg

Photos :FTC-2000 aux couleurs soudanaises @ AVIC