08/01/2020

Pakistan, entrée en service des ATR72 MPA !

RAS-ATR-72-01-692x360.png

La Marine pakistanaise (PN) a intronisé le 4 janvier, lors d'une cérémonie tenue à la Naval Air Station PNS Mehran à Karachi, les deux biturbopropulseurs ATR-72 convertis en avions de patrouille maritime (MPA) par la compagnie allemande Rheinland Air Service (RAS) dans le cadre d'un contrat signé en 2015.

Les deux ATR72-500 MPA pakistanais sont désigné RAS 72 « Sea Eagle ».  Le « Sea Eagle » est basé sur un avion de ligne régional ATR72 qui a été équipé par la division mission spéciale de la société allemande MRO RAS (Hall 2C, Stand C342) dans ses installations de Mönchengladbach. La suite de patrouille maritime de l’avion a été intégrée par Aerodata, basée à Braunschweig, centrée sur le système de gestion de mission AeroMission de l’entreprise.

La suite d'équipements comprend un radar de recherche à balayage électronique AESA Leonardo Seaspray 7300, une tourelle électro-optique / infrarouge FLIR Systems Star Safire III, des mesures de support électronique Elettronica, des communications par satellite et un système de lancement / récepteur de bouées acoustiques. L'avion a un point dur de chaque côté du fuselage avant pour le transport de torpilles.

La variété de capteurs embarqués à la pointe de la technologie permet aux opérateurs et aux décideurs de détecter et d'identifier des cibles sensibles au-dessus ou en dessous de la surface de l'océan, tout en transmettant en temps réel toutes les informations capturées à bord au centre de commandement.

Photo : ATR72 MPA Sea Eagle pakistanais @ RAS

 

19/12/2019

Hokkaido Air System réceptionne son premier ATR 42-600 !

345.jpeg

L’avionneur ATR, spécialisé dans les avions régionaux, a livré le premier de deux ATR 42-600 à Hokkaido Air System Co, Ltd (HAC), une société du groupe JAL. Cette livraison marque la première étape du remplacement de la flotte de Saab 340 de la compagnie. La livraison de cet avion garantira le maintien d'une connectivité aérienne régionale essentielle à Hokkaido.
 
L'ATR 42-600 offrira à HAC une capacité accrue pour les mêmes coûts d'exploitation, ce qui permettra à la compagnie aérienne d'augmenter ses revenus. Il offrira également aux passagers de HAC une cabine moderne et confortable avec des sièges de dernière génération de 18 pouces de large ainsi qu'un espace supplémentaire pour les bagages dans les compartiments de rangement.
 
Tetsu Ohori, Directeur général de HAC a déclaré : « Aujourd'hui est un grand jour pour nous chez Hokkaido Air System, un jour tant attendu qui marque un nouveau chapitre dans notre histoire. Nous avons tellement de touristes qui apprécient la fantastique richesse naturelle d'Hokkaido. En hiver, la nature change de visage pour laisser place à un froid intense et une neige abondante. Même dans des conditions aussi difficiles, cet ATR 42 se révèlera tout à fait performant et nous aidera à faire de nos nouvelles activités un succès. Je me réjouis à l'idée de montrer ce merveilleux appareil au public d'Hokkaido dès que possible. »
 
Stefano Bortoli, Président exécutif d'ATR, a indiqué à son tour : « Notre avion est parfaitement adapté au marché japonais. Les passagers japonais, réputés pour exiger le meilleur en matière de confort et d'écoresponsabilité, apprécieront à la fois cet appareil pour ses faibles émissions et pour sa cabine moderne et confortable. Ces atouts, combinés aux performances économiques imbattables de nos appareils et à la nécessité de maintenir une connectivité régionale essentielle au Japon, justifient notre engagement à étendre notre présence dans ce pays. »
 
Selon les prévisions de marché d'ATR, environ 900 avions de 30 à 50 places seront bientôt appelés être remplacés à mesure que des avions plus anciens et inefficaces atteindront leur fin de vie. L'ATR 42-600 fait partie de la famille d'avions régionaux d'ATR, qui compte également l'ATR 72-600, l'ATR 42-600S (décollage et atterrissage courts) et l'ATR 72-600F, le seul cargo régional neuf. Ensemble, ils représentent la solution idéale et moderne pour maintenir une connectivité essentielle pour les communautés du monde entier, tout en étant plus éco-responsables, émettant jusqu’à 40 % de CO2 de moins que les jets régionaux.

IMG_3777.jpeg

Photos : ATR 42-600 HAC @ ATR Aircraft

12/10/2019

ATR développe une version STOL de son ATR42-600 !

bc2dd3c02f8b3333d479482abe71a682a21c108cbb98c7609b4bf5f07787066e.jpeg

 

Le mercredi 9 octobre, lors d’une conférence de presse tenue lors de l’Assemblée générale de l’ERA, le PDG d’ATR, Stefano Bortoli, a annoncé officiellement que la société allait bientôt accueillir un nouveau membre dans sa famille d’aéronefs. Le conseil d'administration d'ATR a approuvé le lancement de l'ATR 42-600S (pour STOL - Décollage et atterrissage courts).

Cette nouvelle version, qui ne remplace pas l’ATR 42-600, offre des capacités de décollage et d’atterrissage sur pistes jusqu’à 800 m, pouvant accueillir jusqu’à 42 passagers. Cela fait de l’ATR 42-600S l’avion le plus performant de ce segment.

Comparé à un ATR 42 standard, le 42-600S aura un gouvernail plus grand pour un contrôle accru de l’avion à une vitesse inférieure. Il sera capable de déployer ses spoilers symétriquement pour améliorer l'efficacité du freinage à l'atterrissage. Il sera en outre équipé d'un système de freinage automatique qui assurera une pleine puissance de freinage dès l'atterrissage afin de garantir que la puissance de freinage maximale soit obtenue immédiatement après l'atterrissage.

L’ajout de l’ATR 42-600S à la famille ouvre la voie à l’avenir de la société. Avec cette nouvelle version, ATR prévoit d’étendre son marché cible de 25%. Près de 500 aéroports à travers le monde ont une piste comprise entre 800 et 1’000 m et pourraient accueillir l’ATR 42-600S. C’est une illustration claire de la volonté de la société d’aider davantage de personnes et de communautés isolées à faire partie d’un monde connecté et durable.

Il y un marché très intéressant pour cette nouvelle version de l’ATR 42. L’avionneur a identifié un potentiel de production de près de 600 avions.

À ce jour, ATR a déjà enregistré 20 engagements d’opérateurs et de bailleurs pour cette variante, dont Elix Aviation Capital (10 avions) et Air Tahiti (deux avions), annoncés cette année lors du Paris Air Show. La certification de l’ATR 42-600S est attendue pour le second semestre 2022, avec la première livraison attendue immédiatement après.

 

Photo : ATR42-600S @ ATR Aircraft

04/01/2019

Avation PLC confirme une commande d’ATR 72-600 !

621B3F0D-BA75-435F-861D-9383E2A0859E.jpeg

Avation PLC, société de leasing d’appareils commerciaux, et ATR confirment qu’Avation a décidé d’exercer son option d'achat de huit nouveaux ATR 72-600 supplémentaires, les livraisons étant prévues entre 2020 et 2022.

 

Jeff Chatfield, Président exécutif d’Avation PLC, a déclaré : « Cette commande de huit appareils supplémentaires élargit le carnet de commandes et l’horizon de livraison ferme d’Avation, tout en renforçant le développement des activités des turbopropulseurs régionaux jusqu’en 2022. Outre cette commande, la société a conservé ses droits d’achat, ainsi que la protection des prix, pour 25 appareils supplémentaires jusqu’en décembre 2025. Nous sommes également fortement intéressés par l’idée de convertir, le cas échéant, certaines de nos commandes ou options pour la version cargo qui a, nous le croyons, des perspectives positives. L’entreprise estime que le marché de l’ATR 72-600 demeurera vigoureux. Cet avion est en effet le plus économe en carburant de sa classe et il domine son segment de marché. Avation est positionné, de façon satisfaisante, comme l’un des quelques Lessors disposant d’un certain nombre de positions futures à offrir à nos compagnies aériennes clientes.»

 

Stefano Bortoli, Président exécutif d’ATR, a ajouté : « Avation est une société de leasing très tournée vers l’avenir. Leur décision de s’assurer davantage d’options en vue de l’achat d’ATR 72-600 supplémentaires confirme clairement la direction que prend l’aviation régionale. Nous sommes honorés de la confiance que nous accorde Avation et nous nous réjouissons de renforcer notre partenariat avec eux dans les années à venir. »

La connectivité régionale soutient les économies locales, avec une augmentation de 10 % du nombre de vols, générant une hausse de 5 % du tourisme ainsi qu’une augmentation de 6 % du PIB local et de 8 % d’investissements directs étrangers. Offrant des économies de 80 % en termes de carburant par rapport aux jets régionaux, les avions de la série ATR -600 représentent le moyen le plus efficace d’assurer ces liaisons essentielles.

À propos d’Avation :

 

Avation PLC (LSE : ASAP) est une société de leasing d’appareils basée à Singapour. Elle possède et gère une flotte d’avions commerciaux qu’elle loue à des compagnies aériennes internationales du monde entier.

 

Photo : ATR 72-600 @ ATR Aircraft

24/11/2018

ATR et Air New Zealand collaborent sur l’hybride !

2253779.jpg

L’avionneurATR Aircraft et la compagnie Air New Zealand ont signé un accord pour étudier ensemble le rôle que les nouvelles technologies de propulsion pourraient jouer dans l'écosystème du futur pour l'aviation régionale.

Dans le cadre de cet accord, les partenaires s'intéresseront au développement de ces nouvelles solutions, ainsi qu'aux dispositifs requis tels que les infrastructures aéroportuaires et réglementaires, la maintenance et les opérations au sol et en vol.

Le Président exécutif d'Air New Zealand, Christopher Luxon, explique que la Nouvelle-Zélande, avec son offre en électricité renouvelable et le réseau régional très complet d'Air New Zealand, le pays semble idéal pour tester ces technologies.

« Les appareils hybrides devraient arriver sur le marché au cours des dix prochaines années.  Avec le développement des technologies hybrides et électriques pour les appareils à turbopropulseur de plus grande envergure, nous pensons qu’il pourrait s'agir d'une option viable pour notre réseau régional. »

« Notre flotte régionale génère environ 40 % de nos émissions domestiques, le potentiel d'économies en carbone est donc colossal. Nous pourrions ainsi remarquablement contribuer à l'atteinte de notre double objectif : une croissance neutre en carbone à compter de 2020 et une réduction de 50 % des émissions par rapport aux niveaux de 2005, d'ici 2050. »

Stefan Bortoli, Président exécutif d’ATR, a déclaré : « En tant que leader du marché, ATR travaille sur les solutions du futur et la technologie des turbopropulseurs y occupe une place essentielle, tout comme les appareils hybrides et électriques. Le duo ATR et Air New Zealand a tous les atouts pour être en mesure d’explorer les formidables opportunités et répercussions à venir pour l'ensemble de l'écosystème de l'aviation régionale. Cette étude constituera une référence unique pour l’industrie et pour la Nouvelle-Zélande, et nous sommes impatients de commencer ce projet passionnant avec Air New Zealand. »

La technologie hybride en développement :

De plus en plus d’acteurs de l’aviation s’intéressent aux avions hybrides, l’année dernière Airbus, Siemens et Rolls-Royce se sont allés dans le but de évelopper un avion à la motorisation hybride. Concrètement, cette alliance prendra la forme d'un démonstrateur de vol basé provisoirement sur le BAe146, un avion d'une centaine de sièges.

Mais cette nouvelle technologie ne sera pas réellment efficiente avant 2030-2040, par contre il semble que la motorisation dite « open rotor » soit un système propulsif sans carénage équipé de deux hélices contrarotatives « à ciel ouvert » puisse être disponible prochainement. A suivre.

Photo : ATR 72-600 Air New Zealand @ Jonathan Rankin