06/06/2018

Leonardo & ATR livre le 1’500 ème fuselage !

DfBlSYkXkAAOXSS.jpg-large.jpeg

Leonardo a franchi une nouvelle étape importante et historique avec la livraison du 1er fuselage au consortium ATR. La cérémonie de remise a eu lieu aujourd'hui à l'usine Leonardo de Pomigliano D'Arco (Naples) avec des représentants de la direction de Leonardo et d'ATR, du personnel impliqué dans le programme et de diverses institutions présentes.

 Par ailleurs, ce fuselage est le 1’500ème de la gamme ATR Aircraft,  quittera prochainement la ligne de production de Leonardo Pomigliano D'Arco, où il a été construit pour être expédié à Toulouse, siège du consortium ATR italo-français. L'avion sera assemblé en France et livré au client final, soit  Japan Air Commuter, dont la direction a assisté à la cérémonie d'aujourd'hui.

Avec près de 1’700 commandes et plus de 1 400 avions déjà livrés, les ATR comptent parmi les avions commerciaux les plus performants de l'histoire de l'aviation civile. Un ATR décolle ou atterrit toutes les 8 secondes quelque part dans le monde. Depuis le début du programme, les avions ATR ont effectué plus de 30 millions de vols. ATR, qui dispose d'un solide carnet de commandes avec trois années de production sécurisées, est le leader du marché régional des avions à turbopropulseurs depuis 2010, avec environ 75% de toutes les commandes de cette catégorie d'avions.

 

Photo :Le fuselage de Leonardo, soit le 1’500ème@ Leonardo

15/02/2018

Berjaya Hotels se dote d’ATR 42-500 !

234.jpg

Berjaya Hotels & Resorts va faire l’acquisition de deux avions ATR 42-500 d’occasion, que le groupe hôtelier prévoit d’utiliser pour lancer des services aériens vers l’île de Redang en Malaisie, où sont situés deux de ses établissements. La décision de Berjaya Hotels & Resorts d’acheter des ATR 42-500 témoigne de la polyvalence de cet avion. ATR est le seul constructeur d’avions au monde à proposer des appareils commerciaux de 50 places.

Le constructeur de turbopropulseurs voit un regain d’intérêt en Asie-Pacifique et dans le monde entier pour l’ATR 42, car sa taille est idéale pour certains opérateurs. Le futur lancement de services aériens au départ de l’aéroport de Kuala Lumpur Subang et à destination de l’île de Redang montrera à nouveau de quelle manière les ATR peuvent aider à stimuler la connectivité aérienne et le développement économique de la région.

Le PDG de Berjaya Hotels & Resorts, Hanley Chew, déclare : « Nous avons choisi l’ATR 42, parce que sa taille correspond à nos besoins et qu’il peut décoller et atterrir sur des pistes courtes. La piste de l’aéroport de l’île de Redang ne mesure que 1 100 mètres de long, la capacité d'atterrissage sur des pistes courtes de l’ATR 42 est donc primordiale. Notre choix s'est également porté sur l'ATR 42, car ce type d’appareil dispose d’une excellente assistance en Malaisie et dans l’ensemble de la région Asie-Pacifique, en termes de pièces détachées, de contrats de maintenance et de programmes de formation ».

Les deux ATR 42-500 seront réaménagés pour que le nouvel intérieur compte 36 sièges passagers, et ils auront une livrée personnalisée ornée d'une tortue de mer. Les établissements du groupe, Taaras Beach & Spa et celui de l’île de Redang, soutiennent la protection des tortues de mer sur l’île. Le groupe hôtelier a pour objectif de lancer ces services aériens reliant l’île de Redang à l’aéroport de Subang à Kuala Lumpur en juin. Berjaya Hotels & Resorts sera propriétaire des deux ATR 42-500, mais les avions seront exploités par sa société-sœur Berjaya Air.

Berjaya Air étudiera plus tard la possibilité de lancer des services reliant l’île de Redang à Singapour, car les services aériens de Kuala Lumpur Subang et Singapour à destination de Redang contribueront au développement du tourisme sur l’île. Le groupe hôtelier ayant ses propres appareils, il peut répondre à la fois aux besoins du marché des voyageurs indépendants « FIT » (Free Independent Traveler) et des « MICE » (séminaires, conventions-congrès, incentives et événementiel). Berjaya Hotels & Resorts prévoit de séduire les voyageurs et organisateurs d’événements en proposant des forfaits qui comprennent à la fois les vols et l’hébergement. Pour attirer les touristes internationaux, Berjaya promeut Redang comme une extension de Kuala Lumpur et de Singapour, afin de promouvoir cette destination. Les touristes internationaux peuvent se rendre en ville en avion et y passer quelques nuits avant de partir pour les belles îles au large de la côte de la péninsule malaisienne.

 

Photo : ATR 42-500@Gunther Feniuk

02/02/2017

Premier vol d’un ATR 72-600 avec biocarburant !

ATR_72-600_BRA.jpg

Stockholm, un ATR 72-600 de la compagnie aérienne suédoise BRA (anciennement Braathens Regional) a décollé hier de l'aéroport de Stockholm-Bromma à destination de Umeå avec dans ses réservoirs un mélange composé à 45 % d'huile de cuisson recyclée. Cet évènement marque le tout premier vol d'un ATR propulsé par du biocarburant.

La compagnie BRA assure, depuis sa plateforme principale de Stockholm-Bromma, une desserte aérienne essentielle à destination de douze régions du pays. Les appareils ATR exploités par BRA offrent des avantages inégalés en matière de performance, également lors des mois où les conditions météorologiques sont difficiles. La compagnie suédoise est particulièrement engagée en faveur de la protection de l'environnement et a déjà commencé à remplacer ses Saab 2000 par des ATR 72-600, appareils plus modernes reconnus comme étant les plus économes en carburant du marché régional. 

Plusieurs initiatives de recherche et développement sont actuellement en cours en Suède afin de produire des biocarburants à partir de différents types de bois. Les forêts suédoises couvrent plus de 50 % du territoire, et poussent à un rythme annuel de 120 millions de mètres cubes. Parvenir à un trafic aérien intérieur totalement exempt d'énergies fossiles nécessiterait moins de 2 % de la croissance annuelle totale des forêts du pays.

Grâce à sa structure plus légère, à sa vitesse optimisée et à ses moteurs conçus pour les liaisons courtes, l'ATR affiche déjà les meilleures performances environnementales de sa catégorie. ATR continue néanmoins d'investir dans les technologies vertueuses et contribue aux efforts de recherche et développement européens qui visent à accroître encore les gains réalisés dans le domaine des performances environnementales. ATR encourage le recours aux carburants alternatifs et apporte son soutien aux clients et aux gouvernements locaux dans l'élaboration d'un plan stratégique complet, du choix du carburant à celui des liaisons, en passant par la certification et la disponibilité, afin de garantir une grande fluidité dans les opérations des compagnies. 

 

Photo : ATR 72-600 de BRA @ BRA

29/12/2016

Trujet a reçu son premier ATR 72-600 !

trujet-atr-72-500-9m-tag-15flttrujetlrw.jpg

La compagnie indienne Trujet est devenue un nouvel opérateur de l’ATR 72-600. Elle a réceptionné son tout premier ATR, qu’elle loue à Dubai Aerospace Enterprises (DAE).

Fort d'une capacité de 70 sièges et équipé de la nouvelle cabine Armonia, l’appareil offre aux passagers un confort dernier cri. Cet ATR 72-600 rejoindra les trois ATR 72-500 de la flotte de Trujet, lui permettant ainsi de poursuivre l’expansion de son réseau au sud de l’Inde. Le transporteur a démarré l'exploitation d'appareils ATR en juillet 2015.

L'ATR 72-600 est un véritable succès commercial à travers le monde dans la catégorie des moins de 90 places. Il présente un intérêt particulier pour les marchés américain et canadien en raison de l'âge moyen des flottes d'appareils régionaux opérant dans les deux pays. La série ATR -600 se montre également bien plus efficace sur de nombreuses liaisons régionales assurées actuellement par des jets régionaux et des turbopropulseurs d'ancienne génération.

Photo : ATR 72-600 Trujet @ ATR Aircraft

 

 

 

06/03/2016

Un ATR 72 teste le « tout électrique » !

853.jpg

L’avionneur ATR Aircraft a repris les essais en vol avec un ATR 72 dans le cadre du programme européen Clean Sky. Cette nouvelle phase d’essais en vol a pour but de tester un nouveau système de gestion de l'alimentation électrique, afin d’optimiser la distribution électrique. Des tests sont également effectués sur un nouveau système de conditionnement d’air entièrement électrique.

Le « tout électrique » :

Le programme de tests en vue d’un « Avion tout électrique » (AEA, « All Electrical Aircraft ») fait suite à une première campagne d'essais en vol du programme Clean Sky, réalisée en juillet 2015, avec le même ATR 72. L'objectif de la première campagne était de tester les derniers isolants composites, plus efficaces, et les nouveaux capteurs vibro-acoustiques intégrés à un panneau du fuselage de l'ATR. Les vols avaient également permis de mettre à l'épreuve la dernière génération de fibres optiques en vue d'une meilleure identification des micro-fissures et d'une maintenance simplifiée.

Les technologies testées lors de la campagne d’un « Avion tout électrique » ont été développées par Finmeccanica l’un des deux actionnaires d'ATR, et par des membres du programme « Clean Sky, tels que Liebherr pour le système de climatisation électrique ou Thales pour le système d’alimentation électrique. L'objectif est de développer un large éventail de technologies au service d'un système de transport aérien plus écologique, innovant et compétitif.

 

Photo : l’ATR 72-600 du programme Clean Sky @ ATR Aircraft