24/11/2018

ATR et Air New Zealand collaborent sur l’hybride !

2253779.jpg

L’avionneurATR Aircraft et la compagnie Air New Zealand ont signé un accord pour étudier ensemble le rôle que les nouvelles technologies de propulsion pourraient jouer dans l'écosystème du futur pour l'aviation régionale.

Dans le cadre de cet accord, les partenaires s'intéresseront au développement de ces nouvelles solutions, ainsi qu'aux dispositifs requis tels que les infrastructures aéroportuaires et réglementaires, la maintenance et les opérations au sol et en vol.

Le Président exécutif d'Air New Zealand, Christopher Luxon, explique que la Nouvelle-Zélande, avec son offre en électricité renouvelable et le réseau régional très complet d'Air New Zealand, le pays semble idéal pour tester ces technologies.

« Les appareils hybrides devraient arriver sur le marché au cours des dix prochaines années.  Avec le développement des technologies hybrides et électriques pour les appareils à turbopropulseur de plus grande envergure, nous pensons qu’il pourrait s'agir d'une option viable pour notre réseau régional. »

« Notre flotte régionale génère environ 40 % de nos émissions domestiques, le potentiel d'économies en carbone est donc colossal. Nous pourrions ainsi remarquablement contribuer à l'atteinte de notre double objectif : une croissance neutre en carbone à compter de 2020 et une réduction de 50 % des émissions par rapport aux niveaux de 2005, d'ici 2050. »

Stefan Bortoli, Président exécutif d’ATR, a déclaré : « En tant que leader du marché, ATR travaille sur les solutions du futur et la technologie des turbopropulseurs y occupe une place essentielle, tout comme les appareils hybrides et électriques. Le duo ATR et Air New Zealand a tous les atouts pour être en mesure d’explorer les formidables opportunités et répercussions à venir pour l'ensemble de l'écosystème de l'aviation régionale. Cette étude constituera une référence unique pour l’industrie et pour la Nouvelle-Zélande, et nous sommes impatients de commencer ce projet passionnant avec Air New Zealand. »

La technologie hybride en développement :

De plus en plus d’acteurs de l’aviation s’intéressent aux avions hybrides, l’année dernière Airbus, Siemens et Rolls-Royce se sont allés dans le but de évelopper un avion à la motorisation hybride. Concrètement, cette alliance prendra la forme d'un démonstrateur de vol basé provisoirement sur le BAe146, un avion d'une centaine de sièges.

Mais cette nouvelle technologie ne sera pas réellment efficiente avant 2030-2040, par contre il semble que la motorisation dite « open rotor » soit un système propulsif sans carénage équipé de deux hélices contrarotatives « à ciel ouvert » puisse être disponible prochainement. A suivre.

Photo : ATR 72-600 Air New Zealand @ Jonathan Rankin

 

25/07/2018

Le 1’000ème ATR 72 !

atr_1000th_delivery_indigo_34.jpg

ATR Aircraft a livré avec fierté le 1’000ème ATR 72 à IndiGo, le premier transporteur national de l'Inde. Cette livraison marque une étape importante pour notre entreprise et consolide le remarquable succès commercial de l'ATR 72 et sa position de référence sur le marché de l'aviation régionale.

L'ATR 72 a été officiellement lancé en janvier 1986, la première livraison ayant eu lieu en octobre 1989 pour le transporteur finlandais Finnair. Le programme a été lancé avec l'ATR 72-200 (187 livraisons) avant l'introduction de l'ATR 72-500 (365 livraisons) en 1997, avec American Eagle. Notre dernier modèle, l'ATR 72-600 (448 livraisons), a été lancé en 2009 et est entré en service chez Royal Air Maroc en 2011.

Depuis plus de 30 ans, la popularité croissante de l'ATR 72 auprès de nos clients et de nos opérateurs témoigne de la qualité de nos avions et des innombrables innovations qu'il a connues au fil des décennies. Sa polyvalence opérationnelle, son éco-efficacité et sa rentabilité inégalée à ce jour ont permis, avec l'ATR 42, d'ouvrir en moyenne 100 nouvelles lignes par an, avec un chiffre record de plus de 150 en 2017. Les ATR ont fait un puissant contribution au développement et à la consolidation de la connectivité régionale dans le monde.

 

Photo : ATR 72-600 indiGo @ ATR Aircaft

13/07/2018

Un ATR 72MP pour la Guardia di Finanza !

body_07_IMG3698_focus.jpg

Le corps douanier italien de la Guardia di Finanza a commandé un avion patrouille maritime ATR 72MP. Le contrat est évalué à 44 millions d'euros (51,2 millions de dollars), y compris la formation et le soutien logistique, l'opération pourrait éventuellement atteindre une valeur totale de 250 millions d'euros si un nombre indéterminé d'options est exercé.

La livraison de l'ATR 72MP aura lieu en 2019, selon Leonardo. La Guardia di Finanza exploite déjà quatre petits ATR 42MP.

Le turbopropulseur bimoteur sera capable de remplir un certain nombre de rôles, notamment la patrouille maritime, la recherche et le sauvetage, la lutte contre le piratage et la contrebande de drogues, ainsi que la surveillance des eaux territoriales. L'armée de l'air italienne exploite déjà une version de l'ATR 72MP, qu'il désigne comme le P-72A.

L’ATR 72MP (P-72A) :

Basé sur une cellule d’ATR 72-600, le P-72A est configuré militairement par la société Leonardo (Selex ES) au sein de ses installations de Turin. Les P-72A partagent un certain nombre de caractéristiques avec la variante de la guerre anti-sous-marine (ASW) de l'ATR 72 que Leonardo a développée pour la Turquie.

Pour l’Italie, les systèmes ASW ont été remplacés par une gamme complète d'équipements C4I (Command, Control, Computers, Communications and Intelligence). L’avion est doté du système de mission ATOS ( Airborne Tactical Observation et Surveillance) de Leonardo. Le système ATOS assure une surveillance étendue et ciblée (ouverte ou dissimulée) Il s'agit d'un système de gestion de mission d'architecture ouverte, flexible et ouvert, intégrant un certain nombre de capteurs et de sous-systèmes dans une conception très modulaire. ATOS est basé sur quatre stations qui permettent de gérer l'information, avec la possibilité de l'intégration des liens avec les liaisons électroniques 16/11, SATCOM KU / KA, Vortex, VMF et la classification radar. Le système permet la capacité ELINT ESM.

3447786819.6.jpg

ATOS est intégré à l'instrumentation numérique avec un TACAN (Tactical Air Navigation de navigation aérienne à courte portée), deux SAASM VI INS / GPS (disponibilité sélective Anti-Spoofing Module-système qui permet des observations GPS très détaillées et précises) et un IFF TX.Le système de gestion permet un contrôle avec quatre radios UHF et HF avec deux opérateurs de système de mission.

Le personnel dispose également d’une tourelle FLIR "Star Safire HD" qui permet le géo-pointage avec une extrême précision, l'alimentation fournie par des capteurs multiples peut être fusionnée en une seule image, pour obtenir le contraste, et la présentation des détails cachés de façon optimale.

Les P-72A sont doté du radar AAES "Seaspray 7300" de type AESA. Le P-72A est également doté d’une suite d'autoprotection dérivée de celle adaptée au C-27J « Spartan » soit le système ELT800V2 avec détection à infrarouges AN/AAR-47 et électromagnétiques APR-39 couplé au système de contre-mesures électroniques AN/ALE-40.

body_dsa2018_Focus_Atr72_1_720_v2.jpg

Photos : L’ATR 72MP @ Leonardo

07/02/2018

Bangkok Airways signe pour plus d’ATR 72-600 !

Bangkok-Airways-ATR72.jpg

 

Salon aéronautique de Singapour, la compagnie thaïlandaise Bangkok Airways et ATR ont signé un contrat pour l’achat de quatre ATR 72-600 supplémentaires. La signature a eu lieu au Salon aéronautique de Singapour. L’opération, évaluée à plus de 100 millions de dollars US, permettra à la compagnie de poursuivre la modernisation et l’harmonisation de sa flotte régionale autour du modèle ATR 72-600. Aujourd’hui, Bangkok Airways exploite une flotte de 15 appareils ATR, dont neuf ATR 72-600 et six ATR 72-500 qui seront progressivement remplacés par les nouveaux modèles de la série ATR -600. La livraison de ces quatre avions supplémentaires, équipés de 70 sièges, devrait se faire entre octobre 2018 et mars 2019.

 Les ATR sont particulièrement adaptés pour les vols court-courrier et les opérations inter-îles en Asie du Sud-Est, et cette compagnie en est un très bon exemple. Les appareils ATR présentent des coûts d’exploitation très faibles et une performance écologique inégalée par rapport au reste des avions régionaux de leur catégorie. Ils ont été de loin le choix privilégié des transporteurs en Asie du Sud-Est au cours des dix dernières années. Depuis 2007, le nombre d’ATR exploités dans les pays de l’ASEAN a été multiplié par cinq, passant de 50 à près de 250.

 

À propos de Bangkok Airways :

Bangkok Airways est la première compagnie privée de Thaïlande depuis 1968. Elle gère quotidiennement près d’une centaine de vols au départ de l’aéroport de Bangkok-Suvarnabhumi. Bangkok Airways transporte des voyageurs du monde entier vers plus de vingt destinations de rêve à travers la Thaïlande et le reste de l’Asie. Parmi les destinations balnéaires les plus célèbres, on retrouve Samui, Phuket, Trat (Koh Chang) ainsi que les Maldives. Les sites de Sukhothai, Luang Prabang et Siem Reap (Angkor), sont quant à eux classés au patrimoine mondial. 

 

Photo : ARE 72-600 Bangkok Airways@ Siphan Roopthaisong

24/01/2018

Silver Airways commande des ATR 42 -600 & 72-600 !

air-journal_Silver-Airways-42-600.jpg

ATR annonce la signature de son premier contrat de l'année 2018, qui voit l'arrivée sur le marché américain des appareils de la série ATR -600, qui seront exploités par Silver Airways. La compagnie intégrera à sa flotte 20 ATR -600, dont 16 seront des ATR 42-600 et quatre des ATR 72-600. Cette annonce fait suite à un accord conclu entre ATR et Nordic Aviation Capital (NAC) pour l'achat de 15 ATR -600, dont 12 seront des ATR 42-600 et trois des ATR 72-600. Ces appareils, ainsi que cinq autres issus d'une commande antérieure entre ATR et NAC, seront loués à Silver Airways, qui deviendra le premier opérateur d'appareils de la série ATR -600 aux États-Unis.

Cette commande revêt également une importance particulière car elle représente la 100e commande de nouvel appareil passée par NAC auprès du premier constructeur mondial d'avions régionaux. Elle démontre une fois encore toute la volonté du loueur de consolider sa place de leader mondial du marché de la location d'appareils régionaux.

La livraison et l'entrée en service du premier ATR -600 aux couleurs de Silver Airways se dérouleront en mars de cette année. L’appareil, un ATR 42-600, sera livré en version 46 sièges, avec une configuration de cabine 2-2 et un espace entre chaque rangée de sièges pouvant aller jusqu'à 32 pouces. Les autres appareils devraient être livrés d'ici le premier trimestre 2020. La formation de l'équipage sera assurée par ATR dans son nouveau centre de formation de Miami, qui accueille un simulateur de vol de type FFS pour les appareils de la série ATR -600. 

Ces tout nouveaux ATR -600 remplaceront la flotte existante de Silver Airways, qui compte 21 turbopropulseurs Saab 340B. Ils permettront d’augmenter la fréquence des liaisons principales et d’ouvrir de nouvelles dessertes aériennes vers des destinations en Floride, dans le sud des États-Unis et dans les Caraïbes. Aux États-Unis, 250 turbopropulseurs de plus de 15 ans sont toujours en service et doivent être remplacés. La série ATR -600, qui représente une part de marché de 75 % et offre la cabine la plus moderne et la plus confortable du marché des avions régionaux ainsi qu'une rentabilité hors-pair, représente l'appareil idéal pour les compagnies aériennes désireuses de renouveler leur flotte.

Photo : ATR aux couleurs de Silver Airways @ ATR Aircraft