02/04/2015

Le « Super Hercules » pour compenser l’A400m ?

A400MTUDM-colours.jpg

 

Paris,  la France pourrait acquérir une dizaine d'avions de transport militaire américain Lockheed-Martin C-130J  « Super Hercules » et ceci pour compenser les carences de l’Airbus A400M « Atlas » en matière de ravitaillement en vol pour hélicoptères.

 

La nouvelle a de quoi faire bondir les initiés, pourtant, il y a bien un problème avec l’A400M « Atlas » d’Airbus, celui-ci ne peut en effet, ravitailler de manière sécuritaire les hélicoptères en vol. En cause, le système d’hélices contra-rotatives (dans le cas de l'A400M les hélices tournent en sens contraire) qui produit beaucoup trop de tourbillons marginaux et rend ainsi l’opération dangereuse. En effet, les essais ayant eu lieu jusqu’à présent ont clairement démontrés que l’alignement derrière la nacelle de ravitaillement en vol pose d’énormes problèmes. L’une des solutions consistait à allonger de plusieurs mètres le tuyau flexible déroulé par la nacelle de ravitaillement pour éloigner l’hélicoptère de la zone dangereuse. Mais les récents essais ont malheureusement démontrés l’insuffisance de la solution.

L’information est, par ailleurs, confirmée la Direction Générale pour l’Armement (DGA). Par ailleurs, la DGA émet également des doutes sur la capacité de l’A400M en ce qui concerne le largage de matériel par les portes latérales. Certes, il reste la porte cargo. 

 

A400M-1866.jpg

 

Pour la RAF les choses sont claires:

 

Au sein de la prestigieuse Royal Air Force, il est d’ailleurs prévu d’utiliser les Lockheed-Martin C-130J pour  effectuer ce type de travaux, alors que l’A400M sera quant à lui utilisé au transport tactique uniquement. La RAF a purement et simplement rayé l’idée de l’utilisation de l’A400M en tant que ravitailleur pour ses hélicoptères.

 

Des essais qui contredisent Airbus : 

 

Le choix de la RAF et les résultats de la DGA contredisent Airbus, en effet, l’avionneur affirmait jusqu’ici que l’A400M était capable de ravitailler la gamme complète d’avions et d’hélicoptères militaires. Si les avions de combats ne sont pas concernés et peuvent être ravitaillés sans difficulté, les hélicoptères de type AW101 « Merlin », CH- 53 « Sea Stallion »  EC725 « Caracal » et HH-60 «-Pave Hawk » en sont eux exclut.

 

On ne sait pas à l’heure actuelle, si Airbus prépare une solution à cet épineux problème. Si, le choix des hélices contra-rotatives offrent un excellent gain de puissance pour l’A400M, cette solution est aujourd’hui à double tranchant pour l’avionneur européen. 

 

10191276.jpg

 

 

Photos : 1 A400M malaisien 2 Les hélices contra-rotatives en causes 3 Ravitaillement de Mirage 2000B @ Airbus