04/10/2013

La Marine va pouvoir moderniser ses ATL2 !



atl2.1jpg.jpg


Brest, Dassault Aviation et Thales viennent de recevoir une demande de rénovation des avions de patrouille maritime Atlantique 2 (ATL2) de la part du ministère de la Défense français. Le contrat, négocié avec la Direction générale de l’armement (DGA), prévoit la modernisation du système de mission de quinze ATL2. La rénovation a pour objectifs principaux de développer puis d’intégrer dans les avions existants l’état de l’art des nouvelles technologies en matière de système tactique de mission, sous-systèmes capteurs et consoles de visualisation. Ces équipements intégrés sont parmi les plus perfectionnés de l’industrie aéronautique. 

Avec les Etats-Unis, seule la France produit des appareils de patrouille maritime capables de conjuguer la détection (optronique, radar, acoustique) et la mise en œuvre d’armements variés (missiles antinavires, torpilles, armements guidés laser).

Une amélioration bienvenue : 

Grâce à ce programme, les ATL2 de la Marine française amélioreront leur capacité à traiter les menaces modernes par tous les temps, que ce soit dans le cadre de la mission stratégique de dissuasion ou dans le cadre de conflits asymétriques : sous-marins silencieux et furtifs, embarcations rapides, véhicules terrestres, etc. Les avions pourront voler au-delà de 2030. 

Répartition de la mise à jour : 

Cette rénovation sera réalisée par Dassault Aviation et Thales (co-traitants), associés à DCNS et en coopération avec le SIAé.Dassault Aviation sera responsable du développement du cœur système incluant le logiciel LOTI[1] développé par DCNS. Dassault Aviation sera également en charge de l’intégration globale de l’ensemble des sous-systèmes et transformera à cet effet un avion « prototype » pour réaliser les essais en vol.

Thales développera le sous-système radar/Identification ami-ennemi (IFF[2]) et le sous-système de traitement acoustique numérique de dernière génération (STAN). Le radar bénéficiera des technologies les plus récentes dérivées de celles utilisées sur Rafale. Le STAN, adapté à tous les types de bouées acoustiques existants et futurs connus, permettra de détecter les cibles sur un spectre élargi de fréquences et de contrer les nouvelles menaces.

DCNS développera le logiciel LOTI qui permet d’élaborer une situation d’ensemble à partir de différents senseurs et qui assure la mise en œuvre des armements, telles que les torpilles et les missiles. Ce système collaboratif permet à plusieurs opérateurs d’interagir en même temps.

Le développement des consoles de visualisation tactique rénovée et le chantier des avions de série sont confiés au SIAé.

En ce qui concerne les capteurs, cette opération capitalisera sur les projets d’études amont (PEA) notifiés depuis plus de dix années par la DGA à Thales dans les domaines de la détection sous-marine et des radars de combat (filière Rafale RBE2-AESA).

L’ATL2 : 

Au milieu des 1970 et pour faire face à l'évolution des menaces de plus en plus grandes des sous-marins et navires de surface, la Marine française décide de mettre en service une nouvelle génération d'Atlantic. Deux prototypes d’ATL2 sont réalisés à partir de deux Atlantic de la première série (no 42 et 69). Le premier effectue son premier vol à Toulouse, Blagnac le 8 ami 1981. En juin 82,  le ministère de la défense français annonce le lancement officiel de la production de l'ATL2, à l'équipement français. L'ATL2 est produit, pour la cellule, par un consortium européen (Dornier et MBB pour la RFA, Dassault et l'Aérospatiale pour la France, Aeritalia pour l'Italie et SABCA-Sonaca pour la Belgique). En 2007, les ATL2 de la marine française ont subi une  première cure de jouvence en recevant notamment une nouvelle avionique et un complément d'équipement du système d'armes. La nouvelle avionique permettra à l'appareil d'être conforme aux normes OACI afin de faciliter leur intégration dans la circulation aérienne générale. Depuis le mois de juillet 2008, les Atlantique 2 ont reçu une capacité supplémentaire de bombardement qui leur permet d'emporter en soute et de larguer des bombes à guidage laser GBU-12 Paveway II. 


 

atl2.jpg


Photos : ATL2 @ Marine française