17/02/2017

Tir d’un ASMPA depuis un Rafale M !

rafale-asmp-a.jpg

Succès et satisfaction cette semaine pour la Marine nationale qui a réussi le tir d’un missile ASMPA (ASMP-A) depuis un avion de combat de type Rafale M.

Le tir a été réalisé depuis un Rafale M appartenant à la Force aéronavale nucléaire (FANu). L’avion a décollé de la base aérienne 702 d'Avord. Selon les informations du Ministère français de la Défense, le Rafale M a effectué une simulation de mission d’une durée plus de quatre heures qui comprenait les phases caractéristiques d'une mission de dissuasion aérienne. L’avion a effectué un ravitaillement en vol suivi d’une pénétration à basse altitude avec suivi de terrain. Puis le Rafale M a exécuté le tir du missile ASMPA sur une zone d'essais du centre d’essais de la DGA de Biscarrosse.

Cet exercice grandeur nature a permis de valider le binôme Rafale Marine et le missile MBDA ASMPA ainsi que les procédures d’engagements.

Le MBDA ASMPA :

Le missile air-sol moyenne portée amélioré ASMPA (anciennement ASMP-AN 1) est fabriqué par MBDA. Réservé aux forces aérienne stratégique françaises, il emporte une tête nucléaire aéroportée (TNA) d'environ 300 kilotonnes (soit une puissance équivalente à une vingtaine de fois la bombe d'Hiroshima), à une distance de l'ordre de 500 km. Il est entré en service opérationnel en 2010, en remplacement du missile air-sol d emoyenne portée (ASMP), dont il améliore les performances tout en en reprenant les caractéristiques essentielles.

 

Photo : ici Rafale de l’Armée de l’air doté de l’ASMPA @ R.Nicolas-Nelson/Armée de l’air

 

23/06/2012

Le Rafale prêt pour la dissuasion nucléaire !

 

asmpa-20120621.jpg


 

Cette semaine, un premier tir de missile ASMPA (Air Sol Moyenne Portée Amélioré) à tête nucléaire à été testé depuis un avion de combat Rafale avec succès. Cet essais démontre la parfaite intégration du missile sur le Rafale et prépare la succession des Mirage 2000N.

L’équipage de l’escadron de chasse 1/91 «Gascogne» a décollé de la base aérienne 113 de Saint-Dizier. Durant cinq heures, le raid a rassemblé toutes les phases importantes du vol soit : haute altitude, pénétration basse altitude, suivi de terrain, ravitaillement en vol. Un avion ravitailleur C135 du groupe de ravitaillement en vol 2/91 «Bretagne» à offert l’endurance indispensable à l’allonge stratégique. À l’issue des cinq heures de vol, l’équipage a tiré le missile ASMPA (sans charge nucléaire).

Le missiles ASMP-A a été déclaré opérationnel à Istres en octobre 2009. Conçu par MBDA France et propulsé par un statoréacteur, dispose d’une nouvelle charge thermonucléaire ainsi que d’une portée et une capacité de pénétration supérieures à celles de l’ASMP, la précédente version, qui était entrée en service en 1986.

Photo : Le Rafale doté de l’ASMPA @ R.Nicolas-Nelson/Armée de l’air

 

11:55 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : rafale, asmpa, armée de l'air |  Facebook | |