25/10/2015

Missile Vikhr pour hélicoptères Ka-52 !

118.jpg

 

Le ministère russe de la Défense a reçu les nouveaux missiles Kalachnikov Rostec Vikhr-1 pour équiper notamment ses hélicoptères d’attaques Kamov Ka-52 « Alligator ».

 

Le missile Vikhr-1 :

Le missile Vikhr-1 est équipé d’un système de guidage et de suivi automatique de la cible selon le schéma « tirer-oublier ». Le pilote détecte l’image de la cible sur l’écran thermique, la prend « dans le viseur » et active le régime de suivi automatique de la cible. Le système lance le missile lui-même, une fois que la distance autorisée a été atteinte.

Le système de guidage laser émet un rayonnement faible et ne peut être détecté par les moyens de guerre électronique de l’ennemi. Ce nouveau missile permet notamment de détruire des véhicules blindés et des cibles aériennes à basse vitesse. Sa portée maximale est de 10 km et ces tirs peuvent être effectués d'une hauteur de 4.000 mètres. Sa charge HEAT qui est capable de percer des blindages réactifs détonne soit à l'impact direct sur sa cible (notamment pour les véhicules blindés), ou soit légèrement avant l'impact (si la cible engagée est aérienne) grâce à une fusée de proximité. Le moteur fusée du Vikhr permet au missile d'atteindre une vitesse de 600 m par seconde (soit Mach 1,8) et lui permet une autonomie d'une dizaine de kilomètres.

 

Le Kamov Ka-52 « Alligator » :

Le Kamov Ka-52 «Alligator» est un hélicoptère de combat de hautes performances avec une capacité jour et nuit, doté d’une capacité de survie élevée. Doté d’une conception de rotor coaxial, il offre un plafond de vol stationnaire de 4000m et la vitesse verticale de montée atteint 10m seconde à une altitude de 2.500 m. Equipé d’un cockpit blindé qui résiste aux projectiles de 12,7. Les deux pilotes disposent en outre d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial. puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur.

Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique. Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome. L'hélicoptère disposant de petites ailes équipées chacune rails de suspension, ainsi, que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char «Vikhr» d’une portée de 10 km.  Le Ka-52 est armé d'un canon  2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut. 

 

15309019.jpg

   Ka-52 « Alligator » avec le nouveau missiles Vikhr-1 @ Rostec

08/03/2015

Russie, nouveaux hélicoptères de guerre électronique !

0_1120ea_f8f35c98_XXXL.jpg

 

Moscou, la force aérienne russe (VVS) a reçu un nouveau lot composé de trois nouveaux hélicoptères spécialisés dans la guerre électronique de type Mi-8MTPR-1. Les hélicoptères de guerre électronique seront déployés sur une base aérienne du district militaire occidental. D’autres Mi-8MTPR-1 supplémentaires sont actuellement en construction.

 

Le MIL Mi-8MTPR-1 :

 

Le Mi-8MTPR-1 est configuré de manière similaire à un hélicoptère Mi-8 de transport militaire standard, mais son volume interne est doté du système de brouillage actif Rychag-AV. Ce système de bord fournit une protection collective pour les aéronefs à voilure fixe, les véhicules aériens sans pilote ainsi que les véhicules terrestres et les navires de surface dans une zone de plusieurs centaines de kilomètres. Le système Rychag-AV est basée sur des réseaux d'antennes multifaisceaux. Ces nouveaux appareils sont capables, grâce des systèmes radioélectriques de rendre inopérants les moyens de détection et de reconnaissance et d'assurer la protection des aéronefs contre tout type de missile. Le nombre d'hélicoptères total fournis à l'armée russe, n’est pas connu, par soucis de confidentialité.

 

Le MIL Mi-8MTPR-1 est basé sur la nouvelle version du Mi-8AMTS amélioré et blindé du célèbre Mi-8. Cette variante est construite par l'usine de Kazan. Ce standard du Mi-8 dispose d’une cabine blindée pour l’équipage de réservoirs de carburant supplémentaires et d’un radôme monté dans le nez.

L’hélicoptère dispose d’une tourelle électro-optique avec vision de nuit. Les pylônes peuvent transporter des missiles air-air «Igla», des missiles air-sol «Spiral», des mitrailleuses de  23 mm et des nacelles lance-roquettes B8V20A de 80 mm. Le Mi-8AMTS se caractéristique également par des moteurs améliorés qui offrent de meilleures performances dans des conditions chaudes et en altitude.

 

Le Mi-8AMTS est commercialisé internationalement sous la dénomination Mi-171 et a été vendu à la Croatie, la République tchèque, l'Equateur et le Pérou. La Russie a reçu ses premiers hélicoptères Mi-8AMTS en décembre 2010. A ce jour, la Russie dispose de 30 Mil Mi-8AMTS et des nouveaux Mi-8MTPR-1.


original.jpg


 

Photos : Mil Mi-8MTPR-1 @ RiaNovosti

 

 

04/05/2014

Encore une modernisation pour le MiG-31 !

MiG-31_790_IAP_Khotilovo_airbase_2.jpg


 

Moscou, la Force aérienne russe vient de terminer sont programme de modernisation de ses Mig-31«Foxhound». Le nouveau standard, le MiG-31BM est officiellement opérationnel au sein de la défense russe depuis 2011. Le parc de MiG-31 est à nouveau prêt et offre une capacité sans précédent en matière d’intercepteur. Le MiG-31BM est équipé d'avionique et d’une  liaisons de données numériques, d’un nouveau radar multimode, d’un tableau de bord couleur multi-fonctions et d’un nouvel ordinateur plus puissant.

 

Nouvelles améliorations :

 

La société RAC MiG a confirmé que le travail continue sur une modernisation radicale des   MiG-31 «Foxhound»,  avec l'accent sur ​​l'extension de la performance du vieillissement et la futur capacité d’intercepteur,afin qu'il puisse mener à bien non seulement les fonctions de défense aérienne, mais également servir l'VKO récemment créé, soit l'acronyme russe pour défense de l’air et de l'Espace, et ceci en vertu d'une directive du ministère de la défense russe. Un nouveau missile équipera le MiG-31BM qui augmentera le potentiel de l’avion. Le MiG-31 gagnera notamment notablement en efficacité à longue portée. 

 

Des études menées par le ministère de la défense affirment que ni le Sukhoi T-50, ni le Tupolev futur bombardier PAKDA ne pourront complètement remplacer le MiG-31 dans un certain nombre de rôles de défense vitaux, tels que la protection de vastes territoires du nord de la Russie contre une attaque par les États-Unis avec des missiles de croisière et des avions de combat.

 

En plus de missiles air-air, le MiG-31BM devrait également emporter des armement air-sol comme les missiles anti-radars Kh-31P et Kh-58US.

 

 

Rappel :

 

Le MiG-31 est un dérivé du Mig-25,  ceux-ci entrèrent en service en 1970. Il existe 6 versions du Foxbat : le MiG-25A "Foxbat-A" version d'interception de base, le MiG-25 R/RB "Foxbat-B" version de reconnaissance; le MiG-25 U "Foxbat-C" version biplace d'entraînement, le MiG-25 R "Foxbat-D" version modernisée du B, le MiG-25 PDS "Foxbat-E" variante du A doté d'une avionique modernisée, de 2 turboréacteurs de 14.000 kgp. Le MiG-31 « Foxhound » est un intercepteur à long rayon d’action inspiré de la configuration générale du MiG-25 mais il constitue un appareil entièrement nouveau. Le développement de ce biréacteur et biplace a commencé en 1967 pour remplacer les MiG-25 et Tu-128. Le projet a successivement pris les noms S-155MP, MiG-25MP et Ye-155MP. Le prototype du Ye-155MP vola pour la première fois en septembre 1975 suivi d’un second équipé de son radar en 1976. Au total, 10 prototypes et appareils de pré série furent utilisés pour les essais. La production en série du MiG-31 à l’usine Sokol commença en 1979 avec un premier régiment opérationnel en 1983. Plus de 500 MiG-31 auraient été produits entre 1979 et 1994 dont environ 325 MiG-31 « Foxhound-A », 162 MiG-31B et 7 MiG-31M.


 

aircraft-mig_306455.jpg


 

Photos : MiG-31BM @ Sergey Gadzhi

20:10 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rac mig-31, mig-31 foxhound, armée russe |  Facebook | |

20/01/2014

Russie, entrée en service du Su-35 !

su_35_large2.JPG


 

 

Moscou, le vice-ministre russe de la Défense Iouri Borissov vient d’annoncer, que les premiers avions de combat Sukhoi Su-35, vont entrer en service d’ici la fin janvier. Un lot de chasseurs polyvalents Sukhoï Su-35 sera prochainement livré aux forces armées russes.

 

Cette annonce fait suite aux résultats des essais supplémentaires qui ont confirmé les performances exceptionnelles de cet avion. Les premiers Su-35 seront livrés, depuis les installations de Komsomolsk-sur-l'Amour (Extrême-Orient russe). En effet, lors des essais effectués en 2013, les constructeurs des Su-35 ont été invités à résoudre une série de problèmes techniques. Ainsi, les pilotes chargés de tester ces appareils ont relevé des défauts de fonctionnement aussi bien des écrans polyvalents dans le cockpit que des moteurs. Le programme d’essais avait été prolongé en vol de 40 heures pour s’assurer que ces défauts avaient été éliminés. Les essais supplémentaires ont pris fin dernièrement et aucune défaillance n'est désormais signalée.

 

Selon les pilotes, cet avion est actuellement le meilleur avion, jamais produit en Russie. Ses caractéristiques et ses possibilités sont uniques en leur genre. Mais ce chasseur requiert aussi de nouvelles techniques de pilotage. Les pilotes jugent par conséquent 

très important de parfaire la familiarisation avec les possibilités techniques du Su-35.


 

482927713.jpg


 

Le Sukhoi Su-35 : 

 

Le Su-35 est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données, un nouveau réseau d'antennes radar progressive avec une longue portée de détection et de cibles aériennes. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels, logiques, d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques, dispositifs de commutation et de l'information. Le pilote dispose de deux écrans MFI affichage multi-fonctions de 9x12 pouces et une résolution de 1400x1050 pixels.

Le noyau du Su-35 dispose de deux doubles radars en bande X en réseau, à antennes progressives Irbis-E, soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes (en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scanne par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60°. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique tour supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes jusqu’à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

La durée de vie de la cellule est de 6’000 heures de vol, soit un cycle de vie de 30 années d'exploitation. La durée de vie assignée des moteurs AL-117S dérivé de l’AL-31F avec poussée vectorielle est de 4’000 heures.


 

359442705.jpg


Photos : 1 & 3 Sukhoi Su-35 2 Cockpit @ Sukhoi


19:33 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sukhoi, su-35, armée russe |  Facebook | |

02/01/2014

Le Mi-28N officiellement en service !

1571364.jpg


 

Moscou, l'armée russe déclaré opérationnel le nouvel hélicoptère d'attaque MIL Mi-28N "Night Hunter»"a annoncé le constructeur MIL-Rostvertol PLC. Le ministère russe de la Défense disposerait actuellement de 24 d'hélicoptères Mi-28N.  42 appareils doivent être livrés d’ici 2015, le constructeur s’attend à recevoir une commande plus importante très prochainement.

 

Le MIL Mi-28N «Night Hunter» a officiellement été mis en service en vertu d'un ordre signé par le ministre de la Défense Sergueï Choïgou. Des unités militaires russes exploitaient l'hélicoptère Mi-28N depuis plusieurs années à titre d'essai seulement. Les spécialistes de l'usine MIL de Moscou, qui a conçu l'hélicoptère et de l'usine Rostvertol, qui produit ces hélicoptères en série depuis 2005, ont participé aux tests en vue de l’intégration au sein de l’armée.

 

 

Le Mil Mi-28 « Night Hunter » :


 

2116700.jpg


 

Le MIL Mi-28 est un hélicoptère d’attaque blindé. Il ne dispose pas de fonction secondaire de transport comme le Mi-24 et est surtout destiné à un rôle anti-char et de soutien à l’infanterie. La version «N» comprend plusieurs améliorations : 

        Nouveau système d'avionique intégrée (IKBO-28).

  • Installation d'un système électronique intégré de combat et d'un radar micro-ondes (N-025 Almaz-280) monté sur le rotor principal.
  • Installation d'un système de visualisation infrarouge (Forward-Looking InfraRed ou FLIR) et caméra sous le nez.
  • Nouvelle transmission permettant de délivrer plus de puissance au rotor principal.
  • Nouvelles pales pour une meilleure efficacité.
  • Nouveau système de contrôle d'injection du carburant.

 Le Mi-28N possède des caractéristiques intéressantes qui en font un hélicoptère redoutable :

  • Équipement électronique (navigation, armement, etc.) intégré à l'appareil et géré par deux ordinateurs.
  • Protection passive du pilote et du copilote : cockpit totalement blindé résistant au tir de munitions perforantes ou incendiaires de calibre 12,7 mm.
  • Deux turbines séparées ayant leurs éléments vitaux protégés par un blindage supplémentaire. Possibilité de voler sur une seule turbine.
  • Utilisation de nouveaux matériaux résistant mieux aux dommages.
  • Possibilité de vol de jour ou de nuit par des conditions météo mauvaises, et cela même à basse altitude (5-15m selon le fabricant).

Le Mi-28N peut accueillir différentes armes, en tourelle et sur ses 4 points d'emports :

  • Armement fixes : canon automatique Shipuniv 2A42 de calibre 30x165mm, embarquant 250 projectiles. la cadence de tir est réglable à 200 ou 550 coups par minute. Il est monté sur la tourelle NPPU-28N. Sa portée pratique est de 2 500 m.
  • Armement amovible sur les 4 points d'emports :
    • Missiles guidés :
      • Jusqu'à 16 missiles guidés anti-chars 9M120 Ataka-B ou jusqu'à 8 missiles à détection infrarouge Igla-V.
    • Pods de roquettes amovibles :
      • Type S-8 (Calibre 80 mm) jusqu'à 80 pièces sur 4 pods ou Type S-13 (calibre 122 mm) jusqu'à 20 pièces sur 4 pods ou Type S-24 (Calibre 240 mm) jusqu'à 2 pièces.
    • Pods de mitrailleuses amovibles :
      • Jusqu'à 2 canons UPK-23-250 de 23 mm avec 250 projectiles chacune.
    • Mines :
      • Jusqu'à 4 lance-mines KMGU-2.

 

La version d’exportation est nommée Mi-28NE, la Russie à débuter des livraisons à l’Irak en octobre dernier. L’Algérie dispose de la version antérieur Mi-28 «Havoc».


 

2122825.jpg


 

Photos : 1 Mi-28N @ Max Briansky 2 & 3 Mi-28N @ Sergy