17/03/2012

Quel hélicoptère SAR pour la Norvège ?

 

 

1fj11fM7R7br9kEKMBZBbSKE2WYa39Qd.jpg

 

 

La Norvège lance une compétition pour trouver un successeur aux hélicoptère de sauvetage  S3 Sea-King. Quatre candidats ont répondu à l’appel d’offres portant sur la livraison des futurs hélicoptères SAR (Search and Rescue).

Le cahier des charges n’est pas encore totalement terminé, sa version définitive sera transmise au début du mois prochain aux candidats. 

Quatre constructeurs en course :

 

 

 

Le NH-90 :

NAWSARH--Norwegian-all-weather-SAR-helicopter-.JPG


 

NH Industrie est une  co-entreprise qui comprend Eurocopter, AgustaWestland et Stork Fokker. Ce   groupe part  assez confiant dans la compétition puisque la Norvège dispose déjà du NH-90 en version NFH (NATO Frigate Helicopter) et vont commencer à servir à partir des nouvelles frégates de classe Nansen. Un point faible cependant réside dans le fait que le NH-90 dispose d’un rayon d’action sensiblement plus faible que ses concurrents, notamment l’AW101.

Le NH90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas , rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

Ce programme multipartite, qui contribue à la construction d’une défense européenne intégrée, est géré au niveau étatique par une agence OTAN, (NAHEMA : NATO Helicopter Management Agency) et au niveau industriel par la société NH-Industries. Ces deux entités sont implantées à Aix-en-Provence (France).

 

 

 

AW101 :

1147353245.jpg


 

L’AgustaWestland AW101, l’appareil de type tri-turbine doté de structure en nid d’abeille à base d’alliage en aluminium-lithium et composite surmonté d’un rotor à 5 pales vola pour la première fois en 1987. Les difficultés financières rencontrée par Westland  obligèrent une réorganisation du groupe pour donner naissance à AgustaWestland et la disparition d’EH Industrie. Les premières commandes furent obtenue en 1991.

L’appareil offre deux motorisations à choix soit le Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 ou le General Electric CT7-8. L’AW101 dispose d’un cockpit doté d’écrans EFIS compatible NVG (Night Vision Google) d’un système de communication par satellite, d’un TCAS (Terrain ans Collision Avoidance System).

 

 

 

EC725 :

LYB06t.jpg


 

L’Eurocopter EC725 est la dernière version du Super Puma et de la famille Cougar. Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à  cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales.

L'EC725 est également équipé d'une tourelle Flir qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps.

H-92 :

755415739.jpg


 

Seul compétiteur non européen, l’américain Sikorsky propose le H-92. Le Sikorsky S-92 est un hélicoptère de transport susceptible de remplacer les H-3 Sea King. Le premier appareil a été livré en septembre 2004. Principalement utiliser pour le ravitaillement des plates-formes pétrolière et en mode de recherche et sauvetage, il a été commandé par les Forces armées canadiennes au nombre de  28 exemplaires sous la désignation CH-148 Cyclone. Le Cyclone peut voler de jour comme de nuit, dans presque toutes les conditions météorologiques et par des températures variant entre - 51 °C et + 49 °C. Grâce à sa vitesse maximale de croisière de 250 km/h, le CH-148 est environ 10 % plus rapide que le Sea King. Le Cyclone peut aussi parcourir 450 km sans ravitaillement.

Au niveau du cockpit, un nouveau système de pilotage automatique (Automatic Flight Control System) permettra pour la version SAR (Recherche & Sauvetage) de réduire le travail du pilote dans un environnement de secours, ainsi qu’un «Load-sensing», crochet de charge qui met à jour automatiquement la masse des aéronefs et des lectures d’équilibre.

Programme :

La Norvège prévoit d’annoncer son choix d’ici le mi-2013, les premiers hélicoptères devront être livrés courant 2016 et les S-3 Sea King seront progressivement retirés du service d’ici la fin de 2020.

Photos : 1 S-3 Sea-King norvégien @ Norwegian Army  2 NH-90 aux couleurs Novégienne @ AW 3 AW101 Canadien @AgustaWestland 4 EC725 marine française @ Eurocopter 5 H-92 aux couleurs Canadiennes @ Sikorsky