04/12/2017

L’AH-249A remplacera l’actuel A129 !

f0d625510be412d6c5ecf753f36fb141.jpeg

Je vous en parlais en janvier dernier, l’hélicoptériste Leonardo prépare le successeur de l’hélicoptère d’attaque léger A-129 « Mangusta » via le programme NEES « New Exploration and Escort Helicopters ». Le nouvel aéronef est désigné AH-249A.

be9fde5baa7579da1dd429a127479407.jpeg

L’AH-249A :

Des détails sur les futurs hélicoptères d'exploration et d'escorte de l'armée italienne ont été dévoilés lors de la conférence du Combat Helicopters à Cracovie, en Pologne. À cette occasion, le lieutenant-colonel Claudio Orioles, chef de la logistique aéronautique de l'armée italienne, a présenté le concept et quelques caractéristiques du nouvel hélicoptère AH-249A qui remplacera l’AW-129 « Mangusta » à partir de 2020.

L'AH-249A sera équipé des mêmes moteurs que l'hélicoptère AW149, soit les turbines General Electric GE CT7-2E1 et du même système de modernisation de l'hélicoptère AW-129 pour accélérer le processus de développement.

DQHOYx6W4AAvb3D.jpg

Comparé à son prédécesseur, le temps de vol passera de 2 à 3 heures, la vitesse de croisière de 115 à 140 nœuds (de 213 à 259 km / h) et le plafond de service de 15’000 à 20’000 pieds. La charge de transport passera de 820 kg à 1800 kg (deux fois l'A-129D). L’aéronef aura un poids compris entre 7 et 8 tonnes, plus lourd que l'hélicoptère Airbus Tiger (classe 6 tonnes) et plus léger que l'hélicoptère Bell AH-1Z Viper (classe 8 tonnes). Mais pour autant l’AH-249A ne sera pas en concurrence les hélicoptères lourds tels : que l’AH-64E « Apache », Mi-28 ou Ka-52. L'objectif principal du nouvel hélicoptère est d'effectuer des missions d'escorte et de reconnaissance et de fournir un appui-feu aux forces terrestres.

La plage de température de fonctionnement de l'AH-249A variera de -40 °C à +50 °C et sera composée de matériaux spéciaux capables de le protéger contre la poussière, le sable, la neige et la corrosion pendant les environnements maritimes.

L'AH-249A ne sera pas furtif, mais il sera équipé de dispositifs de réduction de signatures infrarouges, notamment pour les gaz d'échappement des turbines et d'un système de contre-mesures électroniques actif et de systèmes de logiciels contre le piratage.

leonardo,ah-249a,new mangiest,a-129,armée italienne,hélicotpères d'attaques,nouveaux hélicoptères,blog défense,aviation et défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

En termes d'échange de données, le nouvel appareil devrait être en mesure d'offrir des communications à large bande utilisant les liaisons de données « Link16 ». Il est recevra des stations radio codées numériquement à différentes fréquences, mais aussi pour se connecter à des réseaux cellulaires. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, il sera en mesure de transmettre des données audio, vidéo et données via des canaux de communication entièrement cryptés. L'AH-249 aura également la capacité d'interagir avec différents types de véhicules aériens sans pilote, à la fois en termes d'échange de données et de gestion des drones.

Les pilotes disposeront d'une large gamme de solutions modernes conçues non seulement pour leur permettre d'effectuer la tâche efficacement, mais aussi pour améliorer leur confort et leur sécurité. En plus des systèmes de navigation et des systèmes de sécurité tels que les VOR-ILS, DME, TACAN, radar Doppler et altimètre radar et navigation GPS/INS, l'hélicoptère disposera d'un système de traitement et d'intégration des données. Les pilotes disposeront d’un écran tactile multifonctionnel principal placé à la place du tableau de bord classique, d’un affichage HUD. Cela leur permettra également de voir des images provenant de différents capteurs externes pour accroître la sensibilisation au champ de bataille.

 

AH249_Helicopter3.jpeg

Photos : le futur AH-249A @ Leonardo

16/01/2017

L’Italie lance le programme de replacement de l’AW129 « Mangusta » !

A129-98h.jpg

L'Italie a entamé le processus de remplacement de sa flotte d'hélicoptères d'attaque et de reconnaissance AW129 « Mangusta ». Un contrat pluriannuel de 487 millions d'euros (515 millions de dollars) a été signé par le ministère de la Défense avec Leonardo.

Dans un premier temps, Rome envisage une première commande de 48 hélicoptères, en remplacement des actuels 59 AW129 « Mangusta ». Selon les prévisions de l’Armée italienne l’AW129 devrait prendre sa retraite à partir de 2025. Une seconde tranche pourrait être commandée à l’aube de 2030.

Le programme NEES :

Sous l’appellation NEES « New Exploration and Escort Helicopters » le nouvel hélicoptère devrait utiliser certaines technologies déjà mûres, comme la transmission et le rotor de queue de l’AW149, le missile Rafael Spike et le système de ciblage « Toplite », ainsi que le canon TM197B de 20mm. Le cahier des charges impose par contre de nouvelles capacités en matière de performances, d’autonomie et de survie. Les capacités offensives, les communications numériques seront également renforcées.

Le contrat de développement couvre la conception, la fabrication et la qualification de cinq appareils, un prototype, trois exemplaires de présérie et un premier hélicoptère de production avec la configuration de la capacité opérationnelle initiale (COI).

 

Photo : l’AW129 « Mangusta » aura bientôt un remplaçant@ Armée Italienne

18/01/2015

Modernisation des AW129 « Mangusta »!

15498.jpg

 

AgustaWestland termine la phase de modernisation de son hélicoptère de combat AW129 « Mangusta » avec l’adaptation d’un nouveau système de détection électro-optique, qui pourra notamment mettre en oeuvre le missile « Spike-NLOS ».

 

Nouvelle optique : 

 

L’hélicoptériste européen AgustaWestland procède actuellement à la phase terminale des essais qui doivent conduire à l’acceptation du nouveau système de détection électro-optique monté sur l’hélicoptère. Le système choisi est le « Toplite » de l’israélien Rafael  Defense Systems. Ce nouvel équipement doit, à terme équiper les AW129 « Mangusta » d’attaque de l'armée italienne.

Le « Toplite » est destiné à servir de système de ciblage principal de l'hélicoptère et permettra de mettre en ouvre le missiles « Spike-NLOS » antichars.

 

Le « Toplite » : 

 

Unknown.jpeg

 

 

Le système permet l'observation jour ou de nuit et la détection de cible, la reconnaissance et l'identification grâce à un télémètre infrarouge et laser (FLIR, caméra CCD). Il permet notamment la poursuite de cibles automatiques. Le «Toplite» est stabilisé et peut également être intégré avec les systèmes radar, de navigation et de guerre électronique d'un aéronef. Le système fournit les services nécessaires pour le guidage de précision pour les armes à guidage, de jour ou nuit et dans des conditions météorologiques défavorables. 

  

Le Spike-NLOS : 

 

 

NLOS1-1.jpg

Le missile Defense Systems Spike-NLOS (Non Line of Sight) est la version à très longue portée de la désormais célèbre famille « Spike ». Le missile porte à 25 km et permet un guidage infrarouge ou à fibre optique. Il pèse 70 kg et peut être lancé depuis les avions et les hélicoptères.

La famille de missile « Spike » est de type « tire et oublie » munie d'un capteur CCD à guidage thermique. Outre le mode « tire et oublie », les versions longue et moyenne portée du « Spike » ont également une capacité de filoguidage, permettant au tireur de mettre à jour la trajectoire du missile depuis le poste de tir grâce aux informations fournis par le capteur thermique du missile, de changer de cible en cours de vol ou de rectifier le tir en cas d'erreur de cible ou d'anomalie du capteur thermique. La charge explosive est subdivisée en deux et placée en tandem, la première charge, plus petite, permet de neutraliser les blindages réactifs et la deuxième charge, la principale, permet de pénétrer la structure des blindés. 

 

L’AW129 « Mangusta » : 

 

L’AgustaWestland AW129 « Mangusta » est le premier hélicoptère spécifiquement conçu en Europe pour des missions de combat, de type biplace en tandem, il fait appel largement aux matériaux composites dans sa construction.  Le fuselage, large de 95 cm, peut  résister à des projectiles de 12,7mm et des déformations importantes. L’équipage est installé dans des sièges Martin-Baker MK1 « Helicopter Armored Crashworthy Seats Mark » 1 (HACS 1), décalés en hauteur, tireur à l’avant et pilote à l’arrière, ce dernier disposant devant lui d'un angle de vue de 23° vers le bas. La verrière est composée de verres plats, blindés et traités anti-reflet. Reposant sur un train composé de deux éléments principaux et d’une roulette arrière, l’appareil est flanqué de courtes ailes, dont le dièdre peut varier de +3° à -12°, supportant chacune 2 points pour les charges externes.  L’appareil est équipé de 2 turbines Rolls-Royce Gem 2 Mk 1004D de 1’035 ch sur l'arbre, 890 ch en régime continu, produits sous licence par Piaggio avec la désignation RR1004, entraînant un rotor quadripalles et un anti-couple bipale. Le rotor principal est doté de pales en matériaux composites et la tête de rotor de roulements élastomère ne nécessitant aucune lubrification.

 

L’appareil est principalement employé dans l’armée italienne soit 41 machines, mais il est actuellement construit sous licence en Turquie par Turkish Aerospace Industries, Inc (TAI) sous la dénomination de T-129A/B « Atak ». Au total la Turquie a commandé 51 hélicoptères de ce type. 

 

 

4789.jpg

 

Photos : 1 & 4 AW129 «Mangusta» doté du Toplite @David Daverio 2 l’optique Toplite  3 Spike-NLOS@ Rafael Defense

04/10/2014

Premiers ICH-47F pour l’Italie !

image.JPG

AgustaWestland a livré à l'armée italienne les deux premiers exemplaires de ICH-47F «Chinook» en fin de semaine. Au total l’Italie a commandé 16 hélicoptères de ce type.

Une cérémonie de remise a eu lieu sur les installation d’AgustaWestland près de Varese Vergiate.

 

"La dernière génération du «Chinook» offre un saut quantique en termes de portée, de protection, de sécurité, de lutte et des capacités globales de performance, grâce aussi à une suite de mission numérique sur mesure, par rapport à la flotte actuelle de CH-47C, qui a été le cheval de bataille de l'aviation de l'armée italienne pendant plus de quatre décennies », explique le chef de service du programme «Chinook» le Gen Claudio Graziano.


ich-47f_004_web.jpg


 

Entrée en service : 

 

Le premier ICH-47F a quitté l'usine d’ AgustaWestland avec à son bord la première équipe qualifiée de l'armée, immédiatement après la cérémonie. Ce ICH-47F a rejoint les installations du 1er Régiment "Antares", qui exploite déjà 17 CH-47C. Le deuxième ICH-47F suivra vers la mi-octobre. Deux autres «Chinook» suivront d’ici la fin de l’année. La capacité opérationnelle initiale avec cette nouvelle variante devrait être déclarée dans environ 12 mois. 

 

 

L’ICH-47F «Chinook» : 

 

L’ICH-47F «Chinook» n’est autre que la version du CH-47F produit par Boeing (MK6 au sein de la RAF)

en vertu d'un accord industriel conjoint avec la société Boeing, AgustaWestland est maître d'œuvre du programme ICH-47F pour l’Italie. AgustaWestland est également qualifié par Boeing pour produire les systèmes d'entraînement complets. Boeing construit le fuselage dans son usine de Ridley Park. L'assemblage final est effectué à l'usine Vergiate d'AgustaWestland en Italie du Nord. 

 

Le CH-47F «Chinook» : 

 

Les fonctionnalités avancées de ce nouvel hélicoptère augmentent de façon significative la capacité d’emploi du «Chinook». La nouvelle version du CH-47 dispose d’une nouvelle conception, la cellule a été modernisée  et une nouvelle architecture de l’avionique conçue par Rockwell Collins et BAE offre un poste de pilotage adapter au vol moderne. L’équipage dispose d’une vue d’ensemble de la situation offrant une meilleure sécurité de vol. De nouvelles commandes de vols électriques améliorent  le contrôle du CH-47 notamment en situation complexe. L’affichage numérique permet également de stocker des données en amont de la mission avec la possibilité d’améliorer les conditions d’alerte missiles pour les missions suivantes. Propulsé par deux turbines Honeywell 4733, le nouveau CH-47F peut atteindre des vitesses supérieures à 175 km / h et transporter plus de 21.000 livres. Le CH-47F, avec l'Extended Range Robertson Aviation Fuel System, atteint un rayon d’action de plus de 400 miles nautiques.


img_7638_web_0.jpg


 

 

 

Photos : 1& 3 ICH-47F «Chinook» italien 2 Cérémonie de livraison @AgustaWestland/Boeing

20/03/2014

L’AW101 italien a volé !

yourfile-4.jpg


 

AgustaWestland vient d’effectuer le vol inaugural du premier exemplaire de l’Héicoptère AW101 «Caesar» destiné l’Armée de l’air italienne depuis les installations de Yeovil en Angletterre. Cet hélicoptère sera remis officiellement au quatrième trimestre de cette année. L’Italie a commandé 15 appareils de ce type pour remplacer les actuels Agusta/Sikorsky HH-3 «Pelican».

 

L’AW101 prendra la dénomination HH-101A «Caesar» au sein de l’Armée italienne, il  sera en mesure d'accueillir une combinaison de cinq membres de l'équipage ainsi que vingt soldats entièrement équipés ou six membres d'équipage ainsi que 8 soldats pour les opérations spéciales assurant ainsi une flexibilité maximale. Les hélicoptères seront dotés trois mitrailleuses M134 de 7,62mm «Gatling» installées sur les côtés et sur ​​la rampe arrière. Les sièges de cockpit sont  blindés et une protection balistique pour les opérateurs de mitrailleuses sera aménagée. Les HH-101A disposeront d’un système de guerre électroniques intégrés  avec d'auto-protection contre le radar la détection laser et infrarouge. Le HH-101A comportera également un kit air-air de ravitaillement pour les opérations  étendues.


 

csar_-_copy.jpg


 

L’AgustaWestland AW101 tri-turbine doté de structure en nid d’abeille à base d’alliage en aluminium-lithium et composite surmonté d’un rotor à 5 pales, qui  vola pour la première fois en 1987. Les difficultés financières rencontrées par Westland obligèrent une réorganisation du groupe pour donner naissance à AgustaWestland et la disparition d’EH Industrie. Les premières commandes furent obtenue en 1991.

L’appareil offre deux motorisations à choix soit le Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 ou le General Electric CT7-8. L’AW101 dispose d’un cockpit doté d’écrans EFIS compatible NVG (Night Vision Goggle) d’un système de communication par satellite, d’un TCAS (Terrain ans Collision Avoidance System). 
Il offre une capacité opérationnelle accrue tout en répondant aux exigences de sécurité les plus récentes, qui comprennent la redondance dans les systèmes critiques, il est notamment capable de voler durant 30 minutes, après que la boîte de vitesses soit à court de lubrifiant.


 

yourfile-3.jpg


 

Photos : AW101A @ AgustaWestland/Rick Ingham