03/03/2017

L’armée française cliente du H160 !

657dbf5b70e83a551f8d561eb523fa15.jpg

Paris, le ministre de la Défense française, Jean-Yves Le Drian confirme une future importante commande auprès d’Airbus Helicopters pour le H160. Cette achat fait partie du programme de base du futur hélicoptère léger interarmées (HIL)  (armée de l'air / armée de Terre ) qui permettra de remplacer les actuelles flottes de Fennec, Gazelle, Panther et Alouette II.

160 à 190 appareils :

Si le nombre de H160 n’est pas encore connu, il faut tabler sur un chiffre de 160 à 190 appareils, soit une aubaine pour l’hélicoptériste européen qui traverse une mauvaise passe tant du point de vue des ventes d’hélicoptères que de sa restructuration du groupe et des difficultés avec le programmes A400M de la division « avions de transports ».

Selon Jean-Yves Le Drian, la livraison du premier appareil sera avancée de quatre ans, dès 2024. La production sera au maximum de 50 exemplaires par an. Aucun prix catalogue n'a encore été communiqué.

Airbus H160 :

Le H160 est un hélicoptère bimoteur de moyen-tonnage, capables d’effectuer les missions les plus variées, du transport de passagers aux évacuations sanitaires, en passant par la desserte des plateformes pétrolières. Un segment de marché qui représente plus de 30 % des ventes d’hélicoptères civils. Le H160 est un condensé de technologies, avec notamment le nouveau moteur Arrano de Turbomeca qui offre un gain de consommation de carburant de 10% à 15% comparé aux hélicoptères actuels.  Le H160 dispose d’un fuselage 100% composite plus léger. Les ingénieurs d’Airbus ont opté pour un rotor de queue décentré et un stabilisateur biplan. Son développement a été lancé en 2013, avec une définition de la configuration finale confirmée cette année. Avec le H160, Airbus Helicopters a fait notamment un effort sur la réduction du bruit. Ainsi, le H160 devrait être 50 % moins bruyant que les Dauphin actuels, grâce au nouveau design des pales Blue Edge. Ces dernières permettent également au H160 d'emporter 100 kg de charge utile supplémentaire en comparaison des hélicoptères équipés de pales classiques, en fonction des conditions de vol. Le constructeur a innové en installant notamment des commandes de vols électriques, et en dessinant une nouvelle forme aérodynamique, très futuriste.

 

webimg_3150.jpg

Photos : Le prototype du H160@ Airbus Helicopters

07/01/2016

NH90 supplémentaires pour la France !

img_carousel-NH90-2.jpg

La France a commandé 6 NHIndustries NH90 «Caïman» de transport de troupes supplémentaires pour équiper son armée. Au total la France devrait disposer d’un inventaire composé de 74 hélicoptères de ce type. Les livraisons se feront de 2017 à 2018.

 

Le NH90 TTH :

L’hélicoptère NH90 TTH de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme.

Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restrictions majeures, d’équipements d’autoprotection performants, d’un système de communications militaires interopérable pour les opérations internationales et des équipements pour un déploiement par navire.

Le NH90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas , rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

Ce programme multipartite, qui contribue à la construction d’une défense européenne intégrée, est géré au niveau étatique par une agence de l’OTAN, (NAHEMA : NATO Helicopter Management Agency) et au niveau industriel par la société NH-Industries. Ces deux entités sont implantées à Aix-en-Provence (France).

 

u-nh90_TTHph-0095-02_OPh._Anthony_Pecchi_Eurocopter-2.jpg

Photos : NH90 Caïman @NHIndustries

11/12/2014

Premier Tigre HAD Block II pour la France !

412658.jpg

 

Airbus Hélicoptères a livré les deux premières modèles d’hélicoptères d'attaque Tigre HAD  Block II à l'armée française. Le nouvel hélicoptère peut être utilisé depuis des bâtiments de surface, il a été qualifié par la direction pour l'armement (DGA) le 21 novembre dernier.

 

La nouvelle configuration offre une meilleure  capacité d’acquisition des cibles pour les missiles, il dispose de réservoirs de carburant de combat supplémentaires pour plus d'endurance.  Dorénavant le Tigre HAD Block II est qualifié pout tirer les missiles israéliens Rafael  «Spike» ainsi que le Lockheed-Martin «Hellfire». De plus, l’hélicoptère est doté de nouvelles communications numériques.

 

Les deux premier Tigre HAD Block II seront testés au sein du groupe aéro-mobilité appartenant à la division technique de l'armée française, puis ils rejoindront le 1er  Régiment d'hélicoptères de combat, situé sur la base aérienne de Phalsbourg-Bourscheid en Moselle.

 

 

tiger-had_exph-0473-26_c_airbus_helicopters_jerome_deulin.jpg

 

Le Tigre HAD :

 

Développé par Eurocopter aujourd’hui Airbus Hélicoptères, le Tigre, hélicoptère de combat polyvalent de nouvelle génération, a été commandé à ce jour à 206 exemplaires dans quatre versions principales. L’Allemagne a commandé 40 exemplaires de la version UHT (Unterstützungshubschrauber Tiger).  L’Australie a passé commande de 22 appareils dans la version ARH (Armed Reconnaissance Helicopter).

 

Avec une masse maximale portée à 6,6 tonnes, soit 500 kg de plus que les versions précédentes, doté d’une motorisation plus puissante et d’un armement plus diversifié, le Tigre HAD est une évolution du Tigre vers une polyvalence accrue. Le Tigre HAD a réalisé son premier vol en décembre 2007.

Hautement polyvalent, capable de faire évoluer ses capacités offensives en fonction des besoins opérationnels des clients et de l’environnement géostratégique, le Tigre est aujourd’hui la référence européenne en matière d’hélicoptère de combat en Europe.

 

 

3731647578.jpg

 

 

Photos : 1 Tigre HAD Airbus Helicopters 2 Tigre HAD Block II Airbus Helicopters/Jerome Deulin 2 Tigre HAD @ Airbus Helicopters

30/05/2013

L’ALAT recevra 34 NH-90 supplémentaires !

nh90_tth.jpg


 

 

L'armée française vient de passer une commande concernant 34 hélicoptères de transport militaire  NH-90 TTH «Caïman» auprès du groupe NHIndustries détenu à 62,5% par Eurocopter, filiale d'EADS. Le prix unitaire d'un appareil NH-90 TTH s'élève à 28,6 millions d'euros selon le prix catalogue du constructeur, ce qui porterait le montant de la commande de l'armée à près d'un milliard d'euros. Ces appareils serviront au sein de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (ALAT).

 

Une commande très attendue :

En janvier 2009, le ministère de la défense français avait annoncé une commande de 22 NH-90 (600 millions d'euros) destinés à l'armée de terre, qui devait s’ajouter aux 12 déjà dans le carnet depuis 2007 des trois constructeurs participant à ce programme européen.  Les 34 appareils de deuxième tranche devaient être commandés en 2010, selon les projections française, Mais cette commande resta dans les tiroirs jusqu’à aujourd’hui. Outre les deux premières tranches (34+34), la France avait prévu de commander un total 133 NH-90 pour ses forces armées. Le nombre d’hélicoptère NH-90 sera finalement revu à la baisse selon le «Livre blanc» sur la défense, qui prévoit 115 hélicoptères de ce type.

NH-90 TTH : 


 

nh_90_tth_mock-up_01_of_78.jpg


 

L’hélicoptère NH-90 TTH de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme. Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH-90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restrictions majeures, d’équipements d’auto-protection performants, d’un système de communication militaire inter-opérable pour les opérations internationales.

 

Le système de mission comprend entre autres: un casque avec affichage des données de vol, un système de détection d'obstacles, système de guerre électronique, le contrôle tactique et le système de communication tactique, radar météo, générateur de carte numérique et un système de diagnostic. Le NH-90 dispose de deux turbines General-Electric T700 -T6E1.

 

Le NH-90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes, conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas, rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).


 

la-version-terrestre-de-l-helicoptere-nh90-caiman.jpg


 

Photos : 1 & 3 NH-90 TTH ALAT en vol @ ALAT 2 Cockpit NH-90 @ Eurocopter