03/03/2017

L’armée française cliente du H160 !

657dbf5b70e83a551f8d561eb523fa15.jpg

Paris, le ministre de la Défense française, Jean-Yves Le Drian confirme une future importante commande auprès d’Airbus Helicopters pour le H160. Cette achat fait partie du programme de base du futur hélicoptère léger interarmées (HIL)  (armée de l'air / armée de Terre ) qui permettra de remplacer les actuelles flottes de Fennec, Gazelle, Panther et Alouette II.

160 à 190 appareils :

Si le nombre de H160 n’est pas encore connu, il faut tabler sur un chiffre de 160 à 190 appareils, soit une aubaine pour l’hélicoptériste européen qui traverse une mauvaise passe tant du point de vue des ventes d’hélicoptères que de sa restructuration du groupe et des difficultés avec le programmes A400M de la division « avions de transports ».

Selon Jean-Yves Le Drian, la livraison du premier appareil sera avancée de quatre ans, dès 2024. La production sera au maximum de 50 exemplaires par an. Aucun prix catalogue n'a encore été communiqué.

Airbus H160 :

Le H160 est un hélicoptère bimoteur de moyen-tonnage, capables d’effectuer les missions les plus variées, du transport de passagers aux évacuations sanitaires, en passant par la desserte des plateformes pétrolières. Un segment de marché qui représente plus de 30 % des ventes d’hélicoptères civils. Le H160 est un condensé de technologies, avec notamment le nouveau moteur Arrano de Turbomeca qui offre un gain de consommation de carburant de 10% à 15% comparé aux hélicoptères actuels.  Le H160 dispose d’un fuselage 100% composite plus léger. Les ingénieurs d’Airbus ont opté pour un rotor de queue décentré et un stabilisateur biplan. Son développement a été lancé en 2013, avec une définition de la configuration finale confirmée cette année. Avec le H160, Airbus Helicopters a fait notamment un effort sur la réduction du bruit. Ainsi, le H160 devrait être 50 % moins bruyant que les Dauphin actuels, grâce au nouveau design des pales Blue Edge. Ces dernières permettent également au H160 d'emporter 100 kg de charge utile supplémentaire en comparaison des hélicoptères équipés de pales classiques, en fonction des conditions de vol. Le constructeur a innové en installant notamment des commandes de vols électriques, et en dessinant une nouvelle forme aérodynamique, très futuriste.

 

webimg_3150.jpg

Photos : Le prototype du H160@ Airbus Helicopters