12/06/2014

Nouvelle série de Su-34 pour la Russie !

 

100614_2.JPG

Moscou, la société Sukhoi a transféré à l'Armée de l'Air russe (VVS), la première série de Su-34 « Fullback » bombardiers de première ligne de la commande 2014. Ces trois appareils font partie de la troisième série commandée en 2012. Pour l’instant la Russie a commandé un total de 92 Su-34 « Fullback »  pour remplacer les vénérables Su-24 « Fencer ».

Jusqu’à 200 Su-34 :

En parallèle à cette livraison le lieutenant-général Victor Bondarev, chef de la VVS a déclaré que l'armée de l'air prévoit, à terme une dotation entre 150 et 200 Su-34. La livraison des Su-34 «Fullback» s’effectue dans le cadre d’un des plus grands marchés de fournitures d’avion de combat, depuis la chute de l’Union Soviétique. Son accomplissement permettra de remplacer une grande partie des bombardiers Su-24 « Fencer » de première ligne actuellement en service. Il s’agit d’une modernisation sans commune mesure depuis la fin de la guerre froide.

 Le Sukhoi Su-34 «Fullback» : 


 

sukhoi,su-34 fullback,vvs,armée de l'air russe


 

Le Su-34 peut  attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps, en utilisant l’ensemble des types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles, il s'agit d'un appareil de génération 4+. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur, pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion, les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant, doté d’une commande numérique. Font que le Su-34 de bombardement tactique, se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

 

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi qu’avec d’autres aéronefs.

 

Question armement, le Su-34 met en oeuvre des missiles à longue portée air-surface et air-air ainsi que d'armes guidées multi-canal. Il est équipé d'un système de contre-mesures de dernière génération. Rappelons que le cockpit est blindé. L'avion peut effectuer des missions à basse altitude de type « by-pass et fly-by». A noter, que les pilotes disposent d’un petit cabinet WC, pour les longues missions.


100614_1.JPG


 

Photos : le troisième lot de Su-34 @ Sukhoi

 

 

 

 

 

21/08/2013

La Russie prépare l’arrivée du MiG-35D !

mig35.jpg


 

 

LIPETSK, en Russie, le ministre adjoint à la Défense Yury Borisov confirme que son pays recevra un grand nombre d’avions de combat MiG-35 et continuera de se doter du SU-35. La livraison de ces deux types d’appareils faits partie du programme d'armement de l'Etat jusqu'en 2020.

 

Grande modernisation :


 

joukovsky.jpg


 

Pour l’instant le constructeur Sukhoi tirait à lui seul, son épingle du jeu avec les livraisons des SU-34 d’attaque au sol et les premiers SU-35S. Sukhoi est devenu le principal fournisseur d’avions russes et va continuer. Chez Mikoyan-Gourevitch, le temps des vaches maigres semble toucher à sa fin, avec la décision de commander le MiG-35.

 

Certes, la commande a été retardée suite à des problèmes liés au manque de préparation pour l'exécution du contrat industriel. Initialement le contrat de 1,1 milliard de dollars aurait dû être signé cette année, pour l’achat d’un premier lot de 37 MiG-35D. Finalement la commande est reportée pour 2016, ce qui permettra à l’avionneur Mikoyan-Gourevitch de disposer de trois ans pour préparer sa transition en douceur vers la production de masse.

 

On patiente avec le MiG-29SMT : 

 

Ce retard dans la commande du MiG-35 n’est pas sans poser quelques problèmes à la Force aérienne russe, en effet, elle exploite déjà 28 MiG-29SMT précédemment rejetés par l'Algérie en 2007, qui ont ensuite été remis à neuf et dotés de nouveaux équipements avant d'être livré.

 

Bien qu'il n'y ait pas eu de commentaire officiel, l’Etat major se montre néanmoins peu satisfait de cette solution transitoire, car la variante SMT a été conçue pour intégrer des fonctionnalités pour le MiG-29M dans le vieux-modèle MiG-29A, y compris les réservoirs de carburant supplémentaires, le radar multimode Zhuk-ME (à antenne mécanique), un cockpits avancé et amélioré, mais sans la poussée vectoriel du moteur RD-33.

Bref, la Force aérienne se montre impatiente de pouvoir compléter son dispositif avec le MiG-35. L’objectif étant de disposer rapidement du binôme SU-35S/MiG-35D.

 

Le MiG-35D : 


 

mig35cockpit.jpg


 

Développement ultime du célèbre MiG-29 «FULCUM», le MiG-35 et un dérivé du MiG-29OVT de démonstration. Il fait partie de la quatrième génération des chasseurs MiG. Construit dans l’usine Sokol de Nijni-Novgorod à 500km à l’est de Moscou, le MiG-35 a reçu le nouveau moteur RD-33MKV équipé de tuyères à poussée vectorielle orientable. Cet appareil confirme la fin de l’âge sombre de la technologie aéronautique de la Russie, il a reçu un radar actif à balayage électronique (AESA) Zhuk-AE d’une portée de 130 à 200km pouvant traquer une trentaine de cibles et d’en engager 8.


 

505510756.jpg




La capacité en carburant faisant défaut sur les anciennes versions, elle a été accrue de 50% sur ce modèle. De plus, la charge militaire avoisine maintenant les 6 tonnes.


 

MiG-35.jpg


 

Photos : 1 & 4 MiG-35D en vol @ Mikoyan Gourevitch 2 MiG-29SMT, MiG-35, SU-30, SU-34 Max Briansky 3 Cockpit MiG-35D 


14/07/2013

Le Sukhoi SU-34 «Fullback» en service !

su34-100.jpg


 

 

Le premier lot du bombardier tactique Sukhoi SU-34 «Fullback» de première ligne en officiellement entré en service au sein de l'Armée de l'Air russe. La cérémonie de transfert des bombardiers de première ligne SU-34 de série pour l'armée de l'air russe a eu lieu au début de mois de juillet de manière discrète, au sein des installations du constructeur Sukhoi - VP Tchkalov à Novossibirsk.Trois avions supplémentaires ont décollé pour rejoindre le lieu de leur déploiement. 

 

 

Les premiers Sukhoi SU-34 ont été livrés à fin 2012 et de l'avis des militaires montrent, des performances élevées. La société Sukhoi accorde une attention particulière à l'entretien de haut niveau de préparation au combat et de la maîtrise de l'utilisation de combat du SU-34. Le principal indicateur de la fiabilité de l'appareil (la période de temps entre deux pannes sur le terrain et dans les airs) s'est avéré correspondre aux caractéristiques énoncées par le constructeur.

 

A terme, Sukhoi doit fournir 92 chasseurs-bombardiers polyvalents SU-34 d’ici 2020. Ce marché est l'un des contrats d'achat d'avions de combat les plus importants depuis la chute du mur de Berlin, sa réalisation permettra de remplacer une bonne partie des SU-24 « Fencer » équipant actuellement les Forces de l'air russes.

 

 

Le Sukhoi SU-34 «Fullback» : 

 

Le SU-34 peut attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps en utilisant l’ensemble tous les types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles il s'agit d'un appareil de génération 4 +. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion,  les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant doté d’une commande numérique font que le SU-34 de bombardement tactique se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

 

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'information de type liaison 16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi, qu’avec d’autres aéronefs.

 

Question armement, le SU-34 met en oeuvre des missiles à longue portée air-surface et air-air ainsi que d'armes guidées multi-canal. Il est équipé d'un système de contre-mesures de dernière génération. Rappelons que le cockpit est blindé. L'avion peut effectuer des missions à basse altitude de type « by-pass et fly-by». 


 

15.jpg


 

Photos : 1 SU-34 de série 2 Prototype du Fullback @ Sukhoi

24/05/2013

Nouvelle livraison de SU-34 « Fullback » !

SukhoiSu341.jpg

 

 

MOSCOU, Sukhoi vient de livrer une seconde tranche de 5 bombardiers Sukhoi SU-34 « Fullback » pour l'armée de l'air russe. Cette nouvelle tranche marque également l’augmentation des livraisons de l’appareil, pour les forces russes.
 
Le travail à accomplir en 2013 est en plein essor à l'usine aéronautique de Novossibirsk.
La direction de l'usine confirme un haut niveau de préparation de la production, afin, de répondre au calendrier de livraison pour l’année.

 

Satisfaction des premières livraisons :

 

197326338.jpg

 

Les premiers Sukhoi SU-34 ont été livrés à fin 2012 et de l'avis des militaires montrent, des performances élevées. La société Sukhoi accorde une attention particulière à l'entretien de haut niveau de préparation au combat et de la maîtrise de l'utilisation de combat du SU-34. Le principal indicateur de la fiabilité de l'appareil (la période de temps entre deux pannes sur le terrain et dans les airs) s'est avéré correspondre aux caractéristiques énoncées par le constructeur.

 

A terme, Sukhoi doit fournir 92 chasseurs-bombardiers polyvalents SU-34 d’ici 2020. Ce marché est l'un des contrats d'achat d'avions de combat les plus importants depuis la chute du mur de Berlin, sa réalisation permettra de remplacer une bonne partie des SU-24 « Fencer » équipant actuellement les Forces de l'air russes.

 

197326351.jpg

 

Le Sukhoi SU-34 «Fullback» : 

 

Le SU-34 peut attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps en utilisant l’ensemble tous les types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles il s'agit d'un appareil de génération 4 +. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion,  les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant doté d’une commande numérique font que le SU-34 de bombardement tactique se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

 

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'information de type liaison 16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi, qu’avec d’autres aéronefs.

 

Question armement, le SU-34 met en oeuvre des missiles à longue portée air-surface et air-air ainsi que d'armes guidées multi-canal. Il est équipé d'un système de contre-mesures de dernière génération. Rappelons que le cockpit est blindé. L'avion peut effectuer des missions à basse altitude de type « by-pass et fly-by». 

 

800px-Sukhoi_Su-34_in_2012_(2).jpg

 

Photos : 1 Démonstrateur SU-34 2, 3, 4 SU-34 « Fullback » de série @ Sukhoi