03/01/2017

Les Super Puma/EC635 toujours engagés !

2321.jpg

L’engagement de l’armée dans la lutte contre le feu entre dans son septième jour ce mardi. Au total, quatre hélicoptères des Forces aériennes sont toujours engagés dans la région, dont un Super Puma et un EC635 dans le val Mesolcina et un Super Puma dans la Léventine. De plus, un hélicoptère équipé du FLIR cherche toujours à localiser les traces de feux couvant dans les deux secteurs d’incendie.

Les précipitations qui ont touché de nombreuses régions du pays n’avaient pratiquement pas atteint les zones d’incendie mardi matin. La situation météorologique reste donc tendue, d’autant plus qu’un fort vent du nord est venu accroître le risque que le feu reprenne. Les moyens engagés par les Forces aériennes sont adaptés en conséquence : un Super Puma et un EC635 se trouvent actuellement dans le val Mesolcina et un Super Puma dans la Léventine. De plus, un hélicoptère équipé de la caméra thermique FLIR sillonne toujours les deux régions, à la recherche d’éventuels feux couvant.

Les hélicoptères engagés décollent de Dübendorf, de Payerne et de Locarno. Les zones fermées pour des raisons de sécurité par l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) sont, pour l’heure, toujours interdites de survol. (source DDPS)

 

 

 

 

 

 

26/08/2010

Avion de combat : la suite au prochain épisode!

 

 

rafale.jpg

 

 

Nous y voilà, deux options étaient possibles : le choix du nouvel avion de combat ou le report de celui-ci, la seconde variante a donc été choisie ! Je vous propose une analyse complète de la situation :

Message du CF :

«Cela étant, en raison de la situation actuelle des finances fédérales et des priorités considérées dans leur ensemble, il repousse le moment de l’acquisition à 2015 au plus tard. Le Conseil fédéral a décidé, sur proposition du DDPS, d'ajourner le remplacement des 54 avions de combat obsolètes Tiger F-5 des Forces aériennes. Le chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), Ueli Maurer a expliqué lors d'une conférence de presse que ce report durera au plus jusqu'en 2015. Le Département fédéral des finances et le DDPS assurent ensemble d’ici fin 2011 les conditions favorables à une acquisition au cours de la seconde moitié de la décennie.»

Les raisons du non choix :

D’abord, il s’agit ici d’une problématique d’organisation financière qui provient de l’organisation d’Armée XXI. Souvenez-vous, le Peuple avait voté la nouvelle organisation de l’armée avec un confortable «oui» à 70% ! Soit une armée revue à la baisse avec un budget de 4,3 milliards de nos francs. Hors, jamais le parlement n’a accordé ce budget qui atteint péniblement les 3,6 milliards. On comprend ici le manque à gagner et de l’autre la tromperie des politiques vis-à-vis du Peuple ! Sympa !

 

gripenng.jpg

 

 

Pas de remplacement des F-5...

Je vous l’avais annoncé ce printemps, il n’est plus question de remplacement des F-5, mais  bien de la préparation à la relève des F/A-18 à partir de 2025. En conséquence, il n’y a plus d’urgence à acquérir un nombre élevé d’avions, en un seul bloc mais fractionné.

Conséquences :

Les deux principaux perdants dans ce feuilleton sont notre industrie et l’emploi ! En effet, si le coût d’un avion de combat est cher, les retours de partenariats en matière «d’Offsets» étaient largement supérieurs et auraient permis de relancer notre industrie aéronautique et du même coup l’emploi !

Les Concurrents :

Les trois constructeurs se retrouveront d’ici quelques années pour une nouvelle offre et ne  commenteront donc pas ce «non choix»!

Par contre, la déception doit sans doute prévaloir du côté de chez Dassault qui aurait certainement remporté le contrat avec son Rafale.Pour les puristes, la version du Rafale-04T était proposée avec deux réacteurs plus puissants, le câblage pour le missile METEOR, le pod Damocles XF et la nouvelle architecture IDM. Mais ce n’est que partie remise pour Dassault !

Chez Saab, on doit respirer un peu, car cela permet aux suédois de finaliser la version du Gripen E/F (NG) dont la mise au point, n’est pas encore terminée et de trouver acquéreur auprès de la Force Aérienne Suédoise, en effet, celle-ci doit commander le Gripen E/F d’ici 2015 ! Saab pourra donc proposer la nouvelle génération de son avion sous un meilleur jour!

EADS va pouvoir finaliser son Eurofighter doté du radar AESA E-scan «Double-Cyclique» et très probablement tenter de réduire les coûts de maintenance de l’avion tel que  promis cet été à notre Ministre de l’Economie Doris Leuthard, lors du Salon aéronautique ILA de Berlin.

Politiquement  parlant :

«Ne jamais remettre au lendemain ce que l’on peut faire aujourd’hui !» dicton, dont les politiques devraient s’inspirer ! En effet, même si l’urgence n’était pas de mise, un achat fractionné en plusieurs tranches auraient permis de répartir les coûts et de donner un sérieux ballon d’oxygène à notre industrie et à l’emploi ! Et bien non, tant le CF que les Chambres Fédérales pratiquent l’art : de ne rien décider ! Ce manque de courage signe une fois de plus les limites d’un parlement de milice dont les membres méconnaissent l’ampleur des dossiers importants (pas seulement le militaire) le tout dans un esprit de «couardise viscérale» guidé par la vision que les problèmes ne sont bons, que pour nos voisins ! Les diverses crises traversées par notre pays ces derniers mois le démontrent ! Trop de parlementaires pensent à tord que les nouvelles menaces remplacent les anciennes, ce qui est faux ! « les menaces s’additionnent mais ne s’annulent en aucun cas (Sun Tsu)»!

Mais voilà, cette non décision ne règle rien, nous en reparleront bientôt ! Il ne nous reste plus qu’à observer ce qui se passera, lors des choix d’avions de combat au Brésil, Inde et  EAU !

eurofighter.jpg

 

 

Photos : 1 Rafale 2 Gripen Ng (E/F) 3 Eurofighter @ Aldo Bildini

 Mise à jour : 09H02

Le crédits d'évaluation n'ayant été utilisé qu'à 50%, une seconde évaluation pourra se  faire sans augmentation de crédits ! Par ailleurs, les trois concurrents annoncent leur volonté de maintenir les offres, celle-ci seront adaptées en fonction de l'évolution technique des appareils !!

22/07/2009

Certification OTAN du Typhoon

highres_grossetoef[1].JPG

La mise au standard définitif de l’Eurofighter se précise, les dernières qualifications permettent aujourd’hui de valider le 4ème  Fighter Wing, unité italienne de la base de Gosseto aux standards OTAN. Prochainement, c’est l’ensemble des unités équipées du Typhoon qui obtiendront cette certification.

 

Long et difficile :

Long et difficile fut le développement de l’avion européen Typhoon, et ceci pas simplement par la complexité des systèmes, mais entre autre par la difficulté des pays membres à se mettre d’accord sur la définition des systèmes de l’avion. Certes, il reste encore du travail avec le développement final du radar (AESA) CEASAR (en remplacement des actuels radars mécanique : ECR90 pour l’Angleterre, l’Espagne et l’Italie et de l’APG66 pour l’Allemagne et l’Autriche) mais dans l’ensemble le consortium touche au but.

 

highres_ipa7_trials[1].JPG

Qualification et finalisation omnirôles :

Selon EADS, les Typhoon ont volé et terminé l’intégration de 6 bombes  Paveway IV couplées à 4 MRAMMS et 2 SRAAMS avec la capacité de passer simultanément du mode air-air au mode air-sol et inversement sans oublier le mode reconnaissance et neutralisation de défense sol-air (Faisabilité demandée lors des tests en Suisse).

Plusieurs engagements cet été ont permis de vérifier la parfaite intégration des pilotes et unités qui volent avec l’avion dans le cadre de l’utilisation du viseur de casque et grâce à engagement avec l’appui de F-4 Phantom, Tornado et Harrier.

 

highres_gld-090191[1].JPG

Evaluation opérationnelle :

L'évaluation opérationnelle a eu lieu au cours de  «L’Opération discrète Jury" exercice, qui a testé la capacité de la 4e Escadre a être déployées à l'étranger pour la paix et de maintien de la paix en missions. L'exercice comportait de nombreux engagements de secours avec tests des télécommunications et réseaux de transferts de données (link16), l'autodéfense et les capacités de survie et, plus particulièrement, le soutien logistique, la maintenance et les opérations de vol. C'est dans ce domaine, que les opérations de la Base de Grosseto ont été positivement évaluées, après avoir fait preuve d'une disponibilité opérationnelle et de conformité aux normes nationales et de l'OTAN en besoins opérationnels.

10'000 Heures :

Le cap des  10'000 heures de vol franchies avec les Typhoon, permet également  de penser que la maturité du programme Eurofighter, tant du point de vue des capacités que de sa disponibilité opérationnelle a atteint un niveau élevé. Il était temps, car les retards accumulés plaçaient  le Typhoon bien en deçà de ces concurrents, mais à force d’acharnement les objectifs sont en passe d’être atteint.

 

highres__dsc5463[1].JPG

Billet déjà publié sur le sujet :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/05/09/le-point-sur-le-developpement-de-l-eurofighter-typhoon.html

 

Photos : 1 atterrissage d’un Typhoon à Gosseto. 2 Typhoon allemand en configuration lourde.  3 Présentation de la palette d’armement. 4 10’00H du Typhoon. @ EADS

 

12:48 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : aviation militaire, escadrille, défense, armée |  Facebook | |

20/07/2009

Des F/A-18 s’entraînent avec le JG71 « Richthofen »

1819ad8fa1[1].jpg

 

Les Forces aériennes suisses effectueront un séjour en Allemagne du 20 juillet au 28 août 2009 à des fins d’entraînement. A partir de Wittmund (Basse-Saxe), elles s’entraîneront à la défense aérienne au-dessus de la mer du Nord. A cette occasion, des tirs d’engins guidés air-air seront aussi effectués.

Sous l’appellation SLF’09 (Squadron Live Firing 09), une cinquantaine de pilotes des Forces aériennes suisses et une centaine de membres du personnel au sol s’entraîneront entre le 20 juillet et le 28 août 2009 à Wittmund avec huit avions de combat F/A-18 C/D Hornet.  Grâce à l’hospitalité de la Deutsche Luftwaffe, les Forces aériennes suisses ont l’occasion de participer, pendant six semaines, à une campagne d’entraînement en deux parties. A partir de la base aérienne de Wittmund, les pilotes effectueront dans les espaces aériens situés au-dessus de la mer du Nord des exercices de tir sur des cibles volantes à infrarouge avec des engins guidés air-air. Le programme d’entraînement comprend aussi des exercices communs de combat aérien avec des avions Phantom F-4F de l’escadrille de chasse 71 basée à Wittmund. 

Les objectifs de cette campagne d’entraînement de grande importance pour les Forces aériennes suisses sont de permettre aux pilotes d’utiliser avec succès, et ce également sous pression, les engins guidés air-air, de renforcer leurs capacités d’action dans la défense aérienne à basse altitude et d’approfondir les contacts avec nos voisins sur le plan de l’instruction et de l’entraînement en vue de la coopération dans le cadre du service de police aérienne dans les régions frontalières. Sur le plan légal, cette campagne d’entraînement repose sur un memorandum of understanding conclu entre le Conseil fédéral suisse et le Ministère allemand de la défense.(info DDPS)

Phantom-II_IG[1].jpg

Le JG71 « Richthofen » comme partenaire :

Il s’agit du second entraînement en collaboration avec le Jagdgeschwader 71 "Richthofen“, le première rencontre avec nos Hornet eu lieu lors des exercice de tirs en 2006 en Sardaigne (SAKA06). Cette escadrille porteur du nom du célèbre As de la première Guerre Mondiale est encore équipée de McDonnell F-4F Phantom. Dans les années nonante, ces F-4F furent modernisés (programme IPE, Improved Programm Efficiency) et dotés du radar Hughes AN/APG-65GY  Pulse-Doppler Bordradar, initialement développé pour la première génération des F/A-18 A/B, et qui a permis la mise en service du missile guidé par radar AIM-120A  AMRAAM sur le Phantom.

Le Jagdeschwader 71 sera la prochaine escadrille  à passer sur l’Eurofighter Typhoon.

image_popup[3].jpg

Photos : 1 F/A-18 C/D Suisse.@ Aviapress.ch. 2 F-4F Phantom du JG71, 3 Déco  Richthofen sur un F-4F. @ Deutsche Luftwaffe.

 

logo-adresse-druck-01[1].jpg

 

17:22 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : aviation militaire, escadrille, défense, armée |  Facebook | |

23/06/2009

SAAF : premier Gripen C

4a312db29212f_large[1].jpg

Le premier Gripen C destiné à la South African Air Force  a commencé ses essais en vol. Il rejoindra prochainement les Gripen biplaces déjà en services.

 

Le Gripen numéro de série 39 2101 poursuit ses essais depuis l’usine de Saab à Linköping en Suède. Le premier vol avait été effectué le 11 juin dernier avec aux commandes le pilote d’essais Richard Ljungberg. Une fois son programme d’essais terminé l’avion rejoindra l’Afrique du Sud.

La SAAF a commandé 17 Gripen C et 9 D.

 

 

Photo : Premier vol du Gripen C de la SAAF. @ Gripen int.