17/09/2018

Mise à jour des « Apache » hollandais !

765.jpg

Les Pays-Bas vont lancer un programme de mise à jour de leur flotte d’hélicoptères d’attaques Boeing AH-64 « Apache ». Au total se sont 28 aéronefs qui sont concernées pour un montant estimé à plus d’un milliard de dollars.

La remise à niveau prévoit un grand chantier de mise à niveau vers la norme AH-64E BlockIII. Une lettre d’accord a été signée par des responsables américains et hollandais, indique l’agence de sécurité de la défense américaine. En février dernier, le DSCA a annoncé que le paquet de 1,19 milliard de dollars comprendra la mise à niveau des moteurs T700, des systèmes de contrôle d’incendie et de ciblage ainsi que d’autres équipements des hélicoptères. L'accord comprendra également une formation pour le personnel néerlandais, qui sera effectuée à Fort Hood, au Texas. 

L’AH-64 E Apache :

L’AH-64E «Apache» offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

 

786.jpg

Photos : 1Apache hollandais @ F.Lert  2l’AH-64 E BlockIII @ US Army

24/08/2018

Boeing prépare la livraison des Apache au Qatar !

3505262926.jpg

La division hélicoptère de Boeing travaille à la production des premiers AH-64E « Apache » BlockIII destiné au Qatar. Les livraisons vont débuter en 2019 et s’étaler jusqu’en 2020.

Rappel :

Le 12 juin 2016, Boeing et le gouvernement des États-Unis et le gouvernement Qatari ont signé un contrat pour la fourniture de 24 hélicoptères de combat AH-64E BlockIII « Apache ». La Defense Security Cooperation Agency a accordé l'autorisation sur la base d’un contrat de 667 millions de dollars.

140714-F-FP939-001.JPG

Quelques détails :

 Le contrat comprend également un paquet logistique avec pièces de rechange et la formation de 70 pilotes et de 100 membres du personnel au sol. Des pièces détachées, des radios sécurisées Thales. Question armement, des missiles guidés à laser AGM-114R « Hellfire », des missiles FIM-92H  « Stinger » ainsi que des roquettes guidée APKWS (Advanced Precision Kill Weapon Systems) de BAE Systems. 

L’AH-64 E Apache :

L’AH-64E «Apache» offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

2750703812.jpg

Photos :1 & 3AH-64 E Apache 2 signature du contrat @ Boeing

14/10/2014

L’AH-64E Apache bientôt compatible pour la Marine !

AH-64 Mk1_006.jpg

 

 

Boeing prépare des mises à jour destinées à l’hélicoptère de combat AH-64E «Apache» qui lui permettront prochainement de mener des opérations conjointes avec la Marine. On parle de capacités anti-navires notamment et d’évolution à partir de bâtiments de surface.

 

 Mises à jour : 

 

Parmi les mises à jour prévues, le radar de contrôle de tir de l'AH-64E sera amélioré pour fonctionner dans l'environnement à proximité de la côte dans un premier temps, puis en pleine mer.

Selon Boeing, les premiers travaux d’adaptation concernent le radar et sa bande passante. Celle-ci doit pouvoir détecter de petits et grands navires et ceci quelques soit les conditions en mer. De plus, l’AH-64E devra être capable de fonctionner en binôme avec drones de la Navy. 

 

Une première série campagne d’évaluation est prévue pour mars 2017.

 

Essais sur bâtiments de surface : 


rimpac_06.jpg


 

Ces dernières semaines, le 1er bataillon de reconnaissance du 25e régiment d’aviation de Fort Carson au Colorado a effectué des vols de qualification depuis le pont du navire d'assaut amphibie USS Peleliu au large des côtes d'Hawaï. Il s’agissait d’une première pour les Ah-64E «Apache». Ceux-ci ont effectuée plusieurs centaines d’appontages.

 

Le Boeing AH-64E «Apache» BlockIII:


386201533.jpg


 

L’ AH-64E «Apache» offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

 

 

Photos : 1 & 2 AH-64E sur l’USS Peleliu @ USN 3 AH-64E Apache Block III @ Boeing


21:05 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, ah-64e apache, apache block3, us navy |  Facebook | |

27/11/2013

L’AH-64E «Apache» certifié !

4186785995.jpg




 

Base aérienne de Lewis-McChord, lors d’une cérémonie la dernière version de l’AH-64E «Apache» BlockIII a reçu sa première certification militaire IOC (Initial Operating Capability). Cette certification atteste que l’AH-64E a atteint la capacité opérationnelle initiale, soit la dernière étape avant le déploiement.

 

C’est le bataillon d’attaque et de reconnaissance 1-229 «Tigersharks» qui a reçu les premiers exemplaires de l’AH-64E «Apache» BlockIII en janvier de cette année. Le 1-229 a effectué plus de 670 heures de vol. L'unité a effectué trois rotations, le premier au sein du Centre national de formation (NTC) de Fort Irwin, en Californie, suivi du stage 

à haute altitude et vol en montagne (HAMET) dans l'Idaho. Le groupe a ensuite participé à l’exercice «Operation Rising Thunder» en collaboration avec les AH-64D japonais au sein du Centre d'entraînement de Yakima près de Washington.

 

Lors de la cérémonie cérémonie de l’IOC (Initial Operating Capability) le Cmd responsable de  la flotte d’Apache au sein de l’Army, le lieutenant-colonel Talmadge «Tal» Sheppard a déclaré: « Il s'agit d'une réalisation vraiment monumentale, les «Tigersharks» ont affiché une flexibilité une organisation incroyable, afin, de gérer ce nouveau standard en matière d’hélicoptère».


 

size0.jpg


 

Le Boeing AH-64E «Apache» : 

 

L’ AH-64E «Apache» offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir AN/APG-78 «Longbow» block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aériens et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.


 

ob_ed3407582cb53056515d349c02ebfa2a_ah-64e-apache-sensors.jpg


 

Photos : 1 & 3  Boeing AH-64E «Apache»@ Boeing 2 Cérémonie du 1-229«Tigersharks»@ US Army

21:23 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, ah-64e apache, apache block3, us army |  Facebook | |