03/04/2013

7e P-8A « Poseidon » pour la Navy !

 

P65853-01P8A_LRIP2.jpg

 

SEATTLE, Boeing vient de livrer le septième P-8A « Poseidon » destiné à  l'US Navy dans les délais prévus. L’avion fait partie du second lot de production à faible taux issus du contrat attribué en novembre 2011.

 

L'avion de patrouille maritime a quitté les installations de Boeing Field à Seattle pour rejoindre sa base  de Jacksonville (Naval Air Station), en Floride, où il a rejoint les six P-8A,  actuellement, utilisé pour former les équipages de la marine américaine.

 

Boeing est sous contrat pour construire 24 P-8A « Poseidon » dans le cadre de trois contrats attribués en 2011 et 2012. La Navy prévoit d'acheter un total de 117 P-8A pour définitivement remplacer les Lockheed P-3 « Orion ».

 

 

Descriptif :


Le P-8A Poseidon est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action

Dans les missions  de patrouille maritime. Le P-8A offrira une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et

l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

 

Spécifications :

 


Fonction principale: anti-sous-marine (LASM) et anti-surface antinavires (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR)
Entrepreneur: Boeing Integrated Defense Systems (IDS)
Propulsion: 2 réacteurs CFM 56-7B avec £ 27,300 de poussée chacun
Longueur: 129,5 pieds (39,47 mètres)
Hauteur: 42,1 pieds (12,83 mètres)
Envergure: 123,6 pieds (37,64 mètres)
Maximale au décollage brut: £ 189 200 (85820 kg)
Vitesse: 490 noeuds (564 mph) Vitesse air vraie
Plafond: 41000 pieds (12496 mètres)
Portée: rayon de 1200 miles nautiques avec quatre heures sur la station
Equipage: Neuf
Armement: torpilles, missiles de croisière, des bombes, des mines.

 

P8AVP30121116-N-LY958-077b.jpg

 

 

 

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737-800 NG permet une réduction des coûts importante, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. 

 

 

Photos : 1 Le 7e P-8A destiné à la Navy 2 Postes de travail interne @ Boeing