30/01/2022

L'armée de l'air italienne relance le MC-27J Praetorian !

98.jpeg

Le ministère italien de la Défense (MoD) prévoit de financer de nouveaux programmes pluriannuels pour le développement de trois avions d'opérations spéciales Leonardo MC-27J « Praetorian » pour l'armée de l'air italienne (Aeronautica Militare Italiana). Le dernier document de planification pluriannuelle (Documento Programmatico Pluriennale, DPP) finance 80 millions d'euros (94,3 millions de dollars) jusqu’en 2026 pour le programme de développement du MC-27J « Praetorian » et mentionne un besoin de trois avions dans la configuration des opérations spéciales. Cependant, le besoin budgétaire global s'élève à 99 millions d'euros, laissant 19 millions d'euros non financés.

L'armée de l'air italienne dispose de 12 avions en service depuis janvier 2012 avec le 98e Gruppo / 46e brigade aérienne. Le programme MC-27J « Praetorian » a été lancé de son côté, au début des années 2010 pour étudier et éventuellement développer une version des forces spéciales de l'avion tactique C-27J pour les missions commando et militarisées. Le programme semble s'être arrêté au milieu des années 2010 car aucun progrès n'a été signalé jusqu'en novembre 2020, lorsque, selon des documents officiels, l'état-major de l'armée de l'air italienne a donné mandat à la Direction de l'armement aérien et de la navigabilité (DAAA) pour procéder à la relance du processus technico-administratif.

La version MC-27J « Praetorian » 

866589392.jpg

Développé depuis le Leonardo C-27J « Spartan », le MC-27J « Praetorian » est doté d’une tourelle L-3 Wescam MX-15Di électro-optique/infrarouge qui a été monté sous le nez de l'avion et est optimisée pour les missions ISR (renseignement, surveillance et reconnaissance) et SAR (recherche et sauvetage). L’avion dispose également d’une liaison16. Un système de communication fournit par Selex ES avec une capacité de chiffrement est installé.

ATK a monté depuis la porte latérale un canon GAU-23 de 30mm (équivalent à celui installé sur les C-130 « Spectre ») sur support fixe, alimenté par deux magasins, avec une capacité de tir de 200 coups/minutes. A l’intérieur, deux consoles d’opérateur système sont disponibles. Chaque console comprend deux écrans de 21 pouces, un clavier et un joystick permettant de contrôler le capteur. Concernant les capteurs et autres équipements, il n’y a pas d’équipement dédié, tout dépendra de ce que souhaite le client, le MC-27J étant compatible avec tous les types de capteurs électro-optiques. Il devrait en outre à terme, être équipé d’un système d’autoprotection complet, lui permettant de détecter les menaces infrarouges avec l’AN/AAR-47 et électromagnétiques avec l’AN/APR-39. Ce système comprend de plus un système de contre-mesures électroniques du type AN/ALE-40. 

L'avion disposera d’une capacité de ravitaillement en vol optionnelle. N’importe quel C-27J pourra disposer des équipements et ainsi se transformer en un mini « gunship », ou en plate-forme de reconnaissance, ou les deux à la fois.

Le C-27J « Spartan »

Le C-27J « Spartan » Next Generation (NG) est un aéronef à voilure fixe de transport tactique léger polyvalent pour diverses missions. Particulièrement maniable et polyvalent, le robuste C-27J offre un rapport poids puissance le plus élevé de sa catégorie avec la capacité d'effectuer des manœuvres sous un facteur de charge de l’ordre de 3G, permettant des virages serrés et une montée rapide, ainsi que la descente. 

Il offre la capacité unique de faire varier la hauteur plancher, afin d’ajuster en permanence celui-ci pour faciliter le chargement et le déchargement de grands volumes, ainsi que les charges utiles à haute densité sans équipement de soutien au sol et en facilitant le « drive-in/out » de véhicules, afin qu'ils puissent être utilisés immédiatement.

Le C-27J offre un niveau élevé de sécurité et un taux imbattable de disponibilité particulièrement haut.  Le C-27J décolle sur environ 1’900 pieds sur une surface non goudronnée. Dans un environnement tactique, l'avion est capable de monter à 10’000 pieds en 3 minutes, en descendant à partir de 10’000 pieds en moins de 2,5 minutes. Avec une masse à l'atterrissage maximale, le C-27J à une course au sol de moins de 1115 pi.

4220059932.jpg

La nouvelle avionique du C-27J est conçue pour être conforme aux exigences en matière de contrôle de la circulation aérienne de nouvelle génération, telles que SESAR et NextGen et offre une fonctionnalité TCAS 7.1 (système de prévention des collisions de trafic). Elle comporte de nombreuses mises à niveau majeures, telles qu'un nouveau système FMS (système de gestion de vol) doté de fonctionnalités d'approche RNP (performances de navigation requises) et LPV (performances de localisateur avec guidage vertical). Le mode 5 de l'IFF (ami d'identification ou ennemi) a été mis à jour à la dernière norme. De nouveaux écrans de poste de pilotage, un nouveau radar météorologique, une nouvelle navigation par radio, des capacités de communication par satellite et de communication par radio améliorées, un nouveau système d'intercommunication, de nouveaux panneaux de poste de pilotage et de chargement ainsi qu'un système d'éclairage à technologie LED ont également été inclus. De plus, les anciens boîtiers d’interface avionique et systèmes généraux ont été remplacés par de nouveaux équipements fabriqués par la division Systèmes aéroportés et spatiaux de Leonardo.

Le C-27J a également été commandé part l’Australie (10), Bulgarie (3), Tchad (2), Grèce (8), Italie (12), Kenya (3), Lituanie (3), Mexique (4), Maroc (4), Pérou (4), Roumanie (7), Slovaquie (2), Zambie (2), États-Unis (21) et un pays non divulgué (2).

MC-27jP.robinson.jpg

Photos : 1 MC-27J Praetorian 2 Canon de 30mm 3 Cockpit @ LeonardoC-27J @ Paul Robinson

05/10/2018

L’AGM-88E validé sur Tornado ECR !

30.jpg

L'Aeronautica Militare Italiana (AMI, forces aériennes italiennes) a terminé les tests opérationnels du missile guidé anti-radar Raytheon AGM-88E AARGM (Advanced Anti-Radiation Guided Missile)

sur son avion de combat et de reconnaissance Tornado ECR. Les essais en vol ont été effectués au centre de guerre navale américaine de China Lake, en Californie, et ont abouti à deux frappes directes sur des cibles de défense aérienne. Ces tests réussis, la livraison d'AARGM aux unités opérationnelles va pouvoir se faire.

L’AGM-88E AARGM:

Le système AARGM est basé sur le missile original AGM-88 HARM développé par Texas Instruments et désormais produit par Raytheon. La version d'AARGM de l'AGM-88E est une mise à jour qui peut être appliquée aux armes existantes. En plus de disposer d'une antenne radar optimisée pour cibler les radars émetteurs, l'AARGM dispose d'un processeur de signal numérique et GPS. La principale différence, cependant, est que cela ajoute un chercheur de radar à ondes millimétriques pour un guidage terminal précis. Le nouveau système de guidage permet de cibler le missile sur des cibles non radar, lui permettant ainsi d’offrir une capacité tactiquement significative contre des cibles opportunistes sensibles au facteur temps. Pour ce faire le missile est doté un autodirecteur multimode pour contrer la capacité d'arrêt du radar ennemi. Le missile a une longueur de 417 cm, un diamètre de 25,4 cm et une envergure de 112 cm. Le poids du missile est de 361 kg. Il peut intercepter des cibles dans la plage de 60nm ou plus tout en volant à une vitesse de Mach 2+.

440px-AGM-88E_HARM_p1230047.jpg

Déjà opérationnel aux USA :

L ‘AGM-88 E est déjà opérationnel depuis 2012 et la pleine production a débuté cette année. L’arme est entrée en service au sein de l’US Navy et le Marine Corps sur le F/A-18C/D « Hornet » et le F/ A-18E/F « Super Hornet », ainsi que sur le EA-18G « Growler ». Le missile est également qualifié sur le F-35. Le Tornado ECR devient le quatrième appareil à pouvoir utiliser l’engin.

L’Italie a lancé un contrat d’acquisition de 171 millions de dollars avec le Naval Air Systems Command pour la production à plein tarif du Lot 7 de l’AGM-88E. Ce lot couvre la conversion de 32 AGM-88B fournis par le gouvernement américain dans la configuration AARGM.

098.jpg

 

 Photos : 1 & 3 Tornado ECR italien @ AMI/Duncan Monk 2l’AGM-88 E @ Raytheon