14/09/2019

Des Su-30MKA & MiG29M additionnels pour l’Algérie ! 

000-Algérie-Su-30MKA.jpg

L’information n’avait pas été confirmée, jusqu’ici, mais cette fois l’agence d’exportation russe confirme que l’Algérie a officialisé l'acquisition de 16 avions de combat Sukhoi Su-30MKA, rejoignant ainsi les 58 avions déjà en service dans l'armée de l'air, ainsi que 14 MiG-29M/M2 qui s’ajoute au 32 qu’ils ont dans leur inventaire.
Ce nouveau contrat est évalué à plus plusieurs millions de dollars et comprend, l’armement, les pièces de rechange usuelles et la formatio. L’Algérie travaille depuis un certain temps a renforcer son armée de l’air pour faire face à son homologue marocain. Les tentions entre les deux pays ont augmenté depusi quelques années.
Il semble que l’accord a été conclu lors de la dernière édition du Salon aéronauqiue de Moscou MAKS19.


Sukhoi Su-30MK : 

3636705022.JPG

La génération Su-30M est une version améliorée et totalement multirôle du Su-30, destinée à l’export, ayant vu le jour en 1991. Son premier prototype, développé à partir du Su-27UB, vola pour la première fois en 1992. La masse maxi au décollage a été portée à 34,5 tonnes et la motorisation est assurée par 2 réacteurs AL-35F. L’avionique ou les systèmes embarqués comme ceux d’autoprotection et de  guerre électronique ou de communications peuvent être remplacés par des modèles occidentaux (français ou israéliens généralement). L’intégration de pods et d’armements occidentaux ainsi que de différents modèles de radars russes ou de moteurs à poussée vectorielle est possible en option. Chaque pays ayant commandé le Su-30MK ainsi que les versions supérieur MKI & MKII, dispose d’une multitude d’options.

Doté de plans canard, de moteurs à poussée vectorielle AL-31FP et radar à antenne passive N011M Bars. Son développement a été initié pour l’Inde (Su-30MKI). Le radar multimodes à antenne passive N011M Bars peut traquer 15 cibles et en engager 4 simultanément. Il serait capable de détecter un chasseur à 120-140 km, un destroyer à 120-150 km et un groupe de chars à 40-50 km.

Le MiG-29M/M2 :

3980603369.jpg

Le MiG-29M (le M2 est la version biplace) dispose d’une capacité multirôle et peut emporter des charges militaires augmentées par rapport aux versions antérieures de l’avion. Le cockpit dispose d’écrans multifonctions (EFIS). L’avion dispose du radar Phazotron NIIR N010 « Zhuk » avec capacité de suivi de terrain et mode cartographique numérique, il peut suivre 10 cibles et en engager quatre simultanément à 80km de distance. L’avion est motorisé avec deux Klimov RD-33K de 8 800 kgp avec postcombustion.

Photos : 1 Su-30MKA Su-30MKA 3 MiG-29M @ Force aérienne algérienne

22/08/2018

L’Algérie opte pour le Su-35 !

09.jpg

L’Algérie serait le troisième client à l’exportation pour le Sukhoi Su-35 « Flanker-E ». L’annonce a été faite lors de l’ouverture du salon Army 2018 par le patron de Rosoboronexport, Vladimir Mikheev. Sans le nommer pour des raisons contractuelles, ce client serait donc l’Algérie qui explore la piste du Su-35 depuis plusieurs années.

Le Su-35 « Flanker-E » devrait donc venir remplacer l’actuelle flotte de MiG-25 qui seront retiré du service à partir de la fin de l’anné. Il semble que la commande porte sur un total de 18 appareils, le début des livraisons se fera fin 2018 début 2019. Il semble également, que la perspective d’une commande de Su-32 pour l’Algérie se serait éloignée, la version export du célèbre bombardier Su-34 serait sous-équipée et ne satisferait pas la demande algérienne.

L’Algerie est le troisième client pour le Su 35 après la Chine et l’Indonésie.

Le Sukhoi Su.35 :

Le Su-35 « Flanker-E » est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données, un nouveau réseau d'antennes radar progressive avec une longue portée de détection et de cibles aériennes. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels, logiques, d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques, dispositifs de commutation et de l'information. Le pilote dispose de deux écrans MFI affichage multi-fonctions de 9x12 pouces et une résolution de 1400x1050 pixels.

Le noyau du Su-35 dispose de deux doubles radars en bande X en réseau, à antennes progressives Irbis-E, soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes (en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scanne par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60°. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique tour supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes jusqu’à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

89.jpg

Photos :Su-35 « Flanker-E »@ Petr Navratil

 

 

01/09/2016

Les premiers Mi-28NE en algériens !

s9d1.jpg

Le ministère algérien de la Défense nationale (MDN) a confirmé avoir reçu ses premiers exemplaires de l’hélicoptères d'attaque Mil Mi-28NE « Night Hunter ». Six exemplaires de Mi-28NE ont été livrés par la Russie sur un total de 42 appareils en commande.

Les exemplaires du Mi-28NE destiné à l’Algérie disposent d’un système de double commande. Les systèmes de contrôles sont dupliqués, ce qui signifie que les deux membres de l'équipage peuvent employés les armes et les contre-mesures, ainsi que de piloter l'hélicoptère. Cette demande est spécifique à l’Algérie.

L’Algérie est devenue le troisième opérateur Mi-28NE après l'Irak et de la Russie.

Le Mil Mi-28NE:

Le MIL Mi-28 est un hélicoptère d’attaque blindé. Il ne dispose pas de fonction secondaire de transport comme le Mi-24 et est surtout destiné à un rôle anti-char et de soutien à l’infanterie.  

Le Mi-28NE possède des caractéristiques intéressantes qui en font un hélicoptère redoutable :

  • Équipement électronique (navigation, armement, etc.) intégré à l'appareil et géré par deux ordinateurs.
  • Protection passive du pilote et du copilote : cockpit totalement blindé résistant au tir de munitions perforantes ou incendiaires de calibre 12,7mm.
  • Deux turbines séparées ayant leurs éléments vitaux protégés par un blindage supplémentaire. Possibilité de voler sur une seule turbine.
  • Utilisation de nouveaux matériaux résistant mieux aux dommages.
  • Possibilité de vol de jour ou de nuit par des conditions météo mauvaises, et cela même à basse altitude (5-15m selon le fabricant).

Le Mi-28NE peut accueillir différentes armes, en tourelle et sur ses 4 points d'emports :

  • Armement fixes : canon automatique Shipuniv 2A42 de calibre 30x165mm, embarquant 250 projectiles. la cadence de tir est réglable à 200 ou 550 coups par minute. Il est monté sur la tourelle NPPU-28N. Sa portée pratique est de 2 500 m.
  • Armement amovible sur les 4 points d'emports :

Missiles guidés : jusqu'à 16 missiles guidés antichars 9M120 Ataka-B ou jusqu'à 8 missiles à détection infrarouge Igla-V.

Pods de roquettes amovibles : type S-8 (Calibre 80 mm) jusqu'à 80 pièces sur 4 nacelles ou Type S-13 (calibre 122 mm) jusqu'à 20 pièces sur 4 nacelles ou Type S-24 (Calibre 240 mm) jusqu'à 2 pièces.

Pods de mitrailleuses amovibles : jusqu'à 2 canons UPK-23-250 de 23 mm avec 250 projectiles chacune.

 

69529c69ddedh.jpg

Photos : Mi-28NE algérien @ Fyodor Borisov

22/03/2016

Le premier Mi-28NE algérien !

1650487_-_main.jpg

L’hélicoptériste russe Mil Rostvertol a révélé le premier Mi-28NE « Night Hunter » destiné à l’armée algérienne. La version du Mi-28NE a été spécifiquement développée pour l'Algérie avec un système de double commande.

L'Algérie a passé, en mars 2014, une commande pour l'achat de 42 hélicoptères d'attaque Mil Mi-28NE destinés à sa force aérienne. Le premier exemplaire du Mi-28NE destiné à l’Algérie est aujourd’hui entièrement assemblé est dispose d’un système de double commande. Les systèmes de contrôles sont dupliqués ce qui signifie, que les deux membres de l'équipage peuvent les armes et les contre-mesures, ainsi que de piloter l'hélicoptère. Cette demande est spécifique à l’Algérie.

L’Algérie deviendra le troisième opérateur Mi-28NE après l'Irak et de la Russie.

Le Mil Mi-28NE:

Le MIL Mi-28 est un hélicoptère d’attaque blindé. Il ne dispose pas de fonction secondaire de transport comme le Mi-24 et est surtout destiné à un rôle anti-char et de soutien à l’infanterie.  

Le Mi-28NE possède des caractéristiques intéressantes qui en font un hélicoptère redoutable :

  • Équipement électronique (navigation, armement, etc.) intégré à l'appareil et géré par deux ordinateurs.
  • Protection passive du pilote et du copilote : cockpit totalement blindé résistant au tir de munitions perforantes ou incendiaires de calibre 12,7mm.
  • Deux turbines séparées ayant leurs éléments vitaux protégés par un blindage supplémentaire. Possibilité de voler sur une seule turbine.
  • Utilisation de nouveaux matériaux résistant mieux aux dommages.
  • Possibilité de vol de jour ou de nuit par des conditions météo mauvaises, et cela même à basse altitude (5-15m selon le fabricant).

Le Mi-28NE peut accueillir différentes armes, en tourelle et sur ses 4 points d'emports :

  • Armement fixes : canon automatique Shipuniv 2A42 de calibre 30x165mm, embarquant 250 projectiles. la cadence de tir est réglable à 200 ou 550 coups par minute. Il est monté sur la tourelle NPPU-28N. Sa portée pratique est de 2 500 m.
  • Armement amovible sur les 4 points d'emports :

Missiles guidés : jusqu'à 16 missiles guidés antichars 9M120 Ataka-B ou jusqu'à 8 missiles à détection infrarouge Igla-V.

Pods de roquettes amovibles : type S-8 (Calibre 80 mm) jusqu'à 80 pièces sur 4 nacelles ou Type S-13 (calibre 122 mm) jusqu'à 20 pièces sur 4 nacelles ou Type S-24 (Calibre 240 mm) jusqu'à 2 pièces.

Pods de mitrailleuses amovibles : jusqu'à 2 canons UPK-23-250 de 23 mm avec 250 projectiles chacune.

Mines : jusqu'à 4 lance-mines KMGU-2.

2711168.jpg

Photos : 1 Le premier Mi-28 algérien@ Mil 2 Mil Mi-28N @ K.Novenko

 

 

 

 

29/02/2016

Mi-26T2 supplémentaires pour l’Algérie !

Rostvertol_Mil_Mi-26T2_Naumenko.jpg

L’Algérie vient de passer commande pour 8 hélicoptères lourds Mil Mi-26T supplémentaires, auprès de l’agence russe Rosoboronexport. Le pays était devenu le premier client à l’exportation avec 6 appareils de la version améliorée du célèbre Mi-26.

Le Mil Mi-26T2 :

Le Mi-26T2 est destiné à la fois pour les clients militaires et civils, l’appareil reprend certains algorithmes de contrôle de vol déjà éprouvé sur le Mi-28N et dispose d'un nouveau cockpit dont l’avionique est modernisée. Cette nouvelle version dispose  d'un cockpit en verre avec écrans LCD de cinq pouces,  un pilote automatique numérique et un système Glonass de navigation assistée qui permet les opérations IFR. L’utilisation de lunettes de vision nocturnes est désormais possible.

Le Mi-26T2 est alimenté par deux turbines Ivtchenko-Progress D-136-2 dotées d’un FADEC, développant chacune 12’500 shp, avec une capacité de 250 shp supplémentaire en mode décollage avec charge lourde. Cette nouvelle version ne nécessite que deux membres d'équipage de vol, contre trois auparavant. Une caméra TSL-1600 rotative permet une surveillance en mode standard ou infrarouge de la cargaison transportée.

2417212090.jpg

Photos : 1 Mil Mi-26T2 en démonstration 2 Cockpit @ Russian Helicopters Holding