20/01/2022

E-3D d’occasions pour le Chili !

AEW.1.jpeg

Londres a trouvé un repreneur pour une partie de ses vieux avions d’alerte et de contrôle aéroportés Boeing E-3D « Sentry ». Au sein de la RAF, l’avion vient d’être remplacé les Boeing AEW&C E-7A « Wedgetail ».

En effet, c’est l’armée de l'air chilienne (FACh) qui a acheté3 Boeing E-3D « Sentry » Mk 1 (AEW1) à la Royal Air Force (RAF) pour un montant non divulgué.

Un des appareils sera utilisé pour les pièces de rechange alors que les deux autres remplaceront l'unique Boeing 707-385C, IAI « Phalcon » de la FACh qui a été modifié en Israël pour les missions AEW, en Israël et Cóndor au Chili.

La RAF a retiré le dernier de ses E-3D en 2021, lorsque la FACh a entamé des négociations pour en acheter trois. Des équipages et des techniciens ont été envoyés au Royaume-Uni à fin 2021 pour débuter une  formation sur le fonctionnement de l’avion. Le transfert des 3 E-3D devrait s’effectuer cette année.  

La variante « E-3D » MK1 en service au sein de la RAF comprenait des moteurs CFM56 et quelques modifications typiquement anglaises, par exemple l'ajout d'une sonde de ravitaillement à côté du réceptacle AAR de la flèche existante, des pods ESM de bout d'aile, une capacité de surveillance maritime améliorée offrant un « traitement par balayage maritime » ainsi que des radios JTIDS et Havequick 2. L’avion avait été baptisé AEW.1 « Sentry » au sein de la RAF.  

Retrait de l’IAI Phalcon au Chili  

14152675343_b112da1776_b.jpg

Avec l’arrivée prochaine des E-3D d’occasions, le Chili prépare le retrait de son unique IAI « Phalcon » entré en service en 1994. Basé sur une cellule de Boeing B707, le « Phalcon » offre une capacité suffisante pour l'équipement et l'équipage. Une configuration typique comprend jusqu'à 11 consoles opérateur. Doté d’un radar avec des antennes réseau conformes en phase pour une couverture simultanée et une mise au point instantanée sur des cibles sélectionnées. Le radar avancé PHALCON peut fournir une couverture jusqu'à 360 degrés. Le système permettait également

l'écoute des transmissions aéroportées, terrestres et embarquées. Le CSM/COMINT du PHALCON reçoit en UHF, VHF et HF, recherchant rapidement les signaux de communications aéroportés, embarqués ou terrestres d'intérêt. Des réseaux radio sélectionnés peuvent être surveillés pour l'activité du signal. Une capacité DF localise des cibles. Les signaux détectés peuvent être affectés instantanément à des récepteurs de surveillance. Le système faisait largement appel aux ordinateurs pour réduire la charge des opérateurs.

Photos : 1 E-3D MK1 @ Philippo Martinix 2 IAI Phalcon @ FaCH