06/01/2014

l’USAF réintègre le C-27J !


3652.jpg


 

L’US Air Force va réintégrer ses avions de transport  AleniaAermacchi C-27J «Spartan» pour 2014. L’USAF dispose d’un total de 28 C-27J «Spartan» en service depuis 2008.

 

Crise budgétaire :

 

En 2012, l’USAF est contrainte à faire des économies budgétaires et décide alors de stopper l’utilisation du C-27J. Sept avions sont transférés au sein de l'US Special Operations Command, les autres sont maintenus et stockés, pour un éventuel retour en opération au sein des installations de la base aérienne de David Monthan AFB en Arizona.

 

Les C-27J vont quitter la naphtaline :

 

Signé par le président Barack Obama le 26 décembre dernier, le projet de loi demande au secrétaire à la Défense des États-Unis, Chuck Hagel, la réintégration en service des C-27J «Spartan» au sein des gardes-côte (US Coast Guard). 

 

Les gardes-côtes vont se séparer de 7 Lockheed-Martin C-130J «Hercules» qui rejoindront l’USAF et recevront en contre-partie la flotte de C-27J «Spartan».

 

Le C-27J «Spartan» : 

 

Le C-27J « Spartan » est un aéronef à voilure fixe de transport tactique léger polyvalent pour diverses missions. Particulièrement maniable et polyvalent, le robuste C-27J offre un rapport  poids puissance le plus élevé de sa catégorie et avec la  capacité d'effectuer des manœuvres sous un facteur de charge de l’ordre de 3G, permettant des virages serrés et une montée rapide, ainsi que la descente. 

Le C-27J offre la capacité unique de faire varier la hauteur plancher, afin d’ajuster en permanence celui-ci pour faciliter le chargement et le déchargement de grands volumes, ainsi que les charges utiles à haute densité, sans équipement de soutien au sol et en facilitant le «drive-in/out» de véhicules, afin qu'ils puissent être utilisés immédiatement.


 

C-27J-cargo-plane.jpg


Photos : C-27J «Spartan» aux couleurs de l’USAF@ USAF


09/11/2013

Assemblage du premier M-346 «Lavi» !

m346_israeli2b.png


 

L'usine d'Alenia Aermacchi à Venegono a débuté l'assemblage du premier avion école M-346 destiné à d'Israël. Le M-346 prendra le nom de «Lavi» (lion en hébreu) au sein de la Force aérienne et spatiale israélienne (H'eil Ha'Avir), en honneur du prototype d’avion de combat du même nom.

 

Ce premier exemplaire du M-346 «Lavi» sera livré à la mi-2014. Israël a commandé un total de 30 M-346  de formation pour remplacer les actuels TA-4 «Skyhawks» actuellement en service.


 

yourfile-3.jpg


 

Le M-346 : 

 

L'Aermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile delta construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2'880 kgp sont produits sous licence par Fiat- Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-BakerMk 16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multi-fonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital Fly-by-Wire programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1 800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

 

 

Photos : 1 Image de synthèse du futur M-346 Lavi  2 Le premier M-346 à l’assemblage @ AleniaAermacchi


03/10/2013

Italie, Le M-345 remplacera les MB339 !

DSCN_879.jpg


 

 

L'Armée de l'air italienne vient d’annoncer qu’elle adopte le nouvel avion école léger Alenia -Aermacchi M-345 HET pour remplacer les actuels MB339. Le M-345 HET remplacera les MB339 au sein de l’école de pilotes et également auprès de la célèbre patrouille des «Frecce Tricolori». 

 

La décision de remplacement a été annoncée ce jeudi par le ministre de la Défense Mario Mauro au cours d'une cérémonie sur les installations de la base aérienne Rivolto, pour marquer la fin de la saison de démonstration 2013 de «Frecce Tricolori» sur MB-339.



 

DSCN_156.jpg


Alenia-Aermacchi et la Direction nationale de l'armement de l'Italie ont signé un accord au salon du Bourget en juillet 2013, afin, de définir conjointement les spécifications opérationnelles et de collaborer sur le développement de l'avion M-345 de base / avancé qui doit permettre ensuite la transition sur M-346. L’entrée en service pourrait avoir lieu entre 2017 et 2020.

 

Le M-345 HET : 


 

3379004516.jpg


Le M-345 est une modernisation du M-311, qui n’est autre qu’une version améliorée du S-211. Le SIAI-Marchetti S-211 est un développement qui date de 1976, sa voilure est positionnée en position haute et affecte une très légère flèche.  Cette voilure rendait le S-211 très manoeuvrant. Le cockpit est allongé et abrite un pilote et un instructeur, ce dernier occupant un siège légèrement surélevé. Chacun des membres d'équipages dispose d'un siège éjectable Martin-Baker. La motorisation est assurée par un unique moteur, un turbofan à double flux Pratt & Whitney, moins gourmand en carburant que la plupart des moteurs de l'époque. Mais, la faible puissance délivrée par ce moteur, utilisé initialement par des jets d'affaires, ne rend pas le S-211 très performant, bien au contraire.

En 2005 Alenia Aermacchi tente une première fois de relancer le petit jet avec une nouvelle version, le M-311. Par rapport au S-211, les modifications aérodynamiques portent sur de nouveaux saumons de voilure, une modification des cloisons d’aile, l'apparition de quilles ventrales. La structure et le train d’atterrissage ont été renforcés pour autoriser des facteurs de charge de +7 G à -3,5 G à 3100 kg en configuration lisse au décollage. Le réacteur Pratt & Whitney JT15D-5C de 1450Kg  a une puissance supérieure de 30 %. L'avionique est entièrement revue : écrans multifonctions, affichage tête haute à l’avant avec reproduction au poste arrière, plate-forme GPS inertielle, deux ordinateurs de bord pour simuler les missions. L’accent a aussi été mis sur la maintenance, facilitée par une modification des trappes d’accès, l’installation d’un générateur autonome d’oxygène (OBOGS), afin d’améliorer la disponibilité de l’appareil.

Mais depuis plus rien, le projet M-311 a été mis en cocon, jusqu’au dernier Salon du Bourget, ou le constructeur italien a annoncé la relance du programme sous le nom de M-345.

Reprenant les mêmes arguments qu’en 2005, Alenia Aermacchi propose le M-345 en complément du biréacteur M-346 qui se place sur le haut de gamme de ce créneau. Le M-345 devant assurer la formation de base des pilotes. L’avion sera doté d'un nouveau réacteur plus économique et d'une avionique totalement rénovée qui nécessite, d'ailleurs, d'allonger le fuselage de l'appareil. 


 

original_M345_03_w.jpg


Photos : 1 MB339 Frecce Tricolori  2 MB339 école @ Pascal Kümmerling 3 & 4 M-345 HET (ex-211) @ Alenia-Aermacchi

05/09/2013

Le M-346 offrira un viseur de casque !

M-346.jpg


 

 

AleniaAermacchi vient d’entreprendre des essais en vol dans le but de proposer au client de l’avion école M-346 un viseur de casque en option.

 

Le M-346 offrira aux élèves-pilotes un nouveau système de viseur de casque (HMD) qui leur permettra de développer des compétences dans l'utilisation de la gestion avancée des systèmes d'armes dans des opérations pleinement représentatives des avions de combat modernes.

Entièrement intégré dans les M-346 et les simulateurs de missions basées au sol, le HMD sera particulièrement efficace dans les missions où le stagiaire utilisera le système d'entraînement tactique embarqué (ETTS) et la formation des systèmes d'armes.

Dans ces missions, le HMD démontre sa capacité à augmenter la conscience situationnelle du pilote, à la fois dans les missions air - air et air - sol. Optiquement intégré sur l’Head-Up Display (HUD), le HMD du M-346 offre une formation dans l'utilisation combinée du HMD et du HUD.

Le HMD du M- 346 est efficace dans la ligne de visée "suivi de cible" tactique avec une symbologie affichée sur la visière du casque et permet le ciblage et le suivi des informations en vue direct, permettant à l'étudiant de se concentrer sur les manœuvres tactiques et la libération d'armes dans la poursuite de sa mission.


 

M-346 HMD_.JPG


 

Le HMD du M-346 est également équipé d'un clip sur le module de nuit qui permet une intégration mécanique facile avec tous les modèles les plus courants de lunettes de vision nocturne.

 

Le M-346 : 

 

Le T-346A  représente la finalisation du programme d’avion école M-346, soit une variante occidentale plus petite que le Yakovlev YAK-130 du constructeur russe Sokol. C’est en 1991 que la Russie lança un programme de remplacement des L-39 Albatros et permettre la conversion des pilotes sur MIG-29 «Fulcrum» et SU-27 «Flanker». Yakovlev se lança dans le développement  du YAK-130 dont le premier vol remonte au 26 avril 1996. En 1993 déjà la société italienne Aermacchi   devint partenaire pour l’industrialisation. Suite aux difficultés que rencontrait  la Russie, notamment financière, le groupe italien se lança en 1999 dans une version indigène de l’appareil, sous la désignation de M-346.

L'Aermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile en flèche construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Klimov DV-2S ont été remplacés par des Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2 880 kgp produits sous licence par Fiat- Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-Baker Mk16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multi-fonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital Fly-by-Wire programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1’800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

Pays utilisateurs :

Israël est le quatrième pays à choisir le M-346 qui va débuter sa carrière au sein des Force aérienne italienne, puis de la Singapore Air Force et des EAU.


 

m346_israeli2b.png


Photos :  1 M-346 en vol 2 Viseur HMD à l’essais 3 Image de synthèse du futur M-346 israélien @ AleniaAermacchi

18/06/2013

La Force aérienne italienne vole le M-346 !

812-t-346a-take-off_nipp4247.jpg


 

Depuis le début de l’année dernière, les Forces aériennes italiennes se préparent à l’arrivée de l’Aermacchi M-346 comme nouvel avion école. Ces essais au sein de la Forces aérienne doivent permettre de valider la nouvelle monture au sein du système d’instruction.

 

Pour ce faire, deux Aermacchi M-346 ont été testés au sein du «Reparto Sperimentale Volo de Pratica di Mare» durant plus de 130 heures de vol. Il s’agissait d’évaluer l’avion pour préparer l’instruction à bord de celui-ci.

 

Le groupe d’essais, se devait de tester le M-346 tant du point opérationnel, que du point de vue technique et de la logistique sans oublier la maintenance. L'évaluation a été conçue par une équipe de test intégré (ITT), qui comprenait non seulement le personnel de vol, mais aussi du personnel appartenant à des unités opérationnelles et de maintenance. La première partie de la campagne visait à évaluer les caractéristiques de base du M-346, afin de vérifier, que les qualités de vol, les performances, l'avionique et les fonctionnalités de l'interface homme-machine sont conformes aux exigences de la mission.

 

Le programme a permis de confirmer les capacités de performance optimales du M-346, mais aussi permis à l'équipe d'identifier les aspects techniques. Des adaptations ont été faites concernant l'interface homme-machine et l'optimisation de la simulation d'entraînement tactique embarquée (ETTS) du logiciel. 

 

De fait, les deux M-346 ont été restitués au constructeur  Alenia-Aermacchi, pour la mise à jour de la configuration finale avant de les redonner à l'armée de l'air italienne.

 

Livraison en juillet :

 

L'armée de l'air italienne doit recevoir en juillet prochain ses premiers M-346 en configuration définitive. En plus, des avions, le constructeur va livrer un simulateur et des systèmes de formation intégrés.

 

Le M-346 : 

 

Le T-346A  représente la finalisation du programme d’avion école M-346, soit une variante occidentale plus petite que le Yakovlev YAK-130 du constructeur russe Sokol. C’est en 1991 que la Russie lança un programme de remplacement des L-39 Albatros et permettre la conversion des pilotes sur MIG-29 «Fulcrum» et SU-27 «Flanker». Yakovlev se lança dans le développement  du YAK-130 dont le premier vol remonte au 26 avril 1996. En 1993 déjà la société italienne Aermacchi    devint partenaire pour l’industrialisation. Suite aux difficultés que rencontrait  la Russie, notamment financière, le groupe italien se lança en 1999 dans une version indigène de l’appareil, sous la désignation de M-346.

L'Aermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile delta construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Klimov DV-2S ont été remplacés par des Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2 880 kgp produits sous licence par Fiat- Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-BakerMk 16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multi-fonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital Fly-by-Wire programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1 800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

Pays utilisateurs :

Israël est le quatrième pays à choisir le M-346 qui va débuter sa carrière au sein des Force aérienne italienne, puis de la Singapore Air Force et des EAU.


 

m-346_11.jpg


Photos : 1 M-346 en test 2 En vol @ Alenia-Aermacchi