10/09/2017

Les H145M serbes dotés du système HForce !

yourfile.jpg

Airbus Helicopters a révélé que les hélicoptères H145M destinés à la Serbie seront dotés du nouveau système d’armes HForce. À la fin de 2016, Belgrade a commandé un total de neuf appareils H145M et deviendra ainsi le client de lancement du HForce.

À la fin du mois d'août, Airbus a effectué le premier vol d'un H145M avec un système d'armes HForce "complet" comprenant une mitrailleuse et des roquettes de 70 mm, ainsi qu'un ordinateur de mission Rockwell Collins. La qualification du système sur le H145M est prévue en 2018 et sera précédée de campagnes de tir avant la fin de l'année en Hongrie pour les mitrailleuses les canons et les roquettes, et en Suède pour les roquettes guidées par laser.

HForce, un concept novateur :

294200496.jpg

Le concept HForce d’Airbus Helicopters est en soi une nouvelle offre intégrée pour les utilisateurs de la gamme des hélicoptères Airbus (ex Eurocopter). Le système doit permettre à des forces armées de renforcer ou de donner une puissance de feu à leurs hélicoptères de transport, tels que les H225 Super Puma/Cougar, le H125 Ecureuil/Fennec et les H135/635 et H145/645. Le système Airbus HForce permet donc d’armer ces types d’hélicoptères pour des pays n’ayant pas les moyens ou les besoins d’acquérir des hélicoptères d’attaques « Tigre « ou « Apache » par exemple. Pour les autres, il sera possible de compléter les capacités d’appuis feu déjà disponibles.

Le concept HForce s’articule autour d’un système « plug and play » ayant un ordinateur de mission commun qui permettra aux opérateurs de commander l'hélicoptère dans une configuration de base, sans armes, tout en gardant la possibilité de les mettre à jour facilement. Conçu autour d'un système de gestion Rockwell Collins Deutschland fonctionnant avec un viseur de casque Thales « Scorpion » monoculaire HSMD couplé à un système FLIR Wescam électro-optique/infrarouge. Le système permet de gérer le tir avec une mitrailleuse de 12,7mm ou un canon de 20mm, des roquettes et des missiles antichars AGM-114 « Hellfire ».

Le H145M :

Le H145M est conçu à partir de la version civile et parapublique modernisée du H145 (anciennement dénommé EC145 T2 sous Eurocopter). Avec une masse maximum au décollage en augmentation (3 700 kilos), il peut être équipé d'équipements de mission, notamment d'un canon latéral monté sur pivot, il peut transporter des armes sur des mâts multifonctions ; des capteurs électro-optiques/infrarouges avec moyen de repérage d'objectifs ; ainsi que des solutions d'avionique militaire pour les communications, la navigation et la gestion de vol.

Équipé d'un dispositif de descente sur corde pour les opérations spéciales, le H145M bénéficie d'une capacité de survie améliorée par la protection balistique de l'équipage, des réservoirs de carburant auto-obturant et un système de guerre électronique d'autoprotection contre les menaces de missiles.

Bénéficiant de la robustesse, des faibles coûts d'exploitation et de la disponibilité élevée des hélicoptères éprouvés de la famille EC145/H145 d'Airbus Helicopters, le nouveau H145M est doté de moteurs Turbomeca Arriel-2E, un système numérique de régulation des moteurs à pleine autorité (FADEC) sur deux canaux, un rotor de queue caréné Fenestron®, ainsi que des boîtes de transmission modernisées pour les rotors principal et de queue. La masse maximum au décollage de cet hélicoptère modernisé est augmentée de 50 kg, tandis que ses performances en vol stationnaire - même avec une seule turbine opérationnelle - sont cruciales pour la sécurité en vol et le succès des missions, en particulier dans le cadre d'opérations spéciales ou de recherche et de sauvetage au combat.

 

3111089981.jpg

Photos : 1 & 3 H145M HForce 2 Les hélicoptères pouvant recevoir Hforce @ Airbus Helicopters

 

20/03/2017

Système suisse de vol en conditions dégradées!

00.jpg

La société suisse RUAG intègre un système d’assistance au pilotage pour les conditions DVE (Degraded Visual Environment) sur les hélicoptères Airbus EC635 des Forces aériennes suisse. Ce nouveau système est également développé dans la cadre d’un partenariat avec l’OTAN.

l'Armée suisse prend part en collaboration avec RUAG à un projet d'essai de systèmes DVE (Degraded Visual Environment). Les tests dans le terrain doivent fournir des données sur l'utilisation et l'efficacité de systèmes par mauvaises conditions de visibilité. Les conditions atmosphériques empêchent souvent l'engagement d'hélicoptères dans le terrain, raison pour laquelle les Forces aériennes cherchent à réaliser des progrès dans le domaine des vols en conditions dégradées. Ces progrès doivent élargir l'éventail des engagements possibles et, surtout, contribuer à la sécurité aérienne, ce dont l'aviation civile profitera également. Les essais ont eu lieu à l'Älggialp et portaient sur la problématique du « white out », voile blanc en français. Dans l'aviation, c'est ainsi que l'on décrit la détérioration des conditions de visibilité à cause de bourrasques de neige. Les tests, qui se concentrent sur l'aptitude au vol et l'efficacité des systèmes DVE par neige tourbillonnante, ont permis d'enrichissants retours d'expériences dans ce domaine.

Les essais en conditions de « voile blanc » ont été effectués à partir de la base d'hélicoptères d’Alpnach, en Suisse, où RUAG Aviation possède également un centre d'excellence indépendant pour l'entretien, la réparation et la révision des hélicoptères (MRO). Les essais DVE se sont déroulés du 20 au 23 février 2017 derniers. Les essais DVE de l'OTAN ont eu lieu dans l'intérêt de la technologie et du partage des connaissances, au-delà des frontières internationales, sur des solutions spécifiquement conçues pour améliorer la sécurité et atténuer les risques pour les pilotes et les hélicoptères. RUAG Aviation est devenu un acteur clé dans les essais pour ce type de problèmes au sein de l'OTAN, intégrant un système d’assistance de sécurité pour le pilote. Ce nouveau système antivoile blanc a été monté sur un EC635 des Forces aériennes suisses. Cet hélicoptère a servi de démonstrateur de capacité et sera utilisé pour d'autres essais par la suite, dans d'autres conditions atmosphériques qui influencent négativement sur la visibilité. Les tests par nébulosité et brouillard ainsi que lors de précipitations se dérouleront prochainement à Manching en Allemagne.    

12.jpg

Photos : 1 EC635 des Forces aériennes suisses  en conditions DVE 2 Système électronique d’aide au DVE @RUAG/DDPS                  

16/03/2017

1,5 millions d’heures de vol pour les MH-65 « Dolphin » !

mh-65-dolphin-009.jpg

Airbus Helicopters Inc. a salué la garde côtière des États-Unis pour avoir atteint le cap des 1,5 millions d'heures de vol avec sa flotte d’hélicoptères de patrouilles MH-65 « Dolphin » de recherche et de sauvetage. De la patrouille sur le lac Michigan à la réalisation de sauvetages dans le golfe du Mexique, le MH-65 « Dolphin » des garde-côtes américain est devenu un aéronef très apprécié.

Rappel :

En 1979, les garde-côtes américain ont choisi le Dauphin, basé sur la famille des produits Airbus AS365 Dauphin, en tant que nouvel hélicoptère de sauvetage aérien et maritime à courte portée qui devait remplacer le HH-52A « Sea Guard ». L'aéronef est certifié pour fonctionner dans toutes les conditions météorologiques et les opérations de nuit, à l'exception des conditions de givrage.

Airbus a livré le premier « Dauphin » en 1984. La flotte de 100 hélicoptères a jou un rôle essentiel pour la Garde côtière, depuis des missions de sauvetage après l'ouragan Katrina et d'autres catastrophes naturelles jusqu'à l'exécution de sauvetages réussis en mer et en haute montagne.

En plus de desservir les Etats-Unis, Porto Rico et la République Dominicaine, le MH-65 est devenu le principal appareil de sauvetage à bord des navires. L'escadron tactique d'interception d'hélicoptères de la Garde côtière en Floride utilise également le MH-65 pour des missions de lutte contre les stupéfiants dans des zones de trafic de drogue à forte menace.

La flotte MH-65 devrait rester en service jusqu'en 2035. De nouveaux moteurs ont été installés sur la flotte Dolphin en 2007, ce qui a considérablement amélioré les capacités de puissance et de mission.

 

airbus helicopters,mh-65 dolphin,dauphin,us coast guard,missions sar,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Photos : MH-65 Dolphin US Coast Guard @ US Coast Guard

03/03/2017

L’armée française cliente du H160 !

657dbf5b70e83a551f8d561eb523fa15.jpg

Paris, le ministre de la Défense française, Jean-Yves Le Drian confirme une future importante commande auprès d’Airbus Helicopters pour le H160. Cette achat fait partie du programme de base du futur hélicoptère léger interarmées (HIL)  (armée de l'air / armée de Terre ) qui permettra de remplacer les actuelles flottes de Fennec, Gazelle, Panther et Alouette II.

160 à 190 appareils :

Si le nombre de H160 n’est pas encore connu, il faut tabler sur un chiffre de 160 à 190 appareils, soit une aubaine pour l’hélicoptériste européen qui traverse une mauvaise passe tant du point de vue des ventes d’hélicoptères que de sa restructuration du groupe et des difficultés avec le programmes A400M de la division « avions de transports ».

Selon Jean-Yves Le Drian, la livraison du premier appareil sera avancée de quatre ans, dès 2024. La production sera au maximum de 50 exemplaires par an. Aucun prix catalogue n'a encore été communiqué.

Airbus H160 :

Le H160 est un hélicoptère bimoteur de moyen-tonnage, capables d’effectuer les missions les plus variées, du transport de passagers aux évacuations sanitaires, en passant par la desserte des plateformes pétrolières. Un segment de marché qui représente plus de 30 % des ventes d’hélicoptères civils. Le H160 est un condensé de technologies, avec notamment le nouveau moteur Arrano de Turbomeca qui offre un gain de consommation de carburant de 10% à 15% comparé aux hélicoptères actuels.  Le H160 dispose d’un fuselage 100% composite plus léger. Les ingénieurs d’Airbus ont opté pour un rotor de queue décentré et un stabilisateur biplan. Son développement a été lancé en 2013, avec une définition de la configuration finale confirmée cette année. Avec le H160, Airbus Helicopters a fait notamment un effort sur la réduction du bruit. Ainsi, le H160 devrait être 50 % moins bruyant que les Dauphin actuels, grâce au nouveau design des pales Blue Edge. Ces dernières permettent également au H160 d'emporter 100 kg de charge utile supplémentaire en comparaison des hélicoptères équipés de pales classiques, en fonction des conditions de vol. Le constructeur a innové en installant notamment des commandes de vols électriques, et en dessinant une nouvelle forme aérodynamique, très futuriste.

 

webimg_3150.jpg

Photos : Le prototype du H160@ Airbus Helicopters

28/12/2016

Les Super Puma engagés au Tessin !

t-311b.jpg

 

Engagement de grande envergure pour les Forces aériennes suisses : depuis mercredi matin, cinq Super Puma sont engagés pour lutter contre le feu dans les secteurs touchés par des incendies de forêt dans le val Mesolcina et la Léventine.

 

Sur demande de la police cantonale des Grisons, trois Super Puma luttent contre des incendies de forêt depuis mercredi matin sur le territoire de la commune de Soazza dans le val Mesolcina. En l’occurrence, ils collaborent avec trois hélicoptères civils de la société Heli Rezia SA. Parallèlement, deux autres Super Puma des Forces aériennes suisses sont engagés pour une mission d’extinction près de Giornico dans le district de la Léventine, répondant cette fois à une demande des autorités tessinoises.

Les cinq hélicoptères ont décollé des bases aériennes d’Alpnach et de Dübendorf et resteront à disposition pour éteindre des foyers d’incendie toute la journée de mercredi, et, selon l’évolution de la situation, aussi demain jeudi. Pour des raisons de sécurité, l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) a décidé d’interdire le survol des zones touchées par les incendies.(source DDPS)