12/08/2019

AirAsia réceptionne son premier A330neo !

22C11F32-11DE-4257-AF43-7F4FE22B1BB5.jpeg

AirAsia a réceptionné son premier avion A330neo à sa filiale long-courrier AirAsia X Thailand.  

Grâce à ses économies améliorées, l’A330neo souhaite apporter un changement radical en matière de consommation de carburant aux opérations long-courrier d’AirAsia. L’A330neo de nouvelle génération souhaite s’implanter à l’aéroport international de Don Mueang, à Bangkok, en Thaïlande, afin de soutenir la croissance de la compagnie et de développer son réseau en Australie, au Japon et en Corée du Sud.

Les A330-900 d’AirAsia X Thailand disposent de 377 sièges répartis en deux classes, comprenant 12 lits plats Premium et 365 sièges en classe économique. 

AirAsia X, filiale long-courrier d'AirAsia, exploite actuellement 36 A330-300 et est le plus gros client de l'A330neo, avec 66 commandes fermes. 

L'A330neo est le véritable avion de nouvelle génération qui s'appuie sur les fonctions les plus populaires de l'A330 à corps élargi et sur l'exploitation de la technologie A350 XWB. Propulsé par les derniers moteurs Rolls-Royce Trent 7000, l'A330neo offre un niveau d'efficacité sans précédent - avec une consommation de carburant par siège inférieure de 25% à celle des concurrents de la génération précédente. Equipé de la cabine Airbus Airspace, l’A330neo offre une expérience passager unique avec plus d’espace personnel, le tout dernier système de divertissement en vol et la connectivité.

Photo :A330neo AirAsia @ Airbus@ P.Pigeyre

06/08/2019

Seconde ligne d’assemblage pour l’A220 !

7AE975A4-DF93-40B2-9EBF-049B29334A05.jpeg

L’avionneur européen Airbus a officiellement démarré la fabrication de l’A220 (ex CSeries) aux États-Unis. La première équipe de production de l’A220 a commencé à travailler dans les installations d’Airbus à Mobile, en Alabama, après avoir suivi une formation à Mirabel, Québec, Canada, où la ligne d’assemblage final principale de l’A220 ainsi que le programme sont situés.

« L’ajout d’une deuxième gamme d’avions commerciaux à Mobile et la création de 400 emplois pour la supporter renforce la réputation d’Airbus comme véritable avionneur mondial et confirme au-delà de tout doute qu’Airbus est un industriel important aux États-Unis, a déclaré Jeffrey Knittel, président et chef de la direction d’Airbus Americas. « Grâce à Mobile et à notre réseau de production en Asie, au Canada et en Europe, nous avons créé de façon stratégique une base industrielle à l’échelle de la planète afin de mieux servir nos clients. »     

En octobre 2017, Airbus avait annoncé son projet d’ouvrir une ligne de production de l’A220 sur son site de Mobile. La construction du hangar principal de la chaîne de montage et de bâtiments connexes destinés à la production du nouvel avion A220 a commencé au complexe Mobile Aeroplex de Brookley au début de cette année. Airbus assemblera les premiers avions A220 dans les hangars A320 actuels. La livraison du premier A220 fabriqué aux États-Unis un modèle A220-300 destiné à Delta Air Lines est prévue pour le troisième trimestre de 2020. D’ici le milieu de la prochaine décennie, entre 40 et 50 avions A220 seront produits dans ces installations chaque année.

L’A220 :

L'A220 conçu initialement par Bombardier Canada est le seul avion conçu pour le segment de marché des 100 à 150 sièges. Il offre une efficience optimale et un confort passager digne d'un gros-porteur à bord d'un monocouloir. L’A220 combine un aérodynamisme innovant, des matériaux avancés et les moteurs à turbosoufflante PW1500G Pratt & Whitney de dernière génération permettant de réduire la consommation de carburant d’au moins 20 pour cent par siège comparé aux avions d’ancienne génération. L’A220 offre la performance des avions monocouloirs plus gros. Avec un carnet de commandes de 551 appareils à fin juin 2019, l'A220 a toutes les qualités requises pour remporter une grande part du marché des avions de 100 à 150 sièges, qui est estimé représenter 7’000 appareils dans les 20 prochaines années.

Le groupe Airbus aux USA :

Airbus entretient des liens solides avec les États-Unis depuis longtemps. En effet, des avions Airbus sont exploités par les plus grandes compagnies aériennes au pays. Airbus est aussi un partenaire important des entreprises et travailleurs de l’industrie aérospatiale américaine. Au cours des trois dernières années seulement, la société a acheté pour 48 millions de dollars de composants et de matériaux auprès de fournisseurs américains et elle soutient plus de 275 000 emplois aux États-Unis. Les installations d’Airbus aux États-Unis comprennent  : des centres d’ingénierie au Kansas et en Alabama; des installations de formation en Floride et au Colorado; des installations de soutien au matériel et un siège social en Virginie; un centre d’études et de recherches novateur (A3) en Californie; une entreprise d’analyse de données de drone (Airbus Aerial) à Atlanta, en Géorgie; des installations de fabrication et d’assemblage d’hélicoptères au Texas et au Mississippi; ainsi que des installations de fabrication de satellites (OneWeb) en Floride.

Photo : A220 Delta Airlines@ Airbus

03/08/2019

Premier A350-1000 pour British Airways !

A350-1000-British-Airways.jpg

British Airways (BA) a réceptionné son premier A350-1000 au siège d’Airbus à Toulouse, en France, ce qui en fait le premier opérateur du plus grand A350-1000 du groupe International Airlines (IAG). Au total, BA a commandé 18 A350-1000. Iberia, qui fait également partie d'IAG, exploite déjà cinq des plus petits A350-900.

L’A350 XWB de BA, doté d’une cabine Airspace moderne et confortable, ouvrira la voie à de nouveaux niveaux de confort avec le lancement de la « Suite Club », le premier nouveau siège en classe affaires de British Airways en 13 ans. La «Suite Club» sophistiquée et récemment modifiée de la compagnie propose un accès direct au couloir, une porte de suite pour une plus grande intimité et des sièges à plat luxueux dans une configuration 1-2-1.

La configuration en trois classes comprend 56 « Suites Club », 56 sièges économiques « World Traveller Plus » et 219 sièges classiques.

BA, qui célèbre son 100e anniversaire, utilisera d’abord l’appareil pour relier Londres à Madrid avant d’effectuer des vols long-courriers à partir de septembre.

BA exploite une flotte de plus de 150 appareils Airbus, du plus petit A318 au plus grand A380.

L’A350 XWB offre par conception une flexibilité et une efficacité opérationnelles inégalées pour tous les segments de marché, jusqu’à très longue distance (15 000 km). Il présente la dernière conception aérodynamique, un fuselage et des ailes en fibre de carbone, ainsi que de nouveaux moteurs à économie de carburant Rolls-Royce. Ensemble, ces dernières technologies se traduisent par des niveaux inégalés d'efficacité opérationnelle, avec une réduction de 25% de la consommation de carburant et des émissions. Elle offre aux passagers et aux équipages les produits en vol les plus modernes pour une expérience de vol des plus confortables.

À la fin du mois de juin 2019, la famille A350 XWB avait reçu 893 commandes fermes émanant de 51 clients dans le monde entier, ce qui en faisait l'un des avions gros-porteurs les plus titrés de tous les temps.

Photo :l’A350-1000 de BA @ Airbus / F.Lancelot

02/08/2019

Le NGF/SCAF sera optimisé pour la marine !

scaf-20190617.jpg

Le composant de chasseurs de nouvelle génération habité NGF du système de combat aérien du futur le SCAF développé par Dassault Aviation et Airbus sera optimisé dés le début pour les opérations navale depuis un porte-avions. De fait, le NGF devrait avoir un développement similaire à l’avion de combat Rafale.

Les ingénieurs prendront en compte les enseignements tirés des programmes Étendard, Super Étendard et Rafale en matière de résistance à la corrosion et de la compatibilité en ce qui concerne le catapultage et des atterrissages de ponts. Lors des atterrissages, de lourdes charges sont imposées à la cellule lors de l’impact sur le poste de pilotage. Les chemins à travers lesquels ces chocs et ces charges d’impact sont absorbés devront être soigneusement aménagés

Sur le Rafale, il a été décidé de doter la cellule de base de la force nécessaire aux opérations de transporteur, éliminant ainsi le besoin d’améliorations structurelles lourdes qui limiteraient les performances. Bien qu'il soit trop tôt pour spéculer sur la conception finale du futur NGF, il semble bien que des choix similaires seraient probablement faits une fois que les travaux de conception détaillés commenceraient.

La compatibilité électromagnétique est une autre contrainte majeure car les radars embarqués et les radios génèrent des signaux électromagnétiques puissants. Pour y résister, les systèmes électroniques du Rafale sont protégés par un blindage dédié et des connecteurs de haute qualité. Tous ces composants protègent également le Rafale contre la puissante impulsion électromagnétique qui pourrait être générée soit par une explosion nucléaire, soit par une nouvelle génération d’armes à impulsions / à micro-ondes. Le NGF bénéficiera du même niveau de protection.

Pour les opérations sur porte-avions, le NGF devra être équipé d'un train d'atterrissage capable d'absorber un taux de chute de 6,5 m/s et, être équipé d'une barre de lancement pour la catapulte.

Rappel :

La maquette grandeur nature du chasseur nouvelle génération (NGF) de Dassault/Airbus a été dévoilée lors du dernier Salon du Bourget. Le projet SCAF, appelé système de combat aérien pour l'avenir (FCAS), a été accepté pour la première fois en tant que programme franco-allemand en juillet 2017. Pour répondre aux besoins français, le NGF souhaite être capable de supporter la charge.

Outre le NGF, le programme SCAF comprend des plates-formes de télécommunicateurs distantes sans pilote qui agissent comme des multiplicateurs de force "fidèles", et un réseau en nuage de combat aérien. L'intégration des actifs existants est également incluse dans le programme global du SCAF. Un contrat est attendu pour le quatrième trimestre et il est prévu que les démonstrateurs volent d'ici 2026.

Photo :maquette du NGF au Salon du Bourget @Dassault Aviation

31/07/2019

Air France opte pour l’A220-300 !

6B5AC83F-2A68-4112-861E-C75B15416C8F.jpeg

La compagnie aérienne franco-néerlandaise Air France-KLM a signé un protocole d'accord portant sur 60 A220-300 pour la modernisation de sa flotte. Grâce à l'acquisition du plus efficient et innovant avion monocouloir de l’industrie, la compagnie aérienne bénéficiera d'une réduction significative de la consommation de carburant et des émissions de CO2 de ses appareils. Ces A220 seront exploités par Air France.

« L'acquisition de ces nouveaux A220-300 s'inscrit parfaitement dans la stratégie globale de modernisation et d’harmonisation de la flotte d'Air France-KLM, » a déclaré Benjamin Smith, Directeur Général du groupe Air France-KLM. « Cet avion garantit une efficacité opérationnelle et économique optimale et va nous permettre de continuer à améliorer notre empreinte environnementale grâce à la faible consommation de carburant et à la réduction des émissions de CO2. Cet avion est aussi parfaitement adapté à notre réseau domestique et Européen et permettra à Air France d’opérer de façon plus efficace sur son réseau court et moyen-courrier. »

« C'est un honneur pour Airbus qu'Air France, un client estimé de longue date, ait sélectionné le dernier membre de notre famille, l'A220, pour les plans de renouvellement de sa flotte », a affirmé Guillaume Faury, Président exécutif (CEO) d’Airbus. « Nous nous engageons à apporter notre support à Air France grâce aux technologies les plus récentes, aux niveaux d'efficience et aux avantages environnementaux hors pair offerts par l’A220. Nous nous réjouissons de ce partenariat et sommes impatients d'assister à l'exploitation de ces A220 aux couleurs d'Air France. »

L'A220 est le seul avion conçu pour le segment de marché des 100 à 150 sièges. Il offre une efficience optimale et un confort passager digne d'un gros-porteur à bord d'un monocouloir. L’A220 combine un aérodynamisme innovant, des matériaux avancés et les moteurs à turbosoufflante PW1500G Pratt & Whitney de dernière génération permettant de réduire la consommation de carburant d’au moins 20 pour cent par siège comparé aux avions d’ancienne génération. L’A220 offre la performance des avions monocouloirs plus gros.

Air France exploite actuellement une flotte de 144 appareils de l’avionneur européen Airbus.

Avec un carnet de commandes de 551 appareils à fin juin 2019, l'A220 a toutes les qualités requises pour remporter une grande part du marché des avions de 100 à 150 sièges, qui est estimé représenter 7’000 appareils dans les 20 prochaines années.

Photo : A220-300 aux couleurs d’Air France @ Airbus