21/11/2013

ATR42-600 pour Air Tahiti !

 

ATR-42-600-AirTahiti.jpg

 

Dans le cadre de la modernisation de sa flotte, Air Tahiti a pris livraison de son premier ATR 42-600. Il est l'un des sept avions ATR de dernière génération ayant fait l'objet d'une commande ferme en août 2010 et décembre 2012 (trois ATR 42-600 puis quatre ATR 72-600). Les autres appareils seront livrés au cours des trois années à venir. Outre cette livraison qui représente une remarquable première pour Air Tahiti, cet appareil est également le tout premier de sa série à desservir un des territoires d'outre-mer que compte la France.

L'arrivée de ces nouveaux ATR-600 marque le début du renouvellement de la flotte d'Air Tahiti qui permettra à la compagnie aérienne d’améliorer d’avantage ses performances opérationnelles, tout en réduisant ses couts de carburant et d’opération. Les nouveaux avions d'Air Tahiti, les plus économes en carburant de leur catégorie, entreront progressivement en service sur les liaisons régionales de la Polynésie française et seront également exploités pour les vols internationaux reliant Papeete et l'aéroport de Rarotonga, dans les îles Cook.

Ce premier ATR 42-600 peut accueillir jusqu'à 48 passagers. Agréable, spacieuse et silencieuse, la cabine « Armonia », dont l'espace a été optimisé, est équipée de sièges confortables, d'un éclairage d'ambiance à LED et de plus grands compartiments à bagages. Cet appareil offre un remarquable rendement énergétique ayant pour effet des frais d'exploitation et d'entretien réduits.

À l'instar de tous les avions ATR exploités par Air Tahiti, les ATR-600 font preuve d'une exceptionnelle polyvalence et peuvent s'adapter aux pistes les plus difficiles (courtes, étroites ou avec revêtement limité), permettant à la compagnie aérienne de desservir un grand nombre de destinations. Les ATR étant actuellement les seuls avions à turbopropulseurs à détenir la certification « ETOPS 120 minutes » (autorisation de survoler les mers et les océans pendant 2 heures en monomoteur, en cas de panne moteur), ils constituent la solution idéale pour les activités d'Air Tahiti en Polynésie française.

Air Tahiti couvre un réseau de 47 îles en Polynésie française, sur une surface vaste comme l’Europe (5 500 000 kilomètres carrés). La plus proche, Moorea, se trouve à 15 km de Tahiti et est reliée en 7 minutes de vol. La plus éloignée, Mangareva dans l’archipel des Gambier, est distante de 1 600 km de Tahiti et est reliée en environ 3h30 de vol (vol direct).

Le réseau Polynésien est pour le moins atypique. Parmi les 47 pistes, certaines ont des enrobées de goudron tandis que d’autres (en particulier les îles de l’archipel des Tuamotu Est) sont en soupe de corail.

Un avion adapté à la Polynésie :

 

imagesCAGYIQ8J.jpg

Voler en Polynésie peut s’avérer particulier, en effet, dans l’organisation de la desserte, avec par exemple le fait de tenir compte de l’heure du coucher du soleil. Car seules 11 pistes sont équipées de balisage permettant l’accès de nuit. Par mesure de sécurité, le survol de l'eau implique de ne jamais s'éloigner de plus d'une certaine distance des aérodromes dits "de dégagement". Compte tenu de cette contrainte, le trajet de certains vols peut ne pas être linéaire, mais en ligne brisée. Pour s’affranchir de cette contrainte, Air Tahiti a dû obtenir la certification ETOPS (Extended Twin Operation) sur les appareils de sa flotte. Elle est d’ailleurs la première compagnie à avoir obtenu cette certification sur ATR72.

Photos : 1 ATR 42-600 Air Tahiti @ ATR Aircraft 2 La descente d’avion est souvent vécue comme l’arrivée au paradis @Office du tourisme Papetee

12:04 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : atr aicraft, atr42-600, air tahiti |  Facebook | |