19/04/2020

Examen critique terminé pour le futur Air Force One !

69371_boeingvc25brendering2_281523.jpeg

Boeing a annoncé avoir terminé la quasi-totalité des examens critiques de conception du futur VC-25B de l’US Air Force (USAF) de transport pour le gouvernement américain. Le mois dernier, l’avionneur avait débuté les transformations du premier exemplaire.  

Le COVID-19 impact le projet  :

Selon Will Roper, assistant secrétaire de l'USAF pour la technologie d'acquisition, l’examen critique a été sensiblement perturbé par la crise du COVID-19. En effet, les restrictions liées aux coronavirus ont empêché toute l'équipe de développement de se rencontrer en personne. Celle-ci ont dû travailler par petits groupes pour ensuite partager leurs analyses. Les travaux ont été complété par des discussions en ligne. Les parties hautement secrètes du futur Air Force One ont été examinées dans des salles de conférence sécurisées par un plus petit nombre de personnes. En raison des restrictions liées à l'éloignement social, le nombre de personnes admises dans des installations sécurisées était limité.

Au final, le programme VC-25B bénéficie du coronavirus, car de nombreux ingénieurs, outils et talents qui seraient dédiés à d'autres fonctions commerciales au sein de Boeing sont désormais disponibles pour aider ce programme. L'achèvement de l'examen critique de la conception ouvre ainsi la voie au démarrage de la production sur le VC-25B à grande échelle.  

Rappel : 

L'USAF prévoit de remplacer sa flotte actuelle d'avions présidentiels, de deux VC-25A B747-200 livrés en 1991, avec deux B747-8 initialement construit pour le transporteur russe Transaero, qui a déposé son bilan en 2015 avant de pouvoir prendre livraison. 

Le nouvel avion présidentiel américain a été sélectionné  à l’époque par l’administration Obama. Le choix s’est porté sur la nouvelle génération du Boeing B747-8« Intercontinental ». Le remplacement des deux aéronefs de type B747-200 présidentiels (VC-25A) stationnés sur la base aérienne d’Andrews AFB est une grande priorité pour l'US Air Force. Les avions devraient entrer en service en 2024.

Préparation des travaux de modifications :

Deux nouvelles postes vont être installées l'une en avant de l'aile et l'autre derrière l'aile. Celles-ci ne faisaient pas partie de la configuration de l'avion de ligne commercial, selon les documents d'acquisition de l'USAF publiés en juillet 2018. Les escaliers rétractables doivent permettre à l'avion de se mettre en place de charge passagers et membres d'équipage sans avoir besoin de s'appuyer sur des escaliers au sol.

Le V-25B doit permettre au président des États-Unis de diriger le gouvernement fédéral, y compris commander et contrôler l'armée américaine, pendant son vol. À ce titre, des informations détaillées sur les composants et les capacités de l’avion sont classées ou strictement contrôlées.

Les B747-8 comprendront des mises à niveau de l'alimentation électrique, un système de communication de mission, une installation médicale, un intérieur exécutif et des capacités d'opérations au sol autonomes. 

Des modifications supplémentaires comprendront l’intégration d’un GPS militaire dans le système de gestion de vol du VC-25B et les capacités d’identification d’ami ou d’ennemi, selon le document d’acquisition publié précédemment.

Par ailleurs les deux avions recevront une capacité de ravitaillement en vol, Une zone VIP, un secteur de repos et une salle de conférence et bien d’autres options non divulguées seront installées. 

L'avion est également susceptible d'inclure des systèmes d'avertissement de missiles et des technologies défensives, telles que des systèmes de distribution de paillettes et des contre-mesures infrarouges directionnelles.

Boeing a également été invité à remplacer l'unité auxiliaire de puissance (APU) existante, généralement un Pratt & Whitney PW901A/C sur l'avion de ligne commercial, par deux APU provenant de sources anonymes.

926801128.jpg

Photos : Le futur VC-25B Air Force One @ Boeing

13/03/2020

Début des travaux pour le futur Air Force One !

68277_boeingvc25brendering_674877.jpg

Boeing a commencé à modifier le premier des deux avions commerciaux de type B747-8 qui seront transformés en VC-25B de l'US Air Force (USAF) pour transporter le gouvernement américain

Connu par son indicatif d'appel «Air Force One» lorsque le président américain vole à bord, deux VC-25B doivent opérer comme le principal transport exécutif des États-Unis pour les 30 prochaines années. Des modifications sont en cours dans les installations de Boeing à San Antonio, au Texas.

La première phase de modification de l'avion consiste à découper de grandes zones de structure dans les lobes inférieurs avant et arrière de l'avion, puis à installer deux "superpanneaux " nouvellement fabriqués. Ces panneaux superposés contiennent des mises à niveau structurelles et des découpes pour les portes à lobes inférieurs destinée au VC-25B, y compris les escaliers intérieurs.

De nouvelles portes :

Deux nouvelles postes vont être installées l'une en avant de l'aile et l'autre derrière l'aile. Celles-ci ne faisaient pas partie de la configuration de l'avion de ligne commercial, selon les documents d'acquisition de l'USAF publiés en juillet 2018. Les escaliers rétractables doivent permettre à l'avion de se mettre en place de charge passagers et membres d'équipage sans avoir besoin de s'appuyer sur des escaliers au sol.

Le V-25B doit permettre au président des États-Unis de diriger le gouvernement fédéral, y compris commander et contrôler l'armée américaine, pendant son vol. À ce titre, des informations détaillées sur les composants et les capacités de l’avion sont classées ou strictement contrôlées.

Les B747-8 comprendront des mises à niveau de l'alimentation électrique, un système de communication de mission, une installation médicale, un intérieur exécutif et des capacités d'opérations au sol autonomes.

Des modifications supplémentaires comprendront l’intégration d’un GPS militaire dans le système de gestion de vol du VC-25B et les capacités d’identification d’ami ou d’ennemi, selon le document d’acquisition publié précédemment.

Par ailleurs les deux avions recevront une capacité de ravitaillement en vol, Une zone VIP, un secteur de repos et une salle de conférence et bien d’autres options non divulguées seront installées. 

L'avion est également susceptible d'inclure des systèmes d'avertissement de missiles et des technologies défensives, telles que des systèmes de distribution de paillettes et des contre-mesures infrarouges directionnelles.

Boeing a également été invité à remplacer l'unité auxiliaire de puissance (APU) existante, généralement un Pratt & Whitney PW901A / C sur l'avion de ligne commercial, par deux APU provenant de sources anonymes. Les deux VC-25B devraient être livrés d'ici décembre 2024.

Rappel :

L'USAF prévoit de remplacer sa flotte actuelle d'avions présidentiels, de deux VC-25A B747-200 livrés en 1991, avec deux B747-8 initialement construit pour le transporteur russe Transaero, qui a déposé son bilan en 2015 avant de pouvoir prendre livraison. 

Le nouvel avion présidentiel américain a été sélectionné  à l’époque par l’administration Obama. Le choix s’est porté sur la nouvelle génération du Boeing B747-8« Intercontinental ». Le remplacement des deux aéronefs de type B747-200 présidentiels (VC-25A) stationnés sur la base aérienne d’Andrews AFB est une grande priorité pour l'US Air Force.

boeing,b747-8 intercontinental,air force one,vc-25b,usaf,blog défense,avion présidentiel,les nouvelles de l'aviation

Photos : Le futur VC-25B avec la nouvelle livrée voulue par le président Trump @ USAF

23/07/2018

La configuration du futur Air Force One !

yourfile.jpg

Le contrat de 3,9 milliards de dollars de l'US Air Force avec Boeing visant à modifier deux avions de ligne de type B747-8 commerciaux en avion présidentiel VC-25B, communément appelé Air Force One a atteint sa phase de configuration.

Le contrat annoncé le 17 juillet a formalisé un accord de poignée de main que le président Donald Trump a conclu avec le directeur général de Boeing, Dennis Muilenburg, en février. L'USAF affirme qu'elle économisera plus de 1,4 milliard de dollars en utilisant des B747-8 déjà construits. Ceci en réponse à la demande du président Trump.

Les modifications de l'avion incluront l'intégration d'un GPS militaire dans son système de gestion de vol et les capacités d'identification d'ami ou d'ennemi (IFF mode 5) Boeing a été choisi comme maître d'œuvre du programme sans concurrence car aucune autre entreprise n'a la connaissance du B747-8 nécessaire pour modifier fortement sans augmentation significative des prix, selon la justification.

D'autres modifications aux B747-8 incluent le remplacement de l'unité de puissance auxiliaire existante (APU), généralement un Pratt & Whitney PW901A / C sur l'avion de ligne commercial, avec deux APU provenant de sources non nommées. Un deuxième APU est une rareté parmi les avions de ligne modernes et doit assurer qu'ils étaient autosuffisants sur le terrain.

Boeing va également incorporer deux autres portes sur le côté gauche de l'avion, l'une en avant de l'aile et l'autre derrière l'aile, selon le document d'acquisition. Les portes seront munies d'airstairs rétractables pour permettre à l'avion d'embarquer des passagers et des membres d'équipage sans avoir à compter sur des escaliers au sol.

Des modifications supplémentaires seront apportées aux contrôles environnementaux de l'avion, à l'alimentation électrique, à la gestion de l'eau, au système d'alimentation en carburant et aux moteurs, indique la justification.

Par ailleurs les deux avions recevront une capacité de ravitaillement en vol, une protection contre les missiles, un aménagement d’un réseau complet de communications sécurisées qui doit permettre au Président d’assurer la gouvernance en vol. Une zone VIP, un secteur de repos et une salle de conférence et bien d’autres options non divulguées. Les travaux sur les avions seront effectués dans les installations de Boeing à San Antonio, au Texas.

Rappel :

L'USAF prévoit de remplacer sa flotte actuelle d'avions présidentiels, de deux VC-25A B747-200 livrés en 1991, avec deux B747-8 initialement construit pour le transporteur russe Transaero, qui a déposé son bilan en 2015 avant de pouvoir prendre livraison. Les nouveaux avions présidentiels devraient commencer à voler en décembre 2024.

Le nouvel avion présidentiel américain a été sélectionné  à l’époque par l’administration Obama. Le choix s’est porté sur la nouvelle génération du Boeing B747-8« Intercontinental ». Le remplacement des deux aéronefs de type B747-200 présidentiels (VC-25A) stationnés sur la base aérienne d’Andrews AFB est une grande priorité pour l'US Air Force.

Photo :le futur Air Froce One basé sur une cellule de B747-8 @ Boeing

 

 

27/02/2018

Contrat signé pour le futur Air Force One !

3685834968.jpg

L’avionneur amérixcain Boeing vient d’annoncer la signature du contrat pour la construction du futur avion présidentiel « Air Froce One «  de nouvelle génération.

« Boeing est fier de fabriquer le Air Force One de nouvelle génération, mettant à disposition des présidents américains une Maison Blanche volante à un prix concurrentiel pour les contribuables », s’est félicité l’avionneur dans un tweet.« Le président Trump a négocié un bon accord au nom du peuple américain ».

Rappel :

Le nouvel avion présidentiel américain a été sélectionné par l’administration Obama. Le choix s’est porté sur la nouvelle génération du Boeing B747-800 « Intercontinental ». Le remplacement des deux aéronefs de type B747-200 présidentiels (VC-25A) stationnés sur la base aérienne d’Andrews AFB est une grande priorité pour l'US Air Force. L’objectif est de pouvoir continuer à disposer de deux avions opérationnels à tout moment pour le transport du président des Etats-Unis, tandis que le troisième est à l’entretien. Selon un rapport de l’US Air Force, ce taux de disponibilité simultanée pourrait tomber à 28% en 2025" contre 60%, si les trois nouveaux appareils n’entrent pas en service d’ici là. On se rappelle les menaces de Donald Trump ayant déclaré sur Twitter « Je vais négocier les prix. Les avions sont trop chers et nous allons faire baisser les prix. Et si nous n'obtenons pas une réduction des coûts nous ne les commanderons pas. Nous allons rester avec ce que nous avons » !

La forte augmentation des coûts est due aux nombreuses modifications de l’avion. Capacité de ravitaillement en vol, protection contre les missiles, aménagement d’un réseau complet de communications sécurisées qui doit permettre au Président d’assurer la gouvernance en vol. Zone VIP, secteur de repos et salle de conférence et bien d’autres options.

Le contrat :

Le président Donald Trump et Boeing ont trouvé un accord sur la fourniture par le constructeur aéronautique de deux avions présidentiels pour un coût de 3,9 milliards de dollars. A l'époque, les coûts estimés des deux nouveaux avions présidentiels avoisinaient les 4,5 milliards de dollars. 

3200735734.jpg

 

Photos :Le futur Air Force One @ Boeing

 

 

02/08/2017

Air Force One, on renégocie !

defense-large.jpg

Boeing et l'armée de l'air des États-Unis ont confirmé avoir repris les négociation en vue de baisser le prix du futur nouvel avion présidentiel « Air Force One ».

Rappel : 

Le nouvel avion présidentiel américain a été sélectionné par l’administration Obama. Le choix s’est porté sur la nouvelle génération du Boeing B747-800 « Intercontinental ». Le remplacement de trois aéronefs de type B747-200 présidentiels (VC-25A) stationnés sur la base aérienne d’Andrews AFB est une grande priorité pour l'US Air Force. L’objectif est de pouvoir continuer à disposer de deux avions opérationnels à tout moment pour le transport du président des Etats-Unis, tandis que le troisième est à l’entretien. Selon un rapport de l’US Air Force, ce taux de disponibilité simultanée pourrait tomber à 28% en 2025" contre 60%, si les trois nouveaux appareils n’entrent pas en service d’ici là. 

On se rappelle les menaces de Donald Trump ayant déclaré sur Twitter « Je vais négocier les prix. Les avions sont trop chers et nous allons faire baisser les prix. Et si nous n'obtenons pas une réduction des coûts nous ne les commanderons pas. Nous allons rester avec ce que nous avons » !

Selon l’équipe de la nouvelle administration américaine, le programme d'acquisition du nouvel Air Force One, a grimpé à 4 milliards de dollars.

Selon l’avionneur américain, le coût du programme de remplacement des deux B747-200 actuels serait de 2,87 milliards de dollars. Hors, selon le catalogue de Boeing un B747-800 se négocie à 378 millions de dollars l’appareil. 

La forte augmentation des coûts est due aux nombreuses modifications de l’avion. Capacité de ravitaillement en vol, protection contre les missiles, aménagement d’un réseau complet de communications sécurisées qui doit permettre au Président d’assurer la gouvernance en vol. Zone VIP, secteur de repos et salle de conférence et bien d’autres options. En évoquant la somme de 4 milliards, Trump semble parier sur de possibles surcoûts.

Achat d’avions existant :

L’une des solutions en négociation comprendrait l’achat de deux Boeing B747-800 « Intercontinental » qui étaient autrefois destinés au transporteur russe Transaero. Ces deux avions sont actuellement stockés au sein de la Southern California Logistics Airport à Victorville, en Californie. Ce rachat pourrait réduire la facture d’acquisition de base (sans les transformations) de près de 35% en lieu est place de construire deux nouveaux fuselages.

La porte-parole de l'Air Force, Ann Stefanek, a déclaré à propos de ces deux avions : "Nous travaillons à un accord pour fournir deux B747-800 « Intercontinental » à la Force aérienne. Cette entente vise à fournir une grande valeur pour l'armée de l'air et le meilleur prix pour le contribuable. "

Le prix catalogue d'un Boeing B747-800i est de 387 millions de dollars, selon l’avionneur. Dans sa soumission budgétaire de l'exercice 2018, la Force aérienne a demandé 434 millions de dollars en financement de recherche, développement, test et évaluation pour le programme de recapitalisation. Le service recherche un financement de 3,1 milliards de dollars d'ici 2022 pour finaliser la mise en service des deux futurs « Air Force One ».

Les négociations portent également sur d'autres points, notamment la surfacturation de plusieurs équipements intérieurs et des systèmes de protection électroniques. 

 

476197332.jpg

Photos : images d’artistes du futur Air Force One@ Boeing