23/11/2019

Boeing lance le B737 MAX 10 !

MAX 10 Debut - NRL photo.jpg

L’avionneur américain Boeing a franchi une étape clé alors que des milliers d’employés se sont rassemblés pour le lancement du premier B737 MAX 10 à l’usine de la société à Renton, dans l’État de Washington. Lors d’une cérémonie, les dirigeants de Boeing ont mis en lumière les réalisations de l’équipe et ont salué leurs efforts pour achever la production du dernier membre de la famille 737 MAX.

«Aujourd'hui, il ne s'agit pas uniquement d'un nouvel avion. Il s’agit des personnes qui le conçoivent, le construisent et le soutiennent », a déclaré Mark Jenks, vice-président et directeur général du programme 737. «L’attachement sans faille de notre équipe à la sécurité et à la qualité montre l’engagement que nous avons envers nos clients des compagnies aériennes et toutes les personnes qui utilisent un avion Boeing."

Le B737 MAX 10, la plus grande variante de la famille MAX, il peut accueillir jusqu'à 230 passagers et offre le coût en sièges-milles le plus bas de tous les avions monocouloirs jamais produits. L'avion sera maintenant soumis à des vérifications du système et son moteur fonctionnera avant le premier vol l'année prochaine.

 

"Je suis honorée de prendre cet avion lors de son premier vol et de montrer au monde entier ce en quoi vous avez mis votre coeur et votre âme", a déclaré la pilote du 737 Jennifer Henderson au groupe des employés.

Le B737 MAX 10 compte actuellement plus de 550 commandes et engagements de plus de 20 clients à travers le monde.

Paradoxe d’une situation :

Si la présentation du B737 MAX 10 correspond au calendrier de l’avionneur, elle contraste avec la situation de la famille « MAX » toujours clouée au sol. Boeing laissait également la porte ouverte à ce que les livraisons d’avion « MAX » reprennent en décembre prochain et qu’il efforçait de faire valider les nouvelles règles de formation des équipages "ce qui doit se faire avant la reprise de l'exploitation commerciale du MAX, que nous prévoyons désormais en janvier".

Des discussions ont débuté entre Boeing et les régulateurs en vue de la relance des livraisons d’avions. De leurs côtés, les régulateurs en charge du dossier n'étaient pas encore parvenus à boucler la vérification de la documentation du logiciel du B737 MAX en raison de lacunes importantes et de documents inadaptés aux règles en vigueur. La FAA, principale autorité de l'aviation civile aux Etats-Unis, doit achever cet audit avant qu'un vol de certification puisse être planifié. Boeing devra sans doute attendre encore un peu avant de reprendre les livraions. 

 

Photo : B737 MAX 10 @ Boeing

20/04/2015

Le Sikorsky S-76D certifié AESA !

 

3911888914.jpg

 

L'Agence européenne pour  la sécurité aérienne (AESA) a approuvé la certification pour  l'hélicoptère S-76D, permettant ainsi l’exploitation de celui-ci en Europe.

 

Le S-76D offre une vitesse de croisière plus élevée que ses prédécesseurs, associée une consommation de carburant plus efficace, rendant le S-76 plus productif que jamais. L'hélicoptère S-76 «D» est le dernier de la famille des populaires S-76  fabriqués par Sikorsky. Il y a eu plus de 800 S-76 livrés à ce jour depuis 1979. La flotte à atteint plus  6 millions d’heures de vols

 

Les caractéristiques de l'hélicoptère S-76D comprennent une cellule en tout composite ainsi que les pales du rotor principal. Le S-76D dispose d’une avionique avancée fournie par THALES couplé à un système de diagnostique des systèmes. La motorisation est assurée par deux turbines Pratt & Whitney Canada PW210S.

 

Photo : Sikorsky S-76D @ Sikorsky

 

29/03/2015

L’AESA recommande 2 personnes dans le cockpit !

GermanWings-Flight-9525.jpeg

 

 

Faisant suite à la tragédie du vol 4U9525 de Gemanwings de cette semaine, l’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) a recommandé la présence en permanence de deux personnes  dans le cockpit. 

 

Mise en application :

Cette recommandation édictée vendredi est temporaire, elle pourrait être revue à la lumière de nouvelles informations concernant l’enquête sur le crash. Plusieurs compagnies aériennes ont déjà modifié leurs règles: Air Canada, Norwegian, Air Berlin, Belair, AirBaltic, Icelandair, Swiss, Virgin Atlantic, Monarch et Thomas Cook, Air France et KLM. 

 

Première réaction: 

 

A noter que le puissant syndicat français des pilotes considère que cette recommandation a été décidée dans la précipitation, sans attendre un diagnostic suffisamment complet de l’accident et sans mesure d’impact ». Selon le SNPL, les circonstances de la catastrophe aérienne du mardi 24 mars connaissent encore des zones d’ombre et les causes de l’accident ne sont pas formellement confirmées. 

 

L’AESA : 

 

L'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) est l'autorité compétente pour la sécurité de l'aviation en Europe. L’Agence a étendu progressivement au fil des ans ses compétences à tous les domaines aéronautiques (normes techniques, exploitation des aéronefs et infrastructures), de sorte que les normes et exigences réglementaires touchant les pilotes, les dirigeants de compagnies aériennes, le personnel d'entretien, les contrôleurs de la circulation aérienne et les exploitants d'aéroport seront appelées à évoluer régulièrement. A travers ces pages, l'OFAC entend fournir de manière simple et directe aux milieux de l'aviation toutes les informations et documents utiles à ce sujet.

 

L'AESA est chargée par la Commission européenne d'harmoniser les normes de sécurité de l'aviation en Europe. A ce titre, elle va prochainement mettre en place plusieurs réglementations, notamment dans le domaine des opérations aériennes, du service de la navigation aérienne et des aérodromes. La Suisse faisant partie de l'AESA, ces réglementations toucheront également ses entreprises et ses citoyens. L'instauration des normes de l'AESA étant un processus extrêmement dynamique associé à une procédure complexe et parfois longue, l'OFAC entend offrir aux acteurs de l'aviation suisses un panorama aussi complet que possible. On trouvera dans les pages suivantes tous les documents et informations utiles de même que les liens vers les principaux textes disponibles sur le site Internet de l‘AESA. L'OFAC publie également sur son site Internet les prises de positions en réaction aux propositions de réglementation de l'AESA (ToR, NPA, CRD). 

 

germanwings, aesa

30/09/2014

L’A350-900 certifié AESA !

Airbus_A350-900_XWB_Airbus_Industries_(AIB)_MSN_001_-_F-WXWB_(10498510293).jpg

 

L’Airbus A350-900 vient d’obtenir sa certification européenne. Airbus ayant démontré que l’aéronef est conforme aux exigences de sécurité et de l’environnement réglementaires définies par l’AESA pour l’Union européenne.

 

Chaque nouveau type d’avion doit obtenir un certificat de type avant qu’il puisse être livré à une compagnie aérienne. Ce certificat garantit de l’AESA que l’A350-900 est fixé pour la la livraison d’un point de vue de la sécurité et de l’environnement.

 

L’Airbus A350-900 est le premier avion passagers de l’avionneur européen possédant un nouveau design pour être certifié par l’AESA.

Au cours du programme de certification, l’AESA a mis en place 16 groupes de travail techniques composés de 40 ingénieurs et pilotes d’essai, couvrant l’ensemble du programme de la structure de l’avionique et de la sécurité des cabines aux essais en vol. Près de 700 documents de certification ont été examinés et acceptés. Plus de 60’000 heures ont été enregistrées.

 

 

Photo: A350-900 @ Airbus

16:33 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, a350-900, aesa, certification |  Facebook | |

19/09/2014

Le Falcon 7X certifié pour aéroports d’altitude!

Falcon 7X Test Group _MR.jpg


Dassault Aviation vient d’obtenir la certification d’aéroports d’altitude pour son Falcon 7X. Le jet de Dassault devient le premier avion d’affaires à obtenir cette autorisation.


Essais en Chine :


Les tests ont débuté sur l’aéroport de Jiuzhai Huang Long près de Chengdu, situé à 11.311 ft d’altitude soit 3.448 m. Le Falcon 7X est ensuite allé se poser à Daocheng. Cet aéroport de la province de Sichuan est le plus haut aéroport commercial au monde. Son altitude est en effet de 14.470 ft soit 4.411 mètres. Les pilotes d’essais ont enchaîné les décollages et les atterrissages, notamment en simulant une défaillance moteur.


La campagne, qui a débuté le 25 août s’est terminée le 7 septembre avec à la clef la certification des autorités de l'aviation civile européenne (AESA) et chinoise (CAAC). Il faut également noter qu’il s’agissait de la première certification obtenue en collaboration entre les deux agences.
La campagne de certification de Daocheng fait suite aux vols effectués par le Falcon 7X de démonstration dans les aéroports difficiles, telles que Saint-Tropez, en France, en Suisse à Gstaat.  De plus, un record de vitesse de croisière de Mach 0,88 entre Teterboro, New Jersey et l'aéroport de London City a été établi en mai dernier.


Répondre à un besoin :


Cette certification répond à la demande croissante du marché chinois. La Chine a émergé comme l'un des plus grands marchés pour les avions de l'aviation d'affaires. Près de 30 Falcon 7X vole actuellement dans le pays, faisant de la Chine le deuxième plus grand marché pour la gamme des triréacteur, après les États-Unis.  

064_Falcon7X_2014DVD44.jpg


Photos: 1 Certification à Daocheng  2 Falcon 7X en vol @ Dassault Aviation