07/02/2017

Des Airbus au Musée pour le patrimoine !

tmp459000131191046146.jpg

 

Afin d’œuvrer pour la sauvegarde du patrimoine aéronautique, Airbus va procéder au transfert de 4 de ses avions d’essais vers les musées aéronautiques de l’Air et de l’Espace de Paris-Le Bourget et le musée Aéroscopia de Toulouse. 

Ce sont l’A320 MSN1, récemment retiré de la flotte des appareils d’essais, ainsi que l’A340-600 MSN 360 et les A380 MSN2 et MSN4 qui profiteront de ces mesures de sauvegarde patrimoniale et seront bientôt présentés au public.

Le premier appareil transféré sera l’A380 MSN4 qui rejoindra le Bourget le 14 février prochain. 

Les trois autres appareils entretenus par Airbus Heritage à Toulouse, au sein de l’usine Airbus rejoindront quant à eux, dans les 20 prochains mois, Aéroscopia à Toulouse lorsque la zone nord du musée aura pu être aménagée à cet effet.

L’ensemble de ces appareils couvre plus de 30 années d’essais en vol et de succès commerciaux de la marque Airbus. 

L’A380 MSN4 exposé au Bourget, l’un des plus grands musées aéronautiques mondiaux, bénéficiera d’un aménagement unique qui mettra en valeur le rôle de cet avion d’essai, le plus grand du monde.

Après une longue phase de chantier technique à effectuer sur la machine après son arrivée au Bourget, l’aéronef fera l’objet d’un chantier scénographique particulier afin de permettre au plus grand nombre d’y accéder dès 2018 dans les meilleures conditions possibles.

13/12/2014

Aéroscopia va bientôt ouvrir ses portes…

unnamed-1.jpg

 

 

 

Trente ans, c’est ce qu’il aura fallu attendre pour qu’Airbus et ses partenaires ouvrent enfin un musée à la hauteur de la fabuleuse histoire du constructeur européen.

 

Cette attente sera comblée par AEROSCOPIA, qui ouvrira ses portes au public le 14 janvier 2015.

 

La gestion sera confiée à Manatour qui annonce déjà qu’il proposera aux visiteurs un forfait « intégral » qui regroupera à la fois les chaînes d’assemblages Airbus et la visite guidée du nouveau musée.

 

Cette formidable formule devrait séduire plus de 110.000 visiteurs annuels qui se déplacent déjà rien que pour la visite industrielles de l’assemblage des A380.

 

A l’intérieur du musée, plusieurs bénévoles seront en charge des divers appareils présentés dans le hall de 1.500 m2 au sol surplombé par une spacieuse mezzanine de 800m2 où la chronologie de l’aviation est placée.

 

unnamed-2.jpg

 

 

Un circuit qui navigue entre les avions est mis en place, les visiteurs seront à la fois dans a cabine avant d’essai du Concorde F-WTSB, l’aménagement de l’Airbus A300B et admireront la structure de construction du Super-Guppy (ancêtre du Beluga).

 

Divers appareils seront au sol ainsi qu’au plafond du musée. Une boutique proposera des souvenirs aéronautiques.

 

Ces derniers jours, les préparatifs finaux vont bon train, la décoration extérieure du musée qui propose une zone de détente avec un lac d’un côté, et d’une esplanade d’accueil de l’autre se termine.

 

Cette zone mitoyenne au parking visiteurs est aménagée pour accueil un second Concorde, une Caravelle (qui viennent d’arriver) et prochainement un A400M de test ainsi qu’un des tout premiers A380 d’essai.

 

unnamed-3.jpg

 

 

Ce musée s’est construit avec 21,5 M€ dont 39% à la charge de la Mairie de Blagnac est un pari sur l’avenir pour protéger encore plus d’avions, la forme « escargot » a été volontairement choisie, pour que l’on puisse augmenter (dans une phase 2) la coquille.

 

C’est finalement, le succès futur qui sera déterminant pour le lancement de cette phase, en quelque sorte, le visiteur sera le donateur pour un futur motivant.

 

Il ne reste plus qu’à y aller…

 

 

 

Texte et photos : Paul Marais-Hayer correspondant pour avia news.