15/09/2015

Vol inaugural pour le L-39NG !

img_3098.jpg

 

 

L’avionneur AERO Vodochody aérospatiale a réussi le vol inaugural de son avion école L-39 « Next Generation ». Ce lundi, les pilotes d’essais Miroslav Schützner et Vladimír Kvarda ont testé avec succès le nouveau standard de l’avion.

L’Albatros L-39NG est doté d’une nouvelle motorisation avec le Williams International FJ44-4M, l’avionique modernisée comprend des écrans multifonctions et un affichage tête haute (HUD) produit par SPEEL Praha. L’avion est également doté de bouts d'ailes composites en place des réservoirs originaux.

Pour son concepteur, L-39NG est un entraîneur moderne et efficace conçu comme un système de formation unifié, destiné aux forces aériennes modernes. L'avionique de l'avion doit permettre de  former les futurs pilotes des avions de 4e et de 5e génération. L’avion pourra être adapté aux besoins du client dans une grande mesure. Le L-39NG est équipé de cinq points de fixation pour les armes.

Avec cette nouvelle version de l’Albatros L-39, AERO Vodochody espère pouvoir ,ainsi se replacer sur le marché des aéronefs écoles, dont la concurrence se fait particulièrement forte.

 

L’Albatros L-39 :

C’est en février 1964 que le Ministère tchécoslovaque de la Défense émit un cahier des charges préliminaire visant à la réalisation d’un biplace d’entraînement à réaction destiné à succéder à l’aéro l-29 Delphin. S’en suivit un certain nombre de tractations avec le principal client potentiel dont l’Union Soviétique. De ce processus naquit la décision d’équiper le futur appareil d’un turboréacteur dérivé de l’Ivchenko AI-25. Si les essais en vol révélèrent immédiatement les excellentes qualités aérodynamiques du L-39, des problèmes apparurent au niveau de la motorisation et du dessin des prises d’air, qui durent être modifiées, entraînant un élargissement du maître-couple.Les trois prototypes suivants furent donc utilisés pour régler ces problèmes. Le septième prototype reçut les prises d’air définitives et servit à la mise au point du système de contrôle d’environnement et d’un APU utilisant une turbine française Saphir, ce qui rendait le L-39 totalement autonome au sol.

C’est finalement le turboréacteur AI-25TL, produit par Progress en Ukraine, qui fut retenu, moteur testé en 1971. En 1977 apparurent de nouvelles versions du L-39 Albatros, et le modèle de base fut désigné rétroactivement L-39C. L’avion connu un très grand succès au sein du pacte de Varsovie durant toute la Guerre-Froide.

 

p1510418.jpg

Photos : L’Albatros L-39NG lors de son vol inaugural @ AERO Vodochody