11/01/2015

Japon, gros retard pour le démonstrateur ATD-X !

 

p1526628.jpg

 

 

Tokyo, le prototype du démonstrateur Advanced Technology Demonstrator-X(ATD-X) ne pourra pas effectuer son premier vol comme prévu cette année. Des problèmes de logiciel en sont la cause.

 

Selon le calendrier prévu le démonstrateur de l’avion de combat japonais furtif de cinquième génération Demonstrator-X (ATD-X) «Shinshin» ne pourra prendre son envol qu’au début de 2016 et non au mois de mars de cette année.

 

Mitsubishi Heavy Industries (MHI) vient d’annoncer que des problèmes avec le logiciel qui contrôle redémarrages automatiques du moteur empêchent ce premier vol.  Les problèmes du logiciel affectent l'unité de commande du moteur (ECU), et  il faudra plusieurs mois pour les résoudre, ont indiqué les responsables.

L'ECU est un système de sécurité et de gestion de puissance critique qui réactive automatiquement un moteur si celui-ci s’arrête en vol.

 

Le Mitsubishi ATD-X «Shinshin» : 

 

Le Mitsubishi ATD-X «Shinshin» est un prototype expérimental d’avion de combat de cinquième génération entièrement conçu au Japon. Il est développé par le ministère japonais de la défense.  Le principal entrepreneur du projet et Mitsubishi Heavy Industries (MHI). L’ ATD-X est un acronyme signifiant « Advanced Technology Demonstrator - X ». Shinshin signifie « le dieu de l'esprit ».

 

Ce programme a été lancé en 2009, suite au refus du gouvernement américain de vendre à l’exportation le Boeing F-22 «Raptor» en 2006.

 

L’ATD-X sera utilisé en tant que démonstrateur technologique et prototype de recherches pour déterminer la viabilité des technologies aéronautiques militaires avancées du Japon. L'appareil bénéficiera de la poussée vectorielle tridimensionnelle: la poussée sera dirigée par trois palettes situées sur chaque tuyère, ce système a déjà été employé sur l'avion expérimental Rockwell X-31. Autre particularité, les commandes de vols électriques emploieront la fibre optique en lieu et place des câbles traditionnels, ce qui permettra un débit de données plus élevé et une immunité aux perturbations électromagnétiques. L'appareil embarquera un radar à antenne électronique (AESA). Une caractéristique encore en développement, baptisée littéralement « fonction d'auto-réparation des contrôles de vol » permettra à l'appareil de détecter automatiquement les dommages et les dégâts causés aux gouvernes de directions et d'ajuster l'utilisation des gouvernes restantes en conséquence, afin de garantir un vol stable et contrôlé.

 

Commentaires : 

 

Ces retards risquent à terme de clouer le programme au sol de manière définitive, en effet, les essais en vol ne sont prévu que jusqu’à la fin de 2016. En conséquence, l'avion aura une période d'essais en vol réduite. Japon décidera en 2018 si il continue ce programme national ou si, il cherchera à développer un nouvel avion de chasse en partenariat avec d'autres nations.

 

ATD-X-in-Nagoya.jpg

 

 

Photos : Le Mitsubishi ATD-X «Shinshin»@ MHI