01/07/2018

L’A400M qualifié pour le ravitaillement en vol !

p1726079_main.jpg

Les forces aériennes européennes ont travaillé de concert pour le qualification de l’A400m au ravitaillement en vol.

La Luftwaffe a rapporté le 25 juin qu'une A400M de la  Lufttransportgeschwader (escadrille de transport aérien) avait effectué un ravitaillement en vol d’un Boeing EF-18 « Hornet » des forces aériennes espagnoles, afin de démontrer les capacités de l'avion allemand à le faire.

L'A400M allemand a récemment volé de sa base de Wunstorf à Saragosse, d'où il a décollé le lendemain pour distribuer 14 tonnes de carburant à un total de 10 EF-18. Après une deuxième journée d'essais, la capacité de ravitaillement aérien de l'A400M allemande a été prouvée, selon la Luftwaffe.

Plus tôt en juin, la Direction Générale de l'Armement (DGA) a annoncé que son unité d'essais en vol avait mené une campagne démontrant la capacité de l'A400M de l'armée de l'air française à ravitailler les avions de combat Rafale. Cela incluait des tests simulant une défaillance du moteur et des commandes de vol de l'A400M, dans l'obscurité avec des lunettes de vision nocturne, et avec le Rafale dans diverses configurations.

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne (la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie et l’Indonésie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant hormis celui des avions, pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années.

Photo :A400M au ravitaillment d’un Rafale @ Armée de l’air