08/10/2020

Un A400M pour le Luxembourg !

cq5dam.web.1280.1280.jpeg

Les forces armées luxembourgeoises ont pris livraison de leur avion de transport militaire Airbus A400M, qui a été accepté sur la ligne d'assemblage final de l'A400M à Séville (Espagne). Il fera une première escale au Luxembourg avant de poursuivre son voyage vers la 15e escadre de transport aérien à Melsbroek (Belgique), où sera basée l'unité de transport aérien mixte entre la Belgique et le Luxembourg. Avec cette livraison, le Luxembourg devient le septième opérateur de l'A400M.

L'avion, connu sous le numéro de série MSN104, sera exploité par les forces armées luxembourgeoises et la Belgique au sein d'une unité binationale, ainsi que les sept A400M commandés par la Belgique, qui devrait recevoir son premier avion dans les semaines à venir. 

L'A400M a récemment atteint des capacités supplémentaires telles que l'envoi simultané de parachutistes pour un maximum de 116 parachutistes utilisant les portes latérales, le vol automatique à basse altitude dans des conditions météorologiques de vol à vue (le seul avion de transport militaire avec cette capacité), et la livraison aérienne et le combat à vide qui permet de larguer automatiquement une seule charge de 16 tonnes par extraction par parachute. En outre, 25 tonnes peuvent être larguées par gravité et le déchargement de combat manuel jusqu'à 19 tonnes sur palettes ou 25 tonnes sur une piste non goudronnée est possible, ce qui est sans précédent. En ce qui concerne les opérations de ravitaillement en vol des hélicoptères, l'A400M a récemment réussi les premiers contacts de ravitaillement avec un hélicoptère H225M. 

Photo : A400M luxembourgeois@ Airbus DS

20/08/2020

L’A400M peut enfin ravitailler les hélicoptères !

Copyright-DGA-1.jpg

Elle était attendue cette capacité de l’Airbus A400M « Atlas » pour le ravitaillement en vol des hélicoptères. Jusqu’alors, seuls des essais de contact « sec » en vol avaient été réalisés, afin d’évaluer le comportement aérodynamique des appareils et de vérifier la faisabilité des contacts entre la perche de ravitaillement de l’hélicoptère et le panier du tuyau de ravitaillement de l’A400M.

Campagne réussie :

Cette fois, la campagne d’essais, menée du 20 au 31 juillet 2020 avec un A400M d’Airbus et un H225 « Caracal » de l’escadron d’hélicoptères EH 1/67 « Pyrénées » de Cazaux mis à disposition par l’armée de l’Air, avait pour objectif de transférer du carburant entre les deux appareils afin d’évaluer le domaine de vol et les performances de ravitaillement.

Coté Caracal, cette campagne va permettre d’ouvrir la capacité opérationnelle au ravitaillement par A400M en plus de celle par KC130J de l’armée de l’Air. Coté A400M, l’avion est déjà apte à ravitailler des avions de chasse comme le Rafale ou des gros porteurs comme le C-130 ou même un autre A400M. Cette campagne prépare l’ajout de la capacité de ravitaillement des hélicoptères, prévue pour 2021. Elle fait partie des dernières capacités restant à qualifier au titre du standard final de l’avion attendu en 2022.

Le centre d’expertise et d’essais DGA Essais en vol a supervisé la réalisation de ces essais, dans le respect des mesures sanitaires particulières. L’A400M et le Caracal ont été mis en œuvre par des équipage mixtes DGA/Airbus.

Fin d’un calvaire :

Cette réussite signe la fin d’un calvaire pour l’A400M qui a connu une période de turbulences particulièrement difficile. Des voix se sont mêmes élevées chez nos voisins français pour dire qu’il fallait « oublier » la capacité de ravitaillement des hélicoptères en vol. La solution du problème des turbulences causées par les hélices de l’A400M a été trouvée une modification des tuyaux de ravitaillement.  Auparavant, les tuyaux de ravitaillement en vol, ceux qui se trainent derrière les ravitailleurs, mesuraient environ 24 mètres de long. Aujourd'hui, ces mêmes tuyaux ont été allongés et mesurent maintenant environ 37 mètres. Ce qui représente une différent positive de 13 mètres. Avec cet allongement, l'hélicoptère ravitaillé ne se trouve plus sous l'influence des turbulances des hélices. 

Les essais ont été effectués entre 1’000 et 10’000 pieds à une vitesse de vol, très basse de 194 km/h, et ont confirmé les résultats positifs des précédents vols de proximité effectués au début de l'année.

Copyright-DGA-4.jpg

Photos : Ravitaillement avec un A400M d’un H225M Caracal, un H160 est également testé  @ DGA

 

14/04/2020

Premier A400M pour le Luxembourg !

AIRBUS-SPS-ENCENDIDO-MOTORES-A400-MSN104-LUXEMBURGO-07-02-2020-007.jpeg

Le premier avion de transport tactique lourd Airbus A400M destiné aux Forces armées luxembourgeoises, a effectué son premier vol, marquant une étape clé vers sa livraison. L'avion, connu sous le nom de MSN104, a décollé de Séville (Espagne), où se trouve la chaîne d'assemblage final, à 16h08 heure locale (CET) et a atterri sur le site 5 heures plus tard le 13 avril.

L’A400M sera exploité par les forces armées belges et luxembourgeoises au sein d'une unité binationale basée en Belgique sur la base militaire belge de Melsbroek, près de Bruxelles. Le MSN104 devrait être livré au deuxième trimestre 2020. Le premier des huit Airbus A400M sera livré en mai prochain. L'avion a été commandé par le Luxembourg alors que les sept autres, qui devraient être prêts en 2022, ont été commandés par le gouvernement belge.

L’enveloppe budgétaire pour l’acquisition de cet appareil est de 168,5 millions d’euros. Le Luxembourg fournira trois équipages, soit six pilotes (officiers) et six soutiers (sous-officiers). À noter qu’au coût d’acquisition il faut ajouter des frais d’exploitation de 420 millions d’euros, étalés sur 35 ans.

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne, la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant hormis celui des avions, pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années.

Luxembourg Armed Forces A400M makes its maiden flight.jpg

Photos : A400M Luxembourgeois @ Airbus DS

 

01/07/2018

L’A400M qualifié pour le ravitaillement en vol !

p1726079_main.jpg

Les forces aériennes européennes ont travaillé de concert pour le qualification de l’A400m au ravitaillement en vol.

La Luftwaffe a rapporté le 25 juin qu'une A400M de la  Lufttransportgeschwader (escadrille de transport aérien) avait effectué un ravitaillement en vol d’un Boeing EF-18 « Hornet » des forces aériennes espagnoles, afin de démontrer les capacités de l'avion allemand à le faire.

L'A400M allemand a récemment volé de sa base de Wunstorf à Saragosse, d'où il a décollé le lendemain pour distribuer 14 tonnes de carburant à un total de 10 EF-18. Après une deuxième journée d'essais, la capacité de ravitaillement aérien de l'A400M allemande a été prouvée, selon la Luftwaffe.

Plus tôt en juin, la Direction Générale de l'Armement (DGA) a annoncé que son unité d'essais en vol avait mené une campagne démontrant la capacité de l'A400M de l'armée de l'air française à ravitailler les avions de combat Rafale. Cela incluait des tests simulant une défaillance du moteur et des commandes de vol de l'A400M, dans l'obscurité avec des lunettes de vision nocturne, et avec le Rafale dans diverses configurations.

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne (la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie et l’Indonésie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant hormis celui des avions, pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années.

Photo :A400M au ravitaillment d’un Rafale @ Armée de l’air

23/03/2018

A400M : une double livraison !

A400M_Double_Delivery.jpg

Séville, Airbus a officiellement livré pour la première fois deux avions de nouvelle génération A400M à européenne pour la coopération en matière d'armement (OCCAR), en charge de la gestion du programme A400M, représentant l'Allemagne et la France.

Lors d'une cérémonie à Séville, en Espagne. Le Directeur de l'OCCAR, Arturo Alfonso-Meiriño, a déclaré: "C'est un grand plaisir de voir deux des plus grands pays de l'OCCAR recevoir ces superbes avions le même jour dans une année où l'organisation célèbre elle-même le 20ème anniversaire de sa Convention. Cela témoigne du travail efficace effectué par l'équipe A400M de l'OCCAR pendant de nombreuses années dans la gestion de ce programme exceptionnellement complexe. »Ces dernières livraisons ont été les 60e et 61e A400M à être livrées et à amener respectivement les flottes allemande et française à 18 et 14 avions.

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne (la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie et l’Indonésie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant hormis celui des avions, n'est pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années

Photo : La livraiosn des deux A400M @ Airbus DS