03/11/2017

Emirates célèbre la livraison de son 100ème A380 !

IMG_0246.JPG

La compagnie Emirates Airlines célèbre aujourd'hui la livraison de son 100ème Airbus A380 lors d'une cérémonie spéciale avec l’avionneur Airbus au centre de livraison du fabricant à Hambourg.

La cérémonie a été particulièrement grandiose, avec la présence de nombreuses personnalités composée de Son Altesse Cheikh Ahmed bin Saïd Al-Maktoum, Président et Directeur Général des Emirats, Sir Tim Clark, Président Emirates Airline, Tom Enders, directeur général d'Airbus; Dominic Horwood, directeur de Rolls-Royce, Son Excellence Ali Al Ahmed, ambassadeur des EAU en Allemagne et Frank Horch, sénateur pour l'économie, les transports et l'innovation de la ville de Hambourg.

"Pour Emirates, l'A380 a été un succès. Nous avons été en mesure de l'utiliser dans des aéroports à capacités restreintes, ainsi que dans des aéroports régionaux et « secondaires » où nous avons accru la demande de passagers. Chaque fois que nous déployons un A380 sur un itinéraire, il stimule généralement le trafic et la demande supplémentaires, car les voyageurs sont attirés par notre expérience phare de l'A380. Nous restons attachés au programme et travaillerons en étroite collaboration avec Airbus et nos partenaires pour améliorer continuellement notre produit A380 alors que nous attendons de recevoir nos 42 avions restants en commande.

Emirates, un poids lourd :

Les investissements d’Emirates dans le programme Airbus A380 ont eu un impact significatif sur le Royaume-Uni et l’économie européenne en général. Une récente étude de Frontier Economics a établi qu’en 2013/2014, Emirates avait indirectement créé 7’000 emplois au Royaume-Uni, correspondant à une contribution de $630 millions (€595 millions) au PIB. A travers l’Union Européenne, les 140 commandes d’A380 ont, d’après les estimations, participé à soutenir 41'000 emplois, soit une impressionnante contribution de $3.6 milliards (€3.4 milliards) au PIB.  

Le programme A380 est au cœur de la stratégie de développement d’Emirates. Soixante A380 sont actuellement en opération et 80 de plus ont été commandés, faisant d’Emirates de loin le plus gros acheteur pour cet appareil. Depuis son introduction en 2008, plus de 36 millions de passagers ont volé avec l’A380. Il a rendu les opérations d’Emirates plus efficaces, transportant davantage de passagers entre les principaux aéroports mondiaux avec un degré d’excellence particulièrement élevé, devenu une signature de la marque.

En plus de la contribution qu’apporte Emirates à l’économie britannique à travers son programme A380, la compagnie continue à jouer un rôle central dans la connexion des villes secondaires, avec des services directs uniques entre Dubai et Newcastle, Birmingham, Manchester ou Glasgow, offrant à ces villes 83 liaisons en une seule escale vers l’Afrique, l’Asie et l’Australie. Ces services sont bien sûr un atout pour les marchés émergeants, soutenant le développement de centres régionaux et impactant positivement les investissements étrangers. Emirates assure aujourd’hui 16 liaisons quotidiennes vers le Royaume-Uni, dont 9 avec l’A380. 

En Suisse, l’A380 d’Emirates est actuellement en service sur l’un des vols quotidiens au départ de Zurich vers Dubaï. La compagnie a annoncé l’introduction de l’A380 sur le second vol à partir du 1eroctobre 2015. 

20171103-p2113-100th-A380-Emirates-BL_RAW--1322.jpg

Photos : Cérémonie de remise du 100ème A380 @ Airbus

 

 

07/02/2017

Des Airbus au Musée pour le patrimoine !

tmp459000131191046146.jpg

 

Afin d’œuvrer pour la sauvegarde du patrimoine aéronautique, Airbus va procéder au transfert de 4 de ses avions d’essais vers les musées aéronautiques de l’Air et de l’Espace de Paris-Le Bourget et le musée Aéroscopia de Toulouse. 

Ce sont l’A320 MSN1, récemment retiré de la flotte des appareils d’essais, ainsi que l’A340-600 MSN 360 et les A380 MSN2 et MSN4 qui profiteront de ces mesures de sauvegarde patrimoniale et seront bientôt présentés au public.

Le premier appareil transféré sera l’A380 MSN4 qui rejoindra le Bourget le 14 février prochain. 

Les trois autres appareils entretenus par Airbus Heritage à Toulouse, au sein de l’usine Airbus rejoindront quant à eux, dans les 20 prochains mois, Aéroscopia à Toulouse lorsque la zone nord du musée aura pu être aménagée à cet effet.

L’ensemble de ces appareils couvre plus de 30 années d’essais en vol et de succès commerciaux de la marque Airbus. 

L’A380 MSN4 exposé au Bourget, l’un des plus grands musées aéronautiques mondiaux, bénéficiera d’un aménagement unique qui mettra en valeur le rôle de cet avion d’essai, le plus grand du monde.

Après une longue phase de chantier technique à effectuer sur la machine après son arrivée au Bourget, l’aéronef fera l’objet d’un chantier scénographique particulier afin de permettre au plus grand nombre d’y accéder dès 2018 dans les meilleures conditions possibles.

11/05/2016

Premiers Rolls-Royce Trent 900 pour les A380 d’Emirates !

1908626932.jpeg

La nouvelle avait fait grand bruit en 2015 lorsque la compagnie Emirates signa brutalement à Londres un contrat important en faveur des réacteurs de Rolls Royce Trent 90pour équiper ses futures A380.

Jusqu’ici la compagnie avait opté pour les Engine Alliance GP7200. Le motoriste anglais fournira les moteurs des 52 prochains A380 destiné à la compagnie Emirates.

Pourquoi ce changement :

Disposer de deux types de motorisation sur une même flotte n’est pas courant et peu rendre la logistique de maintenance plus complexe. Pourtant la compagnie Emirates n’a pas hésité à franchir le pas. Il semble que la principale motivation provient du fait que le motoriste anglais à améliorer de manière continue les performances économiques et opérationnelles de son moteur Trent 900, ce qui a été déterminant dans le choix du transporteur.

Position de force pour Rolls-Royce :

Avec le choix de motoriser ses A380 avec le motoriste anglais, celle-ci détient désormais un peu moins de 70% du carnet de commandes fermes en cours de l'A380. Actuellement 11 opérateurs de l’A380 sur 17 ont choisi la Trent 900.

Emirates, un poids lourd :

Les investissements d’Emirates dans le programme Airbus A380 ont eu un impact significatif sur le Royaume-Uni et l’économie européenne en général. Une récente étude de Frontier Economics a établi qu’en 2013/2014, Emirates avait indirectement créé 7000 emplois au Royaume-Uni, correspondant à une contribution de $630 millions (€595 millions) au PIB. A travers l’Union Européenne, les 140 commandes d’A380 ont, d’après les estimations, participé à soutenir 41'000 emplois, soit une impressionnante contribution de $3.6 milliards (€3.4 milliards) au PIB.  

Le programme A380 est au cœur de la stratégie de développement d’Emirates. Soixante A380 sont actuellement en opération et 80 de plus ont été commandés, faisant d’Emirates de loin le plus gros acheteur pour cet appareil. Depuis son introduction en 2008, plus de 36 millions de passagers ont volé avec l’A380. Il a rendu les opérations d’Emirates plus efficaces, transportant davantage de passagers entre les principaux aéroports mondiaux avec un degré d’excellence particulièrement élevé, devenu une signature de la marque.

En plus de la contribution qu’apporte Emirates à l’économie britannique à travers son programme A380, la compagnie continue à jouer un rôle central dans la connexion des villes secondaires, avec des services directs uniques entre Dubai et Newcastle, Birmingham, Manchester ou Glasgow, offrant à ces villes 83 liaisons en une seule escale vers l’Afrique, l’Asie et l’Australie. Ces services sont bien sûr un atout pour les marchés émergents, soutenant le développement de centres régionaux et impactant positivement les investissements étrangers. Emirates assure aujourd’hui 16 liaisons quotidiennes vers le Royaume-Uni, dont 9 avec l’A380. 

En Suisse, l’A380 d’Emirates est actuellement en service sur l’un des vols quotidiens au départ de Zurich vers Dubaï. La compagnie a annoncé l’introduction de l’A380 sur le second vol à partir du 1er octobre 2015. 

 

A380-trent900.JPG

 

Photos : 1 A380 Emirates @ Emirates 2 Trent 900@ Rolls-Royce

 

29/01/2016

Grosse commande de l’Iran pour Airbus !

csm_Airbus_formation_flight_A320_A330_A350_XWB_A380_5b863103f6.jpg

L’Iran a confirmé une commande portant sur un total de 118 avions de ligne à l’avionneur européen Airbus. Soumise à l’embargo depuis 1995, la flotte d’avions de ligne de l’Etat Islamique est en très mauvais état et ne compte plus que 140 aéronefs en état de vol. Les besoins sont donc énormes, on estime, qu’il faudra pas moins de 500 avions pour venir équiper les compagnies aériennes du pays, durant les 10 prochaines années. Tous les constructeurs sont donc engagés sur la réouverture de ce grand marché.

Première étape pour Airbus :

Le premier avionneur à pouvoir bénéficier de l’ouverture du marché iranien en ce qui concerne l’aviation civil est l’européen Airbus avec 118 commandes qui se déclinent ainsi : 21 appareils de la famille A320CEO, 24 de la famille A320NEO, 27 de la famille A330CEO, 18 A330NEO, 16 A350-1000 et 12 A380. A noter que le marché iranien permet de relancer un peu les besoins en très gros-porteurs, l’A380 se positionne en Iran et son concurrent Boeing espère placer prochainement son B747-800 « Intercontinental ».

 

Photo : Les appareils commandés par l’Iran @ Airbus

 

 

12/01/2016

Airbus se porte à merveille !

a350-msn4-msn2-001_airbus_sramadier.jpg

Aujourd’hui, le président d’Airbus Fabrice Brégier, s’est exprimé à Paris pour présenter la situation de l’avionneur comme chaque année. Le constructeur européen a enregistré en 2015 sa treizième année consécutive de croissance et reste le champion des nouvelles commandes.

L’avionneur européen a enregistré des commandes pour avec 1'036 aéronefs et a livré 635 avions remis à 85 clients différents pour une total de 91,6 milliards de dollars au prix catalogue. Airbus reste porté par le succès de ses monocouloirs A320 et A320neo, qui totalisent 897 commandes nettes en 2015 contre 139 pour les gros-porteurs. Fait marquant : l’avionneur a confirmé la signature fin 2015 d’un contrat ferme portant sur trois A380 avec un acheteur qui tient à rester anonyme pour le moment, mais dans le milieu on parle aisément de la compagnie japonaise ANA.

Petits retards :

Chez Airbus on confirme la livraison dans deux semaines du premier A320NEO à la compagnie aérienne Lufthansa qui devait normalement de faire en 2015. Un autre retard pose problème, il concerne l’A350XWB, en effet, l’équipementier Zodiac a des difficultés de production en ce qui concerne les sièges et les toilettes de l’avion. De fait, Airbus a revu à la baisse ses objectifs 2016 de production pour l’A350XWB à 50 appareils soit 10 de moins que prévu. Mais ceci n’entame pas la confiance dans le programme du nouvel avion.

 

Photo : L ‘A350XWB @ Airbus