22/12/2016

L’Iran commande 100 avions auprès d’Airbus !

800x600_1482410500_A350-900_and_A330-900neo_.JPG

Airbus vient de confirmer l'achat par l'Iran de 100 avions dans le cadre de la réouverture des relations commerciales entre Téhéran et les pays occidentaux près d'un an après la levée des sanctions liées à son programme d'enrichissement nucléaire. On parle d’un contrat d’une valeur de 20 milliards de dollars.

L'Iran commande 46 exemplaires de la famille de court-courriers A320, 38 long-courriers de la famille A330 et 16 exemplaires de l'A350, le dernier long-courrier d'Airbus, précise le constructeur européen dans un communiqué. Les livraisons démarreront début 2017.

L'accord est assujetti aux permis d'exportation du Bureau of Foreign Assets Control (OFAC) du gouvernement américain qui ont été accordés en septembre et novembre 2016. Ces licences sont requises pour les produits contenant 10% ou plus de contenu technologique américain. Airbus a étroitement collaboré avec les autorités de régulation de l'UE, des États-Unis et d'ailleurs pour assurer la compréhension et la pleine conformité avec le JCPOA. Airbus continuera d'agir en pleine conformité avec les conditions des licences OFAC.

 

Photo : A330neo & A350@ Airbus

Lufthansa a reçu son premier A350 !

800x600_1480426684_A350_XWB_Lufthansa_first_flight_-_take_off.jpg

Le Groupe Lufthansa, le plus gros client et opérateur aérien d'Airbus, a réceptionné son premier avion A350 XWB. L'avion est le premier des 25 A350-900 que Lufthansa a sur commande auprès de l’avionneur européen. Lufthansa déploiera ses premiers A350 sur les routes long-courrier de Munich à Delhi et à Boston.

Propulsé par les moteurs Rolls-Royce, l'A350 XWB de Lufthansa dispose d'une configuration de cabine confortable de trois classes avec 48 sièges en Business, 21 places en Premium Economy et 224 places en Economy. L'A350 XWB est équipé des derniers produits de cabine de Lufthansa, y compris de nouveaux sièges, une toute nouvelle expérience de divertissement et pour la première fois, une connectivité en vol, offrant un niveau de confort et de commodité aux passagers de Lufthansa dans toutes les classes.

L'A350 XWB dispose du dernier design aérodynamique, du fuselage et des ailes en fibre de carbone, ainsi que de nouveaux moteurs Rolls-Royce économes en carburant. Ensemble, ces dernières technologies se traduisent par des niveaux inégalés d'efficacité opérationnelle, avec une réduction de 25 % de la combustion du combustible et des émissions, et des coûts d'entretien nettement plus faibles. L'espace, la tranquillité, l’intérieur et l'éclairage d'ambiance dans la cabine contribuent à des niveaux supérieurs de confort et de bien-être, établissant de nouvelles normes en termes d'expérience de vol pour tous les passagers.

À ce jour, Airbus a enregistré un total de 810 commandes fermes pour l'A350 XWB auprès de 43 clients dans le monde, ce qui en fait déjà l'un des avions à large fuselage les plus réussis jamais.

 

800x600_1482336091_A350-900_Lufthansa_first_delivery_group.jpg

Photos : 1 le premier A350 de Lufthansa 2 Cérémonie de remise @ Airbus/A.Doumenjou

10/05/2016

Un Falcon 2000LXS teste la norme LPV200 !

unnamed-1.jpg

En ce mois de mai Dassault aviation a participé avec un Falcon 2000LXS aux essais d'approche aux instruments (IAP) avec un minima LPV (Performance Localizer avec guidage vertical) de 200 pieds, en utilisant le service EGNOS LPV200. Ces essais ont été réalisés sur les installations de l’aéroport Charles de Gaulle à Paris.

Moins coûteux que l’ILS:

Les approches basées sur le système EGNOS (European Geostationary Navigation Overlay Service) sont considérées comme similaires à celles de l’ILS, puisque le niveau de service LPV-200 est compatible avec l’Annexe 10 de la Catégorie des obligations liées aux performances d’approche de précision I de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI). Les approches LPV permettent d'atterrir dans des installations non équipées de systèmes d'atterrissage aux instruments coûteux, qui comprend de nombreux petits aéroports régionaux et locaux. L'abaissement de la hauteur de décision de 250 pieds à 200 pieds fournit un avantage opérationnel substantiel dans de mauvaises conditions météorologiques et des conditions de faible visibilité.

Essais très satisfaisants :

Cette série de tests semble voir conquis les pilotes, pour qui le système LPV a été jugé bien plus stable et plus fiable en terme de sécurité, mais également plus économique que les approches ILS. D’autres aéronefs, comme un ATR-42-600 et un A350 font partie des essais du nouveau système.

 

unnamed.jpg

Photos : 1 Falcon 2000LXS destiné aux tests LPV 2 Approche dans le cockpit @ Dassault Aviation/V.Feldzer

29/01/2016

Grosse commande de l’Iran pour Airbus !

csm_Airbus_formation_flight_A320_A330_A350_XWB_A380_5b863103f6.jpg

L’Iran a confirmé une commande portant sur un total de 118 avions de ligne à l’avionneur européen Airbus. Soumise à l’embargo depuis 1995, la flotte d’avions de ligne de l’Etat Islamique est en très mauvais état et ne compte plus que 140 aéronefs en état de vol. Les besoins sont donc énormes, on estime, qu’il faudra pas moins de 500 avions pour venir équiper les compagnies aériennes du pays, durant les 10 prochaines années. Tous les constructeurs sont donc engagés sur la réouverture de ce grand marché.

Première étape pour Airbus :

Le premier avionneur à pouvoir bénéficier de l’ouverture du marché iranien en ce qui concerne l’aviation civil est l’européen Airbus avec 118 commandes qui se déclinent ainsi : 21 appareils de la famille A320CEO, 24 de la famille A320NEO, 27 de la famille A330CEO, 18 A330NEO, 16 A350-1000 et 12 A380. A noter que le marché iranien permet de relancer un peu les besoins en très gros-porteurs, l’A380 se positionne en Iran et son concurrent Boeing espère placer prochainement son B747-800 « Intercontinental ».

 

Photo : Les appareils commandés par l’Iran @ Airbus

 

 

12/01/2016

Airbus se porte à merveille !

a350-msn4-msn2-001_airbus_sramadier.jpg

Aujourd’hui, le président d’Airbus Fabrice Brégier, s’est exprimé à Paris pour présenter la situation de l’avionneur comme chaque année. Le constructeur européen a enregistré en 2015 sa treizième année consécutive de croissance et reste le champion des nouvelles commandes.

L’avionneur européen a enregistré des commandes pour avec 1'036 aéronefs et a livré 635 avions remis à 85 clients différents pour une total de 91,6 milliards de dollars au prix catalogue. Airbus reste porté par le succès de ses monocouloirs A320 et A320neo, qui totalisent 897 commandes nettes en 2015 contre 139 pour les gros-porteurs. Fait marquant : l’avionneur a confirmé la signature fin 2015 d’un contrat ferme portant sur trois A380 avec un acheteur qui tient à rester anonyme pour le moment, mais dans le milieu on parle aisément de la compagnie japonaise ANA.

Petits retards :

Chez Airbus on confirme la livraison dans deux semaines du premier A320NEO à la compagnie aérienne Lufthansa qui devait normalement de faire en 2015. Un autre retard pose problème, il concerne l’A350XWB, en effet, l’équipementier Zodiac a des difficultés de production en ce qui concerne les sièges et les toilettes de l’avion. De fait, Airbus a revu à la baisse ses objectifs 2016 de production pour l’A350XWB à 50 appareils soit 10 de moins que prévu. Mais ceci n’entame pas la confiance dans le programme du nouvel avion.

 

Photo : L ‘A350XWB @ Airbus