04/05/2017

Le Ka-52K bientôt certifié !

1111149.jpg

 

Kamov a terminé la première phase des essais maritimes de sa plate-forme d'hélicoptère de combat multirôle navale Kamov Ka-52K « Katran » (Dog Shark). Pour ce faire, deux Ka-52K ont effectué des essais de plusieurs semaines à partir de la fin de 2016 au début de 2017.

Ces hélicoptères Ka-52K ont terminé la première phase de test dans des conditions maritimes, qui permettent de valider l’engagement de ceux-ci sur des bâtiments de surface.

Cependant, pour l’équipe d’essai, un test en condition navale est insuffisant pour comprendre le travail des moteurs, des unités, de l'avionique, du contrôle et des systèmes d'armement dans le climat maritime. Le bureau de conception de Kamov va ainsi continuer dans les prochaines semaines son travail d’essai y compris ceux sur des croiseurs en mer a déclaré le Directeur général délégué aux ventes d'hélicoptères russes, Vladislav Savelyev de Russians Helicopters.

La marine de la Fédération de Russie a commandé 32 hélicoptères Ka-52K, dont environ 20 sont actuellement en service pour la formation des équipages. La qualification définitive est attendue pour la fin de l’année.

Le Kamov Ka-52K « Katran » :

Le Kamov Ka-52K "Katran" est une version navalisée du Ka-52 « Alligator ». Le Ka-52K bénéficie de pales et d’ailes repliables, d’un train d’atterrissage renforcé, d’un traitement anticorrosion, ainsi que de nouvelles capacités comme la lutte antinavire. En matière d'armement, cet appareil recevra le missile air-mer Kh-35UV en plus de l’armement classique de l’Alligator. Les deux pilotes disposent d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial, puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur. Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique. Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome. L'hélicoptère disposant de petites ailes équipées chacune rails de suspension, ainsi, que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char «Vikhr» d’une portée de 8 km.  Le Ka-52 est armé d'un canon  2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut.

Сергй_Рябцев.jpg

Photos : Ka-52K « Katran » @ Kamov

 

24/11/2016

La Russie a reçu son premier Mi-8AMT « arctique Terminator » !

1023512274.jpg

Le ministère russe de la Défense du pays vient de confirmer la livraison cette semaine du premier exemplaire de l’hélicoptère Mi-8AMTCh VA « arctique Terminator ». Le nouvel hélicoptère a été réceptionné au sein de l’aéronavale russe.

L’arctique Terminator :

L’hélicoptère Mi-8AMTCh VA « arctique Terminator » est basé sur la version du MIL Mi-8AMTS blindée du célèbre Mi-8. Cette variante est construite par l'usine de Kazan. Ce standard du Mi-8 dispose d’une cabine blindée pour l’équipage de réservoirs de carburant supplémentaires et d’un radôme monté dans le nez.

Le nouveau standard « AMTCh VA » est spécialement étudié pour permettre à l’hélicoptère d’évoluer par grand froid. L’équipage dispose d’un système de réchauffement et la capacité de se mettre en marche même par —60°C. Ce dispositif de préchauffage permet de protéger la motorisation et la transmission, et l’ensemble de l’alimentation en huile et carburant. Les systèmes hydrauliques ont été également renforcés pour le froid. Par ailleurs, cette version dispose de turbines plus puissantes.

L’avionique a été également revue avec la dotation d’un pilote automatique numérique qui permet de voler en toute sécurité par grand froid mais également pendant la nuit polaire arctique.

Tout comme le MIL Mi-8AMTS, l’arctique Terminator  emporte des missiles air-air « Igla », des missiles air-sol « Spiral », des mitrailleuses de 23mm et des nacelles lance-roquettes B8V20A de 80 mm ainsi que deux mitrailleuses de 7,62 mm à la proue et à l’arrière de l’appareil.

Le Mi-8AMTCh VA « arctique Terminator » va équiper le groupement arctique russe qui contrôle les frontières septentrionales du pays.

 

Photo : Mi-8AMTCh VA « arctique Terminator »@ Rossiyskaya Gazeta

 

 

27/07/2014

Entrée en service de l'Il-38N de patrouille maritime !

1526561_-_main.jpg

 

 

La marine russe a réceptionné son premier Ilyushin Il-38N (MPA) de patrouille maritime et de lutte anti-sous-marine. L'Il-38N est un dérivé de l'avion de transport Il-18.

 

L’avionneur russe Ilyushin travaille à la transformation de cinq aéronefs Il-38 destinés à aéronavale à la norme 38N en vertu d'un contrat (de 150 millions d'USD) accordé par le ministère russe de la Défense (MoD) le 25 mai 2012. Ce contrat de mise à niveau a été signé après l'entrée en service réussie d'un prototype d’Il-38N au sein de la  flotte du nord en mars 2012. 

 

La marine russe espère à terme se doter d’un total de 28 Il-38N de patrouille maritime et de lutte anti-sous-marine d’ici 2020.

 

La mise à jour des Il-38N comprend l'installation d'un nouveau système de navigation de recherche baptisé « STS Novella» qui comprend un radar, hydro-acoustique avec magnétométrie, un nouveau système de reconnaissance électronique couplé à une imagerie thermique pour la reconnaissance. L’ensemble ses systèmes informatiques et les sous-systèmes de navigation ont été modernisés. Lors de la détection d'un sous-marin, l'Il-38N équipé avec les STS Novella commence à localiser un contact avec un suivi entièrement automatisé. Les fonctions permettent à l'équipage de superviser la détection et la poursuite et ceci jusqu’à la destruction de la cible de manière automatique. 

 

De plus l’ensemble des améliorations permettent une meilleure recherche sur une zone quatre fois plus grande qu’actuellement. Un seul avion Il-38N peut suivre dorénavant jusqu’à 32 cibles à la fois. Le radar pour être en mesure de détecter des cibles aériennes à 90 km et un périscope de sous-marin (avec 1 m² écho) à 30-35 km. Le module radio hydro-acoustique peut fonctionner avec des bouées via 96 canaux et est géré par un seul opérateur. Chaque module fournit un cycle complet de réception de l'information et de traitement de huit balises. Trois types de bouées sonar sont utilisées: les RGB-41 passive, ou sonar non-directionnel avec les bouées RGB-48. Pour la reconnaissance le système utilise les nouvelles bouées RMB-81 pour détecter un sous-marin, sur la base de sa signature magnétique qui fonctionne en parallèle avec le magnétomètre quantique de détection des sous-marins, qui permet une détection jusqu'à 900m de profondeur. Pendant ce temps, un système de stabilisation gyroscopique électro-optique infrarouge (EOIR) permet la détection, le suivi et la catégorisation des cibles de surface.


il38n.jpg

 

 

 

 

Photos : Ilyushin Il-38N  (MPA) @ Ilyushin

21:46 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ilyushin, il-38n, aéronavale russe, mpa |  Facebook | |

03/09/2013

La Marine russe confirme le SU-30SM !

DSC_5873.jpg


 

 

MOSCOU, la Marine russe a confirmé mardi son intention d'aligner le chasseur de dernière génération Sukhoi SU-30SM «Flanker» dans le cadre d'une large montée en puissance de ses capacités de combat, selon le commandant de la marine en chef l’amiral Viktor Chirkov, lors d'une conférence de presse à l'Académie navale Kuznetsov.

 

Après avoir entamé des négociations avec le constructeur Irkut pour la livraison de 12 avions SU- 30SM à la mi-2011, la Marine russe s'attend maintenant à recevoir «plusieurs dizaines» de ces appareils. Le SU-30SM a reçu l’approbation de la Marine pour un approvisionnement à large taux de production. Selon l'amiral Chirkov, cette acquisition de SU-30SM est prévue dans le cadre d'un achat important qui comprend 21 nouveaux avions qui devront être livré d’ici 2020.

 

L’Armée de l’air russe a déjà commandé 60 Sukhoi SU-30SM, la Marine compte se doter du même appareil et par la suite, procéder à des commandes additionnelles conjointes avec l’Armée de l’air.

 

Sukhoi SU-30SM : 


 

349057970.jpeg


 

Les SU-30SM se différencient des SU-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par d’autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme SU-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.


 

DSC_5815.jpg


 

Photos :  1 & 3 Sukhoi SU-30SM @ Sergy 2 Cockpit @ Irkut

21:32 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : marine russe, aéronavale russe, sukhoi, su-30sm |  Facebook | |