09/05/2017

La Suède modernise ses Hercules !

320065382.jpg

La Suède a décidé de ne pas opter pour l’instant d’un nouvel avion de transport. Par contre, le pays opte pour modernisation de sa flotte vieillissante Lockheed-Martin C-130H « Hercules ».

Selon les déclaration du colonel Magnus Liljegren, du quartier général de la Force aérienne suédoise (SwAF) : les six C-130H restants en service seront modernisés à mi-vie pour pouvoir continuer à voler jusqu’en 2032.

Selon le Col Liljegren la mise à jour couvrira l'avionique de l'avion principalement, Par contre, il sera pas question d’introduire des travaux structurels majeurs, car ceux-ci seraient trop coûteux compte tenu des heures de vol des cellules. Lors de la mise à jour, l’un des C-130H soit un KC-130H spécialisé dans le ravitaillement en vol sera temporairement inutilisable. Mais, il semble que cette fonctionnalité est peu souvent utilisée par le SwAF.

Dans l’attente du KC-390 ?

Depuis 2015, l’armée de l'air suédoise (Flygvapnet) cherche à remplacer ses actuels avions de transport tactique de type Lockheed-Martin C-130H « Hercules », par un nouveau type d’appareil.Le projet d’acquisition du Gripen E est aujourd’hui prioritaire et ne laisse pa sd eplace financièremement à l’achat d’un nouvel avion de transport. De plus, les liens actuels avec l’avionneur brésilien Embraer semblent de plus en plus se rapprocher, ce qui laisse penser que la Suède pourrait procéder à l’achat du KC-390 dans les années 2020 à 2025.

Photo:  C-130H Flygvapnet à Payerne @P.Kummerling

 

 

 

.

07/05/2017

Le premier F-35B assemblé en Italie !

C_Emb-KUIAATVtj.jpg

Le premier Lockheed-Martin F-35B assemblé hors des Etats-Unis est sorti de la chaine d’assemblage italienne de Cameri. L’avionneur italien Leonardo est partenaire de Lockheed-Martin pour le montage des F-35A et dorénavant du F-35B. L’entreprise italienne assemble également des ailes pour le F-35A en tant que fournisseur de deuxième source de Lockheed-Martin.

Parallèlement à Cameri, Lockheed-Martin exploite deux autres centres, à Fort Worth et à Nagoya, au Japon. Cameri est le seul établissement étranger à construire la variante STOVL et produira 30 F-35B et 60 F-35A pour l'Italie, ainsi que 29 F-35A pour l'Aviation royale néerlandaise. L’usine Leonardo de Cameri a déjà livré sept F-35A.

Ce premier F-35B n° BL-1 doit effectuer son vol inaugural pour la fin du mois d'août, avec une livraison prévue au ministère italien de la Défense en novembre. À la suite d'essais en vol, un pilote italien pilotera le BL-1 jusqu’au centre du Naval Air Station de Patuxent River dans le Maryland, au début de l’année 2018 pour effectuer la certification des effets environnementaux électromagnétiques requis.

C_EPmxrXgAULA-D.jpg

La variante F-35B :

La variante du F-35B STOVL (Short TakeOff/Vertical Landing, ou décollage court et atterrissage vertical) cette version possède une soufflante intégrée verticalement dans le fuselage, à l'arrière du cockpit (utilisée uniquement pour le décollage ou l'atterrissage), ainsi qu'une tuyère principale orientable vers le bas. La soufflante est reliée à la turbine basse pression du réacteur principal. La capacité interne en carburant est réduite à 6,35 tonnes (- 24,22 % par rapport à la version F-35A).Cette variante du F-35 est celle qui sera livrée à l'US Marines Corps et la Royal Air Force.

C_EPnYgXcAAj-Iz.jpg

Photos : Le premier F-35B assemblé en Italie@ Leonardo/Lockheed-Martin

 

 

01/05/2017

Le Honduras va moderniser ses F-5 en attendant mieux !

32346.jpg

La Force aérienne du Honduras (Fuerza Aerea Hondureña - FAH) a mené une évaluation en vue de la mise à niveau de sa flotte d’avion de combat Northrop F-5 E/F « Tiger II ». Un appel d’offre avait été lancé pour déterminé la société qui sera en charge de la modernisation. C’est l’entreprise israélienne Elbit Systems qui a remporté ce contrat.

Accord des USA :

Pour modernisé sa flotte de 10 F-5 encore en service, le Honduras avait initialement besoin de l’accord des Etats-Unis, ce qui n’était pas gagné d’avance. Mais les rapports politiques et personnelles étroits que Donald Trump a avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu semble aujourd’hui aller dans un sens positif pour la réalisation du contrat.

Les détails de la modernisation des F-5 honduriens n’est pas complétement connue. Dans un premier temps, elle concernera la réparation des cellules afin de permettre à l’avion de tenir son rôle au minimum jusqu’en 2020-2022. Il semble que les sièges éjectables devront être remplacés ainsi que certaines pièces importantes comme des parties des empennages horizontaux et des ailes, du trains d’atterrissages. Une révision complète des moteurs devra être effectuée. Question modernisation, il semble que celle-ci se limite à un nouvel ordinateur de mission et au remplacement de certains instruments et de l’adaptation du missile israéliens Rafael Python IV.

En attendant mieux :

Le Honduras espère malgré tout pourvoir trouver d’ici 2020 un remplaçant à sa flotte de F-5 et de Cessna A-37 « Dragonfly ». Différent aéronefs semble intéressés le pays, notamment le Aerospace Industries (IAI) Kfir block 60, le JF-17 sino-pakistanais et le MiG-29M2 russe. Malgré des finances limitées le pays a débuté une modernisation de son armée avec dernièrement la mise en service de radars de surveillance militaires lui permettant d’être autonome en terme de détection.

Photo : F-5 E hondurien @ Nelson Mejia

 

 

21/04/2017

Le Kazakhstan veut plus de CN-295 !

3234.jpg

 

Le Kazakhstan va renforcer sa flotte d’avions de transport moyens de type Airbus Cn-295 à huit appareils. Un accord a été signé avec l’avionneur européen pour l’acquisition de 2 appareils supplémentaires. Les deux avions seront livrés au deuxième semestre de cette année.

A propos du CN-295 :

Au début des années 1980, l'Espagne cherche un appareil complémentaire au C-212, le constructeur national CASA s'entend avec l'indonésien IPTN pour produire la version de base d'un appareil de transport tactique, les autres versions pouvant être produites nationalement. Le premier vol intervient le 11 novembre 1983 et l'avion entra en service dans l'Ejercito del Aire en 1988.
Le CN-235 reprend les éléments traditionnels du transport tactique : ailes et dérives hautes pour les protéger des projections venues des pistes non préparées, aile droite pour diminuer la vitesse d'approche, rampe de chargement à l'arrière. Le CN-235 peut ainsi transporter 51 combattants, 18 brancards ou 4 palettes.

En 1995, l'Espagne crée une version très modernisée, le C-295, pour compléter sa flotte. Le C-295 dispose d'une soute plus longue de 3 mètres, d'une nouvelle avionique, d'un train et d'une structure renforcés, de points d'emports sous les ailes et de moteurs Pratt & Whitney PW127G entraînant des hélices hexapales. Il peut ainsi transporter 71 combattants, 48 parachutistes, 24 civières ou 5 palettes. Il est également proposé en version Persuader pouvant accomplir des missions de chasse aux sous-marins. Le C-295 est vendu à une dizaine d'états, comme le Portugal, la Pologne, l'Algérie ou le Brésil.
Plus de 85 avions C295 sont en service aujourd’hui avec 14 opérateurs différents.

 

Photo : C295 de l’armée de l’air du Kazakhstan @ Timerbayey

02/10/2009

USAF : relance de l’offre des avions ravitailleurs

foto_kc135d[1].jpg

Le troisième volet du feuilleton du nouvel avion de ravitaillement de l’US Air Force vient de démarrer ! L’appel d’offres qui vise le remplacement des vénérables KC-135 vient d’être relancé, deux constructeurs s’affrontent pour ce troisième round, l’européen Airbus et l’américain Boeing. L’enjeu est de fournir 179 appareils à l’US Air Force, pour un montant estimé à 35 milliards de dollars.

Rappel :

Une première fois attribué à Boeing, avec son KC-767 Advanced Tanker, le contrat avait été ensuite confié, en mars 2008, aux constructeurs EADS et Northrop-Grumman, avec le KC-45 (A330 MRTT), avant d’être une nouvelle fois dénoncé par le Government Accountability Office (GAO) pour un vice de procédure.

1802251432[1].jpg

Nouveau délai et exigences :

Les deux concurrents en lice et le Congrès ont désormais soixante jours pour faire part de leurs éventuelles remarques avant que la publication définitive du cahier des charges. Une fois le processus de sélection engagé, l’annonce du vainqueur de l’appel d’offres ne sera connu qu’à la mi-2010. Les premiers avions ravitailleurs devraient être livrés à partir de 2015, sauf nouveau rebondissement !

Le projet de cahier de charges contient 370 spécifications techniques, contre 800 pour le précédent appel d’offres. Il s’agit ici de faire vite, car l’US Air Force n’a plus de temps à perdre, une douzaine de vieux KC-135 seront retiré du service chaque année en cours ! Cependant, si ce cahier est restreint, de nouvelles spécificités sont demandées en ce qui concerne l’avionique, les questions d’emploi, chères aux Président Obama.

La problématique du prix à l’exploitation et de la maintenance seront là des facteurs déterminant dans le choix final.

Il n’est pas exclut non plus, que la commande puisse être partagée entre les deux constructeurs, cette éventualité avait déjà été exposée, afin de garantir  du travail à l’ensemble des entreprises concurrentes.

Airbus A330 MRTT :

L’A330 MRTT est inter opérable avec les avions receveurs de l’OTAN et alliés sans reconfiguration au sol. La grande capacité en carburant de 111 000 kg (245 000 lb) héritée de l’avion de ligne à succès A330-200 dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller en mission de ravitaillement de vol, et ce, sans réservoirs de carburant supplémentaires.

 

Les clients actuels sont : l’Australie, Arabie Saoudite, l’Angleterre.

F15_767Tanker_lg[1].jpg

 

Boeing KC-767 Advanced Tanker :

Dérivé avancé du futur avion cargo Boeing 767-200 Freighter LR à rayon d’action étendu, ce nouveau ravitailleur sera fabriqué dans les usines Boeing d’Everett, dans l’état de Washington, sur la chaîne d’où sont sortis plus de 950 Boeing 767.

Grâce à sa consommation de carburant optimisée et à ses performances exceptionnelles au décollage, le KC-767 permettra en effet de mieux ravitailler les théâtres d’opérations en desservant plus d’un millier de bases supplémentaires par rapport au KC-135.

 

Les clients du KC-767 AT : Le Japon et l’Italie.

 

Lien déjà publié sur le sujet :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/01/25/a330-mrtt-que-va-decider-obama.html

 

 

Photos : 1 le vénérable KC-135 ici avec un F-16. @ USAF. 2 l’Airbus A330 MRTT ici un australien en compagnie du F/A-18 A espagnol. @ EADS. 3 KC-767 AT italien avec un F-15. @ Boeing Press.