18/01/2012

Le 3e Sukhoi SU-35S à volé !

 

_SPL343177.jpg


 

Moscou, le  3e appareil de type Sukhoi SU-35S a décollé de l’aérodrome de  Komsomolsk-sur-Amour avec au commande le pilote d’essais Taras Artsebarsky. Lors de se premier vol, les modes de propulsion ainsi que les divers systèmes intégré de contrôle, les  caractéristiques de stabilité et de contrôlabilité ont été testées pendant plus de 2 heures. Le fonctionnement des moteurs, des systèmes et des équipements s'est avéré être parfait selon Sukhoi.

Les essais se poursuivent :

Les deux premiers Su-35 ont déjà volé plus de 400 heures de vols. Le premier et le second exemplaire du Su-35 ont effectué les essais en vol préliminaires et permis de vérifier l'ensemble de base des spécifications techniques de vol et de l'équipement de bord et les caractéristiques de maniabilité.  Les caractéristiques de navigation ont été pleinement confirmées lors des essais. Le maximum de vitesse au niveau du sol est de 1.400 km / h, vitesse en  l'altitude  2400 km / h, le plafond de 18 mille mètres a été atteint. La plage de détection de cibles dans le mode  "air-air" est de plus de 400 km. Ce chiffre est nettement supérieur à celui des avions de combat actuellement en service. Le MCO, optique frontale permet de détecter et de suivre plusieurs cibles à des distances excédant 80 km. 

su35_01.jpg

 

 

La génération 4++ :

Le Su-35 est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données, un nouveau réseau d'antennes radar progressive avec une longue portée de détection et de cibles aériennes. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels, logiques, d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques, dispositifs de commutation et de l'information.  Le pilote dispose de deux écrans MFI affichage multi-fonctions  de 9 x 12 pouces  et une résolution de 1400x1050 pixels.

Le noyau SU-35S dispose de deux doubles radars en bande X en réseau à antennes progressives Irbis-E, soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes(en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scans par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60 °. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique tour supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes à une section efficace absolue de 3 m2 sur une tête sur la bonne voie à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

La durée de vie de l'avion est de 6000 heures d'heures de vol; le cycle de vie est de 30 années d'exploitation. La durée de vie assignée des moteurs AL-117S dérivé de l’AL-31F avec poussée vectorielle est de 4.000 heures.

1882409554.jpg


 

Photos : 1 le 3e SU-35S 2 le pilote Taras Artsebarsky 3 le premier  appareil SU-35s @ Sukhoi

 

21:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : sukhoi, su-35s, 3e su-35s |  Facebook | |