07/01/2018

easyJet disposera d’une flotte plus moderne et plus écologique !

5986.jpg

La compagnie « low cost » easyJet, continue de moderniser sa flotte d’avions et prendra part dans des initiatives technologiques au cours des 12 prochains mois.

A ce jour le transporteur dispose d’une flotte composée de moitié avec des avions de la famille Airbus A320. Suite à un programme de modernisation des A319 de 150 places vers de plus gros avions, qui comptent jusqu'à 186 sièges, ainsi qu'un certain nombre d'avions précédemment exploités par Air Berlin. Au printemps de cette année, la flotte entière de la compagnie aérienne dépassera 300 avions.

La compagnie aérienne prendra livraison de son premier A321neo en juillet. D'autres livraisons en 2018 porteront le nombre d'avions de type « neo » dans la flotte à 28 d'ici la fin de l'année, ce qui permettra de réduire de 15% les émissions de CO2 et de réduire le bruit de 50% par rapport aux avions qu'ils remplacent.

Partenariat avec Wright Electric :

La compagnie easyJet continuera également de collaborer avec le pionnier des avions électriques et la start-up américaine Wright Electric pour le développement d'un avion commercial entièrement électrique et prévoit de lancer le premier vol d'un avion hybride neuf places dans les 12 prochains mois.

Une nouvelle vidéo produite par Wright Electric montre les progrès de ce projet pionnier, démontrant la technologie de l'hélice contrarotative qui est l'une des innovations conduisant le développement de l'aviation électrique par Wright Electric ainsi que le système de propulsion électrique distribuée. Mais Wright Electric travaille également sur les concepts d’ailes à grand allongement pour un vol économe en énergie.

methode-times-prod-web-bin-abe493ca-a39d-11e7-8955-1ad2a9a7928d.png

A propos d'easyJet

easyJet est la première compagnie aérienne européenne offrant une combinaison unique au sein d’un réseau de routes reliant les principaux aéroports d'Europe, avec des tarifs avantageux. easyJet transporte 80 millions de passagers par an, dont environ 20% voyagent pour affaires. easyJet propose plus de 270 avions sur plus de 870 itinéraires vers plus de 130 aéroports dans 31 pays. Plus de 300 millions d'Européens vivent à moins d'une heure de route d'un aéroport easyJet.

 

electric-plane3-e1506515168279.jpg

Photos : 1 A319 easyJet @ Max Guenat 2 Concept Wright Electric @ WE

 

04/12/2017

China Airlines rejoint le programme de biocarburant !

A350-XWB-China-Airlines-first-flight-with-Sustainable-Fuel-2.jpg

China Airlines de Taïwan est devenue la deuxième compagnie aérienne à se joindre à un programme visant à utiliser un mélange de biocarburants traditionnels et durables pour alimenter ses avions Aribus. L'avion impliqué est le dixième A350-900 de China Airlines, qui a quitté aujourd'hui le centre de livraison du constructeur à Toulouse pour sa nouvelle maison à Taipei avec un mélange de 10% de carburéacteur durable dans ses réservoirs.

L'option carburant durable pour les vols de livraison a été développée par Airbus en association avec Air Total, la filiale aviation de l'opérateur énergétique mondial. Afin de stocker ce produit respectueux de l'environnement, Air Total a installé la toute première station de biocarburants adjacente au centre de livraison d'Airbus à Toulouse. Au total, 21 appareils ont été livrés par Airbus depuis l'inauguration de l'usine en mai 2016.

En plus de Toulouse, Airbus travaille actuellement à l'introduction de l'option d'utilisation de biocarburants pour les vols de livraison à partir de ses installations de Hambourg en Allemagne et de Mobile aux États-Unis. Les premières livraisons de ces sites devraient débuter en 2018. L'option sera également disponible par la suite à partir des installations de l'entreprise à Tianjin, en Chine.

Photo : A350-900 China Airlines @ Airbus/A.Doumenjou

28/09/2017

Airbus débute les essais de l’A340 BLADE !

Airbus_A340-laminar-flow-BLADE-demonstrator-first-flight-1-copie.jpg

L’avionneur européen Airbus a débuté les essais en vol de son A340 BLADE “Breakthrough Laminar Aircraft Demonstrator in Europe” ou «Demonstrateur d'avion laminaire révolutionnaire en Europe» dont le but est de viser une réduction de 50% du frottement des ailes et permettre une réduction des émissions de CO2 jusqu'à 5 % plus faibles.

L’A340 BLADE :

Ce programme d’essai basé sur une cellule d’A340 comprend les modifications suivantes : l’avion est équipé à l’extérieur de deux extensions d’ailes, représentatives d’ailes laminaires transsoniques. À l’intérieur de la cabine, a été installé un poste spécialisé très complexe pour mesurer les essais en vol (Flight Test Instrumentation ou FTI). Ces modifications du « banc d’essai volant » A340-300 ont été réalisées à Tarbes. Le chantier a nécessité 16 mois de travail et le soutien de nombreux partenaires européens d’Airbus, les principaux étant Saab Aircraft et GKN Aerospace.

Sur les ailes, des centaines de capteurs ont été installés pour mesurer l'ondulation de la surface pour aider les ingénieurs d'Airbus à déterminer leur influence sur la stabilité. C'est la première fois qu’ Airbus a utilisé une telle méthode d'essai sur un avion. D'autres premières sont l'utilisation de caméras infrarouges à l'intérieur de la puce pour mesurer la température des ailes et un générateur acoustique qui mesure l'influence de l'acoustique sur la laminarité. En outre, il existe également un système de réflectométrie innovant, qui mesure la déformation globale en temps réel pendant le vol.

L’objectif majeur du projet Blade est d’être capable de mesurer les tolérances et les imperfections qui peuvent être présentes, et de toujours maintenir la laminarité. Durant la campagne, Airbus prévoit de simuler tous les types d’imperfections de manière contrôlée, de sorte que les tolérances pour la fabrication d’une voilure laminaire puissent être complètement connues. L’A340 Blade va effectuer environ 150 heures de vol au cours des prochains mois.

A340-laminar-flow-BLADE-demonstrator-first-flight-057.jpg

 

Photos : A340 Blade @ Airbus

 

 

 

 

05/05/2017

Premier vol d’essai pour SolarStratos !

2017-05-05-solarstratos-premier-vol-rezo-06.jpg

L’aérodrome de Payerne est devenu une base de dévellopement des projets éco-aéronautique, après Solar Impulse, c’est l’équipe du SolarStratos qui vient de réussir ce matin son premier vol.

SolarStratos a effectué son vol inaugural depuis l’aérodrome de Payerne, le pilote d’essai Damian Hischier a testé l’avion expérimental durant 6 minutes. Durant ces courtes minutes l’avion solaire à atteintles 300 mètres d’altitude. D’une manière générale, ce vol est une réussite et ouvre l’enveloppe d’essais qui mèneront le projet à la réalisation d’un vol stratosphérique grâce à l’énergie solaire en 2019.

2017-05-05-solarstratos-premier-vol-rezo-18.jpg

Pour la petite équipe de SolarStratos, va maintenant falloir apprivoiser l’avion pour en obtenir la maîtrise parfaite. SolarStratos est le premier avion commercial solaire biplace de l’histoire, il sera aussi le premier avion solaire avec pilote à pénétrer la stratosphère. Calin Gologan (Elektra-Solar GmbH – partenaire technique de SolarStratos) en est le designer. La base de cet avion commercial sera utilisée et l’aéroplane sera poussé à la limite de ses possibilités pour réussir cet exploit. Ce biplace en tandem, d’une envergure de 24 mètres, pour un poids de 450 kilos vol comme n’importe quel avion.

L’objectif de SolarStratos :

SolarStratos est une mission aéronautique qui a pour objectif d'atteindre pour la première fois la stratosphère avec un avion solaire habité. L'initiateur de ce projet est le pilote suisse Raphaël Domjan. Le but de cette mission est de démontrer, avec un avion à moteur classique, le potentiel de l'énergie solaire.

Une expérience scientifique :

L’objectif de la mission SolarStratos consiste a voler à une altitude très peu fréquentée à partir de 15'000 mètres propulsée uniquement à l’énergie solaire. L’équipe prévoit d’atteindre les 25'000 mètres, soit un reccord. Ce vol doit permettre d’effectuerdes mesures inédites.

2017-05-05-solarstratos-premier-vol-rezo-21.jpg

Photos : Le premier vol de SolarStratos @ Communication SolarStratos

 

04/04/2017

Le Gripen vole avec 100% de biocarburant !

biofuel_flighttest_island-_.jpg

C’est une grande première mondiale qui vient d’être réalisé par l’avionneur suédois et le motoriste américain General-Electric. Pour la première fois un avion de combat a réussi plusieurs vols avec 100% de biocarburant dans ses réservoirs.

De 50 à 100% :

Les vols avec du biocarburant tant civils que militaires ne datent » pas d’hier, mais jusqu’ici les appareils testés n’emportaient qu’un maximum de 50% de biocarburant mélangé avec du kérosène d’origine fossile. L’US Air Force a été la première à lancer une série de tests en vol avec un A-10 « Thunderbolt II », dont les moteurs étaient alimentés à 50/50 par un mélange de kérosène JP-8 et cameline. Ce premier vol d’une durée de 90 minutes a eu lieu depuis la base d’Eglin en Floride. De son côté, l’US Navy n’est pas en reste avec le programme «Green Hornet», et à fait voler avec le même mélange un F/A-18F « Super Hornet » en avril 2010.

Une volonté politque suédoise :

Ces vols à 100% verts d’un avion de combat Saab JAS-39D Gripen démontrent le fruit d’une volonté politique associée à une détermination de l’avionneur suédois. En parallèle, cette stratégie vise à soutenir et à développer les conditions pour la technologie environnementale. La stratégie suédoise inclut le support pour l'innovation et la promotion des exportations. L'ambition du gouvernement est de créer les conditions pour le développement du secteur de la technologie suédoise en matière d’environnement et de contribuer ainsi à un meilleur environnement en Suède et dans le monde. Car, pour la Suède, il devient également possible de partager se savoir faire avec les futurs acquéreurs potentiels des avions de la famille Gripen. D’un point de vue stratégique il s’agit également de diminuer la dépendance vis-à-vis des énergies fossiles notamment en cas de crise pétrolière.

Ces vols avec 100% de biocarburant démontrent aujourd’hui que les ingénieurs ont acquis suffisamment connaissance pour l'utilisation future de carburant de remplacement. Ces vols prouvent également que la famille d’avion « Gripen » est « sûr » avec ce nouveau carburant. Les vols avec un Gripen D biplace ont été réalisés depuis les installations de Saab à Linköping. En terme fonctionnement moteur, l'équipe de test n’a noté aucune différence entre le biocarburant et le kérosène ordinaire, ce qui signifie que le biocarburant peut être utilisé comme une alternative parfaitement satisfaisante au carburant ordinaire dans Gripen. Le carburant testé CHCJ-5 est constitué d'huile de colza. Par ailleurs, ce biocarburant satisfait aux mêmes exigences de combustion que le carburant fossile.

biofuel_take-off.jpg

 

Photos : Le JAS-39D Gripen utilisé lors des vols avec biocarburant @ Saab