22/06/2022

Airbus et la Luftwaffe collaborent sur le biocarburant !

 

éco-aviation,écologie et aviation,luftwaffe,airbus,a400m

 

Airbus soutient l'armée de l'Air allemande dans sa transformation à long terme visant à accroître la durabilité de sa flotte d'avions. Airbus travaille avec l'armée de l'Air allemande à l’obtention de l’autorisation technique pour lancer les essais en vol de l'A400M avec des charges de carburant allant jusqu'à 50 % de carburant d’aviation durable à court terme. Le carburant d’aviation durable (SAF – Sustainable Aviation Fuel) est un carburant de substitution éprouvé qui peut réduire jusqu'à 85 % les émissions de CO2 par rapport aux carburants classiques sur l'ensemble du cycle de vie.

L'Allemagne, qui a commandé un total de 53 appareils, devient ainsi la première nation cliente à lancer une transformation progressive vers le carburant d’aviation durable de sa flotte d'A400M.

"L'objectif de la Luftwaffe est de lancer une transformation vers la durabilité de sa flotte. Leur mission est la nôtre. Nous sommes heureux de soutenir ces efforts importants, non seulement pour l'A400M mais aussi pour l'ensemble de leur flotte d'avions Airbus, allant du transport VIP aux avions de combat ", a déclaré Mike Schoellhorn, Chief Executive Officer d'Airbus Defence and Space.

"S'orienter vers un avenir plus durable est le devoir fondamental de chacun. Le passage du kérosène à base de pétrole aux carburants durables joue un rôle important dans les efforts de l'aviation pour réduire les émissions de CO2. Nos avions gouvernementaux sont déjà autorisés à utiliser le carburant d’aviation durable. En étroite collaboration avec l'industrie, nous sommes impatients de certifier également l'A400M. Pour l'avenir, nous soutenons toutes les activités visant à introduire ce type de carburant sur l'ensemble de notre flotte, y compris les avions à réaction", a déclaré le général Ingo Gerhartz, chef d’état-major de l'armée de l'Air allemande.

Outre le soutien de ces activités, Airbus s'est engagé dans une feuille de route à long terme visant à atteindre un niveau de préparation et de certification de l'A400M au SAF de 100 %.

Dans un premier temps, en 2022, Airbus prévoit un vol d'essai d'un A400M avec une charge de carburant allant jusqu'à 50 % en carburant d’aviation durable. Ce vol d'essai initial sera effectué avec un seul moteur afin de mieux évaluer le comportement global de l'avion. Après la réussite de ce vol avec un seul moteur, Airbus prévoit de poursuivre les essais avec quatre moteurs en 2023.

Une fois terminés les essais sur la base de quatre moteurs, les clients utilisateurs de l’A400M seront officiellement autorisés à utiliser 50% de SAF.

En outre, Airbus, l'OCCAR et les nations de l'A400M ont initié des discussions pour élaborer une feuille de route vers la certification et l'utilisation opérationnelle avec 100% SAF.

En 2022, Airbus a déjà effectué le premier vol de son avion banc d'essai C295, pour un projet de recherche et développement du programme européen Clean Sky 2 (CS2) et du programme de recherche et d'innovation Horizon 2020 de l'UE, qui vise à utiliser de nouvelles technologies et de nouveaux matériaux pour obtenir des réductions de bruit, de CO2 et de NOx. Airbus vise également à mener une campagne d'essais sur C295 pour des vols avec 50 % de SAF en 2022 et 100 % de SAF en 2023.

éco-aviation,écologie et aviation,luftwaffe,airbus,a400m

Photos : 1 A400M Luftwaffe 2 Collaboration Luftwaffe/Airbus @ Airbus

09/04/2022

L’aéroport de Bern-Belp doté d’une borne électrique pour avion !

210911_053a-768x1152.jpg

La demande en faveur d’une électrification de l’aviation de tourisme se fait de plus en plus forte. Le Groupe EATON propose désormais une borne mobile gratuite jusqu’à la fin de l’année en vue d’une recharge des aéronefs électriques.

La SKYCHARGE Mobile du groupe Eaton qui a été développée en partenariat avec Pipistrel Aircraft est la première borne de recharge d’avions électriques au monde conforme aux normes EASA (European Union Aviation Safety Agency), et fait partie de la gamme de borne SKYCHARGE. Elle a été conçue à partir de la technologie exclusive RANGEXT de Eaton, permettant la plus rapide et performante recharge au monde, en octroyant une rentabilité de plus de 96 %. SKYCHARGE Mobile se trouvant sur un chariot, elle peut être déplacée facilement n’importe où, sans les coûts des installations, d’autres arguments qui ont convaincu l’Aéroport de Berne-Belp. 

Destinée essentiellement aux avions d’écolage, la borne est mise gratuitement au service des pilotes jusqu’à fin 2022.

 Le vol électrique ouvre une nouvelle dimension à l'aviation, qui offre des opportunités pour la mobilité durable de demain. Avec sa station de recharge électrique SKYCHARGE Mobile powered by Eaton et Pipistrel, l'aéroport de Berne SA a posé la première pierre de l'aviation électrique et franchit déjà d'autres étapes. Afin d'alimenter la station de recharge en électricité verte, une première installation photovoltaïque sera mise en place cette année sur le terminal.

A propos d’Electrifly-In

L'aéroport de Berne-Belp accueillera pour la première fois les septembre 2022 le « Electrifly-In ». Cet événement n'est pas seulement une plateforme pour les pionniers, les exposants et les équipes de développement de toute l'Europe, mais aussi pour le grand public. Des conférences transmettront des connaissances spécialisées et offriront des spectacles aériens. Des vols de passagers permettront de découvrir le vol électrifié. Pour compléter cette stratégie, l'aéroport de Berne invite tout pilote d’avion électrique à découvrir sans bourse délier la nouvelle installation.

L’avion est considéré comme le principal problème de la catastrophe climatique et toute personne qui réserve un vol doit avoir mauvaise conscience et est étiquetée comme un pécheur climatique. La pression sociale et politique en faveur de l’abandon progressif des technologies de combustion ne cesse de croître dans le monde entier. La question n’est donc plus de savoir si, mais quand les avions à propulsion électrique deviendront la norme.

L’aviation est consciente des émissions qu’elle provoque et ne reste pas inactive. Des centaines d’équipes de développement dans le monde entier travaillent à rendre les vols moins polluants à l’avenir. La Suisse joue un rôle important dans ce domaine. Le premier fly-in pour les avions électriques a eu lieu à Granges en 2017. Des pionniers de toute l’Europe sont venus en avion (ou en voiture) pour partager leurs expériences. Après 5 événements à Granges, l’événement a grandi et s’est établi dans la scène. L’Electrifly-In pour les avions à propulsion hybride et électrique est unique en Europe et fait partie intégrante du calendrier des événements aéronautiques.

A travers Electrify-In, il est question de présenter les nouvelles technologies et les développements, les rendre tangibles pour le public et l’éduquer (vols passagers).

unnamed.jpg

Photos : avion électrique Pipistrel en recharge grâce à SKYCHARGE @ EATON

04/03/2022

SWISS va voler avec du carburant solaire !

 

synhelion,éco-varburant,éco-aviation,aviation et climat,voler propre,swiss,eth zurich,les nouvelles de l'aviation,biokérosène

C’est une grand nouvelle grande première pour le transporteur aux couleurs Helvétique, Swiss International Air Lines (SWISSet sa société mère Lufthansa Group ont finalisé un accord avec Synhelion pour l'utilisation de son carburant solaire pour l'aviation.

Avec cet accord, SWISS deviendrait le premier transporteur au monde à utiliser du carburant «sun-to-liquid» ou du kérosène solaire. SWISS prévoit d'utiliser ce carburant à partir de 2023.

De plus, la collaboration entre SWISS et Synhelion jouera un rôle clé dans la production et l'adoption de carburants d'aviation durables.

Dieter Vranckx, PDG de SWISS, a déclaré : « Notre association avec Synhelion est fondée sur notre vision commune de rendre possible un vol neutre en carbone dans les opérations aériennes régulières grâce à l'utilisation de carburant solaire. Nous sommes fiers que SWISS soit la première compagnie aérienne au monde à voler avec du kérosène solaire.

Développé par l’ETH Zürich

synhelion,éco-varburant,éco-aviation,aviation et climat,voler propre,swiss,eth zurich,les nouvelles de l'aviation,biokérosène

La solution la plus économiquement viable, efficace, évolutive et écologique pour un transport longue distance propre. Les carburants solaires sont des carburants synthétiques produits à partir de l'énergie solaire, soit un carburant d’aviation durable (Sustainable Aviation Fuel, SAF) à partir d’énergies renouvelables.

Le carburant solaire va permettre d’atteindre le zéro émission dans le secteur des transports en remplaçant directement les carburants fossiles. Ils sont entièrement compatibles avec l'infrastructure énergétique mondiale existante. Les carburants solaires sont compatibles avec les avions, navires, camions et voitures conventionnels. Le jour où vous faites le plein de votre véhicule avec des carburants solaires est le jour où vous commencez à vous déplacer de manière durable. Remplaçons les carburants fossiles par des carburants synthétiques. Cette solution doit permettre de débloquer un avenir propre pour les transports. La réduction des émissions de CO2 est le plus grand défi de notre époque.

Tout a commencé par une idée folle à l'ETH Zurich. Et si on pouvait inverser la combustion ? C’est-à-dire unique utiliser la chaleur solaire concentrée pour produire du gaz de synthèse, à partir duquel le kérosène est ensuite transformé selon des processus industriels standard. Ce carburant appelé Sun-to-Liquid ferme le cycle du CO2 puisqu’il ne libère, lors de sa combustion, que la quantité de CO2 qui a été utilisée auparavant pour sa fabrication. Suite aux travaux de l’équipe de l’ETH à Zürich, la Start-Up Synhelion est maintenant en mesure de construire la première usine industrielle de production de carburant solaire au monde, nous rapprochant ainsi d'un monde connecté par un transport propre et durable. Cette technologie réduit les émissions de CO2 dans plusieurs secteurs de transport. Il soutient également la décarbonisation des industries à forte intensité de chaleur et de carburant.

En convertissant la chaleur solaire concentrée en la chaleur de procédé existante la plus chaude (au-delà de 1 500 °C) sur le marché, Synhelion va ainsi piloter un nombre sans précédent de procédés industriels tels que la fabrication de ciment et la production d'acier grâce à la chaleur solaire.

 

Photo : A220 de SWISS @ SWISS

12/11/2021

EasyJet rejoint l’initiative “Race to Zero” !

Easyjet-A320neo-e1542829646400-678x381.jpg

Le transporteur « low cost » easyJet a rejoint l’initiative mondiale « Race to Zero », soutenue par les Nations Unies visant à atteindre le zéro-émission carbone nette d'ici 2050 au plus tard.  

En rejoignant « Race to Zero », la compagnie aérienne s'engage à se fixer un objectif transitoire et basé sur la science pour 2035 et à atteindre zéro émission nette d’ici 2050 en conformité avec les critères et les recommandations de l'initiative Science Based Targets (SBTi). La compagnie prévoit de présenter sa feuille de route vers le net zéro carbone dans les mois à venir.

En 2019, easyJet est devenue la première grande compagnie aérienne au monde à compenser toutes les émissions de carbone du carburant utilisé pour tous ses vols, et reste la seule grande compagnie aérienne en Europe à le faire. Un engagement qui n'entraîne aucun coût supplémentaire pour ses clients et qui soutient uniquement les projets certifiés par Gold Standard ou Verified Carbon Standard, normes de certification reconnues au niveau international.

La compagnie easyJet considère cette mesure comme provisoire et estime que l'aviation doit opérer des changements radicaux. Pour ce faire, easyJet travaille avec ses partenaires Airbus et Wright Electric pour accélérer le développement de technologies à zéro-émission. La compagnie est optimiste quant à la possibilité de faire voler régulièrement ses clients sur des avions électriques, hydrogènes ou hybrides d'ici 2035.

Le transporteur « low cost » exploite des avions de nouvelle génération Airbus Neo, permettant une réduction des émissions de carbone de 15 % et une réduction de 50 % du bruit. Ces nouveaux appareils font d’easyJet l'une des plus jeunes et des plus économes flotte en carburant d'Europe. 

La compagnie s'efforce également depuis de nombreuses années de réduire la consommation de carburant dans ses opérations quotidiennes, avec le roulage sur un seul moteur et l'utilisation d'informations météorologiques poussées pour améliorer son pilotage. Depuis 2000, easyJet a réduit de plus d'un tiers les émissions de carbone pour chaque kilomètre parcouru par un passager.

Diminution des plastiques jetables

Au-delà de la réduction de son empreinte carbone, easyJet se concentre sur la diminution du plastique - en 2020, plus de 27 millions d'articles en plastique à usage unique ont été éliminés - ainsi que sur la réduction des déchets au sein de ses opérations plus larges et de sa chaîne d'approvisionnement. A titre d’exemple, la compagnie a récemment introduit de nouveaux uniformes d'équipage fabriqués à partir de bouteilles en plastique recyclées. Quarante-cinq bouteilles entrent dans la composition de chaque tenue, ce qui permettrait d'éviter que 2,7 millions de bouteilles en plastique ne finissent dans des décharges ou dans les océans au cours des cinq prochaines années. Les vêtements sont fabriqués à partir d'un matériau de haute technologie issu de sources d'énergie renouvelables et dont l'empreinte carbone est inférieure de 75 % à celle du polyester traditionnel.

À propos de « Race to Zero »

« Race to Zero » est une campagne mondiale soutenue par l'ONU qui rassemble les acteurs non étatiques - y compris les entreprises, les villes, les régions, les institutions financières, éducatives et de santé - pour qu'ils prennent des mesures rigoureuses et immédiates afin de réduire de moitié les émissions mondiales d'ici à 2030 et d'offrir à terme un monde sans carbone plus sain et plus juste.Tous les membres s'engagent à atteindre le même objectif global réduire les émissions dans tous les domaines, rapidement et équitablement, conformément à l'accord de Paris, avec des plans d'action transparents et des objectifs solides à court terme.Menée par les champions de haut niveau pour l'action climatique - Nigel Topping et Gonzalo Muñoz - « Race To Zero » mobilise les acteurs en dehors des gouvernements nationaux pour qu'ils rejoignent l'Alliance Ambition Climat (Climate Ambition Alliance), qui a été lancée lors du Sommet de l'action climatique 2019 de l'UNSG par le Président du Chili, Sebastián Piñera.

À propos de 2030 Breakthroughs

Les 2030 Breakthroughs articulent ce que les acteurs clés doivent faire, et à quel moment, pour apporter le changement de système dont nous avons besoin pour atteindre un monde résilient et sans carbone dans plus de 30 secteurs de l'économie réelle. Les 2030 Breakthroughs s'inspirent des Climate Action Pathways, un ensemble de feuilles de route sectorielles complètes visant à respecter l'accord de Paris conformément à la norme de 1,5 °C, élaborées par les Champions du haut niveau pour le climat des Nations Unies et le Partenariat de Marrakech.

Photo : A320 neo easyJet @ Matti Blume

 

09/11/2021

Dufour Aerospace présente le drone Aero 2 et prépare l’Aero 3 !

617fa58c7941884efff2e019_Aero2-Proto-Hover2_lowres-p-800.jpeg

La société suisse de développement et de production d'eVTOL, Dufour Aerospace, a présenté l'Aero2 en tant que premier produit disponible dans le commerce de sa famille eVTOL à voilure basculante. Aero2 est conçu comme un petit avion sans pilote polyvalent avec une flexibilité opérationnelle inégalée et un faible coût d'exploitation. Avec une charge utile allant jusqu'à 40 kg (88 lb), une masse maximale au décollage de 150 kg (330 lb) et un temps de vol maximal de trois heures en configuration standard, il convient à une grande variété d'applications client. 

"Aero2 est aussi polyvalent qu'un couteau suisse", a déclaré Thomas Pfammatter, co-fondateur et PDG de Dufour Aerospace. « Ce petit avion sans pilote innovant soutiendra grandement nos clients dans leurs activités. Avec son cône de nez rapidement échangeable, c'est l'outil parfait pour transporter différentes charges utiles de clients, que ce soit dans la logistique, les relevés topographiques, les cartographies, les mesures ou pour les applications de sécurité publique. Ce premier produit de la famille des voilures basculantes de Dufour volera jusqu'à 170 km/h (92 nœuds) en vitesse de croisière. En configuration VTOL, il décolle et atterrit sur les plus petits points d'atterrissage, en utilisant aussi peu d'espace qu'un véhicule aérien sans pilote conventionnel. En vol, il consomme aussi peu d'énergie qu'un avion conventionnel. La conception à aile inclinable combine les meilleures caractéristiques des hélicoptères et des avions. 

Dufour Aerospace a piloté avec succès un démonstrateur technologique pour la première fois en 2020, comme le montre le site Web de l'entreprise. « La plate-forme a montré les performances aérodynamiques et la polyvalence exceptionnelles attendues », a déclaré Jasmine Kent, co-fondatrice et CTO. « Nous avons décidé de poursuivre le développement vers un produit sans pilote. C'est ainsi qu'Aero2 est né. Les réactions des observateurs du prototype actuel sont encourageantes. Dans une série de prototypes, nous continuerons d'ajouter et de certifier d'autres fonctionnalités telles que le module de propulsion hybride, les capacités de dégivrage et un système de surveillance de l'utilisation et de la santé. Aero2 offre de la redondance à bien des égards et répondra donc à des exigences de sécurité strictes. » 

Aero2 est conçu pour se conformer pleinement aux exigences de l'EASA Condition spéciale pour les systèmes aériens légers sans pilote et devrait entrer en production en série en 2023. 

unnamed-2.jpg

Spécifications Dufour Aerospace Aero2 

Max. masse au décollage : 150 kg (331 livres) 
Charge utile:
 Jusqu'à 40 kg (88 lb) 
Max. temps de vol:
 
3 heures avec système de propulsion hybride électrique / 400 km (216 NM)
1 heure d'électricité pure 
Baie de charge utile :

Module de chargement dans le cône de nez
Module SAR avec unité de chute auxiliaire supplémentaire
Module de surveillance avec pack de scan vertical supplémentaire 
Vitesse de croisière:
 Jusqu'à 170 km/h (92 nœuds) 
Propulsion:

4 moteurs/hélices
2 ventilateurs de queue 
Polyvalence:

Le cône de nez peut être échangé en quelques minutes 
Redondance/sécurité :

Moteurs/hélices redondants
Unité de commande de vol redondante (FCU)
Safrans redondants
Possibilité de continuer le vol et l'atterrissage en configuration STOL 

L’Aero 3 en développement avec la REGA

611b705acd4db37df4c9b810_Aero3_SAR-p-800.jpeg

Dufour Aerospace et Swiss Air-Rescue Rega, la principale organisation suisse de sauvetage aérien - ont annoncé une coopération pour le développement de la version ambulance aérienne d'Aero3, le nouvel aéronef innovant de Dufour Aerospace pour le transport de patients et les services médicaux d'urgence. L'Aero3 est le premier du genre à présenter une conception à voilure basculante avec un espace, une charge et une portée exceptionnels pour les services médicaux d'urgence (EMS) et le transport des patients. Cet avion hybride piloté est une extension de l'Aero2, une version plus petite et sans pilote du premier avion testé par Dufour Aerospace en 2020. Lors du développement du produit, la Rega soutiendra Dufour Aerospace avec son savoir-faire sur les équipements médicaux et aéronautiques et conseillera sur les normes opérationnelles et la certification. Dufour Aerospace offre à la Rega l'opportunité d'influencer le développement de l'Aero3 à un stade précoce.

« Le développement continu fait partie de l'ADN de la Rega. L'Aero3 est un avion exceptionnellement intéressant, et nous voulons soutenir son développement avec notre expérience de 70 ans d'exploitation HEMS », a déclaré Ernst Kohler, PDG de la Rega.

Thomas Pfammatter, PDG de Dufour Aerospace, a déclaré : « La collaboration avec la Rega mettra au défi Dufour Aerospace et fera progresser notre développement de produits. Ils sont un leader mondial du sauvetage aérien avec les normes les plus élevées. Grâce à ce partenariat, nous allons mieux comprendre et répondre aux besoins des nos clients. L'Aero3 répondra aux exigences d'un transport de patients exigeant, en combinant un décollage vertical avec une charge, une vitesse et une autonomie suffisantes. L'Aero3 sera plus efficace, moins coûteux et plus silencieux que les hélicoptères d'aujourd'hui et s'intégrera parfaitement aux infrastructures et systèmes existants . "

La Rega et Dufour Aerospace affirment que cette coopération est une étape importante vers la mise à disposition des patients des avancées de la mobilité aérienne avancée. La Rega et Dufour Aerospace ont signé une lettre d'intention correspondante. Les détails du contenu et du calendrier seront précisés dans un accord de coopération ultérieur.

À propos de Dufour Aéronautique 

Dufour Aéronautique a été fondée en 2017 par Thomas Pfammatter, Jasmine Kent et Dominique Steffen pour développer, construire et exploiter des avions eVTOL à voilure basculante. Aujourd'hui, l'entreprise travaille sur différents projets qui partagent le même noyau technologique. Le personnel de Dufour Aerospace compte de nombreux professionnels expérimentés dans la conception, la certification et la production d'hélicoptères et d'avions. Dufour Aerospace est basé à Zürich et Visp, en Suisse. 

Aero 1 : En 2016, Dufour Aerospace a construit et présenté le premier avion de voltige entièrement électrique au monde : Aero1 a volé plus de 80 heures et a démontré les capacités de la propulsion électrique dans l'environnement difficile du vol acrobatique. Aero1 est actuellement en cours de modification pour servir de banc d'essai volant aux derniers développements de Dufour Aerospace tels que les calculateurs de vol, les packs batteries et les systèmes de télémétrie en conditions réelles de vol. 

Aero 2: Le petit avion sans pilote de la société, Aero2 a été conçu pour être aussi polyvalent et robuste qu'un couteau suisse. Sa conception unique à voilure basculante combine les meilleurs éléments des hélicoptères et des aéronefs à voilure fixe en offrant à la fois un décollage et un atterrissage verticaux (VTOL) et des vols long-courriers rapides et économes en énergie. Aero2 peut transporter jusqu'à 40 kg ou 88 lb de charge utile client à une vitesse allant jusqu'à 170 km/h ou 92 nœuds. Sa baie de charge utile rapidement interchangeable le rend idéal pour la logistique, les relevés géographiques ou les applications de sécurité publique. La production en série complète d'Aero2 devrait démarrer début 2023. 

Aero 3 : Dufour Aerospace travaille sur Aero3, un avion eVTOL à voilure basculante qui sera capable d'assumer les fonctions de la plupart des hélicoptères légers monomoteurs et bimoteurs d'aujourd'hui tout en opérant à des coûts beaucoup plus bas et à des vitesses plus élevées, rendant des segments de marché plus vastes accessibles pour les applications aéroportées.

Photos : 1 & 2  l’Aero 2 3 le futur Aero 3 @ Dufour Aerospace